ColorHCFR : La calibration “pour les Nuls”

Bible HCFR — publié le 16 novembre 2009
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Interactivité


Pour toute question, demande, suggestion, remarque, remontée d’informations, correction ou autre nous vous proposons de venir vous exprimer sur le sujet dédié au tutorial “pour les nuls” du colorimètre HCFR.

Les questions/réponses

Dans cette section vous trouverez une synthèse des réponses aux questions représentatives posées sur le fil mentionné ci-dessus.

    Q1 : “Au sujet du 0-255 et 16-235. Que doit-on choisir quand on utilise un scaler externe pour calibrer son installation ?” 
    Réponse : La même chose que lorsqu’on utilise le scaler interne de la source . La seule différence c’est que physiquement il est à l’extérieur. Comme pour une installe “classique” , tout dépend du réglage scaler/diffuseur.
    Q2 : “Lorsque l’on fait une modification sur le diffuseur (lumière, contraste) faut-il refaire uniquement l’échelle des gris pour voir le résultat sur les graphes ou bien faut-il faire une mesure totale avec échelle de gris, primaires et secondaires ?”
    Réponse : Refaire la mesure d’échelle de gris suffit pour voir les modifications apportées sur la luminance et les niveaux RVB par les correcteurs de luminosité, contraste, gamma et corrections RVB du diffuseur. Les mesures des primaires, secondaires et saturations des couleurs n’ont aucune influence sur ces histogrammes : elles ne se voient que sur le CIE et l’histogramme de Saturation-écarts.
    Q3 : “Qu’est ce qu’un fichier étalon et quels informations comporte t’il ? Pourquoi se servir de l’étalon pour calibrer ?” 
    Réponse : L’étalon contient la carte d’identité de l’appareil. Ce fichier permet au logiciel de prendre en compte les écarts caractéristiques de l’appareil avec la norme. C’est en se référant à ces caractéristiques que le logiciel déterminera après avoir lancé les mesures si, par exemple, le rouge est trop présent ou pas assez à l’image par rapport à la norme . 
    Q4 : “Il semble que ce soit plus difficile de calibrer avec l’iris en fonctionnement. Si je désactive l’iris pour la calibration, ma “future” calibration sera t’elle toujours valable lorsque je l’activerais ?”
    Réponse : Non. Lors de la calibration l’iris doit être dans sa position de visionnage.
    Q5 : “Il est dit qu’il est possible, recommandé, d’aussi utiliser les paramètres de réglages de la source.”
    Réponse : Dans certains cas les réglages du diffuseur peuvent se révéler insuffisants. Dans ce cas ceux de la source peuvent apporter une aide à la calibration. 
    Q6 : “Je n’ai aucune courbe dans le voisinage du noir et du blanc . Est-ce normal ?”
    Réponse : Oui. Les valeurs permettant d’afficher ces courbes ne sont pas mesurées dans “l’échelle de gris”. Pour avoir un affichage de ces courbes il faut sélectionner la mesure du “Voisinage du noir” et ensuite celle du “Voisinage du blanc”.
    Q7 : “Dans les paramètres avancés, est-ce mieux de sélectionner les deux capteurs et en mesures deux ou quatre niveaux ?”
    Réponse : Non, c’est une perte de temps inutile car la précision est suffisante avec 1 . D’ailleurs la sonde de la CGIII n’à plus qu’un capteur.

La boite à idées

Nous recenserons ici toutes les idées d’amélioration du tutorial.

 

    Idée N°1 : Création d’un fichier .pdf
    Réponse : 

Colorimètre HCFR : La calibration “pour les nuls”

      /  

Le lexique de la calibration

 

Remerciements

MERCI au Team “Colorimètre HCFR” pour le merveilleux outil mis à la disposition de tous ceux qui souhaitent obtenir le meilleur de leur diffuseur.

 

Soutenez financièrement le projet… 

Pour apporter votre soutien au projet du colorimètre HCFR et encourager l’amélioration de l’outil, cliquez sur ce lien 

Précédente Suivante
Tags: