Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Conseils, Guides et Tutos pour la correction acoustique passive

Améliorer le son d'une pièce de vie

Message » 02 Nov 2015 21:35

Bonjour,

Très bonne idée de revêtement pour faire passer la pilule (et aussi pour soi, pas que les dames qui peuvent avoir du goût :) )
Ceci étant, je pensais plus à des bass trap, et plus exactement des corner trap dans le cas de jot, mais qui pourraient très bien bénéficier d'une originalité de cette ordre, ou autre suivant leurs gouts et leur déco...

Arrivé à ce stade, je me sens tout de même obligé de commencer à préciser certaines choses. J'avais pensé que des bien plus expérimentés que moi l'auraient fait, mais puisque ce n'est pas le cas:
L'idée de départ était de tenter plutôt que ne rien faire, lorsque les conditions de la pièce sont manifestement néfastes à la qualité sonore.
Mais tant que nous travaillons en aveugle (sans mesures), restons très modérés dans nos investissements pécuniaires. Le retour en arrière si besoin était sera moins vexant.
D'autre part, il faut dans notre cas être prêt à multiplier les essais de placement, des enceintes comme des corrections. Nous n'aurons que nos oreilles pour nous guider, mais ce n'est déjà pas si mal.
Et plutôt que se décourager devant une trop grande complexité pour une mise en œuvre dans les règles, mieux vaut je crois oser faire quelques essais, mais n'y investissons tout de même pas trop d'argent..

Pour finir, un court article traitant des grands acousticiens, et de quelques unes de leurs réalisations à l’international. Il s'agit de salles de spectacles, donc pas vraiment comparable à nos besoins.
http://www.lemoniteur.fr/articles/quand ... e-27124895
Mais j'y ai noté un point intéressant entre autres:
"Chaque spectateur reçoit, en plus du son direct (localisation), des réflexions latérales précoces (clarté, précision, intelligibilité) en provenance des parois, des balcons et de la canopée mobile suspendue réglable en hauteur (de 9 à 15 m), ainsi qu’une réverbération tardive (ampleur et chaleur du son)."

Les réflexions ne sont donc pas toutes à éliminer, seulement à doser.
"
loandsound
 
Messages: 361
Inscription: 15 Oct 2014 15:18
Localisation: Charente Maritime
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Nov 2015 21:35

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Nov 2015 20:52

Je n'arrive pas à suivre , break ! :ko:
Tu as posté un lien précédemment , et je suis occupé de le lire... :oops:

Juste un mot concernant ton dernier post :
J'ai des infos contradictoires concernant justement ces reflexions précoces.
Mr Lafont préconise de les supprimer.
"Les premières réflexions, spéculaires ou non, contenues dans un intervalle très court sont plus nocives car elles affectent directement la quantité d'énergie perçue par un auditeur pour une fréquence donnée......Ceci est particulièrement vrai pour les surfaces à proximité immédiate des enceintes ..."
http://www.lafontaudio.com/etudes/03_reflexions.htm

- Est-ce parce que Mr Lafont parle de HC , et non d'écoute Audiophile?
- Ou est-ce parce que le volume d'une salle de spectacle est beaucoup plus grande que nos modestes salons?
- Ou encore parce que une salle de spectacle est conçue pour transmettre le son produit? ( chez nous , on ne fait que reproduire le son qui a été enregistré ... nuance ! )
...Je n'ai pas eu le temps de creuser .. :oops:

Un petit lien sympa qui explique ces notions ..
http://hc.nextgeneration.free.fr/divers/cadre_1.htm

jot
jot
 
Messages: 1009
Inscription: 07 Mar 2011 13:14
Localisation: 59
  • offline

Message » 05 Nov 2015 23:57

Ayé , j'ai lu les liens. Merci ! :thks:
J’ai essayé de trouver des infos , pour faire avancer le schmilblick.
Important : je n’ai pas la science infuse. :zen:
Il y a donc des chances que je me plante…merci donc aux pros de me remettre sur le droit chemin. :thks:

