Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: ~Sypher~ et 24 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Ecoutes de meilleure qualité le soir

Message » 30 Jan 2007 13:55

En image il est admis que la perception des couleurs est influencé par des tas de facteurs physiques, la luminosité ambiante, physiologique, notre vision et notre état de forme et psychologique, le fameux « les goûts et les couleurs ». Il est donc admis la relativité des couleurs même si un ensemble de normes les définissent et permette de les codifier pour faciliter le travail des professionnels de l’imprimerie, des arts graphiques et de l’audiovisuel au sens large.
Il doit en être de même pour le son, non ?

Donc « du goût et des sons » !!!

Par contre il ne viendrait à personne l’idée de dire que ce rouge est le rouge, on dira que c’est le rouge vénitien, le rouge Pantone XXX, le rouge qui correspond aux valeurs RGB ou qui correspond à un point bien particulier de l’espace Lab. Il est caractérisé…

Le problème de l’œuf et de nos discussions en générales, c’est qu’elles ne sont pas caractérisées, cette différence correspond à une mesure précise, mais bien souvent uniquement du domaine perceptif. Normal et cela ne pose pas de problème sauf quand on essaye de caractériser quelque chose qui ne peut pas l’être, un œuf avec des pseudo mesures wifi.

2 Attitudes, celle de teikiari qui entend les chants des fusibles mais il n’essaye pas d’en chercher l’explication, il se contente de dire qu’il entend et c’est tout. Libre à nous de vouloir en faire l’essai ou pas en fonction de nos penchants. Cela est honnête, sans explications autre que le perçu.

L’autre attitude de jbpfrance est de dire j’entends une différence avec l’œuf et j’essaye de vous l’expliquer, hors ce n’est pas possible. Et en plus si je l’entends c’est qu’elle existe. Ben non, ce n’est pas le fait de trouver ce rouge comme un exemple de rouge vénitien qui fera que cela en sera forcément un. Ce n’est pas parce que je crois entendre une différence qu’elle est avérée au point d’être certain qu’un accessoire X est utile pour le son. La, on ne peut juste dire, pour moi l’accessoire est utile. Si on souhaite que l’accessoire soit reconnu d’utilité publique il vaut accepter des tests variés avec des oreilles variées et dans des conditions variées ou se taire.

Il suffirait de dire ; « il me semble entendre une différence avec cet œuf sans que je sois certain de son effet, comment faire pour en être certain ? »

Bref, c’est la démarche en elle même qui est suspecte et que je résume : j’ai entendu une différence et je vais essayer de me mettre dans des bonnes conditions pour vous prouver que je l’ai bien entendu. »

Définitivement je préfère l’attitude de teikiari, il entend les fusibles et point, c’est clair.

Cordialement
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Jan 2007 13:55

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Jan 2007 16:35

cohuelaz a écrit:Définitivement je préfère l’attitude de teikiari, il entend les fusibles et point, c’est clair.


Oui, mais non. Si l'on veut une discussion, et pas une succession de monologues, pas de choix autre que le rationalisme. Certains auditeurs revendiquent l'effet réel d'un objet sur le "son". Soit. Si cet effet est réel, il doit pouvoir être caractérisé autrement que par "je" l'entend, objectivé par une mesure physique par exemple.

Si nous ne disposons pas des matériels de laboratoire ou d"ingénieur permettant cette mesure, nous pouvons approcher la vérification de la réalité d'un effet, en moyennant (donc en neutralisant) la dimension subjective de l'écoute par la répétition des écoutes "en double aveugle" (sans rentrer dans le détail complexe des différentes variétés).

Dire que l'on entend les fusibles et c'est tout, ne veut rien dire. Ou plutôt, ça n'a pas plus d'intérêt par rapport à la recherche d'un meilleur son que de dire "je préfère les pâtes fraîches" ou "dieu me parle" parce que cela ne donne aucune information autre que le strict énoncé.

Ou alors, pourquoi ne pas acheter uniquement les matériels fabriqués les jours de nouvelle lune les années bisextiles ?
Lizandre
 
Messages: 653
Inscription: 08 Nov 2006 1:06
  • offline

Message » 30 Jan 2007 18:40

Lizandre a écrit:
cohuelaz a écrit:
Dire que l'on entend les fusibles et c'est tout, ne veut rien dire. Ou plutôt, ça n'a pas plus d'intérêt par rapport à la recherche d'un meilleur son que de dire "je préfère les pâtes fraîches" ou "dieu me parle" parce que cela ne donne aucune information autre que le strict énoncé.



