Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 17 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Débutant : amplification à lampes pour système stéréo ?

Message » 03 Jan 2011 17:49

Bonjour,

Débutant dans le domaine de la Haute-Fidélité, j'ai besoin de vos conseils et explications, étant, je l'avoue, un peu perdu.

Je m'explique :
Je souhaiterais me monter une installation stéréo dédiée à l'écoute de vinyles, avec bien entendu la meilleure qualité sonore possible.
J'ai actuellement une platine Pro-Ject debut III esprit (cellule ortofon alpha), un pré-ampli phono Pro-ject TubeBox SE II (dual mono à lampes), un ampli Denon AVR 1908 (mutualisé avec mon installation home cinéma), et des enceintes cabasse dinghy 222.

Mon but : Réaffecter mon Denon à l'installation HC, et acquérir une solution d'amplification à lampes pour la platine vinyle afin d'obtenir une installation "tout lampes" et pour du haut rendement (les cabasse dinghy ont un rendement de 96 dB).

Je m'étais initialement tourné vers des blocs mono (à lampes donc).
Première question du débutant que je suis : Sur mon pré-ampli, il n'y a pas de potentiomètre de volume. Il semblerait qu'il n'y en ait pas non plus sur les blocs mono. Comment faire pour régler le volume ? Via un pré-ampli passif (qui entraînerait un surcoût non négligeable, et une éventuelle dégradation de la qualité sonore) ?
Dans ce cas, est-ce réellement judicieux de ma part de me tourner vers des blocs mono ?

D'autre part, quelle puissance d'ampli minimum serait adaptée à mes cabasse pour une pièce d'environ 40m² ?

Je suis aussi preneur de toute idée ou conseil afin de sortir mon DENON de mon installation stéréo (il colore beaucoup trop le son à mon goût, et le mode "pure direct" ne me satisfait pas), et d'obtenir un ensemble cohérent, sachant que je souhaite conserver mon pré-ampli dont je suis très satisfait (peut être fais-je totalement fausse route ?)

Si nécessaire, le budget que j'envisage s'élève au maximum à 700€, et je n'ai rien contre le matériel d'occasion.

Merci par avance !
dmsr66
 
Messages: 17
Inscription: 26 Fév 2002 2:00
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Jan 2011 17:49

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Jan 2011 18:18

Bonjour,

Ama, ( bien sur :wink: ) 700 euros pour deux blocs mono à tubes de qualité : C'est pas gagné mais tu peux voir là : http://stores.ebay.fr/pieraudio
J'ai entendu dans cette officine des appareils au RQP sympa
tuscany77
 
Messages: 379
Inscription: 08 Avr 2010 20:03
  • offline

Message » 03 Jan 2011 18:23

P.S. : Pour la puissance , compte tenu des 96db de rendement : 10 à 30 bons watts devraient suffire
tuscany77
 
Messages: 379
Inscription: 08 Avr 2010 20:03
  • offline

Message » 03 Jan 2011 18:24

Question.Quel preampli dans ton install n'a pas de potentiomètre?
Sur les blocs en revanche c'est normal.

Dans ton cas je pense que le mieux a faire serait de dissocier les deux installes.Le 1908 n'a sans doute pas de sorties preout te permettant de le connecter a un preamp hifi.
Gort'h
 
Messages: 10401
Inscription: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 03 Jan 2011 19:40

Merci beaucoup pour vos réponses.

Le préampli dont je parle est le préampli phono (TubeBox SE II).
Je souhaite en effet dissocier totalement les deux systèmes afin d'avoir un son au plus proche de l'enregistrement initial, sans passer par les processeurs du 1908 (avec lequel j'obtiens pourtant de très bons résultats avec un casque BeyerDynamic DT 990 pro, en mode pure direct).

Je pensais pouvoir raccorder mon préampli phono sur des blocs, mais j'ai peut être raté une étape ?

