ColorHCFR : La calibration “pour les Nuls”

Bible HCFR — publié le 16 novembre 2009
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 3.0/5 (2 votes)

Saturations et Teinte


Si le réglage des niveaux RVB permet d’avoir des couleurs justes en teinte, il ne permet pas d’ajuster la quantité de celles-ci dans une image. Un mauvais ou un non réglage de la saturation entraine une dominante de couleur immédiatement visible. C’est pour cela qu’il faut la régler de façon à équilibrer les niveaux entre chaque couleur, primaires y compris. 

Comme pour les RVB , le but est de superposer les courbes sur la référence.

Pour lancer la mesure groupées des saturations , il suffit d’aller dans”Affichage” et activé la barre de mesure étendues. Les icônes noires et blanches, elles, servent à lancer les mesures du voisinages du noir et du blanc .

Image

4 mires de plus en plus colorées pour chacune des 6 couleurs vont défiler à l’écran et le capteur va prendre une mesure de chaque mire. Une fois les mesures finies, j’ouvre l’ “Histogramme de saturation – écarts”

Image

L’histogramme du haut permet de régler la saturation des couleurs pour qu’elles soient naturelles. Dans l’idéal, toutes les courbes doivent, comme ci-dessous, être alignées à 0 %. 

L’histogramme du bas indique le Delta E de la teinte pour chaque couleur. Ici, l’objectif est identique à celui du Delta E des RVB : plus il est faible mieux c’est . Tout comme pour les réglages de saturations, le diffuseur permettra ou pas de faire des corrections individuelles

Image

Je vais donc dans le menu du diffuseur et j’utilise les réglages qui me permettront de régler les saturations généralement appelés”Couleurs”.

  • Si toutes les courbes sont trop hautes, il faut diminuer la saturation(couleurs trop criardes)
  • Si elles sont trop basses, il faut l’augmenter (couleurs trop délavées, à l’extrême ça tire vers le noir et blanc )

Certains diffuseurs ne permettront que de corriger globalement toutes les couleurs. D’autres, comme certains vidéoprojecteurs, possèdent un “Color Management” qui autorise une modification couleur par couleur.

Le CIE permet d’avoir une autre vision que celle donnée par l’histogramme de saturation-écarts.

Image

Sur la capture ci-dessus, on voit plus facilement l’action du correcteur”Teinte” : lorsqu’on le monte, les 3 secondaires se déplacent dans le sens des flèches rouges et lorsqu’on le baisse, elles se déplacent dans le sens des flèches vertes.

Le but ici va être de trouver le meilleur compromis de sorte à ce que chaque droite passe le plus prés possible du point matérialisant la secondaire de référence.

Même si le diffuseur possède des corrections individuelles de couleur, la teinte peut s’avérer plus pratique dans le cas où l’on doit déplacer simultanément les secondaires.

Les saturations peuvent se mesurer selon 2 références : soit par rapport au propre gamut du diffuseur, soit par rapport au CIE de référence qui constitue la norme.

Si vous décider de régler les saturations à la norme du dvd il faut décocher , dans “Avancé – Préférences – Général” la case Utilise les couleurs mesurées (si elles sont disponibles).

Image

“Astuce” : Ne vous inquiétez pas de la position des points à 100% car le gamut des diffuseurs sont souvent étendu et de façon inégale entre les 6 couleurs . Régler les saturations par rapport au 75%, comme dans le cas d’un réglage par rapport au gamut.

 

Précédente Suivante
Tags: