« Un plasma pour mon home-cinéma »

Installations — publié le 15 mai 2005
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)
© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes . (Mai 2005)

Un jeune informaticien passionné d’audio/vidéo, nous fait découvrir son installation home-cinéma tout juste terminée, conçue autour d’un beau plasma Pioneer de dernière génération …

 

Cliquez pour voir une version plus grande...
Ambiance claire des sièges et neutre des parois et du plafond.

 

Nous nous trouvons ce matin en plein cœur de la capitale. Le quartier est vivant et animé, mais les places de stationnements sont bien rares… David habite un trois pièces au 3ème étage d’un immeuble très récent, achevé il y a deux ans à peine. C’est important de le préciser : cet appartement bénéficie de tout le confort moderne, notamment en matière d’isolation phonique. Un point qui facilite le maintien de relations cordiales avec ses voisins, surtout lorsqu’on a une passion qui peut être quelque peu « bruyante », comme le cinéma chez soi … Notre ami David est un jeune informaticien. Il s’est intéressé très tôt au home-cinéma, quand il était encore étudiant à Marseille. A cette époque, en 1999, il branchait simplement son PC sur un téléviseur Sony 16:9 de 70 cm de diagonale. Le son était confié à un ampli intégré Sony STR-DE 635, et à un pack d’enceintes Yamaha NSP-400. David s’est ensuite équipé d’un lecteur de DVD de salon (un Thomson DTH4200), et d’un magnétoscope Sony. A son retour sur Paris, il s’est abonné à Canal + puis à Noos, et il a aussi possédé pendant un temps le premier lecteur de DVD DivX de Kiss : le DP-450. David a en fait conservé ce système jusqu’en fin 2004. A l’occasion de leur mariage, David et son épouse ont décidé de se faire offrir un écran plasma : c’est en effet un très beau cadeau ! Et, au passage, de rénover en profondeur la partie audio de leur système home-cinéma, que nous allons maintenant découvrir plus en détail.

Un système bien intégré … dans une pièce qui reste facile à vivre !

L’installation de David :
salon / salle à manger de 25 m2 environ (5 m x 5 m)
Sources :
Lecteur de DVD Samsung HD-D945
Récepteur de télévision câblée Noos
Magnétoscope Sony hifi stéréo
Amplificateur intégré :
Denon AVR 3805
Enceintes : Pack JM-Lab Chorus S :
Principales: 726 s (x2)
Centrale: CC700 (x1)
Surrounds: 705 s (x4)
Caisson de graves :
Sidney Acoustics AR12 (x1)
Diffuseur vidéo :
Téléviseur plasma Pioneer 42’’ PDP-435 DE
Divers :
Câblage audio Oehlbach 4 mm2
Coût total de cette installation :
environ 9000 €

Le système audio/vidéo de David est implanté dans la pièce principale de l’appartement qui fait environ 25m2. Les murs sont en peinture blanche, et le sol est parqueté. Tout le matériel est regroupé dans un petit meuble placé sous une fenêtre, à l’avant gauche de la pièce. L’écran plasma est lui aussi posé sur un meuble, juste au dessus de l’enceinte centrale. Les enceintes principales sont posées sur des plateaux à roulettes pour faciliter leurs déplacements et l’accès aux électroniques. Toute l’intégration est de qualité, la plupart des câbles, notamment ceux des enceintes surrounds, sont masqués par des goulottes plastiques collées au niveau du plafond.

Cliquez pour voir une version plus grande...
l’une des enceintes principales JM-Lab Chorus 726s

Plasma, ou vidéoprojecteur ? David s’est interrogé pendant un temps sur ce qui lui procurerait le mieux la « grande image » dont il rêvait. Il a finalement opté pour le plasma, plus discret, plus design, et aussi beaucoup mieux « accepté » par son épouse…Bien que nous n’aimons pas trop le terme « WAF » (Women Acceptance Factor), un rien péjoratif vis-à-vis de celles qui partagent avec patience la passion du home-cinéma de leur époux ou compagnon, il est indéniable qu’un écran plasma possède une esthétique beaucoup plus flatteuse et séduisante dans un intérieur domestique, qu’un vidéoprojecteur (et son écran !) accroché au plafond… Tant qu’à prendre un plasma, autant choisir un modèle dernier cri, à la fois performant et beau ! David a donc opté pour ce Pioneer PDP-435 HDE, un 43’’(109 cm) de diagonale. Il s’agit d’une dalle de 5ème génération, de résolution 1024×768 pixels, qui dispose d’un traitement vidéo 10 bits, et d’une entrée HDMI. Cet écran est par ailleurs compatible HDTV, du moins sur le plan des signaux. Pour exploiter cette entrée HDMI, qui rappelons-le permet de réaliser une liaison numérique directe sans conversion analogique, David a récemment acheté un lecteur de DVD Samsung DVD-HD-945, à l’excellent rapport qualité/prix. Un modèle dit universel puisqu’il lit aussi les DVD-Audio, les SACD et même les disques DivX, et qui dispose donc d’une sortie vidéo numérique HDMI sur laquelle il upscale les signaux vidéos, jusqu’au 1080i !

