Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: ~Sypher~ et 24 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Class D, IcePower, B&W, Rotel, Kharma, UCD

Message » 22 Nov 2005 0:56

ok D'Jack, je note ;-)
Donc qq dizaines de mW, ça n'échauffe pas trop tout ces petits HPs.
Emile
 
Messages: 2827
Inscription: 23 Fév 2003 16:19
Localisation: Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 22 Nov 2005 0:56

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 22 Nov 2005 1:29

Scytales a écrit:
antonyantony a écrit:Le schema ( ce qui est diffusé par Halcro reste limité) est original - source - WhitePaper Halcro http://www.halcro.com/pdf/HALCRO_TECHNICAL_PAPER.pdf).

Merci, mais c'est de la littérature pro-domo.
Il serait plus intéressant de commenter ce qui est publié par B. Candy sous le brevret américain n°5892398.
Je pense qu'on ne sortirait pas trop du sujet de cette filière, d'autant que cela serait intéressant.

Peu importe
Audio, video, disco
Alea jacta est
Omnia vincit ClassD :mdr:
Emile
 
Messages: 2827
Inscription: 23 Fév 2003 16:19
Localisation: Paris
  • offline

Message » 22 Nov 2005 1:34

Tout à fait Emile : Class D Powwarr.... :lol:

jacques
TMS
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 4726
Inscription: 31 Mar 2004 2:22
Localisation: Ile de France / 77

Message » 22 Nov 2005 12:50

Scytales a écrit:
antonyantony a écrit:Le schema ( ce qui est diffusé par Halcro reste limité) est original - source - WhitePaper Halcro http://www.halcro.com/pdf/HALCRO_TECHNICAL_PAPER.pdf).


Merci, mais c'est de la littérature pro-domo.

Il serait plus intéressant de commenter ce qui est publié par B. Candy sous le brevret américain n°5892398.

Je pense qu'on ne sortirait pas trop du sujet de cette filière, d'autant que cela serait intéressant.



Tu as surement voulu ecrire Pro Domo Sua

Pour ma part, les brevets de candy ne me permettent pas de comprendre le pourquoi des schemas ( enfin, pas ceux relatifs à la HiFI). Ils sont applicatifs et ne me permettent aucune comprehension des mecanismes reels. Deposer un brevet c est rendre public une idee pour la proteger. Autant dire que ce n est pas toujours une bonne idee. Et que les brevets restent parfois evasifs... C'est aussi le point de vue de BHC qui explique que les mecanismes ne sont pas publics.

Je dispose de qq autres documents et interviews de Bruce Halcro Candy qui permettent de decrire les 'grands' concepts.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 22 Nov 2005 20:13

Scytales a écrit:
antonyantony a écrit:Le schema ( ce qui est diffusé par Halcro reste limité) est original - source - WhitePaper Halcro http://www.halcro.com/pdf/HALCRO_TECHNICAL_PAPER.pdf).


Merci, mais c'est de la littérature pro-domo.

Il serait plus intéressant de commenter ce qui est publié par B. Candy sous le brevret américain n°5892398.

Je pense qu'on ne sortirait pas trop du sujet de cette filière, d'autant que cela serait intéressant.


Euh...
En raison d'un bug connu du forum, le fichier n'est pas directement reconnu comme un pdf. Télécharger le fichier sur disque dur, puis l'ouvrir depuis Acrobat en ayant pris soin de le renommer en .pdf au besoin.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 22 Nov 2005 20:22

Scytales a écrit:
Scytales a écrit:
antonyantony a écrit:Le schema ( ce qui est diffusé par Halcro reste limité) est original - source - WhitePaper Halcro http://www.halcro.com/pdf/HALCRO_TECHNICAL_PAPER.pdf).


Merci, mais c'est de la littérature pro-domo.

Il serait plus intéressant de commenter ce qui est publié par B. Candy sous le brevret américain n°5892398.

Je pense qu'on ne sortirait pas trop du sujet de cette filière, d'autant que cela serait intéressant.


Euh...
En raison d'un bug connu du forum, le fichier n'est pas directement reconnu comme un pdf. Télécharger le fichier sur disque dur, puis l'ouvrir depuis Acrobat en ayant pris soin de le renommer en .pdf au besoin.


Non, là il s'agit d'un problème de logiciel. Internet Explorer peut-être? :mdr:
Config: Ampli DIY 5 canaux à base de tda 7293; préampli DIY KTR 5725 ou Proton AS-2621; Moxcel (boomer Excel W21EX001, tweeter Morel Mdt33); Sansui T-5L; Pioneer 565A-S; Sennheiser HD600 + CMoy
ggta
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6630
Inscription: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)

Message » 22 Nov 2005 20:25

Ah bon? On m'avait dit du forum.... Perso, j'utilise Opéra, pas IE.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 22 Nov 2005 20:27

Pour ma part les deux liens pdf précédent fonctionnent en direct.

