Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: 974eric, Pio2001 et 30 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Classe A et classe AB ??

Message » 08 Juin 2003 18:02

Salut


Peut etre que la question a deja ete pausée mais je ne l'ai pas retrouvé.

Je voudrais connaitre l'avantage ou pas d'un classe A avec si possible une explication simple...


Merci

a+
DSI77
 
Messages: 3968
Inscription: 21 Mar 2002 2:00
Localisation: 77
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Juin 2003 18:02

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Juin 2003 21:03

Salut!

Le signal musical est une tension électrique alternative. Au cour du temps, elle passe donc du positif au négatif.

Dans un amplificateur de classe A, un transistor ou groupe de transistors va amplifier l'intégralité de ce signal.

Dans un amplificateur de classe AB, un transistor ou groupe de transistors va amplifier l'alternance positive du signal, et un autre transistor ou groupe de transistors va amplifier l'alternance négative. La difficulté va consister pour le concepteur à raccorder convenablement les deux alternances du signal.

Le problème de ce "raccordement" est une cause de distorsion (dite de croisement) qui n'existe pas en classe A. C'est un de ses avantages. Il y a d'autre différences, toutefois.

Cependant, il ne suffit pas de faire fonctionner un ampli en classe A pour le rendre bon.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10077
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 08 Juin 2003 21:07

Scytales a écrit:Salut!

Le signal musical est une tension électrique alternative. Au cour du temps, elle passe donc du positif au négatif.

Dans un amplificateur de classe A, un transistor ou groupe de transistors va amplifier l'intégralité de ce signal.

Dans un amplificateur de classe AB, un transistor ou groupe de transistors va amplifier l'alternance positive du signal, et un autre transistor ou groupe de transistors va amplifier l'alternance négative. La difficulté va consister pour le concepteur à raccorder convenablement les deux alternances du signal.

Le problème de ce "raccordement" est une cause de distorsion (dite de croisement) qui n'existe pas en classe A. C'est un de ses avantages. Il y a d'autre différences, toutefois.

Cependant, il ne suffit pas de faire fonctionner un ampli en classe A pour le rendre bon.



Salut et merci c'est tres claire.

Tout a fait le genre d'explication que j'attendais.

Le classe A est peut etre plus facile a concevoir...

a+


a+
DSI77
 
Messages: 3968
Inscription: 21 Mar 2002 2:00
Localisation: 77
  • offline

Message » 08 Juin 2003 21:30

Pour faire simple et court. A, B, AB, C, D,... sont les classes d'amplification des ....... amplificateurs :roll: .

En classe A, un seul élément (transistor ou tube) amplifie les deux alternances du signal. Ce principe nécessite une forte polarisation (pour que le point de fonctionnement se trouve à mis course de la droite de charge dynamique). Ceci provoque un échauffement très important (dépendant de la puissance de l'ampli) d'où le rendement faible.

Il faut savoir qu'un signal électrique, tel le son, est "bipolaire", c'est à dire qu'il contient une partie positive (alternance positive) et une partie négative (alternance négative) par rapport à la référence de masse imposée à 0V.

L'amplification classe B décompose les deux alternances, un élément amplificateur amplifie l'alternance positive tandis que l'autre se charge de l'alternance négative. Il en résulte une puissance supérieure dûe à la dynamique de tension double (pour faire simple...). Aucune polarisation n'est effectuée (c'est le signal d'entrée qui polarise). Un fort taux de distorsion est constaté sur ces amplis (distorsion de croisement dû au manque de polarisation). Bon rendement car très peu d'échauffement.

La classe AB est un compromis entre les 2 premières, on polarise légèrement pour éliminer au maximum la distorsion de croisement.

Donc en résumé, un ampli classe A, à puissance égale, coûte plus cher à réaliser à cause du dimensionnement de l'alimentation mais génèrerait moins de distorsion. En pratique c'est plus compliqué, la distorsion dépend fort du taux de contre réaction appliqué.

Fab Image
fabby2
 
Messages: 1086
Inscription: 19 Oct 2001 2:00
Localisation: Bruxelles
  • offline

Message » 08 Juin 2003 23:13

et la meilleur classe c'est quoi ?
MaXx
 
Messages: 856
Inscription: 31 Oct 2002 22:14
Localisation: ici !
  • offline

Message » 09 Juin 2003 0:16

une classe A si elle bien réalisé

http://perso.wanadoo.fr/jm.plantefeve/sche.html
UltimateX86
 
Messages: 3621
Inscription: 27 Oct 2002 21:13

Message » 28 Juin 2003 13:08

UltimateX86 a écrit:une classe A si elle bien réalisé

http://perso.wanadoo.fr/jm.plantefeve/sche.html


Ou encore :
Image
:lol:
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 30 Juin 2003 14:50

les amplis professionnels fonctionnent de plus en plus en class G

sur magma.fr il y a une explication des différentes classes :)
Jon
 
Messages: 101
Inscription: 22 Juin 2003 13:12


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message