Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: doniboni, Google [Bot] et 19 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Est ce que un amplificateur de puissance à un timbre

Message » 06 Fév 2009 13:00

Soyons raisonnables. Ces exemples sont contestables car ils s'appuient sur les cas les plus extrêmes pour justifier le n'importe quoi cher à certains audiophiles. L'écoute à niveau réaliste est possible dans de très nombreux cas. Les amateurs de petites formations acoustiques ou de solistes ont davantage de chance que ceux qui veulent écouter de grands orchestres. Les preneurs de son, ne l'oublions-pas, écoutent ce qu'ils font sur une installation proche ou même identique à ce que l'on peut trouver chez le particulier. Quand ça ne rentre pas, on s'éloigne et ça, n'importe quel mélomane un peu instruit sait que c'est pris de plus loin car la salle s'entend davantage. Le niveau baisse en conséquence. Les mesures des instruments sont souvent réalisées à 1mètre ou ramenées à une valeur de 1 mètre. C'est un cas qui ne s'applique donc quasiment jamais.

Quelle est la première qualité nécessaire pour faire une bonne chaîne: la culture. Sans ça, pas de discussion possible et tous les arguments seront bons, même les plus difficiles à croire.

Je lis 1377 watts en crête pour un grand orchestre reproduit sur des enceintes de 90dB (ce qui est courant). Ceci donne: 2x690W crête et 2x345W efficaces dans le pire des cas. Ce type d'ampli existe et même du 2x500 pour pas très cher et très bon. Cela vous paraît fou? Mais qui vous dit que ces pointes durent davantage que quelques millisecondes? Et les enceintes un peu sérieuses qui supportent des crêtes de 700 à + de 1000W ne sont pas des raretés. Cependant, ce n'est pas la chaîne qui posera le plus de problèmes mais la pièce d'écoute. N'oublions pas l'essentiel: le niveau "moyen" de beaucoup de musiques acoustiques ne dépasse pas 80dB.
Dernière édition par Philippe Muller le 06 Fév 2009 13:19, édité 1 fois.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Annonce

Message par Google » 06 Fév 2009 13:00

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Fév 2009 13:11

ephisio a écrit:Alors voici un liens sur le réalisme sonore : en effet il faudrai 1294 watts a délivré au enceintes avec une enceinte a 99dB pour que le réalisme sonore soit équivalent.
http://hyperbol.free.fr/Sommaire/Dossie ... amique.htm
Donc la fidélité, quoi qu'il arrive j'y croit moyennement


En tenant ce raisonnement il est sûr que l'on ne peut arriver à rien. Ce tableau montre que malgré le haut rendement, un ampli puissant peut être nécessaire pour écouter à niveau réaliste. ( Je n'ai pas dis à niveau réel). Cela est d'autant plus vrai avec des enceintes dont le rendement est inférieur à 90 db.
Disons qu'un ampli de 300 watts par canal permet une utilisation sereine. C'est en cela que les amplis dont parle Mister Bear sont interessants car ils restent abordables , puissant, et suffisament neutre pour s'insérer dans n'importe quel système.
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 06 Fév 2009 13:15

Nous sommes tous d'accord pour dire que l'on s'équipe du matériel qui nous satisfait le plus. Sinon... :D

A partir de là, aucune démarche n'est plus respectable que l'autre, juste l'objectif diffère.

Je comprends ceux qui cherchent un son chaud, typé british...une chaine qui sonnera toujours en douceur quelque soit le CD.
Cette démarche est facile à conduire puisqu'on écoute, ca plait ou ca plait pas. Une fois que ca plait, on devrait théoriquement brancher son matos et ne plus y toucher pendant 15 ans. En pratique, c'est bien différent et on tombe souvent vers des améliorations pas justifiées mais qui font plaisir à la tête (cables, pointes...) souvent sans s'attaquer au problème de fond qui est la pièce d'écoute. Je ne critique pas, ca fait plaisir à certains, c'est l'essentiel!!

De mon coté, je recherche du matériel sans sonorité propre qui reproduit "au plus proche" ce qui est gravé sur le CD.
Comme on a dit plus haut, je n'étais pas présent lors de la prise de son donc comment conduire cette recherche du plus fidèle? La règle que je me suis fixé est de fuire les équipements qui sonnent toujours pareil. Sur un système fidèle, le ressenti doit varier d'un CD à l'autre. Tel CD sonnera agressif, un autre très feutré, ... Pour atteindre cet objectif sans me mentir et en restant compatible avec mon salaire, j'utilise un PC, une carte son et deux très bons casques. Je construirais un système avec enceintes seulement quand j'aurai les moyens de faire les choses comme il faut :oops:

