Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 34 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Et les amplis numériques ...

Message » 07 Mar 2004 23:42

lafouine1777 a écrit:Un petit nouveau à la rubrique "ampli numérique".

Le ZAPpulse 2.2 de LC Audio. 200W. En kit.

http://www.lcaudio.dk/com/zp2.htm

Image

Ils font aussi tout un tas d'autres kits très sympatique.


Ca me semble pas mal, leur truc, en plus , avec la possibilité de choisir la fréquence d'horloge avec une entrée extérieur; il y a même la possibilité d'utiliser un super master clock pour synchroniser les modules PWM avec l'horloge du lecteur de CD ou des sources numériques; on évite quelques possibles problèmes...

Quelqu'un a déjà écouté de type de module ? Dans quelles conditions ?
Avec quels alim.?
Qu'en penser en comparaison avec un montage maison soigné utilisant le module hybride de Tripath ?
Je ne vois pas de possibilité d'horloge externe avec Tripath.
Module stéréo chez Tripath, pas de possibilité d'alim. séparées pour les 2 voies...
Tripath ne propose pas de possibilité d'entrer directement en symétrique, alors de LCaudio permet d'entrer l'audio analogique directement en symétrique...
Utilisation d'un alim. très bien faite, avec des cond. de très faible impédance et de forte capacité (un bon nombre avec de très bonnes connections...) et de très bon transformateurs, diodes de redressement ultra rapides... inductance air de très bonne qualité (pour la solution Tripath...)
Ne pas utiliser les horloges internes, mais une horloge externe sans jitter, très stable, et d'au moins d' 1 MHz (tant pis pour le rendement, on ne recherche pas 98%..., mais la qualité...).

Qu'en pensez vous ?
Que pensez vous surtout sur le choix de la solution... Tripath ou LC-Audio ?


Je suis un amoureux des monotriodes en pure classe A, mais j'avais écouté un ampli Chord (utilisant une techno PWM) il y a 3 ans, et j'avais été totalement bluffé, littéralement laissé sans voix...
PhC
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 723
Inscription: 15 Fév 2002 2:00
Localisation: Montreux, Suisse
  • offline

Annonce

Message par Google » 07 Mar 2004 23:42

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 08 Mar 2004 11:01

PhC a écrit:
lafouine1777 a écrit:Un petit nouveau à la rubrique "ampli numérique".

Le ZAPpulse 2.2 de LC Audio. 200W. En kit.

http://www.lcaudio.dk/com/zp2.htm

Image

Ils font aussi tout un tas d'autres kits très sympatique.


Ca me semble pas mal, leur truc, en plus , avec la possibilité de choisir la fréquence d'horloge avec une entrée extérieur; il y a même la possibilité d'utiliser un super master clock pour synchroniser les modules PWM avec l'horloge du lecteur de CD ou des sources numériques; on évite quelques possibles problèmes...

Quelqu'un a déjà écouté de type de module ? Dans quelles conditions ?
Avec quels alim.?
Qu'en penser en comparaison avec un montage maison soigné utilisant le module hybride de Tripath ?
Je ne vois pas de possibilité d'horloge externe avec Tripath.
Module stéréo chez Tripath, pas de possibilité d'alim. séparées pour les 2 voies...
Tripath ne propose pas de possibilité d'entrer directement en symétrique, alors de LCaudio permet d'entrer l'audio analogique directement en symétrique...
Utilisation d'un alim. très bien faite, avec des cond. de très faible impédance et de forte capacité (un bon nombre avec de très bonnes connections...) et de très bon transformateurs, diodes de redressement ultra rapides... inductance air de très bonne qualité (pour la solution Tripath...)
Ne pas utiliser les horloges internes, mais une horloge externe sans jitter, très stable, et d'au moins d' 1 MHz (tant pis pour le rendement, on ne recherche pas 98%..., mais la qualité...).

Qu'en pensez vous ?
Que pensez vous surtout sur le choix de la solution... Tripath ou LC-Audio ?


