En Visite, Pierre Paya Diffusion : 1 an déjà

En Visite, Pierre Paya Diffusion : 1 an déjà

Pierre Paya Diffusion

Le showroom de Casques Headphones fête sa première année

Un reportage HCFR

par

Jeff_jacko et Judicaël_maelstrom

 

“Même jour, même heure, même pomme”

Le temps passe vite … C’était il y a un an, notre Pierre Paya national inaugurait son showroom de Nîmes en grande pompe. Un nouveau tournant dans la vie de notre aventurier audiophile féru des écoutes aux casques qui passait un cap important, surtout en tant qu’importateur distributeur.

Nous revoilà “Même jour, même heure, même pomme”, mais à seulement un an d’intervalle. Une durée éclair il est vrai, durant laquelle de nombreuses choses se seront passées. Preuve que la dynamique du marché du casque poursuit son essor, rien de semble arrêter cette nouvelle vague ou plutôt cette renaissance de la Hifi et de la passion qui en découle. Le casque est partout ! Mais tous les intervenants n’abordent pas le sujet de la même manière et c’est grâce au talent et à la curiosité innée de Pierre que nous avons découvert et écouté des solutions originales, ingénieuses et parfois singulières. Il ne s’agira pas simplement de la mise en avant d’exclusivités, Pierre nous avait réservé quelques surprises dans ce sens, ou de marques exclusives et peu connues. Nous avons expérimenté une approche très différente des méthodes d’utilisation d’un casque dans un système conventionnel et je dois dire que mon scepticisme à l’égard d’un produit en particulier a été balayé par la performance obtenue.

La méthode Pierre, fais comme chez toi !

Souvenez vous de notre première visite chez Pierre Paya Diffusion. Le Showroom au 62 rue de l’Agau se situe dans la vieille ville de Nîmes. Une position géographique avantageuse à plusieurs titres. Le cadre est très agréable et propice à la mise en condition des écoutes dans un local voûté construit dans l’ancien, laissant apparaître les pierres de la bâtisse. On y trouve de nombreux hôtels à proximité aux tarifs très abordables malgré la période de festivité Romaine, tout comme un grand nombre de restaurants. A notre arrivée la veille des journées portes ouvertes, une escale au “Folies Bouchères” un restaurant dont le nom évoque évidemment sa spécialité, nous a bien remis en forme. Le lendemain nous voilà prêts pour l’assaut.

Chez Pierre c’est facile, à la différence des showrooms traditionnels le matériel en écoute est en libre service. Tout est à la disposition des visiteurs et grâce à une mise en oeuvre optimisée par des serveurs audio, de nombreux points d’écoute étaient autonomes. Nous pouvions aussi venir munis d’une clé USB contenant nos musiques de test ou encore un baladeur qui servira de source lectrice. J’ai opté pour cette option afin d’accéder facilement à mes musiques mais aussi afin de tester certains casques en mode nomade. Je dois avouer ma volonté de mettre à l’épreuve mon Sony NW-WM1Z sur des casques difficiles.

Outre l’excellence du matériel, c’est la qualité humaine qui prône durant les visites chez Pierre. Tout d’abord notre hôte est un homme formidable surtout motivé par sa passion dont la modestie personnelle et la franchise masquerait presque ce côté visionnaire, et son dévouement dans son travail dont l’objectif inflexible est la satisfaction absolue du client. Dieu sait à quel point satisfaire l’audiophile est une tâche ardue. Ancré dans son ADN, Pierre veut faire plaisir et cela se ressent en tout point dès le premier pas franchi dans cette caverne d’Ali Baba.

Tout était prévu, boissons festives ou plus raisonnables et de quoi se restaurer du matin au soir. Lorsqu’on va chez Pierre, on rend surtout visite à un ami qui prend soin de vous et qui n’hésite pas à ouvrir le champagne juste pour trinquer. Pierre avouera son faible pour cette boisson pétillante. A l’image de toute rencontre durant un événement audiophile, l’enrichissement vient aussi des rencontres et des visiteurs. Quel plaisir de retrouver d’autres acharnés pointus et exigeants, des rencontres faites l’année dernière et également de nouvelles têtes. On s’échange des idées, des avis, des conseils … Cette journée fut aussi et surtout une rencontre entre personnes qui partagent la même passion.

Bien entendu, les marques étaient soutenues par leurs représentants. HiFiMAN, Sennheiser, VivA et CHORD avaient apporté leur soutien par l’intermédiaire de prêt de matériel prestigieux et étaient présent en personne.

Ce fut une nouvelle occasion d’échanger avec des professionnels dont l’investissement dépasse de loin la seule volonté de faire des affaires et qui se positionnent (à l’égal de Pierre) en vrais passionnés. D’une façon atypique et singulière, me voilà en pleine discussion avec Giampietro Schembri (VivA) à propos de l’annonce fracassante d’OPPO signalant l’arrêt de la marque. Comme quoi les acteurs de l’industrie s’intéressent à tout, bien au delà de leur propre spécialité !

Pierre Paya Diffusion, un Showroom pas comme les autres

Nous le savons déjà, Pierre n’aime pas les conventions. Certes celui-ci propose entre autres des produits connus à des prix finalement abordables, mais ce qui le titille c’est l’exploration. Chez Pierre ne vous attendez pas à écouter du tout-venant, l’accent est porté sur la découverte en perpétuel renouvellement et pour cause, notre Pierre Paya a besoin de cette excitation qui motive tout vrai passionné : L’innovation, la découverte et la nouveauté. C’est ainsi que le Showroom a évolué depuis l’année dernière, à commencer par un agencement optimisé et judicieusement organisé, plus propice aux écoutes aux casques.

