Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: jeoffrey59 et 20 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Bi amplification

Message » 25 Jan 2009 11:54

iceman a écrit:l'intérêt de la bi-amplification est de répartir la charge des HP sur l'ampli de manière plus homogène.

il ne faut pas utiliser des amplis de la même puissance pour les voies graves et les aigus. le grave a besoin de courant et de puissance. L'aigu beaucoup moins. l'idéal serait d'avoir un bloc stéreo puissant en courant (style Rotel 1080 ou 1090) pour les voies graves et un autre plus petit (1070 ou RA06) pour les aigus.

.


En filtrage actif, oui, en passif il faut des amplis de même puissance puisqu'ils reproduisent chacuns l'intégralité du signal, c'est le filtre passif de l'enceinte qui ensuite dispatche les fréquences.
PAT 94
 
Messages: 12212
Inscription: 05 Oct 2005 18:29
Localisation: Le Plessis Trévise/94France
  • offline

Annonce

Message par Google » 25 Jan 2009 11:54

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Jan 2009 12:03

La biamplification passive est très avantageuse, à condition d'être recommandée par le constructeur de l'enceinte sinon elle peut être pire que la monoamplification. La raison est simple à comprendre:

Quand on a affaire à un système à plusieurs voies filtrées en passif, chaque haut-parleur se comporte comme un générateur qui va renvoyer du signal vers l'ampli mais aussi vers les haut-parleurs des autres voies. Ceux-ci sont protégés par leur propre filtre sauf, aux alentours de la fréquence de transition, sur un largeur de bande qui variera en fonction de la pente du filtre. Ce phénomène génère une impression de flou dans la zone de transition car ce signal parasite n'est pas parfaitement contrôlé.
La biamplification passive, qui n'offre pas le même potentiel que la biamplification active en terme de correction de la réponse impulsionnelle, est tout de même avantageuse car elle interdit toute communication entre les haut-parleurs. La reproduction sera donc débarrassée d'un défaut qui est parfois non négligeable.

Attention! il ne faut pas faire n'importe quoi car le remède peut être pire que le mal. Quand j'ai fait le distingo, il y a quelques années, entre ce que j'ai appelé biamplification horizontale et verticale, je ne me doutais pas que ces qualificatifs resteraient. A vrai dire, ils sont techniquement discutables mais assez imagés. Personnellement, je préconise l'usage d'amplificateurs multicanaux équipés d'une seule alimentation générale pour éviter que chaque voie aille jouer dans son coin. Il faut, en effet, garder la plus grande cohérence possible, surtout sur les crêtes. De ce point de vue, la biamplification horizontale ou l'emploi d'un amplificateur indépendant par voie n'est pas conseillée car elle fait courir le risque d'entendre chaque voie bien séparément, comble du mauvais goût. Bien entendu, tout ceci n'est vrai que lorsque les amplis sont un peu courts en puissance. L'avantage des amplis multicanaux à une seule alimentation est que les bénéfices attribués à la biamplification verticale s'appliquent dans toutes les directions, gage d'une plus grande stabilité. Quand ça marche moins bien, c'est simplement parce que les raccordements ne sont pas optimisés (voir plus loin). C'est donc une question de compétence. Ce qu'il faut rechercher, c'est que le courant demandé à l'alimentation se répartisse de façon optimale entre les voies (la tension ne change pas) afin qu'il n'y ait aucun phénomène de pompage isolé. Tout doit fonctionner ensemble pour ne pas ruiner le travail du fabricant de l'enceinte. C'est donc délicat.

Le gain en puissance est certain, même s'il le faut pas l'exagérer (après tout, doubler la puissance n'apporte que 3dB, ce qui n'est pas énorme). Juste après l'usage des amplis multicanaux, nous préfèrerons la biamplification verticale (un ampli stéréo par enceinte). Si l'alimentation est unique pour les deux canaux, l'équilibre sera préservé. Si l'ampli est un double mono, le risque encouru est le même qu'en horizontal. On risque de compresser le grave et de préserver la dynamique du médium/aigu, produisant un son que je qualifierai d'audiophile.

