Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Dynamique: je pousse le préampli ou je pousse l'ampli ?

Message » 20 Aoû 2013 9:59

doublon
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Aoû 2013 9:59

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 20 Aoû 2013 9:59

pheno a écrit:
silvermica a écrit:A quelle frequence etait le signal carre? car ce que tu decris semble n'etre que la consequence d'un passe-bas, ce qui serait tout a fait normal.


Oui :wink: sauf que les paliers étaient à peu près droits à bas volume et s'inclinaient au fur et à mesure que nous augmentions le volume.
Volume à fond çà ne ressemblait plus vraiment à un signal carré mais à quelque chose en dents de scie. :-?



silvermica a écrit:La notion de bas volume me semble très "relative",on ne doit pas parler
de la même chose. :wink:



Quand on écrête, le signal carré... ne l'est plus guère...
Quand on est à niveau maxi avant écrêtage... il a bien meilleure mine.
Quand on est - 3dB du niveau maxi... il peu être encore plus joli.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 20 Aoû 2013 10:39

haskil a écrit:
pheno a écrit:
silvermica a écrit:A quelle frequence etait le signal carre? car ce que tu decris semble n'etre que la consequence d'un passe-bas, ce qui serait tout a fait normal.


Oui :wink: sauf que les paliers étaient à peu près droits à bas volume et s'inclinaient au fur et à mesure que nous augmentions le volume.
Volume à fond çà ne ressemblait plus vraiment à un signal carré mais à quelque chose en dents de scie. :-?



silvermica a écrit:La notion de bas volume me semble très "relative",on ne doit pas parler
de la même chose. :wink:



Quand on écrête, le signal carré... ne l'est plus guère...
Quand on est à niveau maxi avant écrêtage... il a bien meilleure mine.
Quand on est - 3dB du niveau maxi... il peu être encore plus joli.


C'est en effet un peu a ça que je pensais :mdr:
silvermica
 
Messages: 801
Inscription: 19 Déc 2008 21:52
  • offline

Message » 20 Aoû 2013 10:41

Il n'y avait pas beaucoup d'autres solutions ! :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 20 Aoû 2013 21:52

Arrêtons la prise de tête superflue : ce que je peux dire , avec un préampli à reglage de gain ( Mc 2300 ) et un ampli sans reglage de gain ( Mc 402 ) , c'est qu'après bien des essais , c'est , sans aucun doute , le préamp à fond en gain ( = + 6 db , sur une echelle de + 6 db à - 6 db ) qui donne la vie et la pêche , par exemple sur des vieux blues de Hopkins et Hooker ! valable bien sûr sur du classique , du jazz ... No photo !
McIntosh C 2300 et MC 2102 cd Accustic Arts Linn Sondek LP 12 Ittok LVII Lingo 2 Goldring 2500 sacd Pioneer PD6 Magnum Dynalab MD 100 Tannoy Canterbury 15 SE + ST 200 Kimble Fadel Art Stream Line Reference Mogami 2497
Avatar de l’utilisateur
philou3
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1463
Inscription: 20 Aoû 2005 16:44
Localisation: entre CHERBOURG et VALOGNES
  • offline

Message » 20 Aoû 2013 21:58

Merci Philou :wink:, çà me rassure de voir que je ne suis pas le seul à observer ces phénomènes.
Phénomènes que Silvermica m'aide à mieux comprendre. 8)
Amuse-toi bien avec tes panneaux Quad, il paraît que c'est absolument magnifique ! :adieu:
pheno
 
Messages: 13228
Inscription: 30 Déc 2009 0:49
Localisation: 76
  • offline

Message » 21 Aoû 2013 18:01

philou3 a écrit:Arrêtons la prise de tête superflue : ce que je peux dire , avec un préampli à reglage de gain ( Mc 2300 ) et un ampli sans reglage de gain ( Mc 402 ) , c'est qu'après bien des essais , c'est , sans aucun doute , le préamp à fond en gain ( = + 6 db , sur une echelle de + 6 db à - 6 db ) qui donne la vie et la pêche , par exemple sur des vieux blues de Hopkins et Hooker ! valable bien sûr sur du classique , du jazz ... No photo !


La prise de tête n'a rien à voir... avec la prise de tête... si je puis dire... le gain et le volume étant deux notions proches mais différentes :

Deux préamplis ayant un gain différent (différence entre niveau d'entrée et niveau de sortie en l'absence de tout réglage de volume : caractéristique intrinséque du montage), reliés au même ampli peuvent être écoutés de façon que le même niveau sonore soit délivré par les enceintes...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2013 20:27

philou3 a écrit:Arrêtons la prise de tête superflue : ce que je peux dire , avec un préampli à reglage de gain ( Mc 2300 ) et un ampli sans reglage de gain ( Mc 402 ) , c'est qu'après bien des essais , c'est , sans aucun doute , le préamp à fond en gain ( = + 6 db , sur une echelle de + 6 db à - 6 db ) qui donne la vie et la pêche , par exemple sur des vieux blues de Hopkins et Hooker ! valable bien sûr sur du classique , du jazz ... No photo !

Il faudrait faire un vrai test en aveugle car une différence de volume et/ou de gain modifie vraiment beaucoup la perception, je me suis déjà fait avoir avec deux amplis qui pour moi sonnaient totalement différemment , ils avaient un gain différent.
Lorsque j'ai équilibré le niveau des deux amplis pour faire un vrai comparatif entre les deux , il m'était bien difficile de différencier les deux.
A moins de tester en aveugle un système avec un gain élévé et un autre avec un gain faible, je vois pas trop comment on pourrait savoir si telle ou telle situation est la meilleure.

Ou alors on reste sur l'impression du départ où l'on se dit que c'est meilleur et comme on en est persuadé c'est forcément meilleur, du moment qu'on en a l'impression c'est gagné !

La certitude d'avoir un meilleur système lui rajoute des qualités insoupçonnées... l'effet placebo est le meilleur ami de l'audiophile... enfin surtout son revendeur :oops:
Gégémicro
 
Messages: 1441
Inscription: 08 Nov 2008 20:38
  • offline

Message » 21 Aoû 2013 20:45

haskil a écrit:
philou3 a écrit:Arrêtons la prise de tête superflue : ce que je peux dire , avec un préampli à reglage de gain ( Mc 2300 ) et un ampli sans reglage de gain ( Mc 402 ) , c'est qu'après bien des essais , c'est , sans aucun doute , le préamp à fond en gain ( = + 6 db , sur une echelle de + 6 db à - 6 db ) qui donne la vie et la pêche , par exemple sur des vieux blues de Hopkins et Hooker ! valable bien sûr sur du classique , du jazz ... No photo !


La prise de tête n'a rien à voir... avec la prise de tête... si je puis dire... le gain et le volume étant deux notions proches mais différentes :

Deux préamplis ayant un gain différent (différence entre niveau d'entrée et niveau de sortie en l'absence de tout réglage de volume : caractéristique intrinséque du montage), reliés au même ampli peuvent être écoutés de façon que le même niveau sonore soit délivré par les enceintes...


Le gain c'est le coefficient d'amplification qui est défini par le montage comme dit Haskil difference entre niveau en entrée et sortie quelques que soit
le volume.
La commande de gain variable agit en général sur la boucle de contre réaction, donc ça peut changer notablement le comportement du montage.
silvermica
 
Messages: 801
Inscription: 19 Déc 2008 21:52
  • offline

Message » 21 Aoû 2013 22:03

silvermica a écrit:
haskil a écrit:
philou3 a écrit:Arrêtons la prise de tête superflue : ce que je peux dire , avec un préampli à reglage de gain ( Mc 2300 ) et un ampli sans reglage de gain ( Mc 402 ) , c'est qu'après bien des essais , c'est , sans aucun doute , le préamp à fond en gain ( = + 6 db , sur une echelle de + 6 db à - 6 db ) qui donne la vie et la pêche , par exemple sur des vieux blues de Hopkins et Hooker ! valable bien sûr sur du classique , du jazz ... No photo !


La prise de tête n'a rien à voir... avec la prise de tête... si je puis dire... le gain et le volume étant deux notions proches mais différentes :

Deux préamplis ayant un gain différent (différence entre niveau d'entrée et niveau de sortie en l'absence de tout réglage de volume : caractéristique intrinséque du montage), reliés au même ampli peuvent être écoutés de façon que le même niveau sonore soit délivré par les enceintes...


Le gain c'est le coefficient d'amplification qui est défini par le montage comme dit Haskil difference entre niveau en entrée et sortie quelques que soit
le volume.
La commande de gain variable agit en général sur la boucle de contre réaction, donc ça peut changer notablement le comportement du montage.


ON peut même s'interroger sur l'utilité qu'il y ait un réglage du gain sur un appareil hifi domestique...

Et aussi s'interroger sur le gain parfois colossal de certains préamplificateurs au regard de ce qui est demandé quand on constate que le niveau de sortie des sources est aujourd'hui aux alentours de 2,1 volts et que la sensibilité des amplis de puissance tourne, elle, aux alentours de 1,5 volts assez souvent...

Un simple étage adaptateur d'impédance, suivi d'un étage de gain très peu élevé (voire quasi nul) et d'impédance très basse serait suffisant... et sans doute même préférable...

