[EP.V] – Chapitre I – Une histoire de médium – (2ème partie)

Haute-Fidélité — publié le 23 juin 2013
Précédente Suivante
VN:R_U [1.9.22_1171]
Note: 0.0/5 (0 votes)

Pour la fourniture les autres haut-parleurs, j’avais fait appel à Monsieur Michel Visan, ingénieur acousticien réputé à l’origine de la société Davis.
Il m’a proposé des 13 cm à membrane carbone tressé pour le bas médium et des 17 cm à fréquence de résonance très basse pour la voie grave.
Le concept des charges était le même que pour le premier prototype.
Résultat, une réponse transitoire très rapide de 35 à 40000Hz, cohérente avec le médium à dôme, une puissance admissible très élevée et une faible distorsion.
Pour beaucoup d’auditeurs, l’absence de trainage était plutôt dérangeant à l’écoute, l’enceinte étant très discriminante, mais quelle qualité de timbres, quelle rigueur.
J’en ai retenu la difficulté de mise au point des filtres, même du premier ordre …
L’usage de filtre actif et de multi-amplification s’avère pratiquement obligatoire sur ce genre de système.
En tous cas pourquoi pas des médiums Yamaha avec un tel concept, on pourrait optimiser distorsions et réponse transitoire à tous les registres…

C’est le moment de réparer mon ”oubli”, la Yamaha NS1000,

… à suivre dans peu de temps, JB

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Précédente Suivante