Quand ils n'obtiennent pas le résultat espéré, les incompétents ne se remettent pas en cause et ont tendance à jeter l'anathème sur tout et n'importe quoi sans aller très loin dans la réflexion. Le premier risque de la multiamplification à la sauce audiophile, ce sont les boucles de masse. Quand je vois comment certains revendeurs ou importateurs mettent en oeuvre des systèmes actifs, j'en ai froid dans le dos. On empile des amplis (les plus chers possibles) et vogue la galère. Résultat mauvais annoncé et... obtenu. Pourtant, le matériel professionnel devrait montrer l'exemple. Là, ça marche. Prenez des K+H ou des PSI (les anciennes Studer). Aucun problème, tous les avantages sont réunis. Prenez une démonstration de Nautilus réalisée à l'emporte-pièce et vous obtenez... n'importe quoi, alors que le potentiel est énorme seulement voilà, la hifi est dirigée et animée par des commerciaux. Combien savent souder proprement une prise RCA? combien savent ce qu'est une boucle de masse? J'espère que le ton volontairement déplaisant que j'emploie ici en vexera un ou deux qui ira se documenter sur la question. Il faut bien commencer par un bout. Au pire, à force d'entendre les audiophiles leur parler de boucles de masse, ils finiront par se demander ce que peut bien être cette chose triviale. Le combat contre les boucles de masse, c'est l'assurance de tirer meilleur parti de son installation et d'économiser des milliers d'Euros sur les matériel et les grisgris.

Tout ceci mérite donc un peu de réflexion et de compétence. La différence entre certains amplificateurs multicanaux et leurs petits frères stéréo n'existe que par le manque de connaissances de ceux qui les mettent en oeuvre. Quand les cartes sont les mêmes et l'alimentation conçue sur le même modèle (mais simplement plus grosse), on devrait se demander quelle bêtise a été faite plutôt que de décréter que ça ne marche pas. Personnellement, j'utilise un bloc multicanal pour alimenter mes cinq grosses enceintes et je m'en réjouis chaque jour car, en stéréo, je dispose d'une puissance crête impressionnante.

S'agissant des combinaisons d'amplificateurs utilisées en biamplification, tant que l'on a beaucoup de puissance en réserve et que l'on maîtrise les boucles de masse, aucune solution n'est supérieure à l'autre. La diaphonie est une vaste rigolade de nos jours. La question de la biamplification verticale vs horizontale ou avec ampli multicanal n'a de sens que lorsque l'installation est un peu limitée en puissance. Ce sont des combines qui permettent de s'en sortir le plus élégamment possible avec un budget serré.

Mais, peut-on ou doit-on multiamplifier?

Toutes les enceintes ne sont pas biamplifiables avec bonheur. Tout dépend du constructeur. Certains d'entre eux ajustent le filtre à l'oreille pour trouver un compromis satisfaisant (on élargit un peu pour masquer le flou). Dans ce cas, la biamplification peut conduire à une écoute un peu froide car le recouvrement entre voie n'est plus optimisé pour l'écoute. D'autres constructeurs restent droits dans leurs bottes et recommandent la biamplification. Le mieux est de se renseigner à la source (chez les ingénieurs plutôt que les distributeurs amha).

Ne me posez pas de question; je n'aurai, malheureusement, pas le temps d'y répondre.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 25 Jan 2009 15:38

Dis-moi Philippe Muller, comment ferais-tu pour bi-amplifié passivement des KEF XQ40 avec un ARCAM P1000 ? C'est mon système actuel, mais j'aimerai savoir si je ne ma suis pas trompé dans les branchement...
Merci de ton aide. 8)
STREACOM full SSD & linéaire (alim320VA), switch (alim50VA), MOON Mind (alim160VA) >aes/ebu> FORSELL Air Ref >xlr> ROKSAN PR15B >xlr> SUGDEN SPA4 > WILSON BENESCH Vertex
[HP, XLR, AES/EBU, Secteur : MPC Absolute ou Présence Evo]
Sithodea
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4165
Inscription: 14 Déc 2006 15:32
Localisation: dans le 38
  • offline

Message » 25 Jan 2009 18:12

:o :o :o
Dernière édition par iceman le 25 Jan 2009 18:16, édité 1 fois.
Alain
Avatar de l’utilisateur
iceman
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2237
Inscription: 07 Avr 2002 2:00
Localisation: 06
  • offline

Message » 25 Jan 2009 18:12

il faut bien comprendre que le fait d'amplifier une enceinte et donc d'appliquer aux bornes des HP un courant va générer un retour sur l'ampli que celui ci aura plus ou moins de mal à encaisser en fonction de sa qualité de construction . la relation entre ampli et enceinte est bi-directionnelle l'ampli envoie le signal aux enceintes qui lui renvoie un retour généré par les bobines des HP. ce retour est plus ou moins bien digéré par les amplis selon leur facteur d'amortissement.