De toute façon on s'éloigne du sujet et cela n'a pas grande importance, je suis taquin ce soir :mdr:
Config: Ampli DIY 5 canaux à base de tda 7293; préampli DIY KTR 5725 ou Proton AS-2621; Moxcel (boomer Excel W21EX001, tweeter Morel Mdt33); Sansui T-5L; Pioneer 565A-S; Sennheiser HD600 + CMoy
ggta
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6630
Inscription: 01 Juin 2003 17:54
Localisation: Gif sur Yvette (91)

Message » 26 Nov 2005 12:07

Un petit update...
La famille IcePower grandit !
Il y a differentes approches, souvent marketing, dans l utilisation du IcePower :
Ceux qui ne signalent pas l usage de IcePower du tout : PS Audio http://www.psaudio.com/products/gca_amplifiers.asp. Le nouveau TACT (enfin) analogique fait de même. L origine de la techno n est pas revelee ( interne ou externe)
Par contre, ils expliquent clairement ( sans consideration trop technique...) l avantage de cette technologie :
http://www.psaudio.com/articles/sdat.asp
Rotel presente maintenant clairement l usage des techno de base IcePower ( COM/MECC) sans confusion entre ce qui est Rotel et ce qui est IcePower http://europe.rotel.com/products/pdfs/RMB1077-Leaflet.pdf

La precendete version etait plus discutable :
http://hiddenwires.co.uk/resourcesnews2005/news20050113-03.html

La diffence principale entre ces deux constructeurs est que le premier insiste pour dire que la technologie est analogique :"Analog power output stage". Le second presente son 1077 comme un "digital amplifier". Alors qu il n y a aucune ambiguite. le IcePower est TOTALEMENT analogique. C est pour cela qu il fonctionne aussi bien en etant aussi simple. Le fonctionnement analogique permet une contre reaction apres le filtre de sortie qui le rend insensible à la charge et qui ameliore le facteur d amortissement, ce que ne peut pas faire un ampli class D numerique.


En dehors de la petite histoire, de faible interet, cela montre que les constructeurs sont genes avec la class D:
Technologiquement : tres peu sont capables ( technologiquement ou economiquement) de realiser des class D proprietaires correctes (on peut lister les horreurs).

En terme de Marketing : les differences de sonorite sont naturellement reduites entre deux IcePower.... La concurrence va se reporter sur le design, la distribution, le service et le prix. Ce dernier allant devenir de plus en plus determinant avec la popularisation de la Class D.
Comment positionner un Jeff Rowland, un Bel Canto, un Rotel, un PS audio, un Medius, et j en passe ( Acoustic reality, Samsung, ...)?

Je pense que l on va rapidement voir arriver les tweaks : etage d entree secret ( PS Audio, ..), ou isoles ' J Rowland) remplacement de qq Circuits integres des modules IcePower, ou retour aux alimentations traditionnelles ( celle qui font plaisir à la balance, cuivre condensateurs, bobines.. et que certains considerent comme un facteur de qualite et de musicalite) alors même que les amplis IcePower ou UCD s en passe tres bien.
La reelle latitude de l integrateur IcePower est dans le nombre de module d alim qu il utilise ( jusqu a une alim pour 3 modules). Idealement, on peut accroitre la capacite a supporter en continu de faibles charges et limiter l intermodulation.


PS : Il ne faut pas brancher de caisson en sortie d ampli IcePower sans consulter le constructeur. Les deux poles sont sous tension. De la même maniere il ne faut pas les toucher sous tension. D apres PS audio les ciassons suivant posent probleme : Rel et Sunfire.

Les tests d ecoute sont tous assez similaires. Le grave et le medium sont salués. (Et il y a de bonnes raisons technique pour cela : Le retour de courant du grave est gere par l alim et non pas par l etage de sortie. Il n y a pas de distorsion de croisement, on se retrouve avec un medium de class A. L aigue surprend. Est ce un residu du filtre ? une consequence du bruit haute frequence? Ou au contraire l habitude d ecoute d ampli en ajoutant ( harmonique des tubes, durete des transistors ?)
Dernière édition par antonyantony le 26 Nov 2005 20:02, édité 1 fois.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 26 Nov 2005 12:44

antonyantony a écrit:Un petit update...
La famille IcePower grandit !
..............................

Les tests d ecoute sont tous assez similaires. Le grave et le medium sont salués. (Et il y a de bonnes raisons technique pour cela : Le retour de courant du grave est gere par l alim et non pas par l etage de sortie. Il n y a pas de distorsion de croisement, on se retrouve avec un medium de class A. L aigue surprend. Est ce un residu du filtre ? une consequence du bruit haute frequence? Ou au contraire l habitude d ecoute d ampli en ajoutant ( harmonique des tubes, durete des transistors ?)