On arrive à un paradoxe incroyable. Je recherche un système neutre au risque que mes CD préférés me décoivent car mal enregistrés alors qu'un système british les auraient rendu plus agréables à écouter. Un second paradoxe est qu'on garde un système neutre plus longtemps sans upgrade puisqu'on ne peut pas trouver plus blanc que blanc! Une fois ceci accepté, on s'ouvre à plus de musiques différentes en cherchant ce qu'à voulu faire passer l'artiste et pas en cherchant ce qu'on veut entendre!! C'est bien le principal :wink:
nitri
 
Messages: 914
Inscription: 18 Juin 2007 8:26
Localisation: Grenoble
  • offline

Message » 06 Fév 2009 13:23

Bien que les amateurs de musiques naturelles n'y échappent pas toujours, il faut reconnaître que cette insatisfaction permanente touche majoritairement les amateurs de musiques dites actuelles. Ne faudrait-il pas chercher la cause ailleurs. Georges Cabasse disait qu'il n'était pas contre les boîtes à effets et autres égaliseurs, tant qu'on avait la possibilité d'appuyer sur un bouton bypass pour revenir à la ligne droite. Je pense comme lui. Les modes changent, la fidélité non!
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 06 Fév 2009 13:33

NOIR a écrit:
Opposer neutralité et musicalité est un non sens. .


Tu m'aurais mal lu?
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 06 Fév 2009 13:35

Je ne suis que partiellement d'accord avec George Cabasse : les effets, les égalisations peuvent faire intrinsèquement partie du processus créatif. Dès lors avoir un bouton qui revient à la ligne droite est trahir une esthétique musicale.

En revanche, je pense que si l'on vise la fidélité, pour choisir son matériel, il ne faut pas utiliser ce genre de disques, car on est alors en terrain totalement inconnu. Alors que l'enregistrement, comme tu le dis, et comme Noir l'a redit, de sons acoustiques avec micro sur PC et restitution immédiate dans le lieu d'enregistrement est une bonne façon de jauger cette fidélité. Hélas ! c'est pas facile à faire dans un magasin.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 06 Fév 2009 13:37

C'est curieux, la même discussion est en train d'avoir lieu sur head-fi.org : http://www.head-fi.org/forums/f133/why- ... ve-406026/

Et comme je le disais là bas, il ne faut pas confondre perfection du son et perfection de sa reproduction. De plus, ce n'est pas parce qu'une reproduction exacte est inacessible en pratique qu'elle est subjective.

Juste une remarque sur la possibilité de vérifier la neutralité de son système avec un enregistrement maison : lorsqu'on rejoue l'enregistrement, l'acoustique de pièce s'ajoute à l'acoustique de la prise de son. Selon ce qu'on veut tester, il faut en tenir compte. Par exemple si on ne veut tester que la neutralité de la chaîne, sans tenir compte de l'acoustique, l'enregistrement doit être réalisé dans un milieu non réverbérant, de façon à ce que le son enregistré et le son reproduit soient tous deux neutres au départ, et subissent tous deux la même acoustique lors de l'écoute.
Philippe Muller pourra préciser, mais j'imagine qu'enregistrer avec le micro très proche de la source ne suffit pas à obtenir un enregistrement neutre, car si la source émet des sons dans toutes les directions, ou si elle émet du grave audible de très près mais qui s'annule de plus loin par opposition de phase, cela va avoir un effet acoustique bien différent d'une enceinte, qui émet hautes fréquences vers l'avant et basses fréquences dans toutes les directions.

Pour moi, la définition d'un ampli neutre, c'est lorsque la tension délivrée à l'enceinte est proportionnelle à celle délivrée par la source (source hors charge, ampli en charge). On peut étendre cette définition à toute la chaîne : neutre si la pression acoustique produite par l'enceinte est proportionnelle au signal gravé sur le CD. Dès qu'on sort de l'enceinte, par contre on rentre dans le compromis, donc dans le subjectif, en raison notamment du système de stéréophonie à deux canaux, qui est un compromis adapté à la reproduction d'ensembles instrumentaux jouant devant un public, et qui est inadapté, par exemple, à la reproduction d'une fanfare qui défile.
Pio2001
 
Messages: 5908
Inscription: 07 Oct 2003 12:50
Localisation: Neuville-sur-Saône
  • offline

Message » 06 Fév 2009 13:44

haskil a écrit:Je ne suis que partiellement d'accord avec George Cabasse : les effets, les égalisations peuvent faire intrinsèquement partie du processus créatif. Dès lors avoir un bouton qui revient à la ligne droite est trahir une esthétique musicale.

En revanche, je pense que si l'on vise la fidélité, pour choisir son matériel, il ne faut pas utiliser ce genre de disques, car on est alors en terrain totalement inconnu. Alors que l'enregistrement, comme tu le dis, et comme Noir l'a redit, de sons acoustiques avec micro sur PC et restitution immédiate dans le lieu d'enregistrement est une bonne façon de jauger cette fidélité. Hélas ! c'est pas facile à faire dans un magasin.

