Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Abendroth et 18 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Ecoutes de meilleure qualité le soir

Message » 31 Jan 2007 15:32

Je n'ai pas dit qu'il n'y avait que ça.

Mais à ce sujet , une différence minime (ce qui peut-être le cas) en se focalisant dessus (ce qui peut également être le cas) on vas s'en faire une montagne et n'entendre plus que ça voir trouver d'autres défauts qu'il n'y avait pas.
Ca le cerveaux l'éducation sonore et la perception auditive en sont façilement capables.

Parfois on entend pas des choses qui sont bien là parfois on entend des choses qu'il n'y a pas.

La fatigue et le stress peuvent influancer notre écoute, moi perso quand je suis énervé je ne peux pas écouter de musique (ça m'agressse souvent) alors que d'autres en ont besoin pour ce détendre.

Quelsques exemples :

- Quand je faisait de la prise de son concert j'était capable (bien moin maintenant :cry: ) d'isoler (à l'écoute) le son d'un instrument en particulier au millieu de dizaines d'autres afin d'affiner quelques réglages. Fatigué cet exercice m'était quasi impossible.
La concentration y joue un rôle mais l'exemple reste valable.

Ceci est reproduisible tous les jours et par tout le monde, lors d'une discution en environement bruyant vous arriverez à vous concentrer sur les paroles de quelqu'un mais fatigué c'est moin facile.

- Qui n'a jamais baissé ou couper le son de sa chaine (voulant l'écouter à fort niveau) car cela devenait fatiguant voir agrsssif simplement après avoir passé la journée dans le bruit. Et quand bien même vous ayer continuer cette écoute vous ne l'auriez pas fait aussi longtemps qu'a l'habitude car l'oreille aussi à besoin de repos.

Pas besoin d'être sur un chantier pour être faitgué de l'oreille, un bruit de ventilation même doux peut en faire de même.

- Le cerveaux est aussi capable de nous faire entendre des choses qui ne sont pas sur un enregistrement. Le dernier exemple que j'ai en date se trouve sur le forum topic houleux du PAV n°5 ou quelqu'un entendait les défaut de la prise de son particulier à cette méthode car il était convaincu de ce type de prise de son suite à la photo de la pochette.
Hors la prise de son n'était pas du tout celle pensée et la photos corespondait à un autre concert. Ce monsieur est pourtant soit disant pointu.

- Au téléphone (les anciens) la bande passante ne prenait pas tout et pourtant on arrivait à reconaitre les voix familière car le cerveau reconstituait les fréquences manquantes car la voix était une voix familière.

- Exemple faite écouter un son d'oiseaux (en aveugle) à une personne en lui demandant localiser ce son. Automatiquement il va chercher en hauteur même si le HP est à sa hauteur de tête. Simple interprétation du cervaux ayant apris que les oiseaux sont principalement perché.

Chose à part mais l'oreille est même capable de réemettre du son , comme un HP.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Jan 2007 15:32

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Jan 2007 15:33

Quand les différences amènent à des résultats bien en deçà de ce que peut donner le même système dans ses "meilleurs jours", ça semble normal de s'y intéresser: parfois, on a l'impression d'avoir troqué son système pour un de bien moindre qualité. C'est rageant, et cette piètre qualité enlève le plaisir et l'envie d'écouter la musique.
Je sais pas toi, mais moi, je vais essayer de supprimer quelques-uns des facteurs les plus limitants. Quitte à me rendre compte que pas grand chose n'est possible pour stabiliser la qualité, mais tant que je suis pas sûr, j'essaie.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 31 Jan 2007 15:43

haskil a écrit:
GBo a écrit:
chris.c a écrit:A 10°C la vitesse du son est d'environ 336m/s et à 20°C d'environ 342m/s.
Je doute que le changement de température s'entende sur le son. D'autant plus que cela influance la vitesse de propagation mais pas les longeurs d'ondes.

Chez soi à l'écoute d'une chaine, je doute également. Dans une église avec orgue à tuyau là je ne doute pas, le delta est audible. Les orchestres de plein air qui jouent en sibérie le savent aussi.


C'est tellement évident pour l'orgue que l'on n'enregistre pas certaines orgues à certaines périodes de l'année. Car elles ont été accordées et harmonisées à une température donnée qui ne peut pas passer de + 18 °c à - 10 °c... sans dommages sur l'accord et l'harmonisation.

Alain :wink:


Oui et le phénoméne est different, on utilise les tube comme résonateur pour produire des sons.
La résonance est provoqué par la compression de l'air, qui joue un rôle de ressort dans un systéme mécanique (des fluides).

Ce n'est pas la vitesse du son qui fera que les notes changeront mais la masse volumique de l'air (plus ou moin dense) changera alors la fréquence propre du systéme résonant masse/ressor qu'est le tube exité. Donc la fréquence de chaques tubes se décale alors.

Ici l'analogie aux moteurs turbo compressé est plus parlante car pour un même volume d'air la densité serat différente et à 10°C le moteur aura une meilleur combustion qu'a 20°C. C'est aussi pour ça que sur les gros modél il y a un échangeur air/air afin de gagner des chevaux.

Dans le cas des tubes de l'orgue à 10°C l'air plus dense ralentira la résonance ce qui en résultera moin de puissance, des attaques et extinctions de note plus courtes. Et une remonté du spectre vers l'aigu.

Voilà je pense pas avoir dit de bétises n'hésitez pas si c'est le cas. :wink:
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 31 Jan 2007 15:45

grand x a écrit:Quand les différences amènent à des résultats bien en deçà de ce que peut donner le même système dans ses "meilleurs jours", ça semble normal de s'y intéresser: parfois, on a l'impression d'avoir troqué son système pour un de bien moindre qualité. C'est rageant, et cette piètre qualité enlève le plaisir et l'envie d'écouter la musique.
Je sais pas toi, mais moi, je vais essayer de supprimer quelques-uns des facteurs les plus limitants. Quitte à me rendre compte que pas grand chose n'est possible pour stabiliser la qualité, mais tant que je suis pas sûr, j'essaie.


C'est évident, mais justement j'ai bien peur que pour ceci on ne puis pas faire grand chose.
Peut-être se mettre en condition, un petit bain + massage aux huiles escentielles seraient parfois la meilleur chose à faire.

Je ne sais pas. :-?
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 31 Jan 2007 15:48

Excusez-moi de m'immiscer :oops: , mais il me semble que vos recherches et vos tests quotidiens - apparemment vains- en quète d'une hypothétique "reproductibilité" des sensations d'écoute vous conduisent à passer et repasser tous les soirs les même morceaux, non ? :roll:
Vous n'avez pas envie de simplement prendre du plaisir à écouter de la musique sans vous prendre la tête pour savoir si votre install est bien à son optimum ? Et tant pis si ça n'est pas tous les jours l'extase absolue ... :wink:

Enfin, je dis ça, je dis rien ... :mdr:

(je sens qu'on va me répondre "Et ben dis rien, alors ..." :wink: )
NX-44
 
Messages: 440
Inscription: 20 Avr 2004 13:42
Localisation: 44 - Naoned/Nantes - Bretagne
  • offline

Message » 31 Jan 2007 15:55

Mais c'est bien ce que l'on fait. Mais perso, je grogne quand ça me hérisse pas le poil de plaisir, car le premier but est bien celui-ci!
Je cherche une bonne installation, je pense l'avoir, mais je suis contrarié quand ça ne marche pas aussi bien que ça devrait à certaines périodes. Et je pense qu'on est plusieurs comme ça.
Mais la musique reste un plaisir, même avec des choses grapillées sur la radio de la voiture.
Il se trouve qu'ici, on cherche des solutions à des optimisations, mais la vie musicale ne s'arrête heureusement pas à celà.
Il y a temps pour optimiser, ou discuter, ou lire, et heureusement temps pour écouter.
Dernière édition par grand x le 31 Jan 2007 16:02, édité 1 fois.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 31 Jan 2007 16:02

grand x a écrit:Mais c'est bien ce que je fais.