Que veux tu dire exactement quant à l'aigu: linéarité?, piqué sans dureté? Merci de tes impressions d'écoutes :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 26 Nov 2005 12:51

Je n'ai pas encore reçu les EAR1001 mais il me tarde de les écouter :)
Par contre je trouve navrant que les constructeurs arrivent en masse pour s'empresser d'insérer cette techno propriétaire dans leur ampli : ils y gagnent en cout de fabrication sur toute la ligne et le savoir faire personnel disparait. Maintenant il est possible que pour un cout moindre on obtienne de meilleurs résultats (ou identique) ...
Salle HC & Hifi sous combles [Photos] / Tuto ColorHCFR ->http://dtsman.fr.free.fr
Avatar de l’utilisateur
DTSman
Staff Home-Cinéma
Staff Home-Cinéma
 
Messages: 19587
Inscription: 08 Juil 2000 2:00
Localisation: Territoire de Belfort

Message » 26 Nov 2005 13:21

antonyantony a écrit:Les tests d ecoute sont tous assez similaires. Le grave et le medium sont salués. (Et il y a de bonnes raisons technique pour cela : Le retour de courant du grave est gere par l alim et non pas par l etage de sortie. Il n y a pas de distorsion de croisement, on se retrouve avec un medium de class A. L aigue surprend. Est ce un residu du filtre ? une consequence du bruit haute frequence? Ou au contraire l habitude d ecoute d ampli en ajoutant ( harmonique des tubes, durete des transistors ?)

:idee: Effet "analogique" au SACD ? :lol: 1-bit et PWM m^me famille
Emile
 
Messages: 2827
Inscription: 23 Fév 2003 16:19
Localisation: Paris
  • offline

Message » 26 Nov 2005 13:26

antonyantony a écrit:En terme de Marketing : les differences de sonorite sont naturellement reduites entre deux IcePower.... La concurrence va se reporter sur le design, la distribution, le service et le prix. Ce dernier allant devenir de plus en plus determinant avec la popularisation de la Class D.
Comment positionner un Jeff Rowland, un Bel Canto, un Rotel, un PS audio, un Medius, et j en passe ( Acoustic reality, Samsung, ...)?

DTSman a écrit:Par contre je trouve navrant que les constructeurs arrivent en masse pour s'empresser d'insérer cette techno propriétaire dans leur ampli : ils y gagnent en cout de fabrication sur toute la ligne et le savoir faire personnel disparait.

:idee: Comme il y a que qq fabricants de transistors de puissance analogiques : Toshiba Sanken Motorola, etc ...
et plusieurs centaines de fabricants d'amplis :lol:

Je ne m'inquiète pas du caractère identique de la signature sonore de ces modules
Emile
 
Messages: 2827
Inscription: 23 Fév 2003 16:19
Localisation: Paris
  • offline

Message » 27 Nov 2005 12:10

La diffence vient du fait que l on est pasé de l integration de transstors à celle de circuit integre et maintenant à celle de modules comples. Phenomene que l on a decouvert sur les lecteurs de DVD universels....

LA qualite grimpe, les prix baissent mais les signatures sonore deviennet homogenes pour bcp de maillons. On va connaitre en amplification class D ce que l on a vecu en source audio numerique.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 27 Nov 2005 12:12

Je suis en cours d'essais intensifs du RMB1077 Rotel.

Pour le moment, les résultats sont très satifaisants, toutes catégories confondues car je ne fais jamais d'écoute relative ou vraiment très rarement; je branche dans le système de reproduction du studio et j'évalue, si possible en cours de prise de son. Et justement, j'ai eu l'occasion de le faire ce week-end puisque nous enregistrions du jazz en public (clarinette et piano Steinway D: Maxim Saury). Les musiciens sont arrivés mercredi soir et repartent ce midi. Nous avons donc vraiment pu écouter.

Je suis un adepte de ce style de reproduction, juste et sans fioritures. Elle correspond à la culture "haute-fid-élitiste" (néologisme très évocateur) et non audiophile.

En premier lieu, cela anime des Nautilus 801 sans aucune peine, avec articulation, sans traînage ni essoufflement. Quand on y va très fort, aucune distorsion n'est perceptible mais les protections finissent par agir un jour ou l'autre (mais il faut déjà parler très très fort pour se faire comprendre du voisin et puis, les 500W sont annoncés)

En second lieu: 100W efficaces (8 ohms) / 200W efficaces (4 ohms) c'est très puissant dans l'absolu. Il se confirme que les obsessions de type "il lui faut vachement de courant!" sont souvent nulles et non avenues car il suffit d'un amplificateur normalement constitué pour obtenir d'excellents résultats. Cela prouve simplement qu'il ne faut pas confondre enceintes capables de montrer de grosses différences et enceintes nécessiteuses.

La biamplification passive apporte exactement les résultats techniquement prévisibles.

Mon expérience actuelle confirme tout le bien que d'autres pensent du grave et du médium reproduits par ces amplis.

L'aigu? les débuts furent un peu déroutants et je ne sais pas à quoi attribuer ce phénomène. Température de fonctionnement, rodage ou autre chose ? Toujours est-il qu'après plus de deux semaines de mise en service, l'appareil remplit parfaitement son rôle. Même la monoamp est à la hauteur. Pas un faux pli, le piano est somptueux et la clarinette ne manque de rien. La richesse des détails est totale. Il suffit de bien connaître ces instruments pour voir qu'on entend bien plus de choses qu'ailleurs. Le suraigu de la clarinette et celui du piano sont exempts de toute critique, ce qui ne veut pas dire qu'ils sont parfaits.

J'avais déjà écouté un autre IcePower en test dans une revue et je n'avais pas été aussi enthousiaste bien que beaucoup de qualités se fassent sentir. Le haut de spectre me paraissait peu nuancé et j'avais signalé ce fait au journaliste qui me le faisait découvrir; une espève de monochromie dans le haut. Or, ici, après pas mal de jours, je ne constate pas ce phénomène. Je possède une réserve d'enregistrements assez importante et j'ai pu découvrir des cymbales vraiment très naturelles, beaucoup plus qu'avec d'autres amplificateurs. Est-ce parce que ce qui apparaît comme une incroyable matière dans le métal provient du médium voire du bas-médium qui ne souffrent d'aucune limite sur ces amplis? Je ne peux pas l'affirmer mais il y a une indéniable consistance dans la cymbale, que l'on n'entend quasiment jamais ailleurs.

La matière, c'est le gros point fort. Que sont les harmoniques là derrière? Les instruments sont bien là et ont gagné de la présence. Il faut voir, cependant, s'ils n'ont pas perdu un peu de richesse et si oui, si c'est lié à la technologie ou aux éléments qui gravitent autour. En tous les cas, le choix des capsules Schoeps fut d'une facilité déconcertante. Encore une fois, le choix définitif, réalisé à l'oreille avec les artistes, fut celui qui correspondait strictement à la théorie et la différence fut plus évidente.

Il faut se garder des enthousiasmes et conclusions hâtifs. Les points positifs sont assez nombreux et masquent assez bien les éventuels points faibles. Ces amplis vont dans le sens de ce que j'attend d'une électronique respectueuse du son naturel. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de vices cachés. Il suffira peut être de lever un coin du tapis. En attendant, cette technologie, telle que j'en ai entendu la mise en oeuvre, parvient à être très convaincante en terme de rigueur. D'autres amateurs très éclairés de musique classique comme Mr et Mme Cauquil de la Boîte à Musique à Montpellier, sont convaincus.

Qu'est-ce que cela va faire sur des enregistrements compressés? Je ne peux pas le dire car je ne sais toujours pas ce que l'on doit entendre sur de tels disques. Ne vous attendez pas à ce qu'ils arrangent les choses, bien au contraire. L'union de la carpe et du lapin, chère aux ésotériques, n'a pas fini d'exister pour tenter d'arracher quelque chose de correct de ces disques (je ne comprend d'ailleurs pas que le MP3 soit rejetté par les gens qui écoutent ces musiques en donnant des leçons de fidélité car le mal est déjà dans le disque d'origine).

Pour moi, nul doute que cette technologie est excellente et passe le test de la live music haut la main.

Je crois, tout simplement, que l'on est en train d'assister à un déplacement vers le haut du standard d'écoute. Passé le cap de l'habitude (l'absence de voile et de colorations doit être digéré par le cerveau si l'auditeur pratique peu la musique vivante), on découvrira probablement des faiblesses et des moyens d'améliorer les performances, comme ce fut le cas pour le CD.

A ne pas mettre entre toutes les oreilles! et veiller à relativiser les commentaires des uns et des autres.

Je ne crois pas que les nouvelles technologies d'amplification apporteront la paix et la réconciliation entre amateurs d'amplificateurs supposés plus musicaux et ceux qui recherchent la vérité toute crue (je laisse de côté les approches plus fantasques qui n'appartiennent pas à ma définition du mot haute-fidélité), pas plus qu'aucune autre n'a pu le faire avant mais elles seront vraisemblablement à l'origine d'une catégorie supplémentaire (tubes vs. transistors vs. nouvelles technologies). Retenons l'adage: "toute vérité n'est pas bonne à dire", surtout en hi-fi.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message