Alain :wink:


Ce que Georges Cabasse voulait dire, c'est que l'audiophile a le droit de s'amuser à créer le son qu'il veut si ça lui chante (en fonctions de tas de critères qu'il serait long d'énumérer) et dans ce cas, il colore délibérément le son et on ne parle plus de fidlité. Le bouton bypass, est là pour revenir à une installation neutre. Il ajoutait que c'était mieux que de s'acheter un appareil coloré qu'il est impossible de neutraliser.

Il ne s'agissait pas de neutraliser les corrections ou effets apportés lors de la réalisation de l'enregistrement.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 06 Fév 2009 13:45

Je ne cherche pas un son chaud ni un son coloré, je n'ai jamais dit ça ... j'ai simplement trouvé à plusieurs reprises, sur plusieurs systèmes fort différents, un son qui allait tout simplement bien à ma pièce d'écoute du moment et à mes oreilles et je me suis toujours moqué de savoir si c'était "neutre" ou "droit" ou "vrai".

Je tente de défendre par ailleurs l'idée que ceux qui se revendiquent de ces notions sont souvent (je ne dis pas toujours) amateur d'un certain type d'écoute, qui leur va bien - et tant mieux pour eux- et qui en général ne me convient pas. Sans pour autant définir que ce que j'aime est musical et ce qu'ils aiment ne l'est pas ..... mais pour autant je ne suis pas prêt à accepter la réciproque et être classé dans les non avisés, non éclairés ... ou autre sous classe.

Mais si on commence à dire des trucs du style
"..je ne conteste pas l'envie de posséder un système typé ou coloré. Ce qui m'ennuie, c'est qu'on puisse considérer ce choix comme incontournable et exemplaire alors qu'il n'est que personnel (là, je ne m'adresse à personne en particulier mais aux subjectivistes en général).."
et entrer dans le débat subjectif/objectif ... ça augure mal de la suite, d'autant que ceux qui me connaissent ici savent bien de quel "bord" je suis.
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 06 Fév 2009 13:48

expertdoc a écrit:
NOIR a écrit:
Opposer neutralité et musicalité est un non sens. .


Tu m'aurais mal lu?


En fait je ne visais aucun de tes écrits en écrivant cette phrase ;)

Je le disais de manière très générale ;)
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 06 Fév 2009 13:50

haskil a écrit:Je ne suis que partiellement d'accord avec George Cabasse : les effets, les égalisations peuvent faire intrinsèquement partie du processus créatif. Dès lors avoir un bouton qui revient à la ligne droite est trahir une esthétique musicale.

En revanche, je pense que si l'on vise la fidélité, pour choisir son matériel, il ne faut pas utiliser ce genre de disques, car on est alors en terrain totalement inconnu. Alors que l'enregistrement, comme tu le dis, et comme Noir l'a redit, de sons acoustiques avec micro sur PC et restitution immédiate dans le lieu d'enregistrement est une bonne façon de jauger cette fidélité. Hélas ! c'est pas facile à faire dans un magasin.

Alain :wink:


Non, mais on peut toujours amener son cd gravé avec l'enregistrement pour l'occasion....C'est vrai que comme test chez un revendeur, c'est pas commun ;)
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 06 Fév 2009 13:54

Pio2001 a écrit:C'est curieux, la même discussion est en train d'avoir lieu sur head-fi.org : http://www.head-fi.org/forums/f133/why- ... ve-406026/

Et comme je le disais là bas, il ne faut pas confondre perfection du son et perfection de sa reproduction. De plus, ce n'est pas parce qu'une reproduction exacte est inacessible en pratique qu'elle est subjective.

Juste une remarque sur la possibilité de vérifier la neutralité de son système avec un enregistrement maison : lorsqu'on rejoue l'enregistrement, l'acoustique de pièce s'ajoute à l'acoustique de la prise de son. Selon ce qu'on veut tester, il faut en tenir compte. Par exemple si on ne veut tester que la neutralité de la chaîne, sans tenir compte de l'acoustique, l'enregistrement doit être réalisé dans un milieu non réverbérant, de façon à ce que le son enregistré et le son reproduit soient tous deux neutres au départ, et subissent tous deux la même acoustique lors de l'écoute.
Philippe Muller pourra préciser, mais j'imagine qu'enregistrer avec le micro très proche de la source ne suffit pas à obtenir un enregistrement neutre, car si la source émet des sons dans toutes les directions, ou si elle émet du grave audible de très près mais qui s'annule de plus loin par opposition de phase, cela va avoir un effet acoustique bien différent d'une enceinte, qui émet hautes fréquences vers l'avant et basses fréquences dans toutes les directions.