En gros, pour schématiser :
Platine Vinyle --> Préampli phono --> ???? --> enceintes

Et je cherche le ou les éléments pouvant m'apporter ce "tout analogique", tout en restant cohérent, essentiellement au niveau de la qualité du matériel que je possède (c'est à dire correct pour débuter, mais loin d'être du haut de gamme).
dmsr66
 
Messages: 17
Inscription: 26 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 03 Jan 2011 19:49

pas de pota de volume ---> c'est pas un preamp
ca doit etre un prepre
si t'est a perpignan je te branche avec domi de perpignan aussi qui t'aidera surement
ensuite on ira au paradise faire les cons :wink:
pierre31
 
Messages: 787
Inscription: 30 Oct 2005 8:24
Localisation: toulouse
  • offline

Message » 03 Jan 2011 19:55

Hélas non, je suis bien loin de perpignan, et cela aurait été avec plaisir que je serais venu faire le con avec toi :mdr:

En fait, ce dont je parle, c'est ça : http://www.project-audio.com/main.php?p ... es&lang=en

Pas facile de débuter... :roll:
dmsr66
 
Messages: 17
Inscription: 26 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 03 Jan 2011 20:12

dmsr66 a écrit:Première question du débutant que je suis : Sur mon pré-ampli, il n'y a pas de potentiomètre de volume.

Mais c’est la plus naturelle des choses. Ce n’est pas un « préampli » dans le sens courant du mot, mais un « préampli-correcteur RIAA pour vinyle ». Dont le rôle est de prendre le signal de la cellule, l’amplifier, le corriger RIAA et l’envoyer à un préampli, à un ampli intégré ou à un ampli de puissance doté du régulateur de volume.
dmsr66 a écrit:Je m'étais initialement tourné vers des blocs mono (à lampes donc).

Vous entendez des amplis de puissance ?
dmsr66 a écrit:Il semblerait qu'il n'y en ait pas non plus sur les blocs mono.

Certains les ont, certains non.
dmsr66 a écrit:Comment faire pour régler le volume ? Via un pré-ampli passif ?..

Pourquoi pas ?
dmsr66 a écrit:Comment faire pour régler le volume ? Via un pré-ampli passif (qui entraînerait... une éventuelle dégradation de la qualité sonore) ?

Pourquoi ça ?
dmsr66 a écrit:Dans ce cas, est-ce réellement judicieux de ma part de me tourner vers des blocs mono ?

Pourquoi pas si c’est votre choix ?
dmsr66 a écrit:D'autre part, quelle puissance d'ampli minimum serait adaptée à mes cabasse pour une pièce d'environ 40m² ?

Cela dépendra très largement du degré de correction du manque des « extrêmes graves » dans le rendement spectral du système à l’aide d’un égaliseur graphique, que le propriétaire peut éventuellement désirer. Tous les 3 dB de montée dans l’ampli, c’est chaque fois 2 fois plus de puissance à fournir par l’ampli et à « pomper » dans les HP, tous les 6 dB de montée dans l’ampli, c’est chaque fois 4 fois plus de puissance, tous les 10 dB de montée dans l’ampli, c’est chaque fois 10 fois plus de puissance etc.
dmsr66 a écrit:...sortir mon DENON de mon installation stéréo (il colore beaucoup trop le son à mon goût...

« Colore » par quelle(s) caractéristique(s) objective(s) ? Par un niveau trop élevé des DHT (« 90 W + 90 W (8 Ω/ohms, 20 Hz ~ 20 kHz avec 0,08 % T.H.D. ») ? Vous croyez-vous « garanti » contre le même phénomène par le simple fait d’acquérir un ampli de puissance à lampes ?

Ou par quelle autre ?
dmsr66 a écrit:...et le mode "pure direct" ne me satisfait pas)...

Et cela par quelle(s) caractéristique(s) objective(s) ? Surtout que son DHT en mode DIRECT est vraiment de grande classe : « Distorsion: 0,008 % (20 Hz ~ 20 kHz) (mode DIRECT) »...

Ne pensez-vous pas que toutes ces « colorations », « insatisfactions » etc. puissent provenir simplement d’un spectre insatisfaisant résultant de l’interaction de vos HP avec la réaction acoustique du local d’écoute ? Le seul instrument capable de le corriger dans la mesure du possible étant l’égaliseur graphique, mais pas n’importe lequel, mais au moins type « octave » 10 bandes, doté du curseur gauche (de la plus basse fréquence) pas plus haut qu’à 31 Hz.
dmsr66 a écrit:...je souhaite conserver mon pré-ampli dont je suis très satisfait

Vraiment pourquoi pas, n’oubliant pas que ce n’est pas un préampli proprement dit dans le sens courant du mot.
Dernière édition par Portkula le 03 Jan 2011 20:50, édité 1 fois.
Portkula
 
Messages: 251
Inscription: 01 Fév 2010 23:33
  • offline

Message » 03 Jan 2011 20:42

Merci pour cette réponse très instructive !

Je suis, pourrait on dire, rassuré, de voir que toute solution est envisageable.
Concernant les blocs, effectivement j'entendais par là des blocs de puissance.
Au niveau de la coloration de l'ampli, difficile de fournir des éléments objectifs, autre que mon propre ressenti par rapport au son (tout à fait subjectif pour le coup !). J'ai pris comme référence le son que j'ai avec mon casque (casque de studio/mixage, donc apparemment neutre), en mode direct et qui me satisfait en tous points.
Avec les enceintes, en mode direct, bien que gardant l'excellente "définition" dans les aigus et les médiums, je trouve qu'il y a un cruel manque de basses.
En mode stéréo, le niveau de basses est correct, mais le son subit une forte baisse de qualité à mon goût : son moins bien défini, trop spatialisé, bien loin de ce que je peux entendre au casque et sur les mediums en direct.

(Nota: lorsque je parle de mode direct, il s'agit du mode "pure direct")
dmsr66
 
Messages: 17
Inscription: 26 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 03 Jan 2011 21:52

dmsr66 a écrit:Au niveau de la coloration de l'ampli, difficile de fournir des éléments objectifs, autre que mon propre ressenti par rapport au son (tout à fait subjectif pour le coup!).

Alors, c’est une position « imbattable »...
dmsr66 a écrit:J'ai pris comme référence le son que j'ai avec mon casque (casque de studio/mixage, donc apparemment neutre), en mode direct et qui me satisfait en tous points.

Ah voilà ! Alors ce ne serait pas l’ampli-tuner « coupable » du son subjectivement insatisfaisant ? Sur tous les cinq amplis à transistors que j’ai eus (dont trois à DHT de <0,007...0,009% que j’ai écoutés assez longtemps), jamais n’ai-je constaté de son « corrompu » par l’étage de sortie de puissance, sorti sur les enceintes, si l’écoute en casque était pure et claire...
dmsr66 a écrit:Avec les enceintes, en mode direct, bien que gardant l'excellente "définition" dans les aigus et les médiums, je trouve qu'il y a un cruel manque de basses.

Ah voilà encore une fois ! Le manque des « extrêmes graves » (i.e. la chute du rendement acoustique allant de 55...70 vers 25...30 Hz) est l’insuffisance pratiquement totale de la majorité « écrasante » des HP du marché... « Le seul instrument à corriger etc. etc. » v. le post précédent...

Alors, sans une telle correction, vous êtes en situation tristement typique...
dmsr66 a écrit:En mode stéréo, le niveau...

Mais le mode « DIRECT » est également stéréo.
dmsr66 a écrit:En mode stéréo, le niveau de basses est correct, mais le son subit une forte baisse de qualité à mon goût : son moins bien défini, trop spatialisé, bien loin de ce que je peux entendre au casque et sur les mediums en direct.

Vous m’avez intrigué, et j’ai réécouté quelques morceaux de CD très familiers pour moi, avec de vraies basses profondes mais pures jusqu’à 30 Hz et un spectre « vivant » jusqu’à 21 kHz (le tout contrôlé sur un analyseur du spectre), bien équilibrés spectralement et présentant une très bonne localisation stéréo, en mode « DIRECT » et en mode « habituel » (tous les régulateurs à « 0 » et égaliseurs contournés, bien sûr), avec deux casques différents et via les HP. Comme avant, je n’ai constaté aucune différence perceptible spectrale ou de localisation stéréo entre les deux modes.

