Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: aqua35, Exabot [Bot] et 20 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

ampli de grave pour 10hp ??????????

Message » 02 Sep 2005 17:55

lol...

La réalite est que le passage d un modulateur numerique à un modulateur analogique diminue sensiblement le prix de revient à qualité égale. L'effet supposé sur le medium aigue peut permettre de justifier l ecart de prix. Technologiquement, les modules retenus par des marques qui proposent de bons produits comme Audio Research ( Tripath) ou Jeff Rowland, Rotel et B&W ( IcePower) sont analogiques. Et pas seulement par economie.
Les systemes purement numeriques ne peuvent pas inclure le filtre de sortie dans la contre reaction. Ce qui veut dire que la courbe de reponse va dependre de l impedance du haut parleur. Zetex qui propose une version réputée numerique dite 'Class Z' est obligé de reconvertir de l analogique vers le numerique le signal de sortie pour integrer le filtre de sortie dans sa boucle de contre reaction. Ce qui n en fait plus un vrai modulateur numerique....
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Annonce

Message par Google » 02 Sep 2005 17:55

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 02 Sep 2005 19:13

ok pour mon utilisation : je sorts le signal .1 de l'integre en analogique pour rentree sur le dcx 2496 qui transforme le signal en numerique qui rentre dans le tact en numerique.

donc vaut il mieux un tact2175 avec a/n
ou tact 2150 tous numerique.

sachant que le signal a ete deja transforme par le dcx


a+ sylvain07
sylvain07
 
Messages: 6174
Inscription: 16 Avr 2004 18:48
Localisation: paca
  • offline

Message » 03 Sep 2005 16:31

La question est ainsi faut il mieux convertir en analogique avant l ampli ou dans l ampli. Dans l etat actuel des technologies, il me semble que les amplis class D analogiques fonctionnent mieux à prix de revient egal. donc 2175.

Une petite consideration de securite. Il convient d etre tres prudent avec de nombreux amplis class D. Même la fiche HP noire n est PAS à la masse. Donc prudence avec le cablage
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 03 Sep 2005 16:36

antonyantony a écrit:La question est ainsi faut il mieux convertir en analogique avant l ampli ou dans l ampli. Dans l etat actuel des technologies, il me semble que les amplis class D analogiques fonctionnent mieux à prix de revient egal. donc 2175.


Ca reste très théorique tout ca... et comme rien ne remplacera jamais une ecoute.... :D
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 03 Sep 2005 17:16

malheureusement une ecoute du 2150 est possible mais pour la 2175 il le vende qu'en import europe du nord.

en plus 2150+entree ana 1800e
et 2175 1000e

a+ sylvain07
sylvain07
 
Messages: 6174
Inscription: 16 Avr 2004 18:48
Localisation: paca
  • offline

Message » 04 Sep 2005 10:06

nico- a écrit:
antonyantony a écrit:La question est ainsi faut il mieux convertir en analogique avant l ampli ou dans l ampli. Dans l etat actuel des technologies, il me semble que les amplis class D analogiques fonctionnent mieux à prix de revient egal. donc 2175.


Ca reste très théorique tout ca... et comme rien ne remplacera jamais une ecoute.... :D


Argument classique et bien patique. Pour ma part je trouve qu il ne faut pas repousser l un au detriment de l autre. L ecoute FIDELE ( et pas musicale...) est la finalité. La theorie pemet d avancer et l'ecoute de confirmer le progres. Je m amuse souvent de voir certains tweakers modifier des circuits sans même les comprendre.

Il est significatif de voir que TACT ( Europe, il faut dire comme cela ou Lyngdorf ?) est passe du numerique à l analogique pour diminuer ses prix ! Le design numerique de depart du Millenium ate de l epoque Toccata
De la même façon, B&W qui disposait d un reel savoir en class D numerique ( brevets transférés à Cirrus) a retenu l analogique sur son dernier caisson et sur le Rotel à venir.
Autre exemple, Philips dispose des deux technos developpees par Putzeys. Analogique et numerique. Seule la premiere ( UCD) est poussée
Rowland a aussi choisis l analogique sur ses montages, tout comme audio Research.


La theorie et la technologie reste ce qui fait fonctionner correctement les amplis class D Nico.
Ces amplis reposent sur des progres reels des transistors MosFet ( Le TACT Millenium a été le premier à disposer de MF de hute qualite adaptés à cette tâche), et qu ils reclament une maitrise rare des circuits analogiques. Ce qui explique qu il y a tres peu de circuits developés par les constructeurs qui transferent cette responsabilite à des tiers ( B&O Icepower, TI Tocata Equibit, Philips UCD, ...) et les echecs de quelques aventuriers.( dont une marque japonaise bien connue).

Pour ce qui est des prix, ce n est pas un fantasme. Les montages analogiques permetttent d utiliser une contre reaction interdite et pour cause aux montages numeriques. Ils exigent par exemple, une alimentation de tres haute qualite, des transistors de sortie HdG, un filtre equivalent... Ce qui explique le prix de revient tres eleve du Millenium. Les amplis class D sans contre reaction autour du filtre de sortie ne peuvent pas offrir une courbe de reponse independante de la charge dans l aigue. L ecoute va donc varier en fonction du HP utilisé.