A mon avis , avant tout , il faut commencer par définir le temps de réverbération.
« Pour définir la capacité des salles à restituer l'écho, les spécialistes ont défini une donnée le RT60 (ou TR en français). Le RT60, c'est le temps qui est mis par l'énergie sonore pour décroître de 60 dB après l'extinction de la source sonore. »
Idéalement , le RT60 pour une écoute Hifi se calcule d’après ce lien ( d’origine JPL)
http://dialou.fr/hc/index.php?option=com_content&view=article&id=29:le-temps-de-reverberation-rt60&catid=30:les-calculs&Itemid=35

Pour une écoute musicale , RT60 = 0.3 * racine cubique ( Volume /100)
Chez moi , cela fait 0.3.

En pratique , voilà ce que donne chez moi une mesure représentant à peu près le RT60
Image
Donc , je devrai en toute logique diminuer fortement la réverbération en dessous de 100 Hz , et de manière modérée aux autres fréquences.

Concernant les premières réflexions :
http://amfoat.free.fr/acoust_reverb.php
« L'oreille est un récepteur sonore capable de percevoir plusieurs sons en simultané. HAAS a étudié les conséquences de la perception de deux sons identiques arrivant à l'oreille avec un décalage temporel (temps de retard).
HAAS a mis en évidence, que si les deux sons arrivent avec un temps de retard de l'ordre de quelques millisecondes, le système auditif ne perçois qu'un seul son et que ce léger retard contribue à l'effet vivant du son entendu »
.
=> Donc les premières réflexions ne sont pas forcement nocives , loin de là !

Sur ce lien , on voit un schéma qui indique le niveau d’énergie sonore reçue , en fonction de sa position par rapport à l’enceinte :
» Près des enceintes, le signal direct domine, alors qu'à l'arrière de la pièce, il s'affaiblit jusqu'à être noyé dans le champ réverbéré. »
http://www.lafontaudio.com/criteres.htm
Et JPL considère que la meilleure position d’écoute se trouve quand l’intensité est identique entre les 2.
Mais en pratique , je risque de me trouver soit trop loin , soit trop près de la zone d'écoute idéale.
=>Si ma distance d’écoute est inférieure à la distance critique => je reçois trop de son direct + premières reflexions => je devrai donc absorber près des enceintes , pour atténuer les premières réflexions.
=>Si ma distance d’écoute est supérieure à la distance critique => je ne reçois pas assez de son direct + premières reflexions => je devrai donc éviter d’absorber près des enceintes.

En conclusion :
Resterai à savoir comment on peut mesurer cette distance critique. Mais dans tous les cas , il me semble que traiter la réverbération est la première priorité , et non les premières réflexions. Qu'en pensez vous?
jot
 
Messages: 1009
Inscription: 07 Mar 2011 13:14
Localisation: 59
  • offline

Message » 06 Nov 2015 19:57

Donc les premières réflexions ne sont pas forcement nocives , loin de là !


L’article d’Amfoat est loin d’être une référence dans ce domaine ! L’une des conséquences des premières réflexions c’est la réponse en peigne. En général, on s’efforce de les traiter, soit en absorption soit en diffusion.

Resterai à savoir comment on peut mesurer cette distance critique.


Il y a une formule pour ça, mais elle découle du formalisme de Sabine. Elle n’est strictement valable qu’en champ diffus, qui de toute façon n’apparaît que très tardivement dans les petites salles. Elle donne toutefois une idée de l’ordre de grandeur. Pour une source omni dc=√(A/50). Avec A absorption équivalente de Sabine: A=0,16V/TR
Pour les fréquences graves, il faut plus de 50m2 d’absorption équivalente pour être au-delà d’un mètre. Faut déjà, y aller pour être dans le champ direct à 3 m des enceintes !

À vos calculettes :wink:

:) :-? 8)

Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1310
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon

Message » 06 Nov 2015 22:28

Bachibousouk a écrit:
Donc les premières réflexions ne sont pas forcement nocives , loin de là !


