ModĂ©rateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-FidĂ©litĂ©, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistrĂ© et 24 invitĂ©s

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

amplis nécessaires pour exploiter la série B&W 802,801,8

Message » 31 Juil 2005 20:13

Certains pensent qu'il est facile de driver une enceinte B&W 802,801,800 que ce soit la série Diamand ou la série précedente, d'autres pensent que non!!!.
Je fais partie des personnes qui pensent que NON car en tant que heureux propriétaire de b&w 800D et HTM1D et DS8S depuis peu, je peux vous dire que l'amplification doit être du même niveaux.
Même si un amplifiacteur de puissance résonnables soit 100 W en 8 ohms est correct, une puissance largement supérieur est souhaitable car a régime faible , l'impédance nominale de 8 ohms de l'enceinte chute très vite sous les 4 ohms a régime plus soutenu donc l'ampli est vite en saturation.
A la base j'ai utilisé un moment un ampli parasound stéréo de puissance 125 W/rms en 8 ohms et plus du double sous 4 ohms.
A régime faible, il n'y avait aucun problème mais une fois le volume qui grimpe, l'ampli s'effondre et cela s'entend tout de suite.
Depuis que j'utilise une amplification beaucoup plus musclé de type mc intosh MC 501 bloc mono de puissanc 500 W/rms sous 8,4,2 ohms avec des pointes de plus de 700w pour les voies avants et des blocs stéréo mc intosh MC 402 (400w) , c'est tout un autre monde, l'enceintes vient et a la base c'est le but recherché, l'exploitation au maximun de son système.
Je ne veux pas insisté ici sur la marque de l'amplification que j'utilise et qui pour moi me donne toute satisfaction car c'est pas but mais sur la puissance que ses enceintes avalent car la centrale HTM1D est encore plus gourmande que la 802D au niveau d'une 801...
Pour ceux qui pensent que j'ai tord alors que peut être leur seulle expérience sont des auditoriums ou un passage rapide dans un salon, je vais citer quelques lignent de magasine prestigieux qui pensent comme moi et qui ne sont pas des novices vu le nombres de matériels qu'ils testent

1. Audio vidéo prestige N°103 avril 2005 test de la b&w 801D:

"Si la source ne posera pas beaucoup de difficultés, le choix de l'électronique de puissance devra se faire avec un peu plus d'attention.Les watts devront être nombreux, les alimentations généreuses et les circuits très stables (impédance minimum 3,5 ohms).
Notre mc intosh fut assez covaincant (2x300 w) et pourtant a niveau très élevé, l'essouflement a fini par se faire sentir.L'essai d'un tact S2150 en large bande , puis de deux S2150 en bi-amplifiacation avite tourné court.Pas assez puissant. Le plus beau résultat fut obtenu a la bi-amplification avec partir de deux blocs de 3dlab S300 (2X300 w)."
"Les 801D sont exigeantes"


2.Revue du son n°298, juillet Aout 2005 test de la b&w 802D

"Conseil d'utilisation: un amplificateur musclé et un local d'ecoute de grandes dimensions s'imposent pour ne pas brider les exeptionnelles performances d'ecoute de ces enceintes"


3.Haute fidélité avril 2005 test de la b&w 800 D

"Leur capacité à accélérer est quasiment insurpassable , mais dépend essentiellement de la qualité et de l'endurance de l'amplification qui sera mis a contribution."

4. prestige audio video N°105 juin 2005, test de la b&w 803D :

"c'est une enceinte attachante , beaucoup plus facile a mettre en oeuvre que ses grandes soeurs la 801D en particulier et , même si elle demande puissance et capacité de courant pour s'exprimer, le choix de l'electroniques pouvant lui être associés reste vaste"


5. prestige audio vidéo N° 81 mars 2003 test de la b&w nautilus 800

"Certes les 800 [size=18]demandent pour s'eprimer beaucoup de puissance, des amplis de plus de 100 w au minimum si on veut que la dynamique soit restitués avec des amplitudes réalistes [/size]et aussi capable de fournir du courant pour bien tenir les deux 25 cm dans le grave .
Avec des electroniques classés ( 350 W) , mc intosh 402 ( 400 w), mos fet perreaux ( 250w) , ce choix n'est nullement limitatif, les 800 se libèrent totalement avec un pouvoir expressif sans retenue"




En conclusion :

Il est nécessaire d'avoir une amplification gourmande et même une bi-amplifiaction pour exploité le meilleur de ces enceintes qui sont comme cité par ses différentes revues de presse des enceintes prestiges de très haut niveau...