Tandis que les préamplis RIAA auraient, eux, toujours besoin d'un gain très élevé...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2013 22:13

Je précise ce que j'ai observé :


je règle le niveau de gain du préamp à -6db puis à +6db et , dans les deux cas , je tourne le bouton de volume pour que les aiguilles du 402 atteignent 40 W

j'ecoute et je compare

je trouve qu'à puissance affichée identique sur l'ampli ( = 40 W ) , le reglage à + 6 db reste nettement superieur en terme de vie , de restitution " physique " , charnelle ...

explication ? je ne sais pas ...
McIntosh C 2300 et MC 2102 cd Accustic Arts Linn Sondek LP 12 Ittok LVII Lingo 2 Goldring 2500 sacd Pioneer PD6 Magnum Dynalab MD 100 Tannoy Canterbury 15 SE + ST 200 Kimble Fadel Art Stream Line Reference Mogami 2497
Avatar de l’utilisateur
philou3
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1463
Inscription: 20 Aoû 2005 16:44
Localisation: entre CHERBOURG et VALOGNES
  • offline

Message » 21 Aoû 2013 22:40

Évidemment, le signal amplifié n'est pas au même niveau...il faudrait bien plus que les 40w avec le signal a +6db pour que le signal a -6db permette le même niveau sonore.

Dans un cas analogue un autre forumeur avec un autre ampli les +6db pourraient très bien saturé l'étage d'entrée de l'ampli...ce dernier pourrait alors, encore par analogie, faire une mauvaise analyse de sa propre expérience: le gain preamp est néfaste.

Édit: lu trop vite, je n'avais pas compris le procédé...désolé!
Avatar de l’utilisateur
STRA
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 6780
Inscription: 28 Jan 2010 3:41
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 21 Aoû 2013 22:58

En gros la contre réaction,stabilise le montage diminue le taux de distorsion,ce qui donne de très bon résultat a la mesure.
La contre partie c'est un tassement de la dynamique et une diminution du gain. Un taux de CR plus faible favorise une
reproduction plus vivante. Sur les électroniques transistorisés la contre réaction est constituées de plusieurs boucles
localisées plus efficaces et moins brutal qu'une boucle globale. l'effet de la contre réaction est vraiment très perceptible
sur les montages a tubes a base de grosse triode qui acceptent bien un fonctionnement en boucle ouverte, le gap avec
et sans est considérable.
silvermica
 
Messages: 801
Inscription: 19 Déc 2008 21:52
  • offline

Message » 22 Aoû 2013 8:25

silvermica a écrit:En gros la contre réaction,stabilise le montage diminue le taux de distorsion,ce qui donne de très bon résultat a la mesure.
La contre partie c'est un tassement de la dynamique et une diminution du gain. Un taux de CR plus faible favorise une
reproduction plus vivante. Sur les électroniques transistorisés la contre réaction est constituées de plusieurs boucles
localisées plus efficaces et moins brutal qu'une boucle globale. l'effet de la contre réaction est vraiment très perceptible
sur les montages a tubes a base de grosse triode qui acceptent bien un fonctionnement en boucle ouverte, le gap avec
et sans est considérable.


Et là, sur le 2300 qui est à tubes, si ma mémoire est bonne, en augmentant le gain Philou obtient le résultat que tu décris comme celui qui devrait être produit par une diminution de la contre réaction... 8)
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 22 Aoû 2013 16:03

haskil a écrit:
silvermica a écrit:En gros la contre réaction,stabilise le montage diminue le taux de distorsion,ce qui donne de très bon résultat a la mesure.
La contre partie c'est un tassement de la dynamique et une diminution du gain. Un taux de CR plus faible favorise une
reproduction plus vivante. Sur les électroniques transistorisés la contre réaction est constituées de plusieurs boucles
localisées plus efficaces et moins brutal qu'une boucle globale. l'effet de la contre réaction est vraiment très perceptible
sur les montages a tubes a base de grosse triode qui acceptent bien un fonctionnement en boucle ouverte, le gap avec
et sans est considérable.


Et là, sur le 2300 qui est à tubes, si ma mémoire est bonne, en augmentant le gain Philou obtient le résultat que tu décris comme celui qui devrait être produit par une diminution de la contre réaction... 8)


Oui et sur un circuit a tubes, c'est plus évident que sur du transistors,quand le tube est saturé au point d 'ecretage la CR surcharge pour corriger ce qui a pour effet
d'augmenter l' ecretage, alors que le son des tubes est encore trés bon en début de sur- attaque. dans une certaine mesure la CR appliquée aux tubes les fait ressembler
a du transistors qui sont caractérisés par un ecretage brutal complétement a l'opposé du comportement d' ecretage progressif du tube.
silvermica
 
Messages: 801
Inscription: 19 Déc 2008 21:52
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés