Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: doniboni, letit69 et 27 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Facteur d'amortissement max ou impédance de sortie variable?

Message » 03 Nov 2010 17:47

Le titre original du topic est :

"De l'intérêt de la commande en puissance des enceintes à filtre passif intégré et de l'influence sur la performance objective"

mais ça ne tenait pas...

Ce topic fait suite à deux autres initiés sur les amplificateurs de la marque StormAudio. Voir Ici

Leur particularité est de permettre un réglage de l'impédance de sortie. L'intérêt de cette technique a fait l'objet de débats acharnés.

Ce post a donc en premier lieu une vocation technique celle d'examiner l'influence de ce réglage sur les performances de l'ensemble

Je propose d'aborder dans l'ordre les sujets suivants :
1- Qu'est ce que le procédé de variation de l'impédance, que commande le potentiomètre en face arrière de l'amplificateur, sur quel paramètre de l'amplificateur cela agit-il?
2- Quelle est l'influence de cette modification sur le système amplificateur enceinte, avantage/inconvénient par rapport à une attaque en tension classique, intéraction enceinte/amplificateur?
3- Quelles mesures permettent de qualifier le système?
4- Quel est le gain auditif du système? (quoi? seulement à la fin?)

Ceci est une ébauche de plan pour initier la réflexion.
Dernière édition par Nexus.6 le 07 Nov 2010 19:03, édité 3 fois.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Annonce

Message par Google » 03 Nov 2010 17:47

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 03 Nov 2010 17:50

Donc pour commencer, nous pouvons regarder ce qu'est le StormFocus.

...
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 03 Nov 2010 17:52

Yesss :D
wald
 
Messages: 1918
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 03 Nov 2010 17:58

Je m'abonne :wink:
Gort'h
 
Messages: 10401
Inscription: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 03 Nov 2010 18:14

Z'êtes courageux les gars, je suis pas sur que cela va être très digeste dans un premier temps...
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Etude du schéma StormFocus

Message » 03 Nov 2010 18:23

Donc pour commencer, nous pouvons regarder ce qu'est le StormFocus.

Quelques informations grand public sont disponibles sur le site StormAudio :
http://www.stormaudio.com/la-technologie-stormfocus/

Pour ceux qui restent un peu sur leur faim, il y a possibilité de chercher ce qui se cache derrière ce principe. Le brevet déposé par Storm Audio pour protéger l'invention est accessible au public ici :
http://www.freepatentsonline.com/WO2009000884A1.pdf

Une bonne lecture qui permet de mettre à jours plusieurs schémas. Je retiendrai le premier qui est à la base de l'idée derrière le principe StormFocus, les autres sont, soit l'art antérieur, soit une application sur les amplis en pont (nous y reviendrons).

Donc je propose que nous analysions ceci :

Image


... (je fini la bafouille sous peu) ...
Dernière édition par Nexus.6 le 05 Nov 2010 18:38, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 03 Nov 2010 18:29

drapal !
Mahler
 
Messages: 12951
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 03 Nov 2010 18:39

Pour commencer à analyser le schéma, il faut corriger mentalement une petite erreur qui s'est glissé très certainement dans la saisie du schéma. La sortie notée "out1" est normalement à l'intersection des deux lignes reliant R503, Rmes et le HP. Déplacer le point de quelques mm vers la gauche.

Je propose de découper le schéma en deux. D'un coté un étage autour de l'amplificateur opérationnel 5211, de l'autre coté, un étage autour de l'amplificateur de puissance 5221. L'étage construit autour de l'amplificateur operationnel 101 peut être ignoré dans un premier temps, il ne participe pas à la fonction essentielle.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 03 Nov 2010 18:43

Bonjour à tous,

Comme il s'agit de ma première intervention ici, je me présente, je suis Jacques-Olivier Tamisier, je fais partie de l'équipe dirigeante de StormAudio.

Avant d'en dire plus je tiens à signaler que le schéma et le brevet évoqués plus haut ne sont absolument pas d'actualité concernant nos produits.
Nous ne souhaitons pas, pour des raisons évidentes de confidentialité, évoquer de manière trop précise les "secrets" de notre technologie, et de rentrer dans le détail de nos brevets (qu'il s'agisse des premiers brevets StormAudio accessibles à tous (plus ou moins d'actualités), ou ceux plus récents publiés, mais pas encore consultables par tout un chacun). Merci donc de bien vouloir supprimer les liens et le schéma posté ci dessus.
EDIT : pour éviter tout malentendu, vous êtes, bien entendu libre de laisser ces liens et ce schéma en ligne puisque de toute façons, il n'y a rien de secret ceux ci étant consultables par tous, il ne représente simplement aucun intérêt ni dans cette discussion, ni dans d'autres éventuellement à venir. Surtout sachant que nous ne souhaitons pas, ni aujourd'hui, ni demain, et comme je le disais plus haut, rentrer trop dans le détail de nos brevets.