Un bel ensemble Denon / JM-Lab pour une section sonore de qualité

LIEN INTERNET
L’intégré Denon, les enceintes JM-Lab , le caisson de graves Sidney et les câbles Oelhbach ont tous été acquis auprès du magasin Elecson à Paris près de la Gare de Lyon. Une bonne adresse pour des démos et conseils de qualité, et des prix toujours compétitifs :

Après l’écran plasma et le lecteur de DVD, la partie purement audio a elle aussi été entièrement rénovée. Exit l’intégré Sony, notre ami David fait en effet l’acquisition d’un ampli-tuner Denon AVR-3805, qui développe 7×120 W sous 8 Ohms, décode tous les formats audio dont le DTS 96/24 , ES Discrete et le DPL-IIx, et dispose d’un micro de réglage permettant de réaliser automatiquement l’ajustement des niveaux, et l’égalisation, de toutes les voies.

Cliquez pour voir une version plus grande...
l’ensemble des électroniques

Enfin les enceintes : elles aussi ont été changées au profit d’un pack JM-Lab Chorus S au grand complet, comprenant en principales une paire de Chorus S 726, des colonnes 3 voies /4 haut parleurs dont deux boomers de 14 cm fonctionnant en parallèle dans une cavité bass-reflex, un médium de 14 cm qui dispose d’une charge close séparée, et enfin le fameux tweeter TNC en alliage aluminium/magnésium et à dôme inversé de 25 mm.

Cliquez pour voir une version plus grande...
L’arrière du salon

L’enceinte centrale, référence CC700S, utilise les mêmes haut-parleurs que les principales, à savoir deux médiums de 14 cm et un tweeter TNC à dôme inversé.Enfin les quatre enceintes surrounds sont des 705s, que David a préféré au 706s pour leur meilleure compacité : on y retrouve les mêmes haut-parleurs que dans les autres enceintes de ce pack, vraiment très cohérent. Un caisson de graves de marque Sidney Acoustics vient compléter l’ensemble. Peu directif de part l’orientation « vers le bas » de son haut-parleur de 30 cm motivé par un amplificateur de 120 W, il a été placé à l’avant entre les électroniques et le plasma Pioneer. Un décodeur de télévision câblée Noos, un magnétoscope Sony et une console de jeux Sony PS2 constituent les autres sources de cette installation homogène et réussie.

© Texte : Bastien Cluzet ,Photos : Antonio de Magalhaes.

 

Nos impressions :
« De bonnes performances sonores qui mettent bien en valeur les qualités de l’écran plasma » 

Cliquez pour voir une version plus grande...
Vue depuis le point d’écoute

Une belle pièce, agréablement meublée et bénéficiant d’un intégration de qualité. L’installation home-cinéma, bien que conséquente, ne « défigure pas » le décor de cette pièce qui reste parfaitement vivable au quotidien : un point qui nous semble très important ! Une fois n’est pas coutume, c’est le tout nouveau DVD de démo DTS #9 que nous avons inséré dans le lecteur Samsung de David, et que nous avons utilisé pour évaluer les performances de cette installation. Ce DVD contient un certain nombre de séquences particulièrement spectaculaires et démonstratives, notamment les scènes extraites de Hero, Master and Commander ou encore

Cliquez pour voir une version plus grande...
La télécommande

Le Jour d’Après, toutes bien évidemment proposées en DTS, certaines même sont en DTS ES Discrete. Bien installés dans le large canapé panoramique face à l’écran plasma, nous percevons avec acuité les effets arrières très découpés de la fameuse scène « bleue » de Hero, même si on aimerait encore un peu plus de précision dans l’aigu. Sur Master and Commander, les coups de canons résonnent avec véracité dans la pièce… les graves sont bien présents, fermes et sans traînage, le caisson Sydney s’avère très convaincant et tout à fait cohérent avec le système Chorus S de JM-Lab. Nous serons plus réservés sur l’image : en effet, bien qu’il soit compatible avec les signaux HDTV, le format natif du plasma Pioneer (1024×768) ne coïncide pas avec les résolutions que peut délivrer en HDMI le lecteur de DVD Samsung (576p, 720p ou 1080i) : de discrets fourmillements et effets d’aliasing apparaissent ici ou là notamment sur les scènes claires et pendant les travellings.

Cliquez pour voir une version plus grande...
Le caisson de graves Sidney, et l’enceinte centrale JM-Lab Chorus CC700

Dommage, car globalement l’image délivrée par cet écran plasma Pioneer est très vive et les couleurs chaudes et bien saturées.

Vivement de vraies sources en haute-définition, avec lesquelles ce type de diffuseur donnera tout son potentiel. D’ailleurs, parmi les projets d’évolution de David, signalons à court terme l’ajout d’un PC dédié relié à une FreeBox pour servir principalement d’enregistreur numérique et de source pour les films en HD. A plus long terme, notre ami David verrait bien un écran se dérouler devant son téléviseur plasma, et un vidéoprojecteur décupler la taille de l’image … à suivre, donc !