Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 26 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Audiofolia for ever

Message » 09 Avr 2003 17:49

Bonjours a tous

Il y a une question que je me pose ce preampli a t’il la possibilité de by-pass des correcteurs de tonalités et de l’électronique qui vas bien ??

Fonction pour moi, c’est très important, dans le sens ou le fait de passer par des correcteurs, même s’ils ont étés fais avec le plus grand amour, et qu’ils sont toujours en fonction, peut causer un préjudice sonore, dans le sens ou le dosage, (pas très précis) pourrais donner un avantage certain avec des timbres plus souligné, et un niveau de grave plus fort, jais bien dis qui pourrais ? Ceci n’est qu’une question. (effet loudness)

Vu les nombreux post que vous faites, et qui donne drôlement envie d’écouté la bête, vous me faite vraiment tous très peur, et en toute honnêté dans ce monde impitoyable, le fait d’avoir un truc qui semble tout changer dans un système, non tout exploser voilà le terme !
par l’adjonction d’un seul appareil, réveil en moi, quelque étonnement, par les expériences du passé, donc je resterais prudent de la chose avant de crier ! et voyons la suite…..

Si aujourd’hui jais un preampli sans correcteur de tonalité, c’est parce que je ne veux pas tricher avec mon système, (les correcteurs me lassent de tous ses réglages qui n’en finissent jamais à chaque morceau) et qu’il existe d’excellent système qui n’en n’auront jamais besoin, et ont la réelle possibilité de passer tous les styles de musiques, et sans acidités, c’est tout à fait possible, c’est le monde de la patience de la sagesse, et du choix des armes, avec un respect et une connaissance totale (bon et mauvais) de tous les éléments constitutifs pour mener à bien et le plus haut possible son système.

Quand ont insère un appareil dans un système pour moi c’est une chose qui est plutôt chiante et terriblement longue, et demande beaucoup de temps d’écoute pour en être sur, (après quelque mois c’est souvent plus très sur :)) parce qu’avant toute chose il faut savoir si c’est compatible, (niveaux de sortie, impédance, musicalité, caractère, car je ne crois pas à la neutralité totale, tous les appareils ont une signature sonore, surtout les plus cher)
Je ne sais pas fonctionner au produit miracle, du moins pour le moment :) en plus je suis en symétrique, (preamp. Ampli et presque avec la platine, sortie asymétrique entrée preamp symétrique) et ne veux pas en changer.

L’Audio Research ??? à été Taulé pourquoi pas ?? à t’il été retubé ? Soyons franc, si oui !! Il a de forte chance qu’il ne sonne plus vraiment pareil, retubé pour moi, c’est pas jouer, quand je vous lis tout va trop vite, et je me dis en moi, que dans la Hi-fi il n’y a pas de miracle… (AR n’est pas le meilleur des preamplis :) )

Et puis sur ce genre de matériel assez pointu et pas si merdique, tout est histoire de mariage entre l’ampli et le preampli, qui peut être la cata !! (Sensible cette bête la !) Et les câbles de modulation qui ne réagissent pas tous de la même façon en fonction du mariage, ça tombe sous le sens, c’est du tube !!!

Dans un système tous ses paramètres sont pour moi très importants, pour qu’un système donne le meilleur de lui-même, il faut savoir l’entourer d’une extrême sévérité, source, preampli, ampli, enceinte, et être vigilant de ne pas trop dévié du coté de la force obscure.

Pour moi inconditionnel de la Hi-fi changer de matos trop souvent est le signe d’un manque de rigueur, de connaissance et de respect pour le matériel à associer.

Cela dis je me ferais une joie de l’essayer et de l’incrémenté sur mon système, (à mon rythme)histoire de voir ou vas le vent, a ce prix la ! S’il arrive à me convaincre vous pourrais être sur de m’ajouté à la liste.