Je me permets de poster sur ce fil afin de prendre le relais de Sylvain, qui sera très occupé pour le reste de la semaine puisqu'il attend dans les jours (heures?) qui viennent un heureux événement ! Il risque donc, vous vous en doutez, d'être beaucoup moins disponible pour le reste de la semaine. C'est la raison de son absence de réponse depuis hier soir et, même si je comprends l'enthousiasme de Nexus.6, je pense qu'il aurait été correct de nous laisser créer ce nouveau sujet, et surtout de nous laisser établir la liste et l'ordre des sujets à aborder, ou tout au moins de nous consulter par MP avant de publier quoi que ce soit.

Cela dit, je suis ravi de constater que la discussion a pu s'engager de manière positive entre Sylvain et Nexus.6, et ce, malgré ce qui a pu se passer ces derniers mois à propos de nos produits et de notre technologie sur ce forum. Je peux aussi vous assurer que Sylvain est réellement content d'apprendre qu'une écoute sur Paris intéresse certains d'entre-vous, il se fait une joie de pouvoir organiser cette journée et à déjà hâte d'y être.

Ceci étant dit, et toujours à la demande de Sylvain, avant d'aborder les points évoqués ici sur le procédé StormFocus, je reprends ci-dessous la toute première intervention de Sylvain sur ce forum. Ne vous y trompez pas, il ne s'agit en aucun cas de "remuer le couteau dans la plaie", mais bien d'établir des bases saines de discussion en éclaircissant les choses quant aux faits relevés par Sylvain dans cette première intervention justement.
C'est pour nous un préalable indispensable à toute discussion d'ordre plus général telle qu'elle a été évoquée ici par Nexus.6.

Nous sommes des passionnés, tout comme vous, et, très sincèrement, toute l'équipe de StormAudio travaille d'arrache-pied depuis 2006 (même si nous n'avons commencé à commercialiser nos produits qu'en 2010, StormAudio existe effectivement depuis 2006, soit près de 4 ans de R&D tout de même ! ) pour vous proposer des produits qui correspondent, nous l'espérons, à ce que vous êtes en droit d'attendre.
Bien entendu, libre à vous d'apprécier, ou pas, le fruit de notre travail, voir même simplement de vous y intéresser, nous sommes conscients qu'aucune marque, aucun produit ne pourra jamais faire l'unanimité. Pour autant, lorsque de nombreuses interventions nous semblent totalement déplacées et/ou erronées, tout le monde pourra comprendre, j'en suis certain, qu'il est très important pour nous d'éclaircir tout cela avant d'évoquer d'autres sujets, aussi passionnants puissent-ils être pour tout le monde ici.

Ceci étant dit, je laisse Sylvain, lorsque les choses seront plus calmes pour lui, le soin de continuer cette discussion : c'est lui qui, à StormAudio, possède toutes les compétences pour cela. Cela ne ferme d'aucune manière la possibilité, par la suite, d'aborder les sujets listés plus haut par Nexus.6, il s'agit simplement pour nous de faire les choses dans l'ordre.

Sylvain l'a déjà fait, mais je tiens moi aussi à tous vous remercier pour l'intérêt que vous portez à nos produits.
En espérant que vous comprendrez notre démarche.
Dernière édition par J-O StormAudio le 03 Nov 2010 19:22, édité 3 fois.
J-O StormAudio
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 9
Inscription: 02 Nov 2010 12:57
Localisation: Laval

Message » 03 Nov 2010 18:44

Sylvain Storm a écrit:Bonjour à tous,

Tout d'abord merci à tous les contributeurs de ce forum pour leur intérêt dans nos produits. Nous avions jusqu'alors prévu de ne pas intervenir sur les forums et de concentrer toute notre énergie au développement et à la production. Néanmoins il nous apparait aujourd'hui qu'il est nécessaire de communiquer pour corriger certaines informations erronées qui circulent sur le forum HCFR.

C'est donc en tant qu'audiophile, chargé de la mise au point des produits StormAudio, et très accessoirement ingénieur en électronique, que j'interviens pour corriger certains propos inexacts qui ont été et continuent à être martelés par un nombre réduit d'intervenants.