Tant mieux alors ! :wink: :D

grand x a écrit:Mais je grogne quand ça me hérisse pas le poil de plaisir, car le premier but est bien celui-ci!


Bah, faut peut-être accepter qu'il y ait des jours "sans" et ne pas focaliser là-dessus ... :wink: Et profiter à fond des jours "avec" ! :D
NX-44
 
Messages: 440
Inscription: 20 Avr 2004 13:42
Localisation: 44 - Naoned/Nantes - Bretagne
  • offline

Message » 31 Jan 2007 16:06

Je peux te répondre, sur la base de mon exemple personnel. Je ne me considère pas comme audiophile. Je me suis intéressé à ce forum et aux revues en recherchant de l'info sur les matériels. J'espérais pouvoir trouver des avis objectifs sur les qualités respectives des différents matériels, un peu à la façon des ... voitures, ou des ordinateurs.

Quand j'ai acheter une voiture, je ne les ai pas testées toutes (en fait, aucune). J'ai multiplié les sources d'information, je les ai croisées, et j'en suis arrivé à la conclusion qu'il semblerait bien que tel modèle connaisse du roulis, n'aie pas de reprise, consomme plsu ou moins, propose un amortissement rigide ou au contraire très moelleux, bref...

Des avis, mais suffisamment normalisés pour être comparables d'une source à l'autre.

Pour l'audio, j'espérais naïvement retrouver ce genre de "solidité". Mais en fait, le monde de la hifi ressemble bien plus à celui de l'oenologie qu'à celui d'autres produits techniques.

Vu de l'extérieur, les audiophiles déclencheraient une guerre civile sur les vertus comparées de tel cable ou de tel filtre secteur, mais sont incapables d'élaborer un vocabulaire commun pour décrire l'expérience auditive. En même temps, beaucoup d'énergie y est consacrée pour défendre la position selon laquelle les mesures techniques ne disent rien sur la "musicalité".

C'est très déroutant de se dire que malgré la technicité de ces produits, ils semblent échapper à l'univers dans lequel ils sont conçus (l'électronique). Alors que, j'imagine, la conception et la construction de tous ces matériels doit reposer sur une bonne dose d'ingéniérie et de mesures, faisant appel aux froides mathématiques.

ALors ? Bien sur, certains mystères n'ont d'intérêt que s'ils restent voilés. Mais quand même...
Lizandre
 
Messages: 653
Inscription: 08 Nov 2006 1:06
  • offline

Message » 31 Jan 2007 16:08

Lizandre a écrit:
Pour l'audio, j'espérais naïvement retrouver ce genre de "solidité". Mais en fait, le monde de la hifi ressemble bien plus à celui de l'oenologie qu'à celui d'autres produits techniques.



Tiens c'est marrant ce que tu dis là. Hier soir, lors d'une conversation avec NX-44, on en est venu à comparer les écoutes Hi-Fi en aveugle aux dégustations de vins en aveugle.
ganymede44
 
Messages: 5974
Inscription: 05 Juil 2003 17:07
Localisation: Naoned - Breizh
  • offline

Message » 31 Jan 2007 16:09

tout à fait d'accord avec toi (NX 44, sur le fait de relativiser les écoutes décevantes).
Sauf pour moi, et d'autres, quand on coiffe notre casquette de professionnel, et que les écoutes sont plombées, sans la qualité que l'on attend et que l'on sait être l'habitude. C'est parfois catastrophique. Je comprend que certains en arrivent à banir portables et autres trucs du genre, s'ils pensent que celà peut jouer.
Sinon, c'est vrai, rien de dramatique, on se dit que ça sera à nouveau bon un peu plus tard. Et parfois, c'est carrément magique.
Du coup, si un appareil ne me plait pas à l'écoute, je considère que mon jugement n'est jamais définitif. Par contre, il le devient si l'appareil a pu montrer qu'il pouvait être bon. Le coté "recours possible" et l'absence de jugement négatif définitif me plaisent bien, il y a tellement de possibilités de rater une écoute.
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 31 Jan 2007 16:19

grand x a écrit: il y a tellement de possibilités de rater une écoute.