Or une bobine de HP grave génère un retour beaucoup plus important qu'un tweeter.

De même pour bouger un HP de grave avec une grosse bobine on a besoin de plus de courant et de puissance que pour un tweeter.

Une enceinte possède un filtre passif qui transfère à chaque HP la partie du spectre sonore qu'il est censé reproduire selon des fréquences de coupure et des pentes calculées après de longues mesures par les constructeurs. C'est en cela que je dis qu'il faut garder ces valeurs ou refaire une étude chiffrée avec un un matériel de mesure sophistiqué en chambre sourde afin de determiner de nouvelles fréquences de coupure. c'est hors de portée d'un amateur. sur ce point je suis d'acoord avec Philippe Muller quand il dit qu'on peut aboutir à un son décousu. il vaut mieux garder les valeurs et les pentes de coupure du constructeur. il a mis du temps à les determiner et c'est certianement le meilleur compromis.

de cela il découle qu'un ampli relié à la voie grave ne subira que son retour et non un retour résultant de toute l'enceinte. De même il ne verra qu'une seule impédance et non un mix de celles tous les HP de l'enceinte

pour l'aigu c'est la même chose.

le grave a besoin de beaucoup plus d'energie que l'aigu. il faut lui mettre une alimentation musclée donc un gros ampli avec un facteur d'amortissement élévé. L'ampli pourra fournir le courant lors des crêtes sans problème

L'aigu peut avoir un ampli moins puissant même si on est en bi-amp passif car l'ampli n'aura pas à répondre à une grosse demande de puissance de la part des HP.
Alain
Avatar de l’utilisateur
iceman
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2237
Inscription: 07 Avr 2002 2:00
Localisation: 06
  • offline

Message » 25 Jan 2009 20:25

j_yves a écrit:
AUDIOVALVE a écrit:et le filtrage ? :o

ou qu'il est le filtrage ? :-?

dans l'enceinte ....perso je ne voit pas l'intérêt de biamplifier en passif ....( à part pour les vendeurs d'ampli bien sur ) :D


Désolé de te contredire, car il ne faut pas généraliser: la bi amp passive, ça fonctionne très bien chez moi; jamais eu auparavant une telle précision et telle définition !
L'autre intéret, c'est l'upgrade , donc compléter ton système sans avoir besoin de vendre de matériel, donc investissement plus avantageux.
Comme toujours, si possible, écouter avant d'acheter !
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 25 Jan 2009 21:12

Sithodea a écrit:Dis-moi Philippe Muller, comment ferais-tu pour bi-amplifié passivement des KEF XQ40 avec un ARCAM P1000 ? C'est mon système actuel, mais j'aimerai savoir si je ne ma suis pas trompé dans les branchement...
Merci de ton aide. 8)


avant tout tu retires les straps de tes enceintes...
tu branches les basses (par exemple) au bornier L du P1000
tu branches les aigus au SUR L du P1000
tu relies au niveau du P1000 avec un RCA mono le OUT du L au IN du SUR L
tu fais pareil pour l'autre coté (R)
tu vérifies bien que le pré envoit pas le son de SURROUND dans une 2e zone mais qu'il est "au courant" que c'est de la bi-amp...
et te voilà cablé en bi-amp passive...
Losens
 
Messages: 2813
Inscription: 23 Avr 2002 12:25
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 25 Jan 2009 21:35

C'est bien ce que j'ai fait. Me voilà rassuré...
STREACOM full SSD & linéaire (alim320VA), switch (alim50VA), MOON Mind (alim160VA) >aes/ebu> FORSELL Air Ref >xlr> ROKSAN PR15B >xlr> SUGDEN SPA4 > WILSON BENESCH Vertex
[HP, XLR, AES/EBU, Secteur : MPC Absolute ou Présence Evo]
Sithodea
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4165
Inscription: 14 Déc 2006 15:32
Localisation: dans le 38
  • offline

Message » 26 Jan 2009 1:13

Passionnant !
Un grand merci à Philippe Muller.

minicos :P
minicos
 
Messages: 1452
Inscription: 30 Nov 2006 17:50
Localisation: sud Essonne
  • offline

Message » 26 Jan 2009 9:07

pareil... merci Philippe !!!
Losens
 
Messages: 2813
Inscription: 23 Avr 2002 12:25
Localisation: Bruxelles
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message