Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Accuphase A50V : 150W au lieu de 50 en sortie ???

Message » 16 Juil 2004 14:50

Bonjour à tous,

Hier, j'ai profité d'une demi-heure de liberté (de plus en plus rare, ces temps-ci...) pour écouter un peu de musique (déjà, ça commence bien, il est original, mon post, non ? :lol: ).

Pas très calé en classique, je me suis passé un morceau très original - là encore - j'ai nommé : Le Boléro de Ravel (collection économique de chez Harmonia Mundi).

Vous connaissez tous ce morceau, ça commence très bas et puis ça va crescendo, pendant un quart d'heure, jusqu'au final, où tout ce beau petit monde se déchaîne.

À la fin du morceau, je constate que le Vu-mètre (à affichage digital) est resté calé (c'est l'option que j'ai sélectionnée) sur 139 W sur un canal :o et 149,7 W sur l'autre :o :o :o :o !

Je voudrais savoir comment un ampli qui est sensé délivrer 50 W sur 8 Ohms et 100 sur 4 Ohms (l'impédance de mes enceintes est donnée pour 6 Ohms) peut en afficher presque 150 (re :o ).

Je pensais que lorsque les enceintes étaient en 4 Ohms, il fallait lire 64 W de puissance délivrée quand l'afficheur en indiquait 32, mais je m'aperçois que ce n'est probablement pas comme ça que ça marche. L'ampli "connait-il" d'une manière ou d'une autre l'impédance des enceintes et est-il capable d'adapter son affichage en conséquence (c'est surement pas ça) ?

Quelqu'un peut-il m'expliquer SVP ? Euh , de manière pas trop complexe si possible, pasque j'y connais rien en électricité.

Merci d'avance.
Buzzbuzz
 
Messages: 660
Inscription: 10 Fév 2003 16:21
Localisation: PARIS
  • offline

Annonce

Message par Google » 16 Juil 2004 14:50

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 16 Juil 2004 15:20

Salut Buzzbuzz

Je pense en fait qu’il y a 2 choses :

- d’une part les puissances annoncées par Accuphase sont souvent en dessous de celles mesurées. Il me semble dans mon souvenir que le A50 délivre autour de 75 watts par canal ce qui doit bien faire (vu l’ampli) 150 watts sur 4 ohms, donc aux alentours de 112 watts pour 6 ohms
- D’autre part, la puissance est mesurée en continu. Un ampli comme le A50 est certainement capable sur une impulsion (donc pendant un temps très court) de délivré beaucoup plus. Les 140-150 watts que tu annonces ne sont donc pas très étonnant de la part d’un A50.

Après il y a peut-être aussi la précision des vu-mêtres même digitaux

L’ampli reconnaît-il l’impédance d’une enceinte ? oui, puisque en fonction de l’impédance de charge des enceintes, la puissance de l’ampli varie.

A+
Pure classe A
 
Messages: 252
Inscription: 10 Mar 2004 15:05
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 16 Juil 2004 15:40

Buzzbuzz a écrit:Je pensais que lorsque les enceintes étaient en 4 Ohms, il fallait lire 64 W de puissance délivrée quand l'afficheur en indiquait 32, mais je m'aperçois que ce n'est probablement pas comme ça que ça marche. L'ampli "connait-il" d'une manière ou d'une autre l'impédance des enceintes et est-il capable d'adapter son affichage en conséquence (c'est surement pas ça) ?


Oui, si le vu-même tiens compte à la fois de la tension et du courant de sortie, il va mesurer la vraie puissance quelque que soit l'impédance de l'enceinte.

Pour les 150W, c'est tout à fait normal pour un ampli de qualité. Les 50/100 watts annoncés le sont dans un cadre de régime continu, en régime dynamique ca peut aller bien au dela.
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 16 Juil 2004 15:51

Merci de vos réponses. :wink:
Buzzbuzz
 
Messages: 660
Inscription: 10 Fév 2003 16:21
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 16 Juil 2004 16:16

Pour les 150W, c'est tout à fait normal pour un ampli de qualité. Les 50/100 watts annoncés le sont dans un cadre de régime continu, en régime dynamique ca peut aller bien au dela.


Exact... sauf que dans le cas du boléro la dynamique s'exprime de la façon suivante : ce n'est qu'un crescendo qui va du pianissimo du début au fortissimo de la fin sans jamais que le niveau ne diminue en route. En gros c'est de plus en plus fort et en continu.


Ce qui fait que c'est bien de puissance continue dont il est question, pas de puissance dynamique qui elle ne peut s'exprimer que lors des fortissmos subit !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 16 Juil 2004 16:38

haskil a écrit:.
Ce qui fait que c'est bien de puissance continue dont il est question, pas de puissance dynamique qui elle ne peut s'exprimer que lors des fortissmos subit !