Je suis un amoureux des monotriodes en pure classe A, mais j'avais écouté un ampli Chord (utilisant une techno PWM) il y a 3 ans, et j'avais été totalement bluffé, littéralement laissé sans voix...



Bonjour,

Plusieurs choses sur ces montages.

1) A priori, le montage LC comme le tripath sont analogiques.
==> La synchronisation d'horloge est sans interet pour le LC ( je suis meme etonne puisqu a priori le montage est auto oscillant) et impossible
pour Tripath qui fonctionne à frequence variable
2) les modules tripath facilitent la realisation puisque les mecanismes de compensations du dead time des FET sont integres ( ce que je ne vois pas sur le LC
3) L alimentation rest critique dans les deux cas, même si la bopucle de controle limite la casse. Le probleme n est pas dans le filtrage de cette alimentation mais dans se resistance interne. Il faut quze la tension reste fixe. Tripath a une astuce geniale pour limiter l appel en courant sur les alims. Les deux voix sont en opposition de phase !!! Sachant quie les signaux ont tendance a etre en phase, cela veut dire que l alim n est pas mise a contribution en phase !!! Genial et simple !
4) Vu la resolution de ce type d ampli, le symetrique est sans interet. Par ailleurs, le montage LC n est pas symetrique de bout en bout.
5)Une augmentation de la frequence d horloge accroit la distorsion !!! à cause du dead time non compense du LC. La solution Tripath est meilleure, la frequence est variable et le dead time compense.
6) aucun ne gere le filtre de sortie.

Cordialement.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 08 Mar 2004 11:13

Le module d'évaluation Tripath est aussi un peu moins cher. Par contre l'alimentation est pas coton à faire...

Je préfère en acheter un tout fait. Trop high tech comme techno. J'ai vraiment peur des effets de bord.

Je vais bientôt tester un Powersoft Digam. je vous dirait.
stef1777
 
Messages: 2128
Inscription: 05 Jan 2004 12:55
Localisation: RP

Message » 08 Mar 2004 12:25

En fait, je deconseille de se lancer seul dans la creation sur ce type de produit. La partie analogique est bien plus complexe qu un classe A ou AB
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 08 Mar 2004 14:35

lafouine1777 a écrit:
antonyantony a écrit:Dire que l on ne peut pas afficher correctement un signal carre parce qui on ne dispose pas sur les appareils de filtre à pente raide me semble un peu fantaisiste.

Ensuite, la surprise, c'est le KO technique de Audio Research qui se retrouve à mettre en boite des modules integres Tripath plutôt que de developper ses propres circuits. L ampli AR vaut 2500 USD, cela fait cher pour du Tripath...


5 900 €...

C'est la NRDS qui est fantaisiste... Il y a bien longtemps que les "bancs d'essais" de la NRDS sont du pipo de première. Il y a qu'à voir le "comparatif" préampli-audio-vidéo de mars. C'est n'importe quoi.

Développer un module d'encodage numérique coûte cher et ce n'est pas le metier d'AR. Si on part sur ce principe, il faudrait aussi leur reprocher de ne pas fabriquer les Mosfets ou leurs lampes...

Pour info, on trouve des modules d'évaluation Tripath tout fait ici :

http://www.profusionplc.com/tripath.htm

Le TA0105A semble vraiment intéressant. 30£ la bête ou 240£ en module d'évaluation. Par contre, du boulot au niveau alimentation...



heu, sauf erreur de ma part, en feuilletant le dernier Prestige AV j'ai lu un prix de 1390€ pour l'Audio Research 150.2 ...
Je me trompe ???
noname
 
Messages: 11175
Inscription: 25 Jan 2003 0:24
  • offline

Message » 08 Mar 2004 14:40

Non et dans l article ils parlent de 3500 je crois....
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 08 Mar 2004 16:31

antonyantony a écrit:Non et dans l article ils parlent de 3500 je crois....


je ne me trompe pas et dans l'article ils parlent de 3500€...
pas très clair :-?
1390€ ou 3500€ ou plus ???

il est a quel prix l'Audio Research 150.2 ???
noname
 
Messages: 11175
Inscription: 25 Jan 2003 0:24
  • offline

Message » 08 Mar 2004 16:52

aux US 2500 USD soit 2000 EUROS
Cela rend plausible les 3500 EUROS...
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 08 Mar 2004 17:09

antonyantony a écrit:aux US 2500 USD soit 2000 EUROS
Cela rend plausible les 3500 EUROS...