:idee:

qu'en pensez vous et quelle sont vos expériences :idee:
Dernière édition par ghost on live le 10 Nov 2005 21:40, édité 1 fois.
ghost on live
 
Messages: 1753
Inscription: 15 FĂ©v 2005 16:56
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Juil 2005 20:13

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Juil 2005 20:28

Voici, ci dessous, la position de M. Philippe Muller, consultant pour BW. Il a interrogé le labo de BW sur le sujet. J'ai coupé quelques passages et j'ai mis des crochets pour les signaler. Mais ces coupes ne dénaturent en rien la position officielle de BW sur le sujet.

Ma position professionnelle m'interdit de prendre part à un débat qui me sera reproché de toutes les façons car mon avis plaira à certains et déplaira nécessairement aux autres. Si j'interviens, c'est à la demande de plusieurs forumeurs qui me demandent de faire part de la position officielle de B&W. Bien que je n'aie nul besoin que l'on me tienne la main, j'ai préféré appeler le labo pour confirmation de ce qui va suivre. Ce que vous allez lire sur le plan technique correspond donc à la position de la maison. Toute autre affirmation ne correspond donc à rien de sérieux.


[...]

Je n'ai pas l'intention de prendre position pour ou contre une marque ou une autre ni de prétendre que les matériels proposés par le groupe sont les meilleurs du monde; certains sont de cet avis, d'autres non et cela ne changera jamais mais, j'aimerais que cesse cette idée sans fondement selon laquelle une enceinte B&W nécessite l'emploi d'un amplificateur très puissant et très coûteux. Cette affirmation se démonte aisément par les calculs les plus élémentaires et surtout par les faits.

[...]

B&W utilise prioritairement les blocs Classé CAM400 qui ont été mis au point avec les Nautilus 801 et les Signature 800 ainsi qu'avec les prototypes de la série 800 actuelle.

[...]

Mais ces appareils ne sont pas les seuls car on trouve parmi les amplificateurs des Krell mono de 400W et deux ML33. Cet après-midi même, le Dr Martial Rousseau, chercheur au labo de Steyning, m'a confirmé qu'ils utilisaient fréquemment un intégré RA 1070 Rotel, appareil jugé très réussi pour sa catégorie de prix et capable d'emmener des enceintes assez grosses dans la limite de la puissance disponible (en théorie, un total de plus de 400 wats en crête sous 8 ohms soit un gain, toujours en crête et au total, de 26 dB à 1m et de près de 29 dB sous 3 ohms).

Si l'on ajoute ces 29 dB à une sensibilité habituelle de 90 dB, on obtient des crêtes de 116 dB à 1m. Sachant que l'atténuation de 6dB par doublement de la distance ne s'applique qu'en champ libre et non dans un local semi réverbérant, le niveau crête obtenu atteint vraisemblablement les 110dB avec un tel intégré au point d'écoute. Cet appareil ne sert pas à la mise au point mais permet de vérifier qu'avec un appareil intélligemment conçu, il était possible d'écouter de la musique de manière civilisée en tirant beaucoup de plaisir de l'installation.

Produire 120dB à 20Hz ne correspondent à rien d'objectif et ce n'est pas le plus difficile dans une petite pièce. A titre d'exemple, sans égaliseur TACT (j'ai le premier RCS 2.2 qui ait été vendu; il porte encore la marque NAD), je descend sans problème à 16Hz à 0dB avec les 801 alors que l'enceinte n'est pas censée y aller. Quelques notions élémentaires d'acoustique permettent de comprendre ce miracle qui fait que l'on entend des basses dans un casque ou dans une Fiat 500.

120 dB à la seule fréquence de 20Hz, cela implique un niveau total sur toute la bande qui dépasse le seuil de la douleur. A ce stade, nous ne sommes plus dans la musique mais dans le domaine spatial ou de l'aviation en bord de piste. Ce ne sont pas des exemples à conseiller aux oreilles délicates qui souhaitent entendre proprement un luth, une belle voix... car tout le monde n'est pas adepte de la guerre des mondes (ou des ondes).