Les UCD de Philips ou IcePower de B&O sont debarasses de ces defauts. Ils permettent de produire des amplis de haute qualite, de forte puissance a des prix raisonnables.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 04 Sep 2005 10:28

antonyantony a écrit:
nico- a écrit:
antonyantony a écrit:La question est ainsi faut il mieux convertir en analogique avant l ampli ou dans l ampli. Dans l etat actuel des technologies, il me semble que les amplis class D analogiques fonctionnent mieux à prix de revient egal. donc 2175.


Ca reste très théorique tout ca... et comme rien ne remplacera jamais une ecoute.... :D


Argument classique et bien patique. Pour ma part je trouve qu il ne faut pas repousser l un au detriment de l autre. L ecoute FIDELE ( et pas musicale...) est la finalité. La theorie pemet d avancer et l'ecoute de confirmer le progres. Je m amuse souvent de voir certains tweakers modifier des circuits sans même les comprendre.

Du point de vue de l' utilisateur final je vois mal comment quoi que ce soit pourrait avoir plus ou autant d' interet qu' une ecoute.

antonyantony a écrit:Il est significatif de voir que TACT ( Europe, il faut dire comme cela ou Lyngdorf ?) est passe du numerique à l analogique pour diminuer ses prix ! Le design numerique de depart du Millenium ate de l epoque Toccata
De la même façon, B&W qui disposait d un reel savoir en class D numerique ( brevets transférés à Cirrus) a retenu l analogique sur son dernier caisson et sur le Rotel à venir.
Autre exemple, Philips dispose des deux technos developpees par Putzeys. Analogique et numerique. Seule la premiere ( UCD) est poussée
Rowland a aussi choisis l analogique sur ses montages, tout comme audio Research.

Tact US / BOZ continue a fond dans la voie du numérique "pur".
Il y a aussi très certainement des contraintes commerciales qui impactent les choix des constructeurs, faut pas rever.

antonyantony a écrit:La theorie et la technologie reste ce qui fait fonctionner correctement les amplis class D Nico.

La théorie et la technologie font aussi fonctionner tout le reste mais je n' ai aucunement besoin de savoir comment mes appareils fonctionnent pour m' en servir et savoir si ils marchent bien ou pas, ca n' a meme qu' un interet TRES limité amha (pour etre franc je dirais meme nul :D).
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 04 Sep 2005 10:52

Je m amuse souvent de voir certains tweakers modifier des circuits sans même les comprendre.


ça ne va jamais bien loin dans la modification en ce cas. Sinon, ça fait pschiiit et ça fume !

Si tu vas dans la partie DIY du forum, tu rencontreras des forumeurs de très haut niveau de connaissance et de compétence. Ils sont une bonne quarantaine. Certains sont des professionnels de la conception d'appareils : ils aident les forumeurs qui veulent améliorer les leurs et ne seraient pas assez calés dans ce domaine. Et tu seras surpris par le fait qu'une bonne centaine de forumeurs y est capable de comprendre un schéma.

A part ça,si je trouve intéressante ta contribution sur le sujet classe D, je ne comprends pas toujours bien ce que tu tentes de nous expliquer sur ce thread. faut dire que ce n'est pas simple entre les vrais et les pseudos numériques.


Tu dis parfois que les classes D analogiques sont moins coûteux et moins bons, d'autres fois qu'ils sont plus coûteux et aussi bons que les Classes D numériques !


Antonyantony écrit : Les montages analogiques permetttent d utiliser une contre reaction interdite et pour cause aux montages numeriques. Ils exigent par exemple, une alimentation de tres haute qualite, des transistors de sortie HdG, un filtre equivalent...



Ce ne serait pas plutôt, les montages numériques qui exigent une alimentation de très haute qualité si je me réfère à ce que tu as écrits déjà sur le sujet ? là tu écris que ce sont les montages analogiques qui exigent cela.

Et d'une façon générale peut-on faire un très bon amplificateur sans une alimentation de très haute qualité quelle que soit sa classe (A, B, A-B classes les plus fréquemment rencontrées en hifi)? La réponse est non, bien sur.


Je vais voir, si un gars du coté DIY peut venir nous aider à débroussailler le terrain car cette Classe D, on est appelé à en entendre parler de plus en plus dans un avenir proche vu qu'elle semble permettre de produire des amplis plus puissants, moins chers, moins encombrants que ceux des classes jusque là utilisées en haute fidélité.

J'espère trouver un pro qui puisse avoir le temps de nous faire une sorte de post de référence sur le sujet de la classe D que nous puissions mettre en tête des sujets d'HCFR.



Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Sep 2005 0:17

Oui, ce sont bien les class D numeriques qui exigent une alim de haute qualite. Ma phrase n est pas clair?

Tu as raison sur la necessite d expliciter un peu les choses.