Côté marques, nous retrouvons les spécialistes émergeant comme Kennerton, Audeze ou HiFiMAN, mais aussi des constructeurs d’électroniques moins connus. Pierre propose encore et toujours les classiques comme Sennheiser et Focal qui a rapidement acquis une forte notoriété bien méritée.

Afin de marquer ce weekend portes ouvertes, Pierre a surtout souhaité explorer l’excellence et quelques solutions en dehors des conventions traditionnelles. A l’honneur, nous avions les très prestigieux systèmes électrostatiques Sennheiser “Orpheus 2” HE1, ainsi que le HiFiMAN Shangri-La. De toute évidence, ces deux systèmes culminent au sommet du savoir-faire de leur marque respective et bien qu’ils partagent le même type de technologie, il faut leur reconnaître une personnalité musicale propre et unique.

En exclusivité, Pierre présentait l’amplificateur de casque électrostatique VivA dans sa version presque définitive. Nous l’avions écouté au Festival Son et Image 2017 à Paris. La bête était alors cachée des regards indiscrets, mais déjà fonctionnelle. Giampietro Schembri nous a confié que les tubes d’amplification seraient changés pour des modèles plus puissants. Une affaire à suivre, car cette version “à améliorer” permettait d’écouter le fameux Stax SR009 au mieux de sa forme sur un système dédié.

La démarche de Pierre dans l’optimisation des écoutes de casques électrostatiques l’ont amené à conceptualiser un système hors normes et sans concessions. L’idée s’appuie sur le iFi Pro iESL, un appareil génial capable de convertir tout type d’amplification et d’en faire une source pour les casques électrostatiques et dynamiques.

Sans rentrer dans les détails techniques de la machine, retenons que tout est paramétrable afin d’assurer une compatibilité parfaite avec un casque comme un Stax SR009. La mise en oeuvre de Pierre a fait appel à la crème des électroniques dont il dispose. La source sera un serveur Melco qui donne alors le tempo à un ensemble Auris dont l’amplification sera confiée à deux blocs Forte 150 capables de délivrer 100 watts RMS. Le iFi Pro iESL récupère le courant et transforme les valeurs électriques afin de la rendre compatible avec les casques électrostatiques. Un potard permet d’ajuster finement la polarisation. Le résultat est saisissant !

Nous sommes certes dans la démesure, mais le capital mis en oeuvre reste très en dessous du HE1 ou encore du Shangri-La. Le SR009 ainsi piloté, développe une énergie affolante et surtout, la réserve est telle qu’à aucun moment l’amplification montre la moindre carence. Pierre, tu as fait très fort ! Il fallait y penser et surtout oser l’expérience. Le résultat est là, audible, palpable et irréfutable. Ce petit boitier iFi Pro iESL s’avère génial surtout si on dispose d’un système Hifi classique disposant de puissants amplificateurs. On peut alors alimenter les casques électrostatiques et dynamiques les plus difficiles ayant existé. Evidemment Pierre proposait de tester le iFi Pro iESL sur d’autres amplifications. Il a été possible d’alimenter le Stax SR009 sur un amplificateur VivA Egoista 845, mais tout autre amplificateur pour casque ou enceinte pouvait se présenter comme candidat.

Une autre expérimentation ambitieuse de Pierre consistait à alimenter un casque directement sur un gros amplificateur VivA Solista. La chose avait été rendue possible grâce à un câble fait sur mesure avec connecteurs pour enceinte d’un côté et prise XLR 4 pins de l’autre.

Côté casques d’exception, la liste déjà bien fourni des résidents permanents de Pierre s’était allongée de deux exclusivités Kennerton, le Thror qui sera le nouveau flagship de la marque et le nouvel Odin Thridi qui remplace le casque à succès de la marque. Nous avons pu écouter ces deux merveilles qui apposent une nouvelle sonorité particulière à la marque et s’ajoute au caractère déjà reconnu de l’Odin version actuelle. Le Thror est un tout nouveau casque, alors que l’Odin Thridi emprunte son ADN à son prédécesseur et adopte des particularités du nouveau champion Kennerton. La finalité tend vers la réalisation de trois casques ayant leurs particularités propres et une identité bien à eux. Ainsi les anciens propriétaires de l’Odin pourront se poser la question de changer ou de garder leur ancien casque en plus d’une nouvelle acquisition. Un peu comme l’étape Fazor chez Audeze. A l’écoute le Thror se dévoile comme casque ayant un fort potentiel et table sur une polyvalence innée le rendant capable de reproduire tout type de musique. L’Odin Thridi m’a paru un poil plus dynamique et davantage porté sur les impacts, mais avec davantage de souplesse que son prédécesseur définitif, très efficient.

Bien entendu Pierre présentait également le must de HiFiMAN, le Susvara mais également des produits plus abordables de la marque. Chez Audeze Pierre offrait également à l’écoute un panel très large de casques. Cette faune merveilleuse était complétée de sélections prises chez Sennheiser, Audio-Technica, Final Audio Design, JPS Labs Abyss et j’en passe. Au vu du nombre de casques et d’amplificateurs, les combinaisons étaient presque infinies et deux jours auront été bien trop courts pour profiter de tout.

Merci Pierre, mon ami !

Mon plus grand regret aura été de ne pas avoir eu plus de temps à accorder à Pierre, qui, avec autant d’effort, mérite nos plus grands remerciements ! Pierre, tu as fait très fort, une fois de plus je te tire mon chapeau. Seuls ta passion, ton ouverture et ton appétit de la découverte pouvaient permettre de telles journées à nous faire découvrir des produits uniques exploités de manière si ambitieuse.

Partager :