La puissance est nécessaire mais elle n'est pas une fin en soi. Chacun doit choisir son amplification en fonction de ce qu'il écoute et de l'endroit où il écoute en prenant plus puissant que nécessaire pour éviter la saturation. Je ne cesse de dire [...] qu'il m'arrive très fréquemment de faire marcher les cinq N801 du studio avec un [Rotel] RMB1095.

Que faut-il de plus qu'un amplificateur délivrant plus de 2000 wats en crête au total sous 4 ohms avec des enceintes de 91dB dont le minima d'impédance, qui se situe justement là où l'on a besoin de puissance, est de 3.2 ohms. Et 3.2 ohms, se situe dans la tolérance officielle 4 ohms à + ou - 20%. Si un amplificateur ne tient pas cela, il faut rapidement en changer. Ce n'est plus l'enceinte qui pose problème. Certaines enceintes avec moins de 1 ohm sont de véritables courts circuits mais pas les B&W qui ne présentent pas de difficultés particulières.

La totalité des cinq canaux du RMB 1095, cela fait un gain de 33dB ramenés à un mètre soit 124 dB en pointes sur des 801. Au point d'écoute, il nous reste encore probablement 120 dB, surtout si la crête est courte; gare à la surdité en cas d'exposition prolongée.

Cela veut-il dire que le rmb 1095 est l'appareil absolu ? certainement pas car on ira plus loin en terme d'élégance avec un pur classe A et la comparaison avec le CA 5200 ne laisse aucun doute mais ce 1095 fait de très belles choses quand on sait s'en servir. Je loue fréquemment le studio à d'autres maisons de disques qui trouvent que l'ensemble 1095 + N801 est très fidèle. Qui pourrait croire que cela soit possible en lisant ce qu'on lit sur le forum ?

Pour tordre définitivement le cou à certaines affirmations, B&W n'utilise aucun amplificateur à transfos de sortie (tubes ou Mac). Chacun fait ce qu'il veut et nous aussi. Nous ne justifierons donc pas ces choix qui n'ont rien à voir avec le commerce (dans ce cas, pourquoi du Krell et du ML au labo). Dire qu'il faut nécessairement du Vincent (nous n'en n'avons jamais utilisé mais c'est vraisemblablement une bonne marque), du Chord, du Mac Intosh, du tube... n'engage que ceux qui le disent. Si vous avez un doute, je suis joignable par MP. Cela vous donnera au-moins l'occasion de vous renseigner auprès d'une source officielle si vous en éprouvez le besoin.

Avant tout, il faut reconnaître que la passion est une chose commune à beaucoup de forumeurs et chacun défend ses choix comme s'il s'agissait de son propre enfant. Dans certains cas, vous êtes plus engagés que les importateurs eux-mêmes (ils devraient vous payer). Chacun défend des choix qui collent à sa sensibilité. Je ne conteste pas la sincérité de ce que vous dites mais, n'allez pas affirmer que c'est la seule et unique solution envisageable.

Pour commencer, 2x100 watts efficaces sur un ampli genre CAP2100, cela fait 2x200 sous 4 ohms et 2x400 en crête (800 sur la somme des deux canaux). Cela fait donc un gain en crête très appréciable dans un salon normal chez des gens qui écoutent du classique, du jazz, de la musique rock pépère et du folk (ce qui représente un beau pourcentage des audiophiles) car la puissance efficace n'a pas de sens en terme d'écoute.

Au delĂ  de cette puissance, vous pourrez Ă©couter des orchestres plus importants et plus puissants mais il faut cesser de croire qu'en dessous de 120dB efficaces, point de salut.

Les enceintes B&W distordent très peu. Cela amène à monter le niveau et à pousser les amplificateurs au-delà du convenable avant de s'en apercevoir. Ceci conduit souvent les gens à écouter trop fort, y compris une viole de gambe ou un luth qu'on reproduit comme un Cavaillé-Cohl sans vraiment s'en rendre compte car cela fait plaisir de sentir les vibrations vous envahir mais enfin, pour une viole de gambe, ce n'est plus tellement réaliste. Je pense que c'est le fait que ce sont les amplificateurs qui s'écroulent souvent avant les enceintes qui peut donner l'impression que les amplis sont toujours trop faibles. L'important n'est pas de trouver l'amplificateur qui mette les enceintes à genoux mais celui qui fait ce que vous attendez.