Pour moi, la définition d'un ampli neutre, c'est lorsque la tension délivrée à l'enceinte est proportionnelle à celle délivrée par la source (source hors charge, ampli en charge). On peut étendre cette définition à toute la chaîne : neutre si la pression acoustique produite par l'enceinte est proportionnelle au signal gravé sur le CD. Dès qu'on sort de l'enceinte, par contre on rentre dans le compromis, donc dans le subjectif, en raison notamment du système de stéréophonie à deux canaux, qui est un compromis adapté à la reproduction d'ensembles instrumentaux jouant devant un public, et qui est inadapté, par exemple, à la reproduction d'une fanfare qui défile.


Je suis d'accord sur l'ensemble de ce qui est dit mais comment parler de manière objective à un subjectiviste. Le subjectivisme est souvent l'état dans lequel on se trouve quand on n'a pas essayé l'objectivisme. A l'inverse, beaucoup d'objectivistes ont commencé par être subjectivistes. C'est une sorte de parcours initiatique.
L'enregistrement d'un objet sonore à la maison n'est pas simple et on s'en aperçoit rapidement et c'est à partir de là que le bon processus s'enclenche. On commence à découvrir, de manière bien plus intéressante et didactique, comment les éléments peuvent jouer. A partir de là, on bouge le micro, on déplace l'objet sonore, on sort le tout dans le jardin... On passe pour un fou aux yeux de la terre entière mais on avance et on finit pas s'approcher chaque fois un peu plus de l'objectif... et à appeler un chat, un chat. En tous cas, c'est une aventure passionnante.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 06 Fév 2009 13:54

Philippe Muller a écrit:
haskil a écrit:Je ne suis que partiellement d'accord avec George Cabasse : les effets, les égalisations peuvent faire intrinsèquement partie du processus créatif. Dès lors avoir un bouton qui revient à la ligne droite est trahir une esthétique musicale.

En revanche, je pense que si l'on vise la fidélité, pour choisir son matériel, il ne faut pas utiliser ce genre de disques, car on est alors en terrain totalement inconnu. Alors que l'enregistrement, comme tu le dis, et comme Noir l'a redit, de sons acoustiques avec micro sur PC et restitution immédiate dans le lieu d'enregistrement est une bonne façon de jauger cette fidélité. Hélas ! c'est pas facile à faire dans un magasin.

Alain :wink:


Ce que Georges Cabasse voulait dire, c'est que l'audiophile a le droit de s'amuser à créer le son qu'il veut si ça lui chante (en fonctions de tas de critères qu'il serait long d'énumérer) et dans ce cas, il colore délibérément le son et on ne parle plus de fidlité. Le bouton bypass, est là pour revenir à une installation neutre. Il ajoutait que c'était mieux que de s'acheter un appareil coloré qu'il est impossible de neutraliser.

Il ne s'agissait pas de neutraliser les corrections ou effets apportés lors de la réalisation de l'enregistrement.


Un truc curieux avec des enceintes Cabasse que j'ai possédé c'est cette bande passante vers le bas réduite qui à niveau d'écoute non réaliste déséquilibrait le rendu alors qu'à niveau réaliste c'était vraiment bon.
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline

Message » 06 Fév 2009 13:58

Ma démarche est très proche de celle d'expertdoc.
J'ai abandonné l'idée de savoir si mon système était neutre ou droit.

Et le fait est qu'en tant que petit particulier, sans contact dans le monde de la prise de son, je serais bien présomptueux de dire ce genre de chose.

Néanmoins, j'ai construit mon systeme en cherchant a obtenir, sur la musique que j'écoute, un rendu qui me semble réaliste et qui me plaise (peut etre mes aigus ne sont pas aussi cristalins qu'ils ne le devraient, peut etre mon medium manque t il d'un peu de corp... je ne sais pas).
Aujourd'hui, je sais parfaitement comparer deux amplis, deux pré-amplis ou tout autre élément HIFI. Et je sais grosso modo dire si le son me plait plus ou moins avec tel ou tel appareil.
Je suis capable de dire si le son se rapproche de ce que j'attend, de ma vision de la neutralité.

Le reste...

J'ai d'ailleurs par dessus tout appris à me méfier des gens qui parlent de la neutralité pour vanter les qualités d'un appareil. C'est bien souvent un argument sibyllin qui ne fait qua cacher le manque de reperes de l'auteur (ou sa mauvaise foi).
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 06 Fév 2009 14:00

Peut être que tu es arrivé à un système relativement neutre s'il te permet d'écouter la plupart de tes cd ;)
NOIR
 
Messages: 21774
Inscription: 21 Déc 2004 18:31
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message