Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Amplificateurs Stormaudio: la technique et les mesures

Message » 17 Déc 2010 18:44

Bonjour,

Est-ce que Storm Audio connaît le principe de fonctionnement des amplis Orpheus ?
Est-ce que sa technologie est voisine de celle d'Anagram et, si oui, pourquoi n'avoir pas poussé l'exercice jusqu'à en faire un réglage automatique ?

Merci d'avance pour vos réponses.
dinosaure 77
 
Messages: 1675
Inscription: 23 Fév 2007 12:38
Localisation: 77
  • offline

Annonce

Message par Google » 17 Déc 2010 18:44

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 17 Déc 2010 18:46

Mahler a écrit:Oui Denis, tu as saisi le sens de ma question.

Je la repose donc à Sylvain Storm (dans le sens décrit pas Denis) pour plus de précisions . Merci d'avance. :wink:




viewtopic.php?p=174345499#p174345499

merci.
Mahler
 
Messages: 12951
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 17 Déc 2010 18:58

Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 17 Déc 2010 20:24

Denis31 a écrit:Personne n'a suggéré que le réglage de focus n'introduit pas de coloration audible. Nous sommes au contraire plusieurs à penser qu'il est strictement équivalent un égaliseur, et nous attendons des éclaircissements sur son effet de la part des concepteurs. Les éléments distillés jusqu’à présent ne sont pas contradictoires.

D'autre part, une écoute subjective n'est pas une "expérience" au sens scientifique du terme - sens dont l'emploi est naturel sur ce fil.


Une modification de la tonalité c'est ce que j'ai ressenti mais comme les timbres exactes des musiques écoutées sont inconnus.. difficile de dire si cela correspondait à une coloration audible.
Une question.. "désamortir" un Haut Parleur ne joue que sur sa possibilité d"extension du grave en diminuant la fréquence de résonance à proximité de l'accord de l'enceinte, non ?
Un égaliseur n'a t'il pas plutôt une action à la source et sur tout le spectre audio ?
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 17 Déc 2010 22:02

wuwei a écrit:Une modification de la tonalité


Tu veux dire de timbre, parce que tonalité et timbre, c'est pas du tout la même chose ! :wink:
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 17 Déc 2010 22:20

FDRT a écrit:
wuwei a écrit:Une modification de la tonalité


Tu veux dire de timbre, parce que tonalité et timbre, c'est pas du tout la même chose ! :wink:


En fait une modification de la tonalité dans le sens de ce que fait 'un correcteur de tonalités "graves/aigus", il y a bien une influence sur le timbre d'une note d'un instrument de musique. non ? :idee: :wink:
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 17 Déc 2010 23:08

Nexus.6 a écrit:Un cable 5m de 2x2.5mm² fait 0.07ohms.
Avec un FA infini, le FA résultant est 114
Avec un FA de 100, le FA résultant est 53
Le FA élevé disparait très vite.


oui c'est vrai, le FA significatif est bien malheureusement celui aux bornes des enceintes.

Un si beau travail, pour tout gâcher par la filasse...c'est sujet à relancer des débats sur les câbles ça ! :mdr:
anthonylm3
 
Messages: 1469
Inscription: 24 Mar 2006 12:09
Localisation: Antilles
  • offline

Message » 18 Déc 2010 0:41

wuwei a écrit:
Denis31 a écrit:Personne n'a suggéré que le réglage de focus n'introduit pas de coloration audible. Nous sommes au contraire plusieurs à penser qu'il est strictement équivalent un égaliseur, et nous attendons des éclaircissements sur son effet de la part des concepteurs. Les éléments distillés jusqu’à présent ne sont pas contradictoires.

D'autre part, une écoute subjective n'est pas une "expérience" au sens scientifique du terme - sens dont l'emploi est naturel sur ce fil.


Une modification de la tonalité c'est ce que j'ai ressenti mais comme les timbres exactes des musiques écoutées sont inconnus.. difficile de dire si cela correspondait à une coloration audible.
Une question.. "désamortir" un Haut Parleur ne joue que sur sa possibilité d"extension du grave en diminuant la fréquence de résonance à proximité de l'accord de l'enceinte, non ?
Un égaliseur n'a t'il pas plutôt une action à la source et sur tout le spectre audio ?