Peut-être votre ressenti personnel de l’image sonore en ces deux modes résulte de quelque imperfection des circuits du préampli de votre receiver, en tout cas, c’est votre constatation.
Portkula
 
Messages: 251
Inscription: 01 Fév 2010 23:33
  • offline

Message » 03 Jan 2011 22:28

Encore un aspect à ne pas oublier (plutôt pour le cas d’une éventuelle commande d’un « préampli passif » chez un bricoleur) : un « préampli passif » ne doit pas être un simple diviseur de tension, mais avoir un régulateur de balance des canaux, ou au moins deux régulateurs de volume, un par canal. Tous les préamplis (que ce soient actifs ou passifs) de fabricants industriels de Hi-Fi l’ont.
Portkula
 
Messages: 251
Inscription: 01 Fév 2010 23:33
  • offline

Message » 03 Jan 2011 22:48

Merci encore d'avoir pris le temps de me répondre.
Votre intervention m'ayant moi aussi intrigué, vis à vis de votre étonnement quand aux différences sonores que j'ai relevé, j'ai procédé à quelques tests et réglages.
Je me suis posé la question de savoir quelle différence au niveau de l'écoute pouvait provoquer un tel écart entre le casque et les enceintes. Après avoir tenté vainement différents réglages, j'ai remarqué que la principale différence se situe au niveau du volume d'écoute (tout simplement !). Résidant en appartement, il m'est en effet difficile de pousser l'ampli autrement qu'en utilisant le casque. J'avais aussi remarqué que les membranes travaillaient très peu lorsque j'écoute (logique, vu le niveau sonore). J'ai donc, au grand désespoir du voisinage, poussé l'ampli assez fort. Le résultat est alors très satisfaisant.
J'ai l'impression (mais vous me corrigerez peut être) qu'il est nécessaire d'avoir un niveau sonore relativement élevé pour obtenir une restitution sonore de qualité (au niveau des enceintes, et éventuellement dû également à une zone de travail de l'ampli ne devant être trop faible ?), principalement pour les basses et à moindre mesure pour les hautes fréquences. J'ai finalement ajouté au mode pure direct un "zeste" de caisson de basses afin d'avoir une restitution à bas volume qui se rapproche très franchement de ce que je peux obtenir avec le casque.
dmsr66
 
Messages: 17
Inscription: 26 Fév 2002 2:00
  • offline

Message » 04 Jan 2011 0:36

dmsr66 a écrit:Je me suis posé la question de savoir quelle différence au niveau de l'écoute pouvait provoquer un tel écart entre le casque et les enceintes. Après avoir tenté vainement différents réglages, j'ai remarqué que la principale différence se situe au niveau du volume d'écoute (tout simplement !)

Ne touchant qu’à l'aspect spectral de la perception du son en casque et via les HP (puisque l’image sonore de la stéréo «classique» deux canaux écoutée avec le casque se localise à l’intérieur de la tête, donc ne peut pas présenter l’image sonore «classique» frontale), vous avez raison en ce qui concerne les basses fréquences (environ de 700 Hz à 20 Hz). La perception subjective des basses du son de la même composition spectrale se renforce avec la hausse du niveau de pression acoustique écouté, et s’affaiblit avec la baisse du niveau de la pression acoustique écouté. Et plus sensiblement plus la fréquence est basse. C'est la propriété objective de l'audition humaine, décrite quantitativement et statistiquement par les «Courbes isosoniques» (s’orienter sur les courbes de 2003, courbes ROUGES):
http://www.lindos.co.uk/cgi-bin/FlexiDa ... EW=full&id‭=‬17
http://fr.wikipedia.org/wiki/Courbes_isosoniques

Il est très important de se rendre compte que cette propriété de l'audition humaine est objective et, dans le domaine de l’écoute électro-acoustique, ne dépend d’aucune caractéristique du matériel, mais uniquement de la différence entre le niveau de la pression acoustique «naturelle» d’une source du son et le niveau de la pression acoustique «écoutée» de la même source du son.

Pourvu que le système de reproduction sonore soit capable de reproduire la gamme des basses fréquences jusqu’à la fréquence la plus basse voulue par l’auditeur concret.
dmsr66 a écrit:J'ai donc... poussé l'ampli assez fort. Le résultat est alors très satisfaisant.