Cela tombe pile sur mon calcul de marge en page 1 de ce topic.

Cela montre le sérieux de nos magazines nationaux et/ou des importateurs. Ils sont graves quand même !!! :evil:
stef1777
 
Messages: 2128
Inscription: 05 Jan 2004 12:55
Localisation: RP

Message » 08 Mar 2004 17:11

antonyantony a écrit:aux US 2500 USD soit 2000 EUROS
Cela rend plausible les 3500 EUROS...


cela veut donc dire que le prix de 1390€ de Prestige AV est erroné ou j'ai vraiment mal lu :-?
histoire d'être sur, je retourne chez le buraliste faire l'achat du PAV
noname
 
Messages: 11175
Inscription: 25 Jan 2003 0:24
  • offline

Message » 08 Mar 2004 18:31

noname a écrit:
antonyantony a écrit:aux US 2500 USD soit 2000 EUROS
Cela rend plausible les 3500 EUROS...


cela veut donc dire que le prix de 1390€ de Prestige AV est erroné ou j'ai vraiment mal lu :-?
histoire d'être sur, je retourne chez le buraliste faire l'achat du PAV


Non tu as bien Lu
Il y a deux prix dan sPAV. 1390 et 3500....Je pense connaissant les multiples habituels su rl materiel AR, que 3500 est plausible
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 08 Mar 2004 18:57

JB, antonyantony, vous n'êtes visiblement pas trop d'accord sur la définition de ce qui est numérique ou pas ? ... et je serai bien incapable d'argumenter, car je n'ai toujours pas bien compris la différence entre une vraie amplification numérique et une classe D ... un professeur dans la salle ?
J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiste .... ouillllllle
Finalement la HiFi c'est pas mal ;-)
Avatar de l’utilisateur
Kador
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3409
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: 31 cassoulpif

Message » 08 Mar 2004 19:39

Actuellement j’utilise une micro chaîne Philips MZ 1100 de voyage, avec un Ampli en classe D a base de circuit TDA8926TH et un autre qui vas avec pour le contrôle et l’horloge.

En élément séparer avec l’alim. à découpage Pas trop encombrant.(1.5 KG)

D’une puissance de 25W RMS par canal et d’une possibilité de 5 A pointe par canal, 25W 8 Homs et 50W 4 Homs !!!

http://www.p4c.philips.com/mprdata/0211 ... 50_pss.pdf

Les enceintes sont à base de HP de 8 cm en polypro. Le Gros blême étant le coffret en plastique d’origine chinoise :( :( grosse daube !!, heureusement largement modifiable à l’intérieur avec un ajout de colle époxy pour tout renforcé d’une épaisseur de 8MM au lieu de 1 comme une grande, qui permet d’avoir une caisse très rigide sans atteindre un poids de folie. (10KG le tout en quatre éléments)

Soit quelques heures de modification avec un résultat dans le grave et une maîtrise des résonances interne étonnante ?? :o :o par rapport à l’originale qui ne donne que des résonances avec un son médiocre, ne pas oublié la petite pointe de colle sur la grille du tweeter pour stopper la différence de vitesse sur le bout du dôme tissu qui présente une petite sifflette.

Ce qui est superbe avec les amplis en classe D est ce grave d’une tenu et d’une rapidité pratiquement inconnue pour ce type de chaîne ?