Je voulais dire que l'effet du réglage focus doit pouvoir être reproduit exactement au moyen d'un égaliseur (paramétrique). Par contre ce dernier aura une latitude d'action immensément plus grande, bien sûr.
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 18 Déc 2010 0:55

anthonylm3 a écrit:... Un si beau travail, pour tout gâcher par la filasse...

S'il n'y avait que la filasse ! Une grande partie de l'amortissement est apportée par la résistance ohmique de la BM . En fonctionnement avec un peu de puissance sa température varie beaucoup et des températures de 120 à 150°C sont facilement atteintes.Dans ces conditions la résistance augmente d'environ 60% (0,39% / °C pour le cuivre) ,donc pour une BM de 5 Ohms de résistance , 3 Ohms supplémentaires , valeur devant laquelle la résistance de n'importe quel fil ,même de type "lampe de chevêt" reste largement négligeable .
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4150
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 18 Déc 2010 10:53

Nexus.6 a écrit:
haskil a écrit:Les discours fumeux et ésotérique sont insupportable mais le côté un brin psychorigide qui borne une discussion au seul savoir de ceux qui veulent ériger les règles l'est tout autant.

Je le prends pour moi sans problème.

Sur d'autres forum audio à plus fort contenu technique (DIYaudio, DIYaudio-engineering), il est possible de faire un fil de 200 pages sur une technique de stabilisation d'amplificateur novatrice sans que personne ne se demande ce que cela apporte au son.

Un peu à la Douglas Self qui fait un bouquin épais comme un botin sur la conception des amplis de puissance sans jamais parler d'écoute ou de ressenti.

Cependant, ca n'empêchera pas Cambridge de l'embaucher pour developper la classe XD (crossover displacement) qui sera à la base de l'AZUR 840A bardé de tous les prix imaginables.
http://www.cambridgeaudio.com/product_r ... ss+reviews

Comme quoi un objectiviste des plus extrèmes (pas besoin d'avoir des oreilles pour concevoir un ampli) peut concevoir un ampli qui ravira les subjectivistes oreilles d'or les plus extrèmes. L'inverse j'y crois moins...


Tu as tort, ce n'était pas pour toi.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 18 Déc 2010 11:00

Robert64 a écrit:
haskil a écrit:Robert, moi qui suis classé parmi les objectivistes par les subjectivistes et parmi les subjectivistes par les objectivistes......

Oui ! J'ai d'ailleurs lu dans un forum confrère que tu es un vendu à la secte des objectivistes et que c'est un scandale !

haskil a écrit:...Dans une discussion de ce type, il y aussi toujours quelqu'un pour limiter son horizon à ce qu'il sait. Or ce qu'il sait, n'est pas toujours l'état parfait de la science dans ce domaine.

Certes , mais ...Je m'oppose toujours aux approches simplistes qui se révèlent souvent archi fausses , mais je pense aussi que tout phénomène a une explication qu'il convient de rechercher ,même si c'est complexe . Le relativiste est une solution de facilité, voire de paresse.
Sur le sujet de ce fil qui est purement électronique , tout ce qui concerne les systèmes bouclés est connu et complet depuis longtemps . (je ne dis pas que tout est simple)
haskil a écrit:...
Or, dans ton quote du propos de Steph tu as oublié ce qui justement rend son propos parfaitement recevable que je mets en gras :

donc vous n'en n'avez pas fait l'experience et vous prejugez en vous servant de vos bases techniques ou je n'ai pas compris votre reponse ? car pour ma part j'ai toujours fait l'inverse :wink: (en privilégient l'ouverture d'esprit et n'ayant pas les bases techniques pour préjuger)


Steph est un pragmatique qui a les pieds sur terre et plus de connaissances qu'il ne le dit ici. Il sait faire des mesures, et en plusieurs occasions a montré combien elles pouvaient être utiles pour ramener certaines vérités révélées par l'écoute à leur juste place.

Tu as certainement raison . C'était juste une impression ...