Le résultat serait devenu plus satisfaisant POUR DES PROGRAMMES DE HAUT NIVEAU EN NATURE dont, en poussant votre ampli, vous avez rapproché le volume d’écoute à leur niveau «naturel». Mais cela ne lève aucunement le problème de manque de basses rendues par les HP typiques du marché ! Si les HP dans un système sont faibles en «extrêmes graves», ce manque restera à n'importe quel volume d'écoute.
dmsr66 a écrit:J'ai l'impression (mais vous me corrigerez peut être) qu'il est nécessaire d'avoir un niveau sonore relativement élevé pour obtenir une restitution sonore de qualité.

Non, pour obtenir une restitution sonore SPECTRALE de qualité, il est nécessaire d'avoir un niveau sonore écouté EGAL au niveau de la pression acoustique «naturelle» de la source du son concrète, pourvu, bien sûr, que le système de reproduction sonore soit capable de reproduire la gamme des basses fréquences jusqu’а la fréquence la plus basse voulue par l’auditeur concret.
dmsr66 a écrit:...principalement pour les basses et à moindre mesure pour les hautes fréquences.

Du point de vue des «courbes isosoniques», pour les basses seulement, mais une certaine hausse des aiguës en cas d'écoute à bas volume est nécessaire pour ne pas les perdre «masquées» par le bruit ambiant.
dmsr66 a écrit:J'ai finalement ajouté au mode pure direct un "zeste" de caisson de basses afin d'avoir une restitution à bas volume qui se rapproche très franchement de ce que je peux obtenir avec le casque.

Non, pour se débarrasser une fois à jamais de toute confusion concernant l'écoute à des niveaux de pression acoustique autres que «naturelle» pour une source du son concrète, la perception des basses lors de l'écoute ne dépend pas des caractéristiques ni de la composition du système, mais uniquement de la différence des niveaux «naturel» et «écouté».

Pourvu que le système de reproduction sonore soit capable de reproduire la gamme des basses fréquences jusqu’а la fréquence la plus basse voulue par l’auditeur concret, le moyen de conférer au son écouté à des niveaux de pression acoustique autres que «naturelle» pour une source du son concrète, c'est la correction, ou compensation, «physiologique», dite traditionnellement en anglais «(equal) loudness compensation» («Loudness» sur les amplis marqués en anglais, ou «Contour» sur certains amplis d’autrefois marqués en français).

L'instrument, au grand regret réalisé pratiquement sur la totalité des amplis du marche d'une façon très fausse sous forme de «régulateurs de volume compensés», ne permettant d'aucune façon de prendre en compte la vraie différence des niveaux «naturel» et «écouté». A de très rares exceptions, dont la plus largement connue, c'est le vrai «Continuously variable loudness control» de Yamaha, indépendant du régulateur de volume.
dmsr66 a écrit:une restitution à bas volume qui se rapproche très franchement de ce que je peux obtenir avec le casque.

Non, la restitution subjective des basses «à bas volume» ne dépend pas du matériel. Mais de la différence des niveaux «naturel» et «écouté».
Portkula
 
Messages: 251
Inscription: 01 Fév 2010 23:33
  • offline

Message » 04 Jan 2011 4:20

Portkula a écrit:Ne pensez-vous pas que toutes ces « colorations », « insatisfactions » etc. puissent provenir simplement d’un spectre insatisfaisant résultant de l’interaction de vos HP avec la réaction acoustique du local d’écoute ? Le seul instrument capable de le corriger dans la mesure du possible étant l’égaliseur graphique, mais pas n’importe lequel, mais au


bcp de bon sens dans les reponses en general et tout particulierement dans la quote ci dessus! :wink:
jj77
 
Messages: 2550
Inscription: 06 Fév 2007 17:13
Localisation: Au bord du Loir
  • offline

Message » 04 Jan 2011 7:03

c'est bien un pre ampli phono et non un pre ampli hifi ( avec volume, selection et correcteur) .... Il te faut donc un intègre .... Un ampli à tube EL 34 serait dans ton budget ..... Quand au mode pure direct du denon 1911, c'est clair que c'est pas assez .....
provideo10
 
Messages: 1205
Inscription: 09 Nov 2009 17:17
Localisation: Entre Paris et Troyes



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message