Si mon poste tombe mal en fonction des réponses, je m’en excuse car je n’ais plus le loisir d’avoir l’Internet ses temps ci, et mes connections se réduisent à quelque mn par semaines uniquement pour le boulot. (normalement)

Franchement vous faite fort !!! :) :)c’est cela qui m’impressionne :) :) :)

Très amicalement à tous Philippe (le Gaulois)
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Annonce

Message par Google » 09 Avr 2003 17:49

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Avr 2003 18:43

Salut Phiphi!

Tes propos sont fondamentalement sages (pour une fois :wink: ). Je profite que tu es loin pour te taquiner... 8) Il est vrai que les coups de foudres durent parfois moins longtemps que les mariages de raison...

Il y a juste un truc : une chaîne sert à écouter de la musique et parfois certains disques sont à ce point mal enregistrés, bref ont quelques défauts qu'un correcteur de tonalité bien conçu peu atténuer.

Certes c'est audiophilement incorrect, mais musicalement plausible...

Un exemple? J'adore Samson François : ses disques sont enregistrés avec des basses manquantes et un aigu un peu crissant... J'augmente un peu les basses, je diminue un poil les aigus... le message est déformé mais pour la musique, c'est mieux...


Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49554
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 09 Avr 2003 18:49

BPhil, juste mon avis concernant tes remarques :

1. correcteur de tonalité qui va fausser la réalité :

je crois qu'il y a quelques facteurs qui faussent la réalité : enregistrement, source, câbles, électroniques, enceintes, acoustique de la pièce.
De façon pragmatique, pouvoir corriger un peu ces défauts, dans un certain sens pour des disques et dans un autre sens pour d'autres, constitue je crois un avantage (et mon système est hyper transparent). J'ai un bouton de by-pass de ces réglages sur un vieil ampli marantz, je t'assure qu'il n'est pas plus proche de la réalité que l'audiofolia, ni avec les potars au mileu, ni avec les potars à +/- 50 degrés ...


2. audio research vs audio trouvia

L'objet n'est pas de savoir si l'audiofolia est meilleur ou moins bon, et dans quelles associations. Il ne faut pas dire non plus que l'ARC a été tôlé, il a été surpassé.
Il faut juste retenir de cette expérience :
- que l'audiofolia présente des qualités de très haut niveau
- que les histoires XLR / RCA sont d'ordre 2 par rapport au choix de l'appareil

Il est possible que des ajustements de mise en oeuvre de l'ARC (câbles, cônes, ...) aient permis d'arriver au même résultat, voire de le dépasser (tubes ARC de première jeunesse, rien à ajuster de ce côté).
Je constate juste qu'aujourd'hui, ça marche fort bien, et que j'ai déjà récupéré plusieurs milliers d'euros sur mon compte (ARC vendu en 2 heures !). Un bon exemple de ton soucis de ne pas se prendre la tête.


3. Prudence et patience

Tu as bien raison. C'est difficile de faire la part des choses et on peut se tromper dans les diagnostics (bon exemple chez moi, où on pensait qu'il fallait d'abord jouer sur la source).
De toutes façons, il te faudra sans doute de la patience, car on peut parier que le carnet de rendez-vous de Marg_G est saturé pour les 6 prochains mois, et que le délai de livraison du pré-ampli augmente tous les jours d'une semaine !
Marc 75
 
Messages: 762
Inscription: 27 Sep 2002 22:58
  • offline

Message » 09 Avr 2003 18:52

haskil a écrit:
Il y a juste un truc : une chaîne sert à écouter de la musique et parfois certains disques sont à ce point mal enregistrés, bref ont quelques défauts qu'un correcteur de tonalité bien conçu peu atténuer.

Certes c'est audiophilement incorrect, mais musicalement plausible...

Un exemple? J'adore Samson François : ses disques sont enregistrés avec des basses manquantes et un aigu un peu crissant... J'augmente un peu les basses, je diminue un poil les aigus... le message est déformé mais pour la musique, c'est mieux...


Alain :wink:


effectivement, c'est sous cet angle que doit être envisagée la notion de correcteur de tonalité...non pas pour corriger les défauts du matériel mais bien ceux de certains mauvais enregistrements.

cela dit la fonction bypass ou direct apporte une amélioration audible sur de très nombreux appareils.
blounote
 
Messages: 4817
Inscription: 11 Juin 2002 18:08
Localisation: 40 - DAX
  • offline

Message » 09 Avr 2003 18:55

blounote a écrit:
haskil a écrit:
Il y a juste un truc : une chaîne sert à écouter de la musique et parfois certains disques sont à ce point mal enregistrés, bref ont quelques défauts qu'un correcteur de tonalité bien conçu peu atténuer.

Certes c'est audiophilement incorrect, mais musicalement plausible...

Un exemple? J'adore Samson François : ses disques sont enregistrés avec des basses manquantes et un aigu un peu crissant... J'augmente un peu les basses, je diminue un poil les aigus... le message est déformé mais pour la musique, c'est mieux...


Alain :wink:


effectivement, c'est sous cet angle que doit être envisagée la notion de correcteur de tonalité...non pas pour corriger les défauts du matériel mais bien ceux de certains mauvais enregistrements.

cela dit la fonction bypass ou direct apporte une amélioration audible sur de très nombreux appareils.


Et comment quand la prise de son est bonne, c'est mieux!

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49554
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 09 Avr 2003 19:00

Je me suis livré à un exercice tout à fait révélateur concernant la qualité des-dits correcteurs de tonalité de l'AudioFolia.

Depuis le début, il est dit que ces correcteurs n'agissent pas sur la lisibilité du medium.

Sur le disque de Diana Krall en concert, il y a un passage avec un solo de guitare (demie-caisse électrique) acompagné de la batterie, de la basse et du piano.

Les notes de la guitare se situent essentiellement dans la zone du medium.

En activant les correcteurs, on augmentent ou on diminue la lisibilité des cymbales, basse... mais la guitare ne bouge pas.

JérômeB
JérômeB
 
Messages: 7529
Inscription: 03 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris

Message » 09 Avr 2003 19:02

PHIL

Une p'tite question, les CS6 que t'adores autant étaient drivées par quoi ?

Merci

Archi
:wink: :wink:
Archi
 
Messages: 7171
Inscription: 08 Mar 2002 2:00
Localisation: Liège / Belgique
  • offline

Message » 09 Avr 2003 19:09

haskil a écrit:
blounote a écrit:
haskil a écrit:
Il y a juste un truc : une chaîne sert à écouter de la musique et parfois certains disques sont à ce point mal enregistrés, bref ont quelques défauts qu'un correcteur de tonalité bien conçu peu atténuer.

Certes c'est audiophilement incorrect, mais musicalement plausible...

Un exemple? J'adore Samson François : ses disques sont enregistrés avec des basses manquantes et un aigu un peu crissant... J'augmente un peu les basses, je diminue un poil les aigus... le message est déformé mais pour la musique, c'est mieux...


Alain :wink:


effectivement, c'est sous cet angle que doit être envisagée la notion de correcteur de tonalité...non pas pour corriger les défauts du matériel mais bien ceux de certains mauvais enregistrements.

cela dit la fonction bypass ou direct apporte une amélioration audible sur de très nombreux appareils.


Et comment quand la prise de son est bonne, c'est mieux!

Alain :wink:


J'ai l'impression que je n'ai pas plus de 50 % de disques bien enregistrés. Pouvoir écouter les autres 50 % avec plus d'agrément est appréciable.

Je me pose d'ailleurs la question d'ajouter un correcteur acoustique, mais là, c'est vraiment violent et je fais miennes les craintes de BPhil.
Mais avec un audifolia qui descend très bas, un ampli qui amplifie bêtement ce qu'on lui donne, et des enceintes qui filtrent peu, la pièce rentre en résonance sur les disques boum-boum (30 % des disques, qui passent pourtant très bien sur mon auto-radio).
Marc 75
 
Messages: 762
Inscription: 27 Sep 2002 22:58
  • offline

Message » 10 Avr 2003 9:46

En réponse à BPhil et à quelques unes des remarques faites après : ce que tu dis est tout-à-fait intéressant. C'est en fait au coeur de ce contre quoi je lutte dans le monde audiophile. Je m'explique.

Depuis la période de feu "L'Audiophile", j'ai le sentiment qu'on s'est mis sans s'en apercevoir à marcher sur la tête dans la communauté audiophile française. Partant d'un bon sentiment, l'Audiophile a tenté de quantifier par des mesures ce qui autrefois semblait ne s'exprimer qu'empiriquement. Durant de longues années, puis avec le soutien d'autres revues comme la RDS, la publication de mesures et l'approche de toute analyse à travers celles-ci est devenue une véritable tyranie, à l'aulne duquel se sont formées les nouvelles générations audiophiles.
Après 30 ans de ce régime, on en arrive aujourd'hui à lire fréquemment sur les forums des posts de gars qui veulent faire des enceintes et qui avant d'avoir écouté le moindre HP, en sont déjà à se perdre dans une infinité de calculs et de paramètres, dûment appuyés par les logiciels adéquats. On marche à l'envers. A partir des années 70, les jeunes théoriciens de la Hi-Fi ont bizarrement pris le pas sur ceux qui en avaient la pratique depuis des décennies et commençaient par mettre au point à l'oreille avant d'affiner à la mesure juste ce qui était nécessaire à l'oreille. On a abouti aujourd'hui à des générations d'audiophiles (j'ai été aussi comme ça), pétris d'idées reçues qu'ils prennent sincèrement pour des vérités sans jamais les remettre en question. Et plus ça va, plus on fait des insatisfaits.

Après ce long préambule, j'en arrive à ce qu'on veut faire avec l'AudioFolia. D'abord réintroduire des correcteurs de tonalité de qualité (qui ne creusent pas le médium, rien de commun avec un loudness), c'est la solution évidente pour s'affranchir des bandes passantes un peu justes de certaines enceintes, de certains problèmes acoustiques dans les extrêmes (notamment les résonances qui gênent tant), des difgférences colossales entre les enregistrements. J'écoute entre autres du jazz etles enregistrements modernes sont souvent une catastrophe sur les basses.

Quand tu dis : <<les correcteurs me lassent de tous ses réglages qui n’en finissent jamais à chaque morceau) et qu’il existe d’excellent système qui n’en n’auront jamais besoin>>
Alors là chapeau ! Dis-moi vite quel est l'excellent système qui corrige par miracle les enregistrements déséquilibrés et les résonances dus au rapport HPS/pièce. Je vais te répondre, ceux qui ne font que du médium, c'est un choix, je le respecte, mais la musique, si c'est pour l'essentiel dans le médium, ça n'est pas QUE du médium.

<<Si aujourd’hui jais un preampli sans correcteur de tonalité, c’est parce que je ne veux pas tricher avec mon système>>

Mais tout le monde triche dans la reproduction sonore. A partir du moment où la vibration de l'air atteint le micro, on commence à tricher. Tout l'intérêt du travail d'élaboration d'un système de vraie Haute Fidélité est de pouvoir reproduire dans ta pièce, là où tu écoutes, la vibration la plus fidèle à celle d'origine. Pour cela, tous les moyens sont bons et seul le résultat compte. Où est l'importance d'une mesure linéaire d'enceinte à 1m/1W dans une chambre sourde ? C'est comme ça que tu écoutes chez toi ? Alors d'accord.
Moi je m'intéresse à ce qu'on entend dans sa pièce, quelle que soit cette pièce et je m'attache à ce qu'on ne se pose pas la question de la crédibilité de ce qu'on y entend.
La marche à l'envers dont je parlais plus haut et cette dictature des mesures sans signification dans la réalité d'une écoute domestique ont conduit à ce que trop d'audiophiles se nourrissent plus de la satisfaction d'une courbe sans aucun sens sur du papier glacé que de la musique qu'ils entendent. On est bien loin du but premier de la Hi-Fi.

<<et je me dis en moi, que dans la Hi-fi il n’y a pas de miracle…>>

Absolument, il n'y a pas de miracle, juste du travail, du savoir-faire, du bon sens et parfois des innovations pertinentes.
C'est là toute l'exceptionnelle expérience de Roger Carado, qui a conçu ce schéma après avoir passé quelques décennies à prendre des mesures dans toutes les acoustiques qu'il a croisées au fil de sa longue carrière, en avoir tiré quelques conclusions très intéressantes et avoir su trouver dans le temps des solutions efficaces.

Pardon d'avoir été si long, mais ton message était intéressant sur le fond parce qu'il cristallise les circonvulations d'une approche qui ne conduit pas à mon avis à la Haute-Fidélité, mais à une satisfaction intellectuelle basée sur des acquis pervers en ceci qu'ils dénaturent complètement le sens premier de notre quête audiophile.
Je suis persuadé que peu à peu, l'état d'esprit changera, au grand bénéfice de la musique.
Sham
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 281
Inscription: 07 Jan 2003 19:09

Message » 10 Avr 2003 11:12

Sham, je ne peux qu'être en accord avec le fond de ton post. A deux éléments prés.
Le premier, mineur, serait de dire que le loudness ne creuse pas le médium, mais qu'il relève le grave et l'aigu. Quand il est bien conçu, par exemple Yamaha, son action sur le grave et l'aigu est réglable en fonction de la position du bouton de volume.

Ensuite, je suis assez vieux pour avoir constater l'inverse de ce que tu dis de la tyrannie des mesures. Et là notre "désaccord" est plus patent.
Lecteur depuis 1968 de la RDS, je peux te dire que les mesures publiées aujourd'hui sont nettement moins complètes qu'elles l'étaient lorsqu'un nouveau et grand modèle d'enceintes sortait.
Les courbes polaires de la directivité ont par exemple disparu...

L'audiophile moderne refuse au contraire la moindre mesure, ne lui accorde aucun crédit dans le discours, mais comme il n'est pas à une contradiction près l'audiophile se jette néanmoins sur le premier banc d'essai venu...

Je vois un avantage aux mesures et à la conception à la table d'enceintes par exemple : elles ont permis une remarquable démocratisation de la hifi et permis de sortir des enceintes bien peu chères qui font remarquablement leur travail...

Pour l'audiopholia et ses correcteurs de tonalité : ce n'est pas moi qui braille depuis un an et demi sur leur disparition au nom d'une pureté suspecte qui vait aller contre! Bien au contraire.

Ce que je reprocherais à l'Audiopholia? Qu'il n'est pas une boucle monitoring. C'est tout!

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49554
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

audiofolia

Message » 10 Avr 2003 12:09

Salut,

Je viens d'acquérir le préampli Audiofolia par l'intermédiaire de Marc G, que je salue au passage, et je dois dire qu'après une semaine d'écoute, je rejoins les addicts de cet appareil, petit par la taille mais grand par le coeur. Voici pourquoi :

Tout d'abord ma config :

Push pull à base de EL34 de marque Mac FARLOW
Préampli Audiofolia
Lecteur CD MARANTZ CD 60 utilisé comme transport
DAC ART DIO without mods neither tweaks
Enceintes BOSTON VRM 50 sur pieds ATACAMA (posés par Marc)
Caisson Rel Q200

Je précise que je sors d'un préampli Rotel RC972, prédecesseur de l'Audiofolia donc.


Ce qui m'a frappé d'emblée c'est l'aération des notes qui se dégage.
Alliée avec une profondeur du champ sonore que je n'avais pas.

Ensuite, la richesse des timbres des instruments. Guitare, violon, cymbales, avec une qualité rare. Basses profondes, détaillées. Haut médium sans acidité.

Ce qui est à retenir a posteriori , c'est le plaisir d'écoute sans cesse renouvelé que l'on a. Pas de fatigue auditive, on en redemande à chaque fois. La brutalité du Rotel dans ce domaine n'est plus qu'un mauvais souvenir. Même après quatre heures d'écoute, le plaisir reste intact.

Un grand bravo au créateur.
sidery
 
Messages: 141
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: RP
  • offline

audiofolia

Message » 10 Avr 2003 12:11

Salut,

Je viens d'acquérir le préampli Audiofolia par l'intermédiaire de Marc G, que je salue au passage, et je dois dire qu'après une semaine d'écoute, je rejoins les addicts de cet appareil, petit par la taille mais grand par le coeur. Voici pourquoi :

Tout d'abord ma config :

Push pull à base de EL34 de marque Mac FARLOW
Préampli Audiofolia
Lecteur CD MARANTZ CD 60 utilisé comme transport
DAC ART DIO without mods neither tweaks
Enceintes BOSTON VRM 50 sur pieds ATACAMA (posés par Marc)
Caisson Rel Q200

Je précise que je sors d'un préampli Rotel RC972, prédecesseur de l'Audiofolia donc.


Ce qui m'a frappé d'emblée c'est l'aération des notes qui se dégage.
Alliée avec une profondeur du champ sonore que je n'avais pas.

Ensuite, la richesse des timbres des instruments. Guitare, violon, cymbales, avec une qualité rare. Basses profondes, détaillées. Haut médium sans acidité.

Ce qui est à retenir a posteriori , c'est le plaisir d'écoute sans cesse renouvelé que l'on a. Pas de fatigue auditive, on en redemande à chaque fois. La brutalité du Rotel dans ce domaine n'est plus qu'un mauvais souvenir. Même après quatre heures d'écoute, le plaisir reste intact.

Un grand bravo au créateur.
sidery
 
Messages: 141
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: RP
  • offline

Message » 10 Avr 2003 12:38

C est pas tres parlant comme test... n importe quel preampli à 10KF ferait largement mieux qu un rotel :)
nico-
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 11000
Inscription: 14 Mai 2001 2:00
  • offline

Message » 10 Avr 2003 12:44

nico- a écrit:C est pas tres parlant comme test... n importe quel preampli à 10KF ferait largement mieux qu un rotel :)


C'est que tu n'as pas écouté beaucoup de préamplis à 10.00OF et plus et, sans doute, pas tous les Rotel :wink:

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49554
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • online

Message » 10 Avr 2003 13:50

<<Lecteur depuis 1968 de la RDS, je peux te dire que les mesures publiées aujourd'hui sont nettement moins complètes qu'elles l'étaient lorsqu'un nouveau et grand modèle d'enceintes sortait.>>

Il y a en effet un mieux à l'évidence. On a même vu fleurir dans la RDS des courbes de subjectivité que je trouve déjà plus parlantes bien que discutables en raison entre autres de nos différences de perception. Globalement, il y a un mieux par rapport à ce que c'était il y a une dizaine d'années, mais on est encore loin du compte. Et quand je vois des constructeurs d'enceintes préférer un filtrage dont ils savent qu'il bouffe l'essentiel de la musique mais qui ne pénalise pas la courbe de réponse publiée par la presse, je me dis qu'il y a encore du chemin à faire.
Il est tout-à-fait anormal de fabriquer des maillons dont on sait qu'ils pourraient être meilleurs si ces foutues courbes n'assénaient pas leur dictature.

<<L'audiophile moderne refuse au contraire la moindre mesure, ne lui accorde aucun crédit dans le discours,>>

Là, tu fais preuve d'un optimisme que je salue. Je reste un gros bémol en-dessous.

<<...mais comme il n'est pas à une contradiction près l'audiophile se jette néanmoins sur le premier banc d'essai venu...>>

Voilà qui rétablit l'équilibre. On en est toujours là, mais je pressens que les temps changent et qu'à force d'insatisfaction tout le monde va revenir à des approches plus saines.
Sham
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 281
Inscription: 07 Jan 2003 19:09



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message