Dolby Atmos partie 1 – Marantz AV8802A – tests de comparaisons de reproductions en configurations 7.2.4, 7.2, 5.2, 5+Wides.2.4 et 9.2.2

Articles, News — publié le 29 janvier 2017

Atmos

 

 

 

En Décembre 2014, j’ai eu le réel privilège de pouvoir assister à la conversion  24i/s en 25i/s du film Lucy. Une réalisation de Luc Besson dont la bande-son avait été mixée en Dolby Atmos, une nouveauté mise sur le marché cette année-là. Tout ce qui s’avérera correspondre à une expérience Dolby Atmos particulièrement passionnante, comme on peut le découvrir dans cet article HCFR : Bandes-son Dolby Atmos : HCFR a assisté à la conversion 24 i/s à 25i/s de Lucy (lien).

Bien malheureusement, ce n’est qu’en Asie qu’aura été commercialisé au format BRD, cette bande-son Dolby Atmos de Lucy, d’où quelques difficultés pour pouvoir en obtenir un exemplaire en Europe. Mais aujourd’hui, le titre Lucy est désormais disponible en Bluray UHD. Il devient ainsi possible et d’autant plus intéressant, de pouvoir écouter – malheureusement seulement en VO – cette particulièrement excellente bande-son Dolby Atmos qui figure sur ce BRD UHD de Lucy (voir le test HCFR ici (lien) du BRD UHD de Lucy).

Aussi et en complément aux éléments de l’article HCFR initial présentant quelques éléments de la bande-son Dolby Atmos de Lucy, nous allons plus particulièrement nous intéresser ici, aux résultats que permet de procurer une reproduction Dolby Atmos en contexte Home Cinema 7.2.4.

Sachant que ce que l’on va essayer d’identifier et analyser dans cet article, ce n’est pas tout ce qu’apporte en plus une bande-son Dolby Atmos lorsqu’elle est reproduite en Home Cinema en contexte Dolby Atmos du type 7.x.4, mais de determiner tout ce qui va subjectivement manquer ou sera absent, lorsque l’on passe d’une reproduction Dolby Atmos 7.x.4 Home Cinema, à une reproduction Home Cinema “standard” du type 7.x et 5.x.

Pour ce faire nous allons utiliser 2 courts extraits de la bande-son Dolby Atmos VO du BRD UHD du Lucy et nous allons les écouter en configuration Dolby Atmos 7.2.4 avec un processing Marantz AV8802A.

Une bande-son Dolby Atmos reproduite en 7.2.4, que nous allons ensuite comparer à une reproduction en configuration standard 7.1(2) et 5.1(2), toujours sur la même installation.

Maintenant et  avant d’aller plus loin, un petit rappel quant à la convention d’identification des configurations en contexte Dolby Atmos :

atmos-convention-notation

ce qui est issu du Dolby-Atmos-Home-Theater-Installation-Guidelines, un document .pdf (dans sa toute dernière version July 2016) qui est disponible ici :

http://www.homecinema-fr.com/forum/vers-l-ultra-hd/en-hc-la-reproduction-dolby-atmos-dsu-dts-x-neural-x-auro-t30067802.html

lequel regroupe les recommendations et descriptions Dolby quant au positionnement des enceintes permettant une reproduction Dolby Atmos Home Cinema, ceci depuis la configuration minimale 5.1.2, jusqu’à une configuration 9.1.6.  

BRD UHD Lucy, les extraits Dolby Atmos utilisés pour les tests :

Afin de faciliter ces comparaisons et permettre une alternance rapide entre les diverses configurations, nous avons utilisé 2 courts extraits de la bande-son Dolby Atmos VO du BRD UHD de Lucy, :

-          le 1er extrait test d’écoute dure 1m 21s, il est situé entre les time-codes 24:45 -> 26:06, il s’agit de l’extrait où enchaînée dans le cachot et après avoir été battue, la drogue se répand dans le corps de Lucy. Un extrait qui s’inscrit dans la petite video HCFR issue de l’article HCFR initial. Cette même petite vidéo qu’il est d’ailleurs également possible de découvrir plus bas dans cet article, afin de mieux percevoir les déplacements des objets sonores au sein de cet extrait,

-          le 2nd extrait test d’écoute dure 45s, il est situé entre les time-codes 31:00 -> 31:45, lorsque sortie de l’usine où elle a été emprisonnée, Lucy prend le taxi vers l’hôpital (il s’agit d’une suggestion d’écoute de “pasender” de la Communauté HCFR).

Ces choix permettent d’isoler au sein de la bande-son Atmos du BRD UHD de Lucy, 2 moments spécifiques, mais dont le contenu audio est particulièrement représentatif de ce que permet d’offrir une reproduction 3D immersive, du type Dolby Atmos. En effet dans ces extraits, la technologie Dolby Atmos complète directement le contexte des images perçues, optimisant ainsi la perception subjective globale de la scène… tout ce qu’on verra plus précisément un peu plus loin…

De même que l’utilisation et écoute de ces 2 courts extraits permettra à tout un chacun – sceptique ou passionné de reproduction immersive – de pouvoir tester, identifier et ainsi se faire sa propre idée, quant à ce qu’il est possible d’obtenir dans chaque type de configuration de reproduction, à partir d’une bande-son 3D du type Dolby Atmos.

Précédente Suivante
 

Tags: ,