BE HCFR : Epson EMP-TW1000

Home-Cinéma, Tests et Bancs d'Essais — publié le 5 mai 2007
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Synthèse

Les « plus » du produit (points forts/ « nous avons aimé »)
  • contraste
  • colorimétrie
  • possibilités de réglages (diagramme CIE notamment)
  • rapport qualité/prix
  • absence de vertical banding
  • screendoor inexistant
  • simplicité d’installation
  • esthétisme et relative compacité de l’appareil
  • le TW1000 accepte le 24hz, le 25Hz, le 30Hz, le 48hz, le 50hz et le 60hz

Les « Moins » du produit (points perfectibles / « nous n’avons pas aimé »)

  • luminosité un peu juste
  • une prise HDMI ou DVI supplémentaire
  • le bruit en mode normal
  • la touche OFF sur la télécommande (extinction sans confirmation)
  • zoom, mise au point et lens shift non motorisés

SYNTHÈSE GÉNÉRALE (intégration des garanties et du prix de vente public)

Image

Garanti trois ans, ce LCD transmissif nous a davantage convaincu qu’un concurrent direct, le Mitsubishi HC5000.

La définition (“piqué de l’image”) est sans doute le petit point faible de ce projecteur.
En effet, le TW1000 est moins piqué que son confrère le Mitsubishi HC 5000 qui, il est vrai, avait placé la barre assez haute.

Même si la différence avec un appareil 720p est indéniablement apparente, l’Epson manque légèrement de finesse vis-à-vis de ses concurrents de même gamme 1080p.

Toutefois, les premiers comme les arrières plans sont quand même détaillés, la sensation de profondeur reste bien présente.

Le premier point fort de ce projecteur est incontestablement son contraste, qui est excellent pour un projecteur à technologie LCD après l’avoir calibré et avoir réajuster le gamma.

Par contre, le niveau de luminosité semblera un peu juste pour les personnes aimant les images lumineuses.
Nous vous conseillons de mettre la lampe en mode NORMAL pour une base d’écran de 2m40 ou plus si le niveau sonore de fonctionnement ne vous pose pas problème.

Bien que son rendu soit moins précis que sur le FULL HD de Mitsubishi, il est capable de restituer correctement les zones sombres (sans négliger l’intensité du noir).

Quant à l’iris, il est également mieux géré.
Un travail a été fait sur cet artifice pour le rendre bien plus discret. S’il est facilement perceptible lors de l’affichage de mires, il l’est nettement moins lors du visionnage d’un film.
Il n’atteint cependant pas l’excellence du Pearl de Sony sur ce point.

La colorimétrie est l’autre point fort du TW1000. Elle est très réussie avec une bonne saturation et une palette de couleurs étendue.
Beaucoup de nuances sans excès, des tons de chair respectés sont rapidement obtenus.

Pour ce qui concerne la fluidité du rendu et la qualité du scaler interne, lors de travellings, le traitement vidéo embarqué laisse percevoir un léger manque de fluidité.
Ce point est amélioré si l’on associe le TW1000 avec des sources en liaison numérique upscalée ou en Haute Définition.
L’image devient plus souple, les saccades sont bien moins visibles sans pour autant être complètement absentes.

Du fourmillement, bien que souvent propre à l’enregistrement, se laisse deviner dans les arrières plans ou sur les fonds clairs.

Côté décibels, le TW1000 est dans la bonne moyenne. Son bruit de fonctionnement est certes percpetible, mais il demeure discret.

Enfin, critère important à ne pas négliger, Epson offre 3 ans de garantie sur l’appareil et sur la lampe.
Renseignez vous auprès de votre revendeur habituel pour obtenir de plus amples informations sur les conditions de cette offre.

En résumé, cet appareil dispose de nombreux atouts pour séduire une personne souhaitant passer au full HD. Néanmoins, il pourra décevoir les amateurs d’images très lumineuses.

Les Avis personnels de nos testeurs:

Bardamu Voyage
Exempt de défauts rédhibitoires, le TW1000 est un produit homogène. Personnellement, j’aurais aimé plus de luminosité et un piqué supérieur. Sur ces points, il est en retrait par rapport au HC5000. 
Malgré tout, son prix attractif, son contraste, sa facilité de placement, sa colorimétrie, sont des atouts susceptibles de convaincre une personne souhaitant passer au full HD.

Mlill
Le TW1000 est un TW700 auquel on a greffé les nouvelles matrices D6 qui apportent le 1080p, 50% d’amélioration du contraste natif, et l’éradication du “Vertical Banding”. 
De ses prédécesseurs il conserve la colorimétrie et les réglages très complets. 

Avec un prix public revu encore un peu à la baisse, ce serait une excellente affaire!

Moudugnou
L’attente aura donc été longue, mais Epson nous délivre ici un produit bien fini, offrant toujours un contraste remarquable, ainsi qu’un menu riche en fonctionnalités. Nous pourrions regretter une définition plus chirurgicale, et un traitement vidéo de meilleure facture, mais au vue des capacités d’ensemble du TW1000 et de son prix, ce projecteur comblera ses futurs propriétaires.

Précédente Suivante
Tags: , ,