Si cela veut dire que des personnes entendent ces différences mais ne se font pas prosélytes, libre à toi, en grand garçon, d'avoir ton opinion. Certaines personnes on entendu dieu et, ma foi, tant qu'elles me cassent pas lesCou...lles, cela les regarde. L'antagonisme que tu sembles vouloir faire serait celui entre la connaissance directe et la connaissance indirecte or ces deux modes de connaissance ne sont, en général, opposés que par les intégristes d'un bord ou de l'autre. Pour ma part je n'aime pas les intégristes, quelque soit leur bord, je n'aime pas les explications pseudo scientifiques et aux mélanges des genres et je crois que TeikiAri est libre d'exprimer ce qu'il entend sur un forum dont il est membre. S'il enrobait ses dires de thèses scientifiques on pourrait disséquer ses explications, ce n'est pas le cas...

Cordialement,
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 30 Jan 2007 19:11

grand x a écrit:Ecoutes de meilleure qualité le soir:
APPEL à TEMOINS:
Hier soir, entre 21h45 et 22h30, à Paris, écoutes pas fameuses chez moi.
C'est rare pour une écoute en soirée.
Pourtant, j'étais en forme, avec toutes les raisons d'être de bonne humeur, et pas de bruit de fond.:wink:
Quelqu'un a-t-il constaté cette baisse de musicalité Lundi 29 janvier au soir?
Ami lecteur du forum, si vous avez remarqué quelque chose -ou pas, j'aimerais vos avis, pour savoir si on peut correler ces qualités d'écoute à une certaine échelle géographique ou non, sans pouvoir en déterminer la cause exacte, mais ça permettrait de collecter des informations, ponctuelles, d'essayer de cerner un peu le problème.
Une écoute de bon matériel hier soir ne s'en serait pas tirée avec les félicitations du jury. Rien de catastrophique, mais rien de transcendant par rapport à certaines écoutes à d'autres moments.

Je ne sais pas si je suis le seul dans ce cas, c'est pourquoi c'est l'occasion de poser la question.
Et pour vous, quelles écoutes?

Pour ma part, hier soir : écoute bof : pattaude et grasse, manque de finesse ...
Je viens de tomber sur ce topic, et je dois dire que ça fait un moment que j'avais remarqué ça : le soir, dans le noir, c'est beaucoup mieux.
Après maintes réflections je me suis dit : on est fatigué donc l'orreille est exacerbée, il y a moins de bruits perturbateurs.
J'ai aussi remarqué qu'en fonction du temps extérieur, le son changeait (température plus higronométrie), mais ça, ça s'explique plus facilement par la propagation du son en fonction de ces deux paramètres.
Cdt,
Romain
Higlander91
 
Messages: 270
Inscription: 19 Juin 2006 15:44
Localisation: Monts du lyonnais
  • offline

Message » 30 Jan 2007 19:52

cohuelaz a écrit:L'antagonisme que tu sembles vouloir faire serait celui entre la connaissance directe et la connaissance indirecte or ces deux modes de connaissance ne sont, en général, opposés que par les intégristes d'un bord ou de l'autre.


ça n'a rien à voir avec "l'intégrisme", mais tout avec la logique. C'est une maladie du relativisme d'assimiler une opinion à un avis informé. L'échange d'opinions ne génère aucune connaissance. Je préfère le bleu. Tu préfères le vert. Bon. Et ensuite ?

Si l'on affirme qu'un objet améliore le son, il faut se poser les bonnes questions : pourquoi, comment, est-ce mesurable (difficile pour un phénomène relevant de la perception humaine), existe t il un phénomène mesurable ou observable ? Et accepter, au passage, la réalité et donc l'éventualité d'un phénomène type auto-persuasion.

Préférer un son à un autre, ce n'est pas la même chose qu'affirmer que quelque chose à une action sur le rendu sonore. Ce dernier point n'est pas une opinion, c'est un fait. Sauf que ce n'en est peut être pas un, en réalité : nous sommes dans un monde où, à l'échelle macroscopique, la relation de causalité est vraie. S'il se produit un phénomène, il a une origine.