Je développerai par la suite les points suivants :
- A propos de la conception des amplificateurs (en général) ;
- Nos amplificateurs sous l'angle coût des composants /prix ;
- Nos amplificateurs sous l'angle technologique ;
- A propos des interventions de certains intervenants. (j'ai édité cette partie, toujours visible sur le post d'origine, autant reste dans un état d'esprit constructif)

J'illustrerai certains de ces points techniques en prenant en citation certaines propos tenus sur le forum. Mon propos n'est pas de critiquer les intervenants mais de tempérer voire corriger certaines affirmations simplistes ou erronées.

Surtout j'invite chacun à se faire une opinion indépendante et à venir écouter nos amplificateurs dans un des 20 auditoriums professionnels qui ont été conquis par nos produits.

A PROPOS DE LA CONCEPTION DES AMPLIFICATEURS

- La partie électronique (assemblage de briques /composants + tests de stabilité) est un aspect relativement simple de la conception d'un amplificateur. Développer un amplificateur en classe A ;A/B ; D –à base de transistors ou à base de composants intégrés …. est à la portée de la plupart des électroniciens amateurs. Le savoir faire est largement diffusé sur les forums et les schémas ne manquent pas. Autrement dit le travail de l'électronicien - si il était réduit à faire un amplificateur avec d'excellentes mesures techniques - est simple.
- La conception d'un nouveau schéma (qui fasse travailler différemment des composants électroniques pour améliorer la restitution musicale) demande plus d'expérience et a toujours été un formidable défi. Je parle des concepteurs d'AudioResearch, de Mac Intosh, de Karan, de Lavardin… ils ne vous expliqueront pas pourquoi leurs schémas fonctionnent aussi bien (mais eux le savent … et le mesurent).
- La conception d'un amplificateur qui présente de véritables qualités de restitution musicale est encore plus complexe. Cela repose sur un bon schéma (sinon c'est perdu d'avance) mais cela suppose en plus des centaines d'heures d'écoutes, d'essais de composants. C'est aujourd'hui encore à l'oreille que sont mis au point la quasi-totalité des amplificateurs (ce qui ne veut pas dire qu'il est impossible de mesurer ensuite la différence entre deux configurations). En effet, aussi incroyable que cela paraisse tout a une incidence considérable : les composants BF (svt AOP) (et la façon dont ils sont mis en œuvre), les condos de liaison, toute l'alimentation, les composants de puissance (et surtout la façon dont ils sont mis en œuvre), les câbles, le mode de fixation du transformateur, les points de fixation du capot…. Comme nos confrères (et concurrents) nous travaillons majoritairement en ABX et avec une dizaine d'autres paires d'oreilles (pas de commerçants, ni de journaliste ni de posteur forum – des analytiques passionnés et curieux de tout)…. A chaque changement nous nous confions l'appareil sans nous faire part de nos points de vue…et au final généralement nous convergeons sur le plan de ce qui est musical et de ce qui ne l'est pas… c'est subjectif ? peut être…. mais consensuel ! et quelques détails peuvent facilement faire passer notre note d'agrément de 60% à 90% sur la base de la meme electronique.
- Faire ensuite en sorte que ce prototype qui sonne merveilleusement bien soit reproductible (tous les transformateurs d'une même série, deux séries différentes de condos….) est également très délicat. Il faut écouter attentivement les appareils des présérie, trouver des points de mesure quantitatifs qui retraduisent les variations qualitatives….Et je peux vous assurer qu'il est parfois bien compliqué d'expliquer pourquoi tel modèle sonne si merveilleusement mieux que tel autre avec les mêmes composants (sur le papier).

Aussi, réduire le développement d'un amplificateur à des calculs sous Spice (logiciel de simulation numérique) – comme certains l'affirment - témoigne d'une grande ignorance du sujet. La simulation numérique est un moyen d'accélérer l'assemblage des briques pour éviter les grosses erreurs. C'est peut être suffisant pour un ampli grand public avec des composants assemblés selon des schémas standard… C'est absolument insuffisant pour produire des amplificateurs audio sérieux – qu'ils s'appellent Audioresearch, Vitus, Leema, Lavardin, Art et Technologie….ou StormAudio…Une des raisons est qu'il n'existe pas aujourd'hui de modèle numérique permettant de mesurer qualitativement la qualité de la restitution musicale (à titre illustratif aucun modèle numérique satisfaisant de permet de simuler un HP et encore moins une enceinte…)

Retenez donc que les amplificateurs sérieux sont toujours conçus par des épicuriens de la musique qui s'appuient des électroniciens compétents. (ce qui n'est pas exclusif).

