Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 30 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

De quoi est fonction la puissance d'un amplis à lampe?

Message » 03 Déc 2004 0:49

En fait, je me demandais de quois est fonction la puissanse d'un amplis à lampe sans qu'il soie pour autans transformé "bon client pour certale nucléaire".

Est ce que la puissance d'un amplis est aussi fonction de sa consomation de courant? si oui dans quelle proportions?

Quelle est la différence entre une telle lampe et une autre?

comment je peu dire qu'avec une telle lampe, j'aurai plus de puissance qu'avec une autre?

pourais tons concevoir un amplis à lampes pour mettre dans une voirture?


merci, @ +
mp3
 
Messages: 25
Inscription: 03 Déc 2004 0:24

Annonce

Message par Google » 03 Déc 2004 0:49

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Déc 2004 6:43

mp3 a écrit:En fait, je me demandais de quois est fonction la puissanse d'un amplis à lampe sans qu'il soie pour autans transformé "bon client pour certale nucléaire".

Est ce que la puissance d'un amplis est aussi fonction de sa consomation de courant? si oui dans quelle proportions?

Oui, partiellement. Celà va dépendre de la classe de fonctionnement (classe A ou AB...) et du montage. Un ampli ne "fabrique" pas d'énergie, plus il est puissant plus il consomme (à montage identique)

Quelle est la différence entre une telle lampe et une autre?

C'est leur capacité à passer un courant plus ou moins important et donc à amplifier plus ou moins. Une petite EL 84 supporte moins d'ampérage qu'une grosse 6550, on peut donc moin "tirer" de watts. Ou alors il faut en mettre plusieurs pour se partager la charge.

comment je peu dire qu'avec une telle lampe, j'aurai plus de puissance qu'avec une autre?

En conaissant ses caractéristiques, son montage et le nombre de lampes dans le circuit

pourais tons concevoir un amplis à lampes pour mettre dans une voirture?

Calà existe (et existais avant le transistor !)Mais on est obligé d'utiliser une alimentation complexe pour élever le 12v de la batterie à une centaine de volts, nécéssaire au fonctionnement des tubes.
De plus un tube n'aime pas particulièrement les environnements "vibratoires", il faut prendre des précautions.


merci, @ +
casimir
 
Messages: 2352
Inscription: 08 Juil 2001 2:00
Localisation: Avignon
  • offline

Message » 03 Déc 2004 8:33

la classe de fonctionnement (classe A ou AB...)


oui, j'ai entedu parler de celà, mais j'ai que l'on rigolais de mois. :lol:

tu veu bien me faire un topo sur ces classes?


merci, a+. :wink:
mp3
 
Messages: 25
Inscription: 03 Déc 2004 0:24

Message » 03 Déc 2004 10:45

http://perso.wanadoo.fr/f6crp/elec/

et plus particulièrement

à droite -> Composants -> Les classes

Thierry
Thierry Wautelet
 
Messages: 1920
Inscription: 29 Juil 2000 2:00
Localisation: Bruxelles, Belgique
  • offline

Message » 03 Déc 2004 14:14

donc, si j'ai bien compris les classes.

un amplis de classe C serais plus approprié pour des enceintes de basses.

Et un amplis de classe A ou B pour les mediums et les aïgus.

Reprend mois si je me plante.

très bon lien, merci, fort technique mais relativement bien expliqué et illustré. :wink:
mp3
 
Messages: 25
Inscription: 03 Déc 2004 0:24

Message » 03 Déc 2004 14:51

En HiFi, la classe A est ideale, elle se retrouve sous deux formes : Single ended ou push pull.
Le rendement est deplorable. Les single ended generalement couteux et/ou peu puissants. Le rendement thermique est deplorable. Krell a modifie le schema pour ameliorer les chose : la tension d alimentation est variable ce qui accroit le rendement.

La class B est inutilisable en HiFI . Les commutations de composants sont audibles. Mais le rendement est bon

On a donc inventer la classe AB, qui s applique sur un push Pull. On est en classe A à basse puissance ( pas de commutation) et en classe B au dela. Les alternances sont traitées alternativement par les tubes ou les transistors de la branche positive et negative.

La class C, n est pas à ma connaissane utilisee en HiFI

Vient ensuite la classe D, les amplificateurs à commutation. Les premiers fonctionnaient avec des tubes...Le rendement est tres important mais les modeles actuels incapables de monter en frequence vec des niveaux de distorsion correcte. Par ailleur, le facteur d amortissement et la reponse en frequence est deforme dans l aigue. Les puissances sont tres importantes ( Velodyne: 1300 W en continu, 3KW en pointe)

Donc class A dans le medium aigue et class D dans le grave.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 03 Déc 2004 16:07

antonyantony a écrit:En HiFi, la classe A est ideale, elle se retrouve sous deux formes : Single ended ou push pull.
Le rendement est deplorable. Les single ended generalement couteux et/ou peu puissants. Le rendement thermique est deplorable. Krell a modifie le schema pour ameliorer les chose : la tension d alimentation est variable ce qui accroit le rendement.

