[Ep.I] Igor Kirkwood Visite d’un studio pas comme les autres

Haute-Fidélité — publié le 21 juin 2013
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Introduction

Igor avait commencé à fréquenter HCFR sous le pseudonyme d’IVAN 2. Bien vite, nos échanges devinrent plus fréquents, et la participation d’Igor plus active sur nos pages numériques. Ainsi au fil de ces rencontres virtuelles, nous découvrîmes un Igor Ingénieur du Son, un Igor passionné de musique, un Igor disponible pour informer et échanger avec d’autres passionnés.

Nous ne pouvions donc pas présenter l’installation d’Igor sans nous intéresser préalablement à son propriétaire, son métier, sa passion.

L’aventure commencera donc par le récit d’un parcours atypique. Vous découvrirez dans la suite du reportage ses débuts dans le journalisme, après une maîtrise en psychologie et une autre en Audovisuel. Vous pourrez lire quelques exemples choisis de ses publications qui ne manqueront pas de vous interpeller… Puis vous apprendrez comment après le journalisme, Igor embrassa une carrière d’ingénieur du son (enregistrement, montage, mastering pour Calliope entre autres).

Nous vous inviterons à découvrir, en compagnie de notre hôte, l’envers du décor de la prise de son et du mastering, au travers divers exemples d’enregistrements. Ecoutés, et commentés bien entendu…. sur le système qu’Igor nous fit découvrir le 30 mai dernier. Et croyez-nous : il est passionnant d’apprendre quelques secrets de fabrication tout en découvrant avec régal ces enregistrements.

Puis nous nous intéresserons au système lui-même. Igor souhaitait avoir la meilleure installation possible sans faire de distinction entre utilisation professionnelle et utilisation personnelle. Une installation qui lui permette de travailler le plus possible sans casque (attente professionnelle, à la demande de musiciens). Mais qui ne l’éloigne pas non plus de la réalité d’une écoute grand public, tout en respectant certains critères qualitatifs. Pas d’amortissement excessif. Pas de compromis sur l’intelligibilité et la définition. Le meilleur d’un studio et d’un salon.

André Isoir, organiste spécialiste de Bach, explique au sujet de ce système qu’il offre “L’excellente clarté d’un casque, sans les inconvénients”. Alors comment y parvenir ?

Nous vous ferons partager les secrets des ingrédients de la ‘’recette’’ employée par Igor. Sachez que cette installation sur le papier pourra vous étonner, tout comme nous l’avons été dès les premières notes de musique, et plus encore. Il convient donc de ranger dans un coin, ne serait-ce que pour un instant, un certain nombre d’a priori et de clichés fort répandus pour aborder la découverte de ce système. La lecture des articles d’Igor vous permettra de mieux vous immerger dans le contexte. Et de comprendre l’origine de la démarche, et l’origine… du Système lui-même. Nous expliquerons également l’évolution des systèmes d’Igor depuis le premier en 1978 jusqu’à celui de 2009.

Au travers de cette visite, nous aborderons nombre de thèmes récurrents sur les fora internet, dans la presse spécialisée, dans les discussions d’amateurs de systèmes de reproduction.

    Ecoute monitoring. Traitement acoustique. Filtrage actif. Traitement du signal. Quadri amplification. Câblage pro. Ingénieur acousticien. Réservé aux professionnels ?

    Un caisson en stéréo. De la classe D en ‘’Hifi’’. Un intégré audio/vidéo consumer comme centre névralgique pour l’écoute et le mastering. Une source A/V pour l’écoute de CD. Une enceinte posée sur un caisson. Du 4.1 ou du 6.1 sans enceinte centrale en home cinéma. Hérésie ? Est-ce possible ? A quelles conditions ?

    Pondérer l’importance des divers maillons du système. Définir les composantes d’un système. Comprendre l’intérêt de diverses technologies. Le DIY au service de l’optimisation. Qu’est-ce qui fait la qualité de la reproduction sonore ? Le medium, haut parleur le plus important dans une enceinte ? Tweeter qui descendent plus bas ? Qu’en pense Igor ? Qu’en pensons-nous ?

Autant de questions que nous nous posions avant ce 30 Mai dernier. Et si bien entendu les réponses que nous avons obtenues sont en partie conditionnées par notre réceptivité et notre sensibilité personnelle, croyez bien que nous n’en sommes pas ressortis indifférents, loin s’en faut. Et sans dévoiler le détail dès maintenant, chacun d’entre nous a entrepris presque immédiatement après une réflexion sur son propre système, et entamé des démarches concrètes d’optimisation. Deux générations d’audiophiles présentes. Deux générations interpellées (je pèse mes mots).

Nous vous invitons donc à nous rejoindre aux portes du studio d’Igor Kirkwood. A venir découvrir Igor, son parcours, son métier, sa passion, son système. Nous vous proposons un voyage à la découverte d’un artisan du son, intermédiaire de talent au service du plaisir que nous, amateurs de musique et de systèmes de reproduction, éprouvons dans nos salons en écoutant un CD. Nous agrémenterons l’article de points didactiques et techniques, de photographies, de courbes de mesure, d’articles de presse, de références d’enregistrement, de commentaires subjectifs, de compte rendus d’écoute. Et vous souhaitons une agréable découverte qui, nous l’espérons, apportera un éclairage différent sur votre approche de la haute fidélité.

Précédente Suivante