NOS AMPLIFICATEURS SOUS L'ANGLE QUALITE / PRIX (AU SENS COUT ELECTRONIQUE/PRIX).


Nexus - N.27.05.2010 / N. 28.05.2010 - semble considérer que les amplificateurs Storm sont faits avec des composants cheap "pour autoradio" avec plus d'argent dans le plumage (boitier) que dans le ramage (son ou plutôt électronique).

- La plupart de ces critiques sont fondées sur l'utilisation d'un circuit intégré TDA2050 sur le modèle d'entrée de gamme – Vertigo V35.

Critiquer le choix technologique : pourquoi pas (même si j'aurais préféré que la critique viennent de quelqu'un qui ait écouté).

Dire que cela résulte d'une volonté de gamme de différentier qualitativement le V35 et le V55 : pourquoi pas – c'est effectivement une pratique de place [Il suffit de regarder les AOP mis sur certains amplis/DAC pour leurs appareils entrée de gamme et qui font le bonheur des adeptes du tweak]

En déduire que le rapport cout électronique/ prix de l'appareil est peu favorable [ou pire qualité /prix …de la part de quelqu'un qui n'a pas écouté] est en revanche falacieux (basé sur de fausses informations et des omissions majeures).

- En réalité ce qui constitue le cout électronique d'un amplificateur c'est avant tout l'alimentation (transfo et filtrage). Nexus "oublie?" de signaler les aspects remarquables de nos amplificateurs … Nexus a "omis?" de préciser que chacun des condensateurs vishay de filtrage (il y'en a 40) doit couter entre 2 et 3 Euro….une solution extrêmement couteuse jamais rencontrée à ce niveau de prix. Il a encore "omis?" de préciser qu'un transfo avec 4 bobinages différents cela doit couter une fortune (idem). Bref, une alimentation dont le cout de revient est démesurée par rapport au prix de vente - voila qui est étonnant pour un fabricant qui cherche à faire des économies de bout de chandelle en mettant des composants d'autoradio… ou qui conforte le fait que les vrais concepteurs (ceux qui soudent et qui écoutent) accordent autant d'importance à l'alimentation.
- Nexus fait un lien entre cout électronique et TDA : C'est faux pour les raisons ci-dessus mais aussi parce qu'une architecture à base de TDA (surtout en bridge) n'est pas moins chère (ou alors marginalement) qu'une architecture à base de transistors de puissance. Le TDA2050 est en réalité un composant extraordinaire pour des amplificateurs de puissance modeste avec une musicalité bien supérieure à beaucoup d'autres composants – (lorsqu'il est mis en œuvre avec un bon schéma ;-).
- Nexus affirme également que nos amplis comportent certains choix qui ne seraient même pas dignes d'un ampli japonais à 250 Euro : Volume avec circuit intégré/ CMOS de sélection de source/AOP sur RIAA
o Nous utilisons un circuit d'atténuation basé sur un potentiomètre Alps motorisé (et non une solution cheap comme il l'affirme ?!).
o Notre circuit de sélection de source est plus cher qu'une solution à relais telle qu'il l'évoque (?!) et nous avons choisi cette solution à dessein (le son)
o Des AOP sont presque toujours retenus dans les cartes phonos y compris dans des modèles très chers (?!). Là encore le schéma est plus important que le choix AOP ou transistors…

- Ainsi, en prétendant connaitre l'électronique Hifi et en prétendant avoir analysé en détail nos appareils, Nexus insinue que nos appareils doivent couter sur le plan de l'électronique "pas grand-chose" et divulgue des informations trompeuses sur nos produits.

- Au final, est ce que les amplificateurs StormAudio présentent un bon rapport composants électroniques/prix ? – je peux affirmer qu'il est très nettement supérieur à la moyenne du marché. Et pour cause, nous avons choisi en connaissance de cause de rentrer sur le marché avec un prix proportionnellement très bas par rapport à nos couts (électroniques et mécaniques) – d'où les hausses de prix projetées.

- Quant à Nexus, si il est sincère, je l'invite à ouvrir un amplificateur japonais ou un amplificateur audiophile sérieux, il pourrait avoir à revoir certaines de ces certitudes. Je l'invite surtout à écouter le résultat, cela devrait assurément lui ouvrir de nouveaux horizons.