Attention, il ne faut pas confondre ce qu'on appelle un régime continu c'est à dire un signal à niveau fixe avec de la musique, fusse t'elle à niveau élévé.

Dans le premier cas, il s'agit d'une sinusoide à niveau constant dont la dynamique est de 0 dB.

Dans le seconds cas, il s'agit d'un signal musical qui, bien qu'étant de fort niveau, possède une dynamique, c'est à dire une variation dans l'amplitude.

Les amplis sont mesurés en regime continu, c'est à dire 0 dB de dynamique. Il suffit donc que le boléro aie ne serais ce que 6 dB de dynamique à son fortissimo (ce qui me parait un minimum pour de la musique écoutable) pour doubler la puissance par rapport aux mesures en regime continu ...
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 16 Juil 2004 17:02

haskil a écrit:... c'est bien de puissance continue dont il est question, pas de puissance dynamique qui elle ne peut s'exprimer que lors des fortissmos subit !


Oui et non, car le vu-mètre de l'Accuphase a trois positions :

- éteint

- allumé avec affichage chaque seconde de la puissance maximale émise (sur un affichage digital, l'affichage permanent rendrait certainement la chose illisible)

- allumé avec affichage permanent de la puissance maximale fournie (la valeur affichée n'est remplacée que lorsqu'une plus grande puissance est délivrée).

J'utilise le premier ou le troisième mode d'affichage (le second fait changer les nombres toutes les secondes et on fini parfois par se laisser hypnotiser par l'écran :o ) ; l'augmentation progressive de la puissance délivrée se fait par à-coups, correspondant bien à des pics de puissance assez courts. Quelques mesures avant la fin, l'affichage annoncé tournait autour de 100 W.

Étant donné le fait que dans le second mode d'affichage, les mesures sont données toutes les secondes, je ne sais si elles représentent la puissance maximale délivrée dans ce labs de temps, ou la puissance moyenne délivrée pendant cette durée. En conséquence, je ne sais pas non-plus si l'affichage permanent tient compte directement des pics de puissance ou si c'est la valeur moyenne de la seconde qui est annoncée (je ne sais pas si je me fais bien comprendre... ou si c'est vraiment intéressant, ce que je raconte :lol: :oops: ).
Buzzbuzz
 
Messages: 660
Inscription: 10 Fév 2003 16:21
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 16 Juil 2004 18:34

Les "vu-mètres" analogiques ou digitales chez Accuphase fonctionnent certainement comme ceux des Mc :
http://www.roger-russell.com/mcintosh1.htm#metercircuit

A primary concern of using meters to accurately show levels of music is the rise time. This involves not only the meter capabilities, but also the actual rise time of the musical instruments themselves. It brings up the fundamental question of whether a 20,000Hz square wave can exist and be propagated in air without being differentiated. Gordon Gow explains that although several experiments with a starting pistol show varied results, the fastest rise time is found by striking two pins together.
To exhibit rise times like this, the mass of an ordinary meter movement is too high to accurately show peaks. The MC2505 design provides driving circuitry that makes the meter movement follow the fast rising waveforms to an accuracy of over 90%. By following the waveform, however, the meter movement can then be too fast for the eye to follow. Additional circuits make the peaks time-stretched, controlling the needle movement to be within the persistence of vision for the human eye.
Emile
 
Messages: 2827
Inscription: 23 Fév 2003 16:19
Localisation: Paris
  • offline

Message » 19 Juil 2004 11:10

Merci.

Je ne suis pas certain d'avoir compris le premier paragraphe, mais le second me semble à la fois clair, intéressant et logique.
Buzzbuzz
 
Messages: 660
Inscription: 10 Fév 2003 16:21
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 19 Juil 2004 11:39

ajds a écrit:
haskil a écrit:.
Ce qui fait que c'est bien de puissance continue dont il est question, pas de puissance dynamique qui elle ne peut s'exprimer que lors des fortissmos subit !


Attention, il ne faut pas confondre ce qu'on appelle un régime continu c'est à dire un signal à niveau fixe avec de la musique, fusse t'elle à niveau élévé.

Dans le premier cas, il s'agit d'une sinusoide à niveau constant dont la dynamique est de 0 dB.

Dans le seconds cas, il s'agit d'un signal musical qui, bien qu'étant de fort niveau, possède une dynamique, c'est à dire une variation dans l'amplitude.