A+



De la mesure en toute chose, un peu beaucoup de recul, un soupçon d'honnêteté intellectuelle et tout ira fort bien : ceux qui refusent cela s'excluent d'eux-même des discussions : et désolé, mais les plus désagréables de tous sont les subjectivistes forcenés... Alors que sur un forum tiers ils me disent vendus aux objectivistes me fait marrer un peu beaucoup... les pauvres, ils ne savent pas ce qu'ils disent, faute de comprendre ce qu'ils lisent, alors ils voudraient sans doute qu'on croît ce qu'ils écrivent des différences surlecutantes qu'ils perçoivent en regardant le prix des appareils qu'ils écoutent. Voyons, un peu de sérieux ! :lol:

Haskil
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 18 Déc 2010 11:23

Nexus.6 a écrit:
haskil a écrit:En l'occurence, je me suis déjà frité avec Denis ...

Ah bon? Tu as réussi? Toi tu dois avoir un sale caractère! :mdr:


Crois-tu ? :lol: Vraiment :mdr:

Je ne lui fais qu'un seul reproche amical bien sur car j'apprécie grandement nombre de ses interventions : ne pas laisser une place au doute pour ce qu'il ne connaît pas et renvoyer toujours au même argument ou à la même écoute en ABX.

Or, si je suis de ceux qui pensent que l'ABX est un outil indispensable pour relativiser bien des choses, dans le même temps je pense qu'il n'est pas la panacée, si je suis de ceux pour qui les mesures sont une excellente façon de classer qualitativement les appareils que nous utilisons, je sais aussi que "nous" ne faisons pas toutes les mesures et ne les connaissons pas toutes (du reste sur le facteur d'amortissement, il y a eu rapportées sur HCFR des prises de position opposées de la part de deux grands professionnels américains de la BF, comme il y en, par exemple, sur bien des domaines du son : je fréquente des techniciens du son de haut niveau et figurez-vous qu'ils ne sont pas d'accord sur tout; de même qu'il y a au moins deux façons de mesure la disto d'intermodulation, une méchante l'autre moins, etc.)

Et il y a quantité d'exemples troublants qu'il se refuse d'envisager. Et c'est cela qui gêne Steph comme moi dans ces discussions quand elles surgissent.

Je vais en reciter un :

Quand Carneggie Hall a été restaurée à l'identique, des mesures acoustiques faites avant et après la restauration par l'un des grands cabinets spécialisés ont montré que rien n'avait changé. Et tout le monde a emboité le pas.

Or, le vieux Vladimir Horowitz, à moitié sourdingue, a déclaré que le son avait changé et était devenu beaucoup moins bon, plus mat... Il disait cela après avoir répété et donné un récital.

Polémique, car c'était une icône. Et les spécialistes ont dit : impossible. Il se trompe forcément. Rien n'a changé.

Des mois et des mois plus tard, en faisant des travaux sous la scène... on a découvert que l'espace sous le plancher avait été comblé avec des sacs des gravas venant des travaux... Dont des sacs empilés à l'endoit précis ou est le piano sur scène...

Il faut donc croire que les oreilles hypersensibles à certaines choses intimes du son même produit par le musicien, que la mémoire proustienne du son perçu par le pianiste dans cette salle qu'il a fréquentée pendant 60 ans... ne lui étaient pas revenus à la mémoire quand il a joué pour la première fois après la restauration...

Des excuses lui ont été faites... le vieux avait raison...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 18 Déc 2010 13:48

Denis31 a écrit:Je voulais dire que l'effet du réglage focus doit pouvoir être reproduit exactement au moyen d'un égaliseur (paramétrique). Par contre ce dernier aura une latitude d'action immensément plus grande, bien sûr.


C'est terriblement surprenant ce que tu dis car en poussant un peu..on pourrait croire qu'un égaliseur est capable 'd'imiter" n'importe quel système HiFi.. à pelleter donc :-?
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 18 Déc 2010 19:19

wuwei a écrit:
FDRT a écrit:
wuwei a écrit:Une modification de la tonalité


Tu veux dire de timbre, parce que tonalité et timbre, c'est pas du tout la même chose ! :wink:


En fait une modification de la tonalité dans le sens de ce que fait 'un correcteur de tonalités "graves/aigus", il y a bien une influence sur le timbre d'une note d'un instrument de musique. non ? :idee: :wink:


En fait, au sens musical du terme, une note est constituée de 3 éléments:
- sa composante fondamentale: la note en elle-même, définie par sa "hauteur" (autrement dit fréquence).
- sa composante harmonique: ce qui suit immédiatement la note et qui est composé d'harmoniques (autrement dit des multiples de la fréquence de base selon certains niveaux tous différents).
- son niveau sonore: plus ou moins fort en fait.

La composante fondamentale fournit la hauteur : Do, Ré, Mi, ... et la composante harmonique le timbre de l'instrument.

Si tu va dans l'aigu, tu passe d'un Do à un Do# puis à un Ré, par exemple, sans pour autant modifié le timbre (c'est toujours le même instrument). Si tu modifie les harmoniques en quantité aussi bien qu' en niveau , tu modifie le timbre sans pour autant changer la hauteur. Enfin, si l'équilibre spectral n'est pas neutre (c'est-à-dire totalement linéaire, potentiellement dans le cas d'un correcteur grave/aigu), et s'il y a un petit côté que j'appelle "darkside" (plus de grave que d'aigu), ou l'inverse (souvent appelé "aérien"), ni la hauteur des notes, ni les timbres ne s'en trouvent modifiés. :wink:

J'ai souvent rencontré des équipements à l'équilibre spectral imparfait, d'autres colorés (ie. modifiant la composante harmonique, extinction plus rapide fréquente pour les totors, et au contraire, rajout d'harmoniques et/ou modification de niveau dans le cas d'ampli à tube), et rarement des appareils qui donnaient l'impression de modifier la fréquence.

Cordialement
FDRT
FDRT
 
Messages: 6575
Inscription: 23 Jan 2004 19:48
  • offline

Message » 18 Déc 2010 23:11

FDRT a écrit:
wuwei a écrit:
FDRT a écrit:
wuwei a écrit:Une modification de la tonalité


Tu veux dire de timbre, parce que tonalité et timbre, c'est pas du tout la même chose ! :wink:


En fait une modification de la tonalité dans le sens de ce que fait 'un correcteur de tonalités "graves/aigus", il y a bien une influence sur le timbre d'une note d'un instrument de musique. non ? :idee: :wink:


En fait, au sens musical du terme, une note est constituée de 3 éléments:
- sa composante fondamentale: la note en elle-même, définie par sa "hauteur" (autrement dit fréquence).
- sa composante harmonique: ce qui suit immédiatement la note et qui est composé d'harmoniques (autrement dit des multiples de la fréquence de base selon certains niveaux tous différents).
- son niveau sonore: plus ou moins fort en fait.

La composante fondamentale fournit la hauteur : Do, Ré, Mi, ... et la composante harmonique le timbre de l'instrument.

Si tu va dans l'aigu, tu passe d'un Do à un Do# puis à un Ré, par exemple, sans pour autant modifié le timbre (c'est toujours le même instrument). Si tu modifie les harmoniques en quantité aussi bien qu' en niveau , tu modifie le timbre sans pour autant changer la hauteur. Enfin, si l'équilibre spectral n'est pas neutre (c'est-à-dire totalement linéaire, potentiellement dans le cas d'un correcteur grave/aigu), et s'il y a un petit côté que j'appelle "darkside" (plus de grave que d'aigu), ou l'inverse (souvent appelé "aérien"), ni la hauteur des notes, ni les timbres ne s'en trouvent modifiés. :wink:

J'ai souvent rencontré des équipements à l'équilibre spectral imparfait, d'autres colorés (ie. modifiant la composante harmonique, extinction plus rapide fréquente pour les totors, et au contraire, rajout d'harmoniques et/ou modification de niveau dans le cas d'ampli à tube), et rarement des appareils qui donnaient l'impression de modifier la fréquence.

Cordialement
FDRT


Merci pour ce rappel, on peut donc dire que le terme de correcteur de tonalité n'est pas adapté.. pourtant souvent utilisé.
Me semblais plutôt avoir lu que le timbre était caractérisé avant tout par le transitoire d'attaque d'un son..qui est essentielle à l’identification d''un instrument
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message