Rappelez vous que ceux qui conçoivent les enceintes B&W n'hésitent pas à dire qu'il est possible de se faire déjà plaisir avec un simple Rotel RA1070 si sa puissance suffit à la musique que l'on écoute. Mais ils ne vous interdisent pas d'aller plus haut et plus beau. Le RA1070 fixe simplement une base de départ.


Système amusant qui décoiffe: biamplifier des 801 avec un RMB1090 (2x400) et un RMB1080 (2x200) et se passer la plage de percussions du disque PAV n°3 à niveau réel. Le tout dépasse à peine 5000 euros (c'est une somme mais c'est beaucoup moins cher que d'autres appareils qui ne font peut être pas toujours mieux) et avec un bon câblage bien adapté, on passe ce que l'on veut et ça pousse fort. Mais, là aussi, rien ne vous interdit de choisir des CAM400 ou deux RB1090 ou autre chose. Cela prouve qu'on peut déjà concevoir un système très costaud et vraiment réaliste à base de séries 800 avec des éléctroniques "achetables" à condition de savoir optimiser.

Je cesse là mon intervention et ne répondrai qu'aux MP. Ceci n'est pas fait pour convaincre ceux qui sont définitivement sûrs d'eux-même mais pour rassurer ceux qui finissent par croire qu'il faut disposer d'une fortune pour écouter du B&W.

Si je parle des amplificateurs Rotel et Classé, c'est simplement parce nous expérimentons avec ces appareils, comme ces marques travaillent avec les enceintes B&W.

Cela ne veut pas dire que d'autres choses ne marchent pas mais qu'il est ridicule d'imposer comme seule possible une marque que notre équipe de recherche ne considère peut être pas comme bonne. Qui saît ?

Philippe Muller
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 DĂ©c 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2005 20:54

haskil, tu n'a pas compris qu'un forum est fait pour donner un avis où une expérience personnel. :evil:
Mr Mc Intosh - THX
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 131
Inscription: 16 FĂ©v 2005 20:46
Localisation: Namur en Belgique

Message » 31 Juil 2005 21:17

Mr THX a écrit:haskil, tu n'a pas compris qu'un forum est fait pour donner un avis où une expérience personnel. :evil:


Mais je partage l'avis de Muller et son avis est également personnel, en partie, vu qu'il est utilisateur de ces enceintes. Et j'ai quand même écouté plus d'une fois ces enceintes. Et un post existait déjà sur le sujet ou des possesseurs de BW de la série 8 s'exprimaient dont MatthieuM.

Les multiplier sur le mĂŞme sujet est, d'ailleurs, contraire Ă  la charte.


Ce qui me fait penser qu'il serait mieux de continuer lĂ . :wink:

http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... #168960946

A quoi j'ajoute que les extraits de presse sont très intéressants à confronter à l'opinion de BW.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 DĂ©c 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2005 21:33

.
Je pense qu'il faut conserver une certaine coherence pour le prix de chacun des maillons de sa chaine. Par exemple: 30% enceintes, 30% ampli, 30%source, 10%cables.
Dans ce genre d'association, chaque element ne sera pas exploite a 100%, mais on a une homogeneite qui est acceptable.
Au fur et a mesure du changement de ses maillons, pour ameliorer l'ensemble, des desequilibres peuvent se creer temporairement et c'est normal.
Si dans une configuration normale, on regarde le potentiel reellement exploite de chaque maillon, on doit plutot etre dans les 80%
Si on veut etre perfectionniste et viser le 95% du potentiel des enceintes par exemple, on va mettre plus d'argent sur son electronique et le resultat c'est le % du potentiel d'exploitation de cette electronique qui va chuter...
.
minox
 
Messages: 451
Inscription: 16 Nov 2004 20:05
Localisation: Grenoble
  • offline

Message » 31 Juil 2005 21:36

Vla le début de la sagesse et du pragmatisme. Muller, Matthieu et bibi on dit rien d'autre. sauf que les pourcentages sont toujours un peu suspects plus les enceintes valent chers, mais c'est pas grave.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 DĂ©c 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2005 21:49