L’article d’Amfoat est loin d’être une référence dans ce domaine ! L’une des conséquences des premières réflexions c’est la réponse en peigne. En général, on s’efforce de les traiter, soit en absorption soit en diffusion.

Resterai à savoir comment on peut mesurer cette distance critique.


Il y a une formule pour ça, mais elle découle du formalisme de Sabine. Elle n’est strictement valable qu’en champ diffus, qui de toute façon n’apparaît que très tardivement dans les petites salles. Elle donne toutefois une idée de l’ordre de grandeur. Pour une source omni dc=√(A/50). Avec A absorption équivalente de Sabine: A=0,16V/TR
Pour les fréquences graves, il faut plus de 50m2 d’absorption équivalente pour être au-delà d’un mètre. Faut déjà, y aller pour être dans le champ direct à 3 m des enceintes !

À vos calculettes :wink:

:) :-? 8)

Bachi


pas sur d'avoir compris...? :oops: j'ai rien compris en fait, tu peux nous expliquer stp ? :ane:
je cherche aussi des solutions pour mon salon.
jeoffrey59
 
Messages: 1548
Inscription: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Message » 07 Nov 2015 10:55

La distance critique dc (en m), dans les basses fréquences (omnidirectionnelle) dépend du volume de la pièce V (en m3) et du temps de réverbération TR (en s). Elle est donnée par:

dc=0,056√(V/TR)

Avec V = 60 m3 et TR = 0,5 , on trouve dc = 0,61 m

J’en conclus qu’à 2 ou 3 m des enceintes le son réverbéré domine assez largement le son direct. Dans une pièce de vie où le traitement est limité, il sera difficile de placer la position d’écoute à la distance critique.

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1310
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon

Message » 07 Nov 2015 17:16

Bonjour,

Sur les côtés, on voit souvent des diffuseurs, pour ne pas que les réflexions soient concentrées au point d'écoute. Mais sur quelles plage de fréquence cela est-il réellement efficace ?
Et derrière et à côté des enceintes, comment ferais-tu pour atténuer des graves trop présents ? La diffraction peut-elle agir de façon significative dans ces fréquences, ou est-elle réservée à des fréquences plus élevées ?
loandsound
 
Messages: 361
Inscription: 15 Oct 2014 15:18
Localisation: Charente Maritime
  • offline

Message » 09 Nov 2015 12:48

Salut
J utilise des rideaux au fenêtres , des panneaux japonais pour couper ma pièce en deux , un rideau au mur de droite pour bientôt
Cela pour assombrir ma piece ,videoprojection oblige , du coup j ai un acoustique pas trop mal.

Tous ces rideaux sont fait de même matière épais et occultant de couleur chocolat , pour un bon rideau acoustique prendre un minimum 220g/cm2 , les miens sont à 290g/cm2

;)

Pour les curieux http://www.le-homecinema.com/installati ... 13365.html
Les rideaux vert bientôt en chocolat idem japonais
Dernière édition par RIC60 le 17 Nov 2015 14:12, édité 1 fois.
RIC60
 
Messages: 358
Inscription: 04 Fév 2015 15:57
  • offline

Message » 09 Nov 2015 14:14

Bonjour,

Oui, j'ai eu la curiosité d'aller voir :)
Et comme tu le dis, ces rideaux te servent autant pour la luminosité que pour le son.

J'ai de mon côté trouvé une page résumant nombre d'aspects de l'acoustique d'une pièce:
http://www.mh-audio.nl/Audio%20Tips.asp?what=chain
En anglais (cela ne plaira pas à tous), mais très bien faite j'ai trouvé.
Elle donne entre autres des indications sur des pièces en L, des pièces adjacentes derrière les enceintes ou la position d'écoute, l'incidence des fenêtres ou portes suivant leur positionnement, les différents aspects de la diffusion, donne des indications de où amortir et pourquoi...
Elle explique que des sons arrivant dans un délai de 20ms après celui des enceintes sont associés aux premiers par le cerveau. Passé ce délai, cela devient gênant, et elle donne quelques exemples de ce qui peut les engendrer.
Bref, cela ne nous rend pas expert en acoustique, mais permet une vision d'ensemble des différents aspects, dont on retrouve forcément une partie chez soi.
loandsound
 