En Hi-Fi, il existe un renoncement suspect à se poser la question de cette origine. En retour, cela évite de s'interroger sur le prix et les promesses commerciales de tout un tas de produits. Cette culture hifiste fait certainement le bonheur des marchands et des afficionados, mais elle est déconcertante vue de l'extérieur.
Lizandre
 
Messages: 653
Inscription: 08 Nov 2006 1:06
  • offline

Message » 30 Jan 2007 20:00

grand x a écrit:APPEL à TEMOINS:
Hier soir, entre 21h45 et 22h30, à Paris, écoutes pas fameuses chez moi.

Quelqu'un a-t-il constaté cette baisse de musicalité Lundi 29 janvier au soir?
Ami lecteur du forum, si vous avez remarqué quelque chose -ou pas, j'aimerais vos avis


tout pareil pour moi ce lundi 29 au soir!
j'en ai méme couper l'ampli et voulais le metre en vente :evil:

là en ce moment donc mardi 30 au soir tout et revenu normal belle écoute puissante dynamique et trés aérée :o
Nono
 
Messages: 23474
Inscription: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en Beauce !
  • offline

Message » 30 Jan 2007 20:19

Lizandre a écrit:
cohuelaz a écrit:L'antagonisme que tu sembles vouloir faire serait celui entre la connaissance directe et la connaissance indirecte or ces deux modes de connaissance ne sont, en général, opposés que par les intégristes d'un bord ou de l'autre.


ça n'a rien à voir avec "l'intégrisme", mais tout avec la logique. C'est une maladie du relativisme d'assimiler une opinion à un avis informé. L'échange d'opinions ne génère aucune connaissance. Je préfère le bleu. Tu préfères le vert. Bon. Et ensuite ?

Si l'on affirme qu'un objet améliore le son, il faut se poser les bonnes questions : pourquoi, comment, est-ce mesurable (difficile pour un phénomène relevant de la perception humaine), existe t il un phénomène mesurable ou observable ? Et accepter, au passage, la réalité et donc l'éventualité d'un phénomène type auto-persuasion.

Préférer un son à un autre, ce n'est pas la même chose qu'affirmer que quelque chose à une action sur le rendu sonore. Ce dernier point n'est pas une opinion, c'est un fait. Sauf que ce n'en est peut être pas un, en réalité : nous sommes dans un monde où, à l'échelle macroscopique, la relation de causalité est vraie. S'il se produit un phénomène, il a une origine.

En Hi-Fi, il existe un renoncement suspect à se poser la question de cette origine. En retour, cela évite de s'interroger sur le prix et les promesses commerciales de tout un tas de produits. Cette culture hifiste fait certainement le bonheur des marchands et des afficionados, mais elle est déconcertante vue de l'extérieur.


Lo logique peut être intégriste, l'eugénisme est très logique, comme l'intuition ne l'est pas mais beaucoup de chercheurs l'ont expérimenté :lol:

Moi j'aime bien les opinions et on débat que de cela ici. La relation de causalité est mise à mal par la physique quantique, en fait l'enchainement des faits peut ne pas avoir de causes logiques :lol:

Enfin on s'égare et je l'aime bien TeikiAri à cause de son avatar, quand j'aurais tout, ampli, enceintes, sources, local, je ferais un test en aveugle sur les fusibles.

Le partage d'opinions est une très, très grande source de connaissance pour moi, c'est d'ailleurs ma conception de l'humanisme...

Cdt :wink:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 30 Jan 2007 22:02

Lizandre a écrit:[...]
Préférer un son à un autre, ce n'est pas la même chose qu'affirmer que quelque chose à une action sur le rendu sonore. Ce dernier point n'est pas une opinion, c'est un fait. Sauf que ce n'en est peut être pas un, en réalité : nous sommes dans un monde où, à l'échelle macroscopique, la relation de causalité est vraie. S'il se produit un phénomène, il a une origine.


cohuelaz a écrit:Moi j'aime bien les opinions et on débat que de cela ici. La relation de causalité est mise à mal par la physique quantique, en fait l'enchainement des faits peut ne pas avoir de causes logiques