Les amplis sont mesurés en regime continu, c'est à dire 0 dB de dynamique. Il suffit donc que le boléro aie ne serais ce que 6 dB de dynamique à son fortissimo (ce qui me parait un minimum pour de la musique écoutable) pour doubler la puissance par rapport aux mesures en regime continu ...


Tout cela est connu.

Mais quand les dernières mesurent arrivent, les toutes dernières, ou les timbales se joignent à l'orchestre dans lequel les musiciens puis les pupitres sont entrés un par un dans un crescendo progressif et inexorable, l'ampli est déjà à son maximum dans le cas soulevé par notre ami.

Il s'agit alors plus de puissance implusionnelle, que de puissance dynamique. La mesure impulsionnelle se mesure en envoyant une impulsion de quelques millisecondes dans l'ampli au repos et pas avec un signal continu.

La puissance dynamique ne correspond à rien, c'est juste la puissance que l'ampli peut délivrer avec un taux de distorsion élevé juste avant l'écrétage.

Le Boléro est un cas particulier dans la musique... et il me souvient que chez Beal, il a un peu plus mis à mal le Krell que le Sacre du Printemps... dans le cas du sacre les diodes de saturation s'allumaient de façon brève, avec le boléro c'était l'illumination... Et je l'ai écouté avec le Mac 7150, c'est rigolo de regarder le vu mètre à aiguilles.

Du reste, le boléro est utilisé comme test, c'est une célébrité. Il permet de mesurer le taux de compression des enceintes à bas rendement par échauffement des bobines des HP... L'expérience est bien connue puisque le niveau ne fait que monter de la première à la dernière mesure sans que jamais le niveau ne redescende (il redescend juste une fois à la fin du premier tiers pendant deux secondes : et ça repart pour dix minutes ininterrompues d'élévation continue et progressive du niveau.

C'est un cas d'école, bien différent, par exemple de Daphnis qui alterne les niveaux.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 19 Juil 2004 12:03

haskil a écrit:... dans le cas du sacre les diodes de saturation s'allumaient de façon brève, avec le boléro c'était l'illumination...
Du reste, le boléro est utilisé comme test, c'est une célébrité. Il permet de mesurer le taux de compression des enceintes à bas rendement par échauffement des bobines des HP...


Contrairement à ce que tu dis du Krell, l'A50V n'a pas de diodes de saturation, donc :

Y a-t'il un niveau à ne pas dépasser, si je veux être certain de ne pas mettre en danger :
1) mes HP (Dynaudio 1.3SE)
2) mon ampli
3) le rendu sonore ?
Buzzbuzz
 
Messages: 660
Inscription: 10 Fév 2003 16:21
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 19 Juil 2004 12:14

Je viens de parcourir la doc du bestiau et nulle part, il n'est fait mention de la puissance maximale disponible sur impulsion...

Il est juste dit que l'afficheur peut indiquer jusqu'à 400,0 W en mode stéréo (ça a l'air de correspondre à la puissance de l'ampli, donnée pour 1 Ohm de charge), et jusqu'à 2000 W en mode mono (alors que dans ce cas, la puissance maxi est donnée pour 800 W sous 2 Ohms).

Je ne sais pas si on peut en déduire quoi que ce soit...
Dernière édition par Buzzbuzz le 19 Juil 2004 12:15, édité 1 fois.
Buzzbuzz
 
Messages: 660
Inscription: 10 Fév 2003 16:21
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 19 Juil 2004 12:14

Je n'ai pas cité de modèle précis de Krell, j'ai dit ce que j'ai vu chez Philippe Beal qui a un Krell et il le le confirmera : il faisait des bons sur son canapé ! Du reste on n'en n'avait causé en son temps sur le forum...

Si Krell ne mentionne pas la puissance impulsionnelle, c'est parce que cette notion ne signe pas la qualité d'un ampli surtout s'il est très puissant. Il est plus intéressant de savoir qu'il double sa puissance en passant de 8 à 4, de 4 à 2 et de savoir qu'il tient le 1 ohm... et aussi de savoir qu'il est inconditionnellement stable, qu'il ne suroscille pas !

Alain :wink:
Dernière édition par haskil le 19 Juil 2004 12:18, édité 1 fois.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 19 Juil 2004 12:17

haskil a écrit:Je n'ai pas cité de modèle de Krell, j'ai dit ce que j'ai vu chez Philippe Beal qui a un Krell et il le le confirmera : il faisait des bons sur son canapé ! Du reste on n'en n'avait causé en son temps sur le forum...

Alain :wink:


Je vais essayer de retrouver ça.
Buzzbuzz
 
Messages: 660
Inscription: 10 Fév 2003 16:21
Localisation: PARIS
  • offline

Message » 19 Juil 2004 12:18

Envoies lui un MP
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message