Pour simplifier un ampli class D repose sur :
un signal d entree qui controle un modulateur. Celui ci a pour but d ouvrir ou de fermer des transistors de sortie.
Ce signal d entree est analogique ou numerique.
Le signal PWM en sortie des transistors passe à travers un filtre qui separe le son (frequences basses) du bruit ( frequences hautes)
Les problemes apparaissentvite :
1) Les transistors de sortie ne passe pas immediatement en ouvert ou ferme==> premiere source de distorsion. TACT a le premier utilise des transstors specifiques extremement rapide
2) La tension d alimentation attendue par le modulateur n est pas necessairement stable : si elle baisse ou monte, le signal n est pas celui attendu : seconde source de distorsion.
3) Le filtre de sortie a un comportement classique du filtre analogique. Son comportement depend de la charge finale. La reponse n est pas lineaire dans l aigue.

Les filieres numeriques et analogiques tentent plus ou moins bien de regler le premier probleme.
Le second probleme se regle avec une alimentation de course (TACT Millenium) ou une contre reaction bien faite.
Le troisieme porte sur un signal integralement analogique ( apres filtre). Les montages type philips UCD ou IcePower utilisent une contre reaction qui reduit les distorsions.



Les premiers montages numeriques ne disposaient d aucune contre reaction ni sur l alim ni sur le filtre. La premiere est donc necessairement de haute qualite.
L analogique ( UCD ou Ice Power) permettent une contre reaction benefique ... au cout et/ou a l ecoute.

Le developpement de contre reaction en numerique ( class Z) par exemple utilise des convertiseurs apres le filtre de sortie. Ce qui me fait direqu ils ne sont plus purement numeriques
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 05 Sep 2005 0:59

Ma phrase n est pas clair?


Celle-ci quotée ci dessous ne l'était pas :


Antonyantony écrit : Les montages analogiques permetttent d utiliser une contre reaction interdite et pour cause aux montages numeriques. Ils exigent par exemple, une alimentation de tres haute qualite, des transistors de sortie HdG, un filtre equivalent...


Car ton ils se rapporte au sujet de la phrase précédente, donc à montages numériques. On n'était pas loin de l'anacoluthe.

Mais tu as rétabli.
Dernière édition par haskil le 05 Sep 2005 8:05, édité 1 fois.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 05 Sep 2005 3:18

bonne remarque!
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 06 Sep 2005 1:34

Autrement pour driver du grave :

Crown K1 (2 x 550W ds 8 Ohm, 1 100W bridgé... :lol: )

Les nouveaux amplis de 3D Labs si tu veux acheter français :wink:

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 06 Sep 2005 7:35

bonjour

oui pour les crown k1 mais leur prix est superieur au tact =1000e .

pour les 3d lab tu as un lien ?

a+ sylvain07
sylvain07
 
Messages: 6174
Inscription: 16 Avr 2004 18:48
Localisation: paca
  • offline

Message » 06 Sep 2005 10:22

Attention aux montages série/parallèle. L'amortissement est déplorable et ne dépend plus de l'amplificateur car ce sont les haut-parleurs qui se désamortissent entre eux.

Il vaudrait mieux n'employer que des haut-parleurs en parallèle et employer plusieurs amplificateurs totalisant la puissance voulue.

Deux amplis de 250w drivant chacun deux HP en parallèle, ce sera beaucoup mieux qu'un 500W drivant 4 HP en série/parallèle.

10 HP et 10 amplis de 100W
10 HP alimentés deux par deux par 5 amplis de 200W etc. Il existe de nombreuses solutions.

Si les haut-parleurs font 16 ohms et que l'ampli est capable de tenir une charge de 2 ohms (cela existe), on peut tout de même utiliser 8 HP en parallèle sans faire des basses chewing-gum, sans caractère, grande vertu des assemblages série/parallèle.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 06 Sep 2005 11:18

Mon conseil porterait sur l'adoption d'un bon ampli multicanal de bonne puissance doté d'une alimentation généreuse. Il existe des modèles équipés de transfos totalisant plus de 200VA qui feront parfaitement l'affaire.

L'avantage est que ces appareils sont produits en série; leur prix est donc attractif et leurs performances plus que suffisantes.

Il suffira de brancher deux HP en parallèle par canal et le tour est joué. Puissance totale disponible avec charge de 5x4 ohms: entre 1500 et 2000 watts.

Il y a la piste du numérique qui est redoutable pour la reproduction des basses. C'est généralement un peu cher mais des amplificateurs 5 ou 7 canaux sont sur le point de sortir pour un peu plus de 2000 euros. J'en essaie actuellement un dont les 100W par canal me stupéfient car ils tiennent les 38cm de mes enceintes sans problème et avec une qualité d'articulation étonnante. J'avais été le premier en France à essayer le Tact Millenium en 1998 et ces qualités étaient déjà patentes. C'est ce qui m'avait poussé à lui rechercher un importateur.

Le modèle que je teste n'est pas un Equibit mais un IcePower, technologie adoptée par Jeff Rowland.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message