Il avait pourtant bien précisé le Lizandre! :wink:
+1 à l'ensemble de son post d'ailleurs.
Dernière édition par GBo le 30 Jan 2007 22:07, édité 1 fois.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 30 Jan 2007 22:06

Higlander91 a écrit: [...]J'ai aussi remarqué qu'en fonction du temps extérieur, le son changeait (température plus higronométrie), mais ça, ça s'explique plus facilement par la propagation du son en fonction de ces deux paramètres.
Cdt,
Romain

Tu as la même température chez toi qu'à l'extérieur ou tu parles des sons entendus à l'extérieur?
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 30 Jan 2007 22:22

GBo a écrit:Tu veux dire que tu as la même température chez toi qu'à l'extérieur? brrrr

He bien ne crois pas si bien dire, je vis très souvent avec la fenêtre entre-ouverte ...
Donc temps extérieur égal peut ou prou temp intérieur, sauf quand la température descend en dessous de la barre des 10 degrés.
Mes expériences m'ont fait remarquer que :
temps chaud : son doux, grave ample et bas, mais un peut gras
temps froid : son précis, cisellé, grave sec descendant moins bas
Et bien sur, le soir, dans une pièce noir, c'est encore mieux ;)
Higlander91
 
Messages: 270
Inscription: 19 Juin 2006 15:44
Localisation: Monts du lyonnais
  • offline

Message » 30 Jan 2007 22:30

Tout s'explique alors (brrrr).

Sinon la température de l'air fait changer la célérité du son dans l'air de façon assez nette: cela affecte même le fonctionnement et la justesse des instruments à vent, par exemple les tuyaux d'orgue (la fréquence des vibrations de l'air dans le tuyau varie avec la température, toutes choses égales par ailleurs).
Chez soi et à l'écoute de sa chaine, cela change un peu les pics de résonnance: si on a un pic d'amplitude très ponctuel à 80 Hz par exemple (ondes stationnaires), alors ce pic peut se déplacer légèrement de quelques pouièmes si la température change du tout ou tout.
A voir aussi l'influence de la T° sur les électroniques?
A l'extérieur, les gradiants de températures suivant l'altitude peuvent avoir une influence parfois spectaculaire sur la propagation des ondes sonores. Et l'hygrométrie très légèrement sur la célérité du son mais surtout sur l'atténuation des ultra-sons.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 31 Jan 2007 10:12

A 10°C la vitesse du son est d'environ 336m/s et à 20°C d'environ 342m/s.
Je doute que le changement de température s'entende sur le son. D'autant plus que cela influance la vitesse de propagation mais pas les longeurs d'ondes.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 31 Jan 2007 10:46

Juste pour dire que lundi soir où apparemment les parisiens avaient un peu de mal avec leur système, justement de mon côté je le trouvais presque + aéré que d'habitude :o

J'entends réellement des différences quasiment chaque jour, et parfois + importantes qu'en faisant des tests sur du nouveau matériel :oops:

L'effet placebo / état psyxhologique du jour peut-il être si fort que ça ou alors y-a-t-il réellement une explication ?
A+
ptiJean
 
Messages: 8559
Inscription: 13 Juin 2003 10:46
Localisation: Nord de Vannes (56)
  • offline

Message » 31 Jan 2007 10:59

Ecoutes à nouveau bonnes mardi 30 au soir pour moi aussi, j'ai pris grand plaisir avec des SACD (en multicanal) avec de belles salles d'enregistrements (belle reconstitution de l'acoustique, même en stéréo) et des détails très précis, vivants, alors que lundi, aucun plaisir à l'écoute, musique vidée de toute présence, juste une retranscription de qualité, mais peu communicante et peu émotionnelle.
Température et hygrométrie ne me paraissent pas avoir changé entre lundi et mardi.
J'aimerai bien, comme beaucoup, en cerner la (les) cause réelle et y remédier. Courant? hygrométrie/température? qualité de l'air?
Le plus évident, et relativement simple à résoudre: le courant, en haut du podium des possibles pour moi à l'heure actuelle.
Je testerai bien un transfo d'isolement dans les mois qui viennent, pour vouère.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 31 Jan 2007 11:02

Yes, AMHA la qualité du courant et son filtrage en pôle position.
A+
ptiJean
 
Messages: 8559
Inscription: 13 Juin 2003 10:46
Localisation: Nord de Vannes (56)
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message