Oui si l'écoute n'est pas complétement l'opposé de ce qu'on cherche, la grossière erreur qu'on vois beaucoup, c'est de faire une seule écoute d'un matériel X. Et de l'abandonner définitivement de sa short liste car ça n'était pas bon, ils devraient déjà se demander: "est-ce pas bon ? Ou est-ce mal mis en oeuvre ?".
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline

Message » 31 Jan 2007 16:25

grand x a écrit:Sauf pour moi, et d'autres, quand on coiffe notre casquette de professionnel, et que les écoutes sont plombées, sans la qualité que l'on attend et que l'on sait être l'habitude. C'est parfois catastrophique.


C'est sur, dans un contexte pro, je comprends que ça puisse être génant ... :-?
En même temps, si jamais l'explication réside effectivement dans des facteurs physiologiques, dis toi qu'une écoute qui peut te paraître à toi décevante pourrait parraitre tout à fait satisfaisante à ton client ... :wink: Maintenant, si systématiquement tout le monde trouve ça à ch..er au même moment, il y à peut-être une autre raison. Mais laquelle ? :roll:
NX-44
 
Messages: 440
Inscription: 20 Avr 2004 13:42
Localisation: 44 - Naoned/Nantes - Bretagne
  • offline

Message » 31 Jan 2007 16:29

La qualité du courant ??? :wink:
C'est le seul espoir que je puisse avoir, puisque le seul problème auquel je peux espérer remédier relativement facilement, et dont l'amélioration est reproductible (critère quasi indispensable, pour en faire profiter éventuellement quiconque a le même soucis, et garantir la possibilité d'écoutes de même qualité).
grand x
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 7401
Inscription: 28 Juin 2005 8:50
Localisation: Paris 12°

Message » 31 Jan 2007 16:36

chris.c a écrit:Ce n'est pas la vitesse du son qui fera que les notes changeront [...]
Voilà je pense pas avoir dit de bétises n'hésitez pas si c'est le cas. :wink:

Chris, sorry mais c'est bien la célérité du son c qui conditionne la fréquence de résonance d'un tuyau d'air d'une longueur donnée L.
Par exemple pour le modèle du tuyau ouvert aux deux extrêmités (cas des tuyaux d'orgue de type "flûte"), la formule pour trouver la fréquence fondamentale (dans tous les bouquins), c'est f = c / (2*L). Or c dépend de la T° comme tu l'as dit toi-même, et pas qu'un peu.

PS: pour ne pas alourdir ici, je serais ravi de continuer l'apparté de physique sur le thread suivant qui en dit plus:
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... sc&start=0
(quelques images ont disparus hélas, la filière datant un peu).

cdlt,
GBo
Dernière édition par GBo le 31 Jan 2007 16:44, édité 1 fois.
GBo
 
Messages: 3377
Inscription: 03 Avr 2002 2:00
Localisation: RP 78
  • offline

Message » 31 Jan 2007 16:44

:o La boulette. :oops:

Effectivement, le systéme raisonant tel que je l'ai énoncé ne sert en fait qu'a entretenir et renforcer plus ou moins la fréquance de raisonance du tube qui elle est fonction de la longeur du tube et de la célérité.

1000 pardon, tu as raison.
chris.c
 
Messages: 3424
Inscription: 24 Nov 2004 22:18
Localisation: Seine et Marne
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message