BE HCFR : OPPO BDP 103

Comptes-Rendus, Tests et Bancs d'Essais — publié le 7 novembre 2012
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Prise en main et différents menus.

A présent analysons l’ergonomie et les fonctionnalités du lecteur.
Le lecteur démarre et bascule automatiquement sur le menu « home ». Ce menu permet d’accéder directement aux fonctions principales du lecteur et facilite l’utilisation des différents types de média compatibles. On y trouve la lecture de disque, l’accès aux fichiers multimédia par genre, l’accès au réseau et le menu paramètres du lecteur. Les logos correspondent aux différents services internet. Malheureusement pour nous seul Youtube et Picassa sont disponible. Le service Gracenote est intégré différemment.

 

 

Il est donc possible d’accéder au menu setup par le menu home ou directement par la télécommande. Le setup est très complet avec une ergonomie améliorée et complétée de nouvelles fonctions.
La logique de gestion des sorties HDMI a été bien améliorée.
Il est maintenant possible de sélectionner un mode optimisé Split A/V qui permet de séparer au mieux les flux vidéo et audio. Ainsi la sortie HDMI 1 optimise les flux vidéo et la sortie HDMI 2 optimise les flux audio. L’autre mode est plus classique, il permet de dupliquer la sortie HDMI 1 sur la sortie HDMI 2. On peut donc alimenter deux systèmes en simultané. Le BDP-93 proposait les mêmes options mais l’intégration dans les menus était moins logique.

 

 

Autre grande nouveauté, le convertisseur 2D 3D. Il est désormais possible d’utiliser le lecteur comme convertisseur 2D 3D et de profiter de la 3D sur tous les films. Le BDP-103eu offre plusieurs niveaux de réglage. Le premier se retrouve aussi sur les OPPO précédents, il s’agit du réglage de taille de l’image. Le deuxième permet d’ajuster l’effet de profondeur obtenu en conversion 2D 3D.

 

 

Pour activer le mode de conversion durant un film, il suffit d’appuyer sur la touche 3D du lecteur. La conversion s’active alors et il est possible d’accéder au menu de réglage de profondeur. Seize niveaux sont disponibles et leur efficacité est immédiate. En baissant le curseur l’effet 3D de profondeur tend à disparaître et est nul en position zéro. Sur des valeurs élevées au dessus de 8, l’effet va prendre en ampleur, 16 étant trop démonstratif. Une position intéressante se trouve entre 13 et 14.

 

 

 

Bien entendu le système n’est pas capable de générer les effets de jaillissements et il ne rivalise pas avec la vraie 3D. Cependant le rendu est très convaincant. Nous avons testé le convertisseur sur des films prévus pour la 3D et des films exclusivement 2D, dans les deux cas le système marche très bien. Sur des films adaptés comme « Avatar » on arrive à un très bon confort de visualisation. L’image reste très propre et ne perd pas en définition ni en fluidité. Nous avons comparé le convertisseur du BDP-103eu avec celui du vidéo projecteur du test, un Sony VPL-VW95ES. De toute évidence l’OPPO fait une bien meilleure conversion. Là où le Sony donne une image dure et moins bien définie, l’OPPO garde le naturel de l’image 2D d’origine. Le réglage de l’effet de profondeur est un plus indéniable et permet d’aller plus loin que le Sony.

Il est enfin possible d’accéder normalement aux réglages de la Qdeo pour la 3D. Sur les précédents OPPO, il fallait obligatoirement appliquer une pression continue sur la touche setup de la télécommande pour faire apparaître le menu des réglages de l’image. Il s’agissait d’une astuce non-officielle.

Une autre nouveauté ajoute le DTS Neo:6 à la gestion de l’audio analogique. Ce processing va permettre de mieux gérer un système 7.1 sur des flux audio 2.0 ou 5.1. La gestion y est sommaire avec simplement une sélection des modes musique et cinéma.
Comme sur les OPPO précédents, on trouve en complément une gestion complète des enceintes et un bass management sommaire.

 

 

 

 

La gestion d’énergie a été améliorée et propose dorénavant deux modes de mise en veille.
Un mode d’économie d’énergie et un mode pour optimiser la rapidité de démarrage du lecteur. Un mode d’extinction automatique est aussi disponible ainsi qu’un économiseur d’écran.

 

 

 

Encore une nouveauté qui tend à améliorer l’ergonomie d’utilisation du lecteur, la fameuse touche « option ». Durant un film cette touche fait apparaître une barre en bas d’image permettant d’accéder à des fonctions directement utiles durant un film. On peut enfin accéder facilement aux réglages de la position des sous-titres, les réglages image, les ratios et les différents angles si disponibles. On y trouve aussi un onglet « Disc Info » qui fait appel au service Gracenote. Ce service va chercher sur une base de données les informations d’un film ou d’un disque musical. On peut alors accéder au résumé du film, au casting etc. Ce service est fort sympathique et est capable de faire la différence avec une version française, il va essayer au mieux d’aller chercher l’information dans la bonne langue. Bien entendu le service n’est pas infaillible et peut se tromper. Le DVD PAL de « 300 » par exemple n’a rien donné de bon. Le DVD PAL de « Prometheus » à contrario est ressorti avec les bonnes informations. Sur les Blu-ray cela marche très bien.

 

 

 

 

Toujours par la télécommande, la touche input permet de sélectionner une des entrées disponibles sur le lecteur. On peut aussi choisir sur quelle sortie HDMI on souhaite récupérer le retour audio ARC. Il s’agit encore d’une nouveauté unique sur un lecteur de Blu-ray.

 

 

Les menus de réglage image n’ont pas changé. La sortie HDMI 1 profite toujours exclusivement de la puce Qdeo alors que la sortie HDMI 2 accédera aux quelques filtres proposés par la puce Mediatek. A ce titre il est important de favoriser la sortie HDMI 1 sur le diffuseur principal. Trois mémoires sont disponible et permettent de créer des profils spécifiques aux types de vidéo en lecture.

 

 

 

Nota : le mode « source direct » est un vrai mode sans processing. Dans ce mode les réglages ne seront pas disponibles, le flux vidéo sortant sera identique à l’enregistrement. Seul les paramètres de codage de couleur seront actifs.

Les autres menus n’ont pas de changement majeur et permettent toujours autant de réglages.

 

 

 

 

 

 

Précédente Suivante
Tags: ,