On ce demande comment est t’il possible avec de tel petite chose d’avoir un grave comme celui la, de plus il y a beaucoup de bon timbre, et ont ne ressent pas de pointe désagréable ou d’aiguë projectioné, c’est fluide, et bien focalisé, c’est précis un peut sombre toutefois ce n’est pas du HDG :) :), mais jamais brouillé sur des messages complexes ou fortement distorsioné.

Ici un ensemble comme celui la coûte 197 dollars, et pour le prix plus la modification qui m’a coûtais plus de 20 dollars pour la colle époxy, le résultat d’écoute est franchement extraordinaire :o :o

Juste pour dire que les amplis numériques fonctionnent bien, je reste toujours très impressionné d’entendre une paire de HP de 8 cm seulement avec une tension dans les cordes les plus basse d’une contrebasse inouï, et des timbres assez sophistiqués qui sortent comme ça d’un truc à 200 dollars ???

Je le répète encore ce qui surprend beaucoup avec cet ensemble est ce grave tendu, un médium qui passe tout sans faiblissement et avec une bonne cohérence générale digne d’un amplificateur en classe A sur des messages ultra complexe?????

Bien amicalement à tous

Philippe (pour la classe D)

PS : on peut y faire des modifications sur les étages ce qui permet de la monter encore d’un crans, comme la symetrisation des masses sur le circuit BF, alim. Plus HP. :wink:
BPhil
 
Messages: 8449
Inscription: 13 Juil 2001 2:00
Localisation: 95
  • offline

Message » 08 Mar 2004 19:46

Salut,

un ampli class D est un ampli qui commute ses etages de puissance en mode completement Ouvert ou completement Fermé

Le teme class D ne veut pas dire digital. Le D vient du fait que cela suit la class... C. Il date du debut des annees 50. La confusion existe depuis qq temps deja....La class D precede elle même la class E.

Les amplis class D peuvent etre entierement analogiques ( Tripath, B&O COM/MECC) comme entierement numeriques ( Digital en anglais) (TI ( Toccata/ TACT))
Il existe aussi des formules hybrides (B&O Pedec, numerique avec contrôle analogique).

Mais depuis un certain temps il existe une confusion D comme digital traduit immediatement en 'numerique'. Bcp pense qu il serait bon d avoir un chemin numerique depuis l enregistrement en DSD, le support SACD, la lecture du SACD et le m^me flux qui controlerait l ampli qui accepterait ce flux...Pourquoi pas. Reste à le faire marcher.Même s il n est pas sur que cela donne de bons resultats avec les elements actuels avec un coût raisonnable.

En clair, les ampli class D analogiques sont assez murs ( Tripath chez Bel Canto, Audio research, et bcp d autres, Mueta, B&O). Les amplis full numerique restent hors de prix et/ou mauvais car la techno est moins aboutie. Cela viendra, sans aucun doute.

En fait, la boucle de contrôle analogique ( qui corrige les derives de l alimentationj, le comportement des etages de sortie, ...) est bcp plus simple à mettre au point qu un equivalent numerique.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 08 Mar 2004 19:51

Kador a écrit:JB, antonyantony, vous n'êtes visiblement pas trop d'accord sur la définition de ce qui est numérique ou pas ? ... et je serai bien incapable d'argumenter, car je n'ai toujours pas bien compris la différence entre une vraie amplification numérique et une classe D ... un professeur dans la salle ?


Idem, je n'ai pas l'impression d'avoir tout bien compris.

Je pensais que :
- numérique = j'emplifie le signal numérique (des 0 et 1) puis je transforme en analogique (signal électrique équivalent à la pression pression de l'onde acoustique que mes oreilles vont subir)
- analogique = je transforme en analogique puis j'emplifie exactement le résultat.

Visiblement, c'est la réalité est plutôt :
- je transforme le signal numérique, j'utilise le résultat pour sortir un signal à fort niveau puis je transforme en analogique.

Les schémas actuels ne seraient ni vraiement analogique ni vraiement numériques ?
Abraham.ctl
 
Messages: 2016
Inscription: 09 Mar 2003 2:13
Localisation: Paris
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message