Messages: 361
Inscription: 15 Oct 2014 15:18
Localisation: Charente Maritime
  • offline

Message » 09 Nov 2015 15:37

Plus facile ici ;) Enfin pour moi qui ne parle pas ang

http://dialou.fr/diy/MaSalle/Genese_et_ ... stique.pdf
RIC60
 
Messages: 358
Inscription: 04 Fév 2015 15:57
  • offline

Message » 09 Nov 2015 22:35

Mais sur quelles plage de fréquence cela est-il réellement efficace ?


L’efficacité du diffuseur dépend de la profondeur des puits et de bien d’autre chose encore. En général, pour les diffuseurs de conception standard la diffusion commence à être effective vers 350/500 Hz. Évidemment, les fréquences graves ne sont pas concernées.

Tous ces rideaux sont fait de même matière épaisse et occultant de couleur chocolat , pour un bon rideau acoustique prendre un minimum 220g/cm2 , les miens sont à 290g/cm2


En g/m2 plutôt :wink: La performance d’un rideau est assez liée à sa masse surfacique. Dans les théâtres il était d’usage, pour le rideau de fond de scène, de prendre du velours lourd. Ne pas hésiter à aller au delà de 500 g/m2.

Dans une pièce de vie, la première chose à faire, est sans doute de faire un faux plafond absorbant. Il y en a pour tous les goûts :)

:) :-? 8)

Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1310
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon

Message » 09 Nov 2015 23:15

Bonsoir,

Et merci pour ces réponses bachibououk.
Pour les diffuseurs j'avais eu réponse partielle depuis, et me suis d'ailleurs aperçu que diffuseur et diffracteur pouvaient désigner le même élément.

Bachibousouk a écrit:Dans une pièce de vie, la première chose à faire, est sans doute de faire un faux plafond absorbant. Il y en a pour tous les goûts :)


Dans une maison actuelle, avec plafond bas et lisse sans doute, mais pour un plafond à 3m avec poutres apparentes, sachant que j'ai au sol du plancher sur vide d'air ?
J'ai en revanche des murs qui sont lisses et réfléchissants, bien que de nature différentes (2 en béton/pierre et 2 en placo/liège en vrac)
Je ne trouve pas les murs placo résonnants, les murs bétons eux, me semblent l'être.
C'est pour cela que je m'interrogeait entre diffracter ou amortir derrière les enceintes. Mon souci dans le grave est pour l'instant des enceintes qui n'en font pas... :cry:
Je pense en revanche amortir en face (à 7M), et sur les côtés (surtout le mur béton) amortir me serait plus facile, pas certain que ce soit le mieux.
Quels seraient ton avis sur ces différents points ? (pas encore de micro de mesures pour guider)
loandsound
 
Messages: 361
Inscription: 15 Oct 2014 15:18
Localisation: Charente Maritime
  • offline

Message » 14 Nov 2015 20:57

Bonjour,
Je comprend la difficulté qu'il peut y avoir à répondre avec précision à de telles questions. Néanmoins, je voudrais m'insurger une dernière fois, contre cette rétention d'informations sur l'acoustique.
Découvrant l'audio il y a très peu, j'ai cherché à en cerner les différents aspects, parce que je suis câblé ainsi, j'ai besoin de comprendre.
J'ai trouvé tout ce que je cherchais et même bien plus concernant les électroniques et les enceintes. Il est vrai que ce sont là des systèmes finis et parfaitement reproductibles, à la différence des pièces de vie qui ont chacune leur particularités, et sur lesquelles personne n'ose se prononcer avec précision, et pour cause...
Ceci étant, et pour avoir épluché nombres d'articles sur les questions de l'acoustique, je garde le sentiment que la majorité des documents qui en traitent, ont surtout vocation à nous en montrer la complexité, certainement pas à nous aiguiller dans ce labyrinthe.
Comme le disait Coluche en son temps: "c'est rassurant de savoir de que l'on est compris par des gens qui comprennent des trucs qu'on comprend pas". Il parlait bien sur de politique et de technocratie, et je ne suis pas loin d'avoir ce même sentiment sur l'acoustique et les acousticiens, qui nous délivrent suffisamment d'informations pour que l'on puisse en cerner la complexité, suffisamment peu pour que l'on ne puisse pas chercher à s'en débrouiller par nous même.
Ce sera mon dernier coup de gueule sur ce forum, car je n'ai pas vocation à jouer les troublions, et je dirais même que cela commence à me lasser.
Mais si nous pouvions un jour cesser d'être l'objet de manipulations mercantiles, alors je crois que cela ne pourrait que me réjouir...
loandsound
 
