[Ep.I] Igor Kirkwood Visite d’un studio pas comme les autres

Haute-Fidélité — publié le 21 juin 2013
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

4. Le salut par l’égaliseur ?

4. Le salut par l’égaliseur ?

Message » 12 Juil 2009 23:54

Dans les trois précédents articles , nous avons jugé une gamme de quatre enceintes acoustiques de façon traditionnelle.
Puis nous en avons optimisé les résultats en jouant d’abord sur leur emplacement, ensuite sur les corrections du préamplificateur.
Nous achevons cette série d’essais en introduisant dans la chaîne un égaliseur correcteur.

L’égaliseur est à la mode. Snobisme plus ou moins coûteux ou indispensable auxiliaire de votre chaîne ? (…) Pour en étudier une application pratique, nous concluons notre série “Améliorez votre écoute” en donnant à nos quatre enceintes l’auxiliaire d’un égaliseur. Comment vont-elles se comporter ? L’égaliseur est-il utile, indispensable, et si oui, dans quelles conditions ? La réponse n’est pas univoque, comme le montreront nos compte-rendus d’écoute. En effet, l’égaliseur que nous avons retenu apporte dans tous les cas une amélioration qualitative évidente, mais il va se révéler de plus en plus utile au fur et à mesure que la haute qualité des enceintes en justifiera l’emploi.

(…) Nous nous en sommes volontairement tenus à un appareil de classe moyenne et de prix modique (…), alors qu’il en existe à cinq ou dix fois ce prix. Nous avons ainsi voulu nous placer dans des conditions courantes, correspondant à l’équipement que tout mélomane un peu exigeant peut envisager d’acquérir.

Sur le plan méthodologique, la mise en oeuvre s’est faite à l’oreille et été ensuite vérifiée et affinée à l’aide d’un égaliseur temps réel, comme pour les autres articles.

Enceinte 1 versus enceinte 2

Le comparatio est sans appel en faveur de l’enceinte 2.

Manifestement, il vaut mieux chercher à améliorer le rendu d’une mini enceinte comme l’enceinte 1 par un placement judicieux dans le local d’écoute ou par une correction bien adaptée. L’achat d’un égaliseur n’apparaît pas, dans le cas présent, être un investissement valable. Si l’on recherche une écoute améliorée, mieux vaut acquérir une enceinte offrant une qualité de reproduction supérieure. En définitive, l’intelligence et l’oreille de l’utilisateur seront ici, plus sûrement qu’un égaliseur, le gage d’une écoute optimale.

Enceinte 2 versus enceinte 3

Le comparatio est très serré.

A l’avantage de l’enceinte 2, on trouve le piano-forte et les voix parlées, et à l’avantage de l’enceinte 3, on note le clavecin, le flautino, les choeurs et l’orchestre.

Cette comparaison apparaît donc très serrée, et si l’enceinte 3 l’emporte de peu devant l’enceinte 2 égalisée (…), il convient de tempérer cette remarque des considérations suivantes. Lors de l’écoute, l’égalisation a consisté à améliorer le local et non l’équilibre des prises de son. Donc, un mélomane exigeant, retouchant non seulement son local mais aussi l’équilibre tonal des enregistrements, arrivera dans l’ensemble à de meilleurs résultats que l’enceinte 3 non égalisée.

En revanche, le mélomane n’aimant pas les manipulations techniques nécessitées par l’égaliseur trouvera une plus grande satisfaction dans l’achat d’enceintes plus chères, à condition de bien les régler à l’aide des filtres et du préamplificateur. Le mélomane audiophile, quant à lui, désirera à la fois des enceintes plus chères et un égaliseur.

Enceinte 3 versus enceinte 4

Egalité !

Egalité dans la qualité entre l’enceinte 4 et l’enceinte 3 lorsque cette dernière est assistée de l’égaliseur (…). Si l’on considère la valeur d’usage, il devient plus rationnel d’acheter deux enceintes 3 avec un égaliseur (…) qu’une paire d’enceintes 4 (…), d’autant plus que l’égaliseur se révèlera d’un emploi plus souple pour corriger les divers types d’acoustiques des locaux d’écoute.

Conclusion

(…) Même pour le cas où l’utilisation de l’égaliseur semble un peu moins “payante”, il permet toujours d’améliorer notablement les prestations sonores d’une enceinte.
Refuser de positionner soigneusement une enceinte, de bien la régler ou de l’égaliser, revient à mutiler en partie le plaisir qu’elle peut nous donner.

En synthèse, le seul “reproche” que l’on pourrait faire à cette série d’articles est de ne pas mentionner explicitement les solutions d’égalisation passives en traitant acoustiquement la pièce. En fait, après vérification auprès d’Igor, la pièce en question comportait bien un minimum de traitement acoustique (crépit à points sur certains murs, lin plus thibaude sur d’autres). Il ne serait pas venu à l’esprit des testeurs de l’époque de ne pas commencer par soigner le local avant d’effectuer une série de tests !
Cependant, à budget égal et compte-tenu de la baisse du prix des égaliseurs paramétriques disponibles aujourd’hui, le conseil donné reste valable : mieux vaut investir dans une enceinte et optimiser la pièce puis son couplage avec l’enceinte que de monter en gamme :wink: .

Les scans des textes originaux :
gallery/image.php?album_id=86&image_id=1741
gallery/image.php?album_id=86&image_id=1742
gallery/image.php?album_id=86&image_id=1743
gallery/image.php?album_id=86&image_id=1744

Précédente Suivante