La class B est inutilisable en HiFI . Les commutations de composants sont audibles. Mais le rendement est bon

On a donc inventer la classe AB, qui s applique sur un push Pull. On est en classe A à basse puissance ( pas de commutation) et en classe B au dela. Les alternances sont traitées alternativement par les tubes ou les transistors de la branche positive et negative.

La class C, n est pas à ma connaissane utilisee en HiFI

Vient ensuite la classe D, les amplificateurs à commutation. Les premiers fonctionnaient avec des tubes...Le rendement est tres important mais les modeles actuels incapables de monter en frequence vec des niveaux de distorsion correcte. Par ailleur, le facteur d amortissement et la reponse en frequence est deforme dans l aigue. Les puissances sont tres importantes ( Velodyne: 1300 W en continu, 3KW en pointe)

Donc class A dans le medium aigue et class D dans le grave.


Oui, sur le papier en théorie ! maintenant en pratique un class A ( tube par exemple ) peut trés bien fonctionner dans le grave !!! aprés tout est question d'association et surtout de la qualité des transfos !!! :D
laugar1
 
Messages: 808
Inscription: 26 Mar 2002 2:00
Localisation: 92
  • offline

Message » 03 Déc 2004 16:12

Désolé pour la question si elle est stupide, mais si le rendement d'un classe A est faible, comment expliquez-vous qu'un intégré classe A de 2X10 watts puisse être comparé à une puissance supplémentaire ailleurs ?
lameugne
 
Messages: 771
Inscription: 21 Aoû 2003 17:47
Localisation: 92
  • offline

Message » 03 Déc 2004 16:31

heu, la qualitée des composant peut ètre?
Je pense que cela doit influencer les perfomences.

Ou bien, il y a un montage de lampe différent, au lieu de 2 lampes par canal, ils en ont placé 2X2 lampes par canal?

Mais bon, je spécule
mp3
 
Messages: 25
Inscription: 03 Déc 2004 0:24

Message » 03 Déc 2004 16:41

laugar1 a écrit:
antonyantony a écrit:En HiFi, la classe A est ideale, elle se retrouve sous deux formes : Single ended ou push pull.
Le rendement est deplorable. Les single ended generalement couteux et/ou peu puissants. Le rendement thermique est deplorable. Krell a modifie le schema pour ameliorer les chose : la tension d alimentation est variable ce qui accroit le rendement.

La class B est inutilisable en HiFI . Les commutations de composants sont audibles. Mais le rendement est bon

On a donc inventer la classe AB, qui s applique sur un push Pull. On est en classe A à basse puissance ( pas de commutation) et en classe B au dela. Les alternances sont traitées alternativement par les tubes ou les transistors de la branche positive et negative.

La class C, n est pas à ma connaissane utilisee en HiFI

Vient ensuite la classe D, les amplificateurs à commutation. Les premiers fonctionnaient avec des tubes...Le rendement est tres important mais les modeles actuels incapables de monter en frequence vec des niveaux de distorsion correcte. Par ailleur, le facteur d amortissement et la reponse en frequence est deforme dans l aigue. Les puissances sont tres importantes ( Velodyne: 1300 W en continu, 3KW en pointe)

Donc class A dans le medium aigue et class D dans le grave.


Oui, sur le papier en théorie ! maintenant en pratique un class A ( tube par exemple ) peut trés bien fonctionner dans le grave !!! aprés tout est question d'association et surtout de la qualité des transfos !!! :D


Un class A peut etre excellent dans le grave : Kre!! par exemple

Le transformateur est un handicap majeur dans ce secteur. Il est couteux pour passer les basses frequences. Par nature , c est un filtre passe haut.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 03 Déc 2004 16:43

lameugne a écrit:Désolé pour la question si elle est stupide, mais si le rendement d'un classe A est faible, comment expliquez-vous qu'un intégré classe A de 2X10 watts puisse être comparé à une puissance supplémentaire ailleurs ?


je ne crois pas qu'il y ait de compaison. Un classe A de 10W fait 10W, et sera donc moi puissant qu'un classe B de 20W.
La différence tient à la technique elle même. La classe A peut éventuellement donner une certaine impression laissant croire que...
Mais en fait, le vrai but du jeu est d'éviter les distorsions de croisement dû à la reconstruction de la sinusoide en classe B. C'est ça qui améliore normalement le rendu sonore.

A+
NotTwinTurboYet
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 1916
Inscription: 26 Mai 2004 13:57
Localisation: Switzerland

Message » 03 Déc 2004 16:44

lameugne a écrit:Désolé pour la question si elle est stupide, mais si le rendement d'un classe A est faible, comment expliquez-vous qu'un intégré classe A de 2X10 watts puisse être comparé à une puissance supplémentaire ailleurs ?


A aucun moment en realite!

Ce n est vrai que pour les amplis à tube. La saturation est plus douce que sur les amplis à transistor, moins audible. On a donc une impression de puissance suplémentaire.

Par ailleurs, les amplis classe A ne triches pas sur les puissances commes bcp d amplis classe AB ou D.... on a vraiment la puissance acheté ( plus encore chez Kre!!). On ne peut pas sous dimensionné l alimentation avec cette techno et s en sortir avec qq capacites...
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message