.
Oui, en plus si on veut avoir du niveau accoustique a 100db,
il faudra budgeter le traitement accoustique de la piece.
Et la il faudra bien parler aussi de % du potentiel d'exploitation de la piece,
voir de % de waf (plus dur a changer le maillon :mdr: )
.
minox
 
Messages: 451
Inscription: 16 Nov 2004 20:05
Localisation: Grenoble
  • offline

Message » 31 Juil 2005 21:50

A qui le dis-tu :o

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 DĂ©c 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2005 22:33

haskil a Ă©crit:
Mr THX a écrit:haskil, tu n'a pas compris qu'un forum est fait pour donner un avis où une expérience personnel. :evil:


Mais je partage l'avis de Muller et son avis est également personnel, en partie, vu qu'il est utilisateur de ces enceintes. Et j'ai quand même écouté plus d'une fois ces enceintes. Et un post existait déjà sur le sujet ou des possesseurs de BW de la série 8 s'exprimaient dont MatthieuM.

Les multiplier sur le mĂŞme sujet est, d'ailleurs, contraire Ă  la charte.


Ce qui me fait penser qu'il serait mieux de continuer lĂ . :wink:

http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... #168960946

A quoi j'ajoute que les extraits de presse sont très intéressants à confronter à l'opinion de BW.


Alain :wink:



Je ne multiplie pas le sujet et justement sur le post ou tu veux continuer , nous Ă©tions plus hors sujet.
Après animateur , tu veux jouer le rôle du modérateur :wink:
aucun post ne traitait de l'amplification nécessaire pour exploiter la série b&w D ou S.
Il ya une différence entre quel ampli pour une 802 et l'exploitation de celle-ci.
Ce sujet ne traite pas a la base sur la marque de l'amplification même si c'est inévitable d'en parler mais de la puissance nécessaire pour profiter au maximum des performances des b&w.
De plus j'ai crée sur l'ancien post ou nous avions commencer notre discussion un lien vers ce poste.
J'en conclus donc que ce sujet mérite d'exister et d'être lu car je pense que celui qui investi dans une enceinte de type b&w srie 800 D ou S mérite de savoir ce que j'ai cité ci dessus.
maintenant je suis convaincu qu'il faut aller Ă©couter pour se rendre compte de ce que je suis convaincu et que la presse semble l'ĂŞtre aussi.
Aller faire vos écoutes et après donnez votre avis sur CE poste :idee:
ghost on live
 
Messages: 1753
Inscription: 15 FĂ©v 2005 16:56
  • offline

Message » 31 Juil 2005 22:44

Après animateur , tu veux jouer le rôle du modérateur


Un modérateur, c'est plus simple : il clot le sujet doublon, l'archive après avoir déplacé sur le précédent les posts du second.

L'animateur se contente de signaler ce genre de doublons.


Que l'autre post ait fini par être hors sujet à cause des montres est une chose mais il suffit alors de relancer. Ou de dire, reprenons depuis le début sur un autre post et on laisse mourrir le premier.

Mais là, éliminer d'un coup un post de Muller très intéressant car émanant du constructeur pour le remplacer par des extraits de BE de presse qui disent autre chose (sans parler de qualité du reste, mais en insistant sur la puissance et le courant), sans reprendre du tout un peu des argumentaires de Muller, de MatthieuM (qui s'intéresse de près à BW et va bientôt upgrader ces enceintes par des séries D qu' il a explorées longuement, et nous en parlions encore hier soir), des miens, est un peu cavalier. C'est un peu nier ce que l'on a pu écrire.

Mais bon, c'est pas bien grave non plus, remarque :wink:

A part ça, dans PAV ils ne mettaient pas un bémol sur les amplis à transfo de sortie en utilisation avec ces enceintes ? Il me semble me souvenir que oui.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 DĂ©c 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2005 22:54

A quoi j'ajoute que les extraits de presse sont très intéressants à confronter à l'opinion de BW.