Messages: 361
Inscription: 15 Oct 2014 15:18
Localisation: Charente Maritime
  • offline

Message » 15 Nov 2015 10:24

Tu résumes assez bien les difficultés qu’il y a à répondre simplement à des questions compliquées. Par exemple, ton interrogation sur la nature éventuelle d’un traitement au plafond sachant que tu as un plancher sur vide d’air est bien plus tarabiscoter que tu ne l’imagines. Et même en ayant connaissance de toutes les données d’entrée du problème (tu n’en donnes aucune) et en supposant que le problème ait des solutions, la réponse demanderait plusieurs jours de travail !

En acoustique, lorsque la géométrie devient compliquée, avec des conditions aux limites difficiles à définir, le mieux est encore l’approche expérimentale, c’est-à-dire la mesure pour une pièce existante.
Maintenant dans un local domestique de petit volume, ce sont les ondes stationnaires qu’il faut consider en premier lieu et si cette pièce est destinée à l’écoute audiophile il faut aussi se préoccuper des premières réflexions.

En ce qui concerne les ondes stationnaires, tu peux aller jeter un oeil sur les deux derniers exposés mis en ligne sur mon site pour te rendre compte des difficultés qu’il y a à prédire le champ de pression pour des configurations pourtant très élémentaires ! Par exemple ici:

http://www.conseils-acoustique.com/inde ... lindriques

Pour ma part, j’interviens sur HCFR uniquement sur mon temps libre pas sur mes heures de bureau et sache que l’aspect mercantile que tu évoques m’a rapporté depuis trois ans la somme rondelette de 0 000,00 € ! Heureusement, je ne compte pas sur les audiophiles pour me remplir ma besace :wink:

:) :-? 8)
Bachi
Bachibousouk
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1310
Inscription: 06 Juin 2009 13:25
Localisation: Besançon

Message » 15 Nov 2015 23:07

Bonjour,

Merci Bachibouzouk pour tes indications, et surtout désolé si j'ai pu te blesser avec mes propos. Tu es bien l'un des seuls "professionnels" à te risquer à prodiguer quelques conseils sur l'acoustique ici, avec toute la prudence que cela requiert bien sûr.
Si je suis resté généraliste dans mes propos, c'est pour ne pas m'être senti le droit d'être plus précis dans mes attaques. Qui suis-je après tout, pour oser incriminer telle ou telle personne nominativement...?
Il n'empêche que certaines pratiques m’exaspèrent un peu, et qu'il m'était difficile d'en faire totale abstraction.

Mais je ne me sens investit d'aucun rôle ni d'aucun droit, aussi vais-je m'arrêter là.
Ce forum m'aura apporté beaucoup, et dans bien des domaines, alors je n'ai nulle envie de le stigmatiser sur un ou deux points d’écueil, qui restent somme toute anecdotiques en comparaison du reste.
Et si quelqu'un osait un jour tenter de démystifier cet acoustique qui fait si peur à tout le monde, alors je crois que beaucoup y gagneraient...
loandsound
 
Messages: 361
Inscription: 15 Oct 2014 15:18
Localisation: Charente Maritime
  • offline


Retourner vers Correction Acoustique Passive

 
  • Articles en relation
    Dernier message