[/quote]


La presse ne cherche pas a vendre, a l'inverse de B&W.
B&W cherche a vendre le produit et les caractéristiques sont faite dans ce sens.
Pourquoi l'impédance nominale est sur papier de 8 ohms alors qu'elle est mesurée a une moyenne de 4,4 ohms et souvent sous 4 ohms.
:o
ghost on live
 
Messages: 1753
Inscription: 15 FĂ©v 2005 16:56
  • offline

Message » 31 Juil 2005 22:59

haskil a écrit:A part ça, dans PAV ils ne mettaient pas un bémol sur les amplis à transfo de sortie en utilisation avec ces enceintes ? Il me semble me souvenir que oui.


Ben si, et puisqu'on est dans la mode des citations. Test des 803D dans PAV n°105:

Bon, après une écoute plus approfondie, deux ou trois choses sont malgré tout apparues.
Les B&W, avec leur filtrage minimum et la courbe d'impédence tourmentée qui en découle,
n'apprécient pas plus que ça les électroniques à transfos de sorties. Non que ce soit carrément
rédhibitoire mais les amplis semblent quand même un peu plus à leur aise sans. Donc exit
notre MCIntosh, notre Conrad Johnson et bonjour Vincent SP-998...


A +
Avatar de l’utilisateur
Mathieu M.
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 9763
Inscription: 25 Juil 2000 2:00
Localisation: FRANCE Dept 91
  • offline

Message » 31 Juil 2005 23:01

Sincèrement, je n'ai pas vu les docs BW, mais en tout cas Muller n'élude pas ce critère. Il donne des chiffres précis, des calculs précis sous 8 et 4 ohms. Et cela ne peut pas être mis sous le boisseau.

Mais j'en conclus que les propos de Mathieu et de bibi, qui ne sommes pas des agents de BW sont, selon toi, à mettre dans la catégorie promotionnelle de BW ?


Et les revues, et bien elles sont là pour faire rêver, mais si elles parlent de puissance et de courant, elles ne parlent pas de gamme d'amplis. Et si tu veux une liste d'amplis pas cher qui délivrent du courant, sous 8, 4 et 2 ohms avec des puissances très importantes, j'en ai une liste longue comme le bras. Des amplis de sonorisation...

Alors le propos de MatthieuM, de Muller et le mien était un peu plus subtil quand même. Enfin, il me semble. Et dans le cas de Muller difficilement contestable du seul point de vue de la puissance et du courant exigé...

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 DĂ©c 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2005 23:10

Mathieu M. a Ă©crit:
haskil a écrit:A part ça, dans PAV ils ne mettaient pas un bémol sur les amplis à transfo de sortie en utilisation avec ces enceintes ? Il me semble me souvenir que oui.


Ben si, et puisqu'on est dans la mode des citations. Test des 803D dans PAV n°105:

Bon, après une écoute plus approfondie, deux ou trois choses sont malgré tout apparues.
Les B&W, avec leur filtrage minimum et la courbe d'impédence tourmentée qui en découle,
n'apprécient pas plus que ça les électroniques à transfos de sorties. Non que ce soit carrément
rédhibitoire mais les amplis semblent quand même un peu plus à leur aise sans. Donc exit
notre MCIntosh, notre Conrad Johnson et bonjour Vincent SP-998...


A +


J'ai pas retrouvé le numéro, mais il me semblait bien avoir lu ça dans PAV ! ça manquait au tableau quand même !


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 DĂ©c 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 31 Juil 2005 23:11

minox a Ă©crit:.

Si on veut etre perfectionniste et viser le 95% du potentiel des enceintes par exemple, on va mettre plus d'argent sur son electronique


C'est tout à fait ça.
Je crois que personne n'a dit qu'un Rotel permettrait de tirer la quintescence d'une 80XD !
En revanche, un gros bloc Rotel, suffisemment sérieux, bien conçu et stable (et en général ceux-ci délivrent effectivement plus de 100W, histoire de "rassurer" ce cher ghost :wink: ), permet
déjà d'en tirer quelque chose de très acceptable, ce qui est plutôt rassurant.

Après, on peut effectivement imaginer que la plupart des possesseurs d'enceintes comme
les 80XD, chercheront vraisemblablement Ă  en tirer le meillleur, et se dirigeront assez logiquement
vers une Ă©lectronique plus high end.

A +
Dernière édition par Mathieu M. le 01 Aoû 2005 10:18, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Mathieu M.
Membre d'Honneur
Membre d'Honneur
 
Messages: 9763
Inscription: 25 Juil 2000 2:00
Localisation: FRANCE Dept 91
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message