NOS AMPLIFICATEURS SOUS L ANGLE TECHNOLOGIQUE


Nexus indique qu'il a lu et compris les brevets, que lui-même en a déposé 11. Il s'autoproclame "compétant"(sic) dans ce domaine (la Hifi Electronique) et affirme que tout ceci est très simple et pas nouveau et que cela ne peut pas marcher mieux qu'un correcteur de tonalité.

Étonnamment il accumule les erreurs et les approximations (ce qui ne l'empêche pas de passer pour un gourou pour de nombreux lecteurs qui n'ont pas d'autres sources...au royaume des aveugles…)

- Il explique : Si la source de puissance est d'impédance nulle (ampli classique avec fort taux d'amortissement, l'idéal d'il y'a encore 6 mois) le transfert de puissance est optimum quel que soit la charge. Il indique que les enceintes sont optimisées pour une impédance nulle

C'est une erreur conceptuelle. Un amplificateur StormAudio bien réglé ou un amplificateur à lampe transmet beaucoup mieux la puissance à une enceinte qu'une source de puissance à impédance nulle. …Et cela se mesure à l'oscilloscope… On n'explique pas tout dans les brevets… le but c'est de pouvoir empêcher quelqu'un de commercialiser un produit avec la même approche technologique pas d'expliquer le pourquoi du comment à tout un chacun.

Quant à l'idéal d'il y'a 6 mois... La plupart de ses conceptions (complétude des mesures qu'il mentionne pour apprécier la qualité de reproduction, facteur d'amortissement, distorsion...) témoigne plutot de conceptions datant d'il y'a 25 ans. Souvenons nous du Sharp Optonica et de ses mesures extraordinaires.

- Il dit avoir parfaitement compris un des brevets et notre approche et affirme que cela revient à mettre une résistance en série avec son amplificateur….il dit encore "c'est bête comme chou" Il indique encore que la technologie est piètrement expliqué dans Stéréo Prestige et qu'il en avait mal pour eux….

Il a du louper quelques étapes car cela ne revient pas du tout au même que de mettre en série une résistance sur un amplificateur à impédance nulle, même sur son simulateur numérique favori correctement utilisé (Spice) il devrait pouvoir le comprendre.

Il ne doit pas essayer (oui cela implique d'écouter) beaucoup d'ampli audiophile (en particulier à tube) Les enceintes sont ce qu'elles sont et il faut leur transmettre le mieux possible la puissance du signal (c'est justement le pourquoi de notre réglage).

Il y'a 30 ans certains ont cru que la solution était un ampli à transistors à fort taux de contre réaction et avec des courbes de tension parfaites… certains en sont resté là…d'autres ont compris que ce n'était pas si simple (pas seulement Storm). Et Storm est le seul sur le marché à proposer un réglage qui permette de transmettre aussi précisément la puissance du signal musical à des enceintes. C'est assez extraordinaire d'avoir un schéma que personne n'utilise avec un réglage qui n'existe chez personne d'autre et de lire que "c'est bête comme choux et pas forcément nouveau"

Pour ce qui est de Stéréo Prestige, c'est au choix soit : - Nexus à raison et les pros ont tort - soit c'est l'inverse… Au cas d'espèce les éditeurs de Stéréo Prestige sont loin d'être des billes en électronique (c'est même une vraie passion chez eux) et eux ont bien compris le principe…

- Nexus et d'autres pensent avoir compris que le réglage s'effectuait à l'oreille. C'est vrai.

Ils en concluent que c'est un correcteur de tonalité réglé au gré de l'utilisateur. C'est faux.

Pour une enceinte et un câble donné il y'a un et un seul bon reglage. Plus encore, ce même réglage peut être trouvé (et c'est reproductible) à l'aide d'un oscilloscope. Ce reglage est tres précis (au degré près), trop fort le son est trop tendu et les aigus sont agressifs et la scene sonore semble trop large, trop faible le son est trop amorti et la scene sonore est floue. (Mais je reviendrai par un autre post sur ce sujet).

En réalité une des grandes limites des amplificateurs actuels (et la grande force des excellents amplificateurs) concerne à mon avis les phénomènes de distorsion de phase (pour faire simple, lorsqu'un instrument joue, l'instrument est flou dans la scène sonore car les fréquences qui composent son timbre sont déphasées non uniformément). Un des principal apport de notre approche technologique est de mieux transmettre la puissance et justement de limiter ces phénomènes et de corriger "la myopie" que présentent la plupart des circuits d'amplification – ce qui fait que certains ressentent comme si l'acoustique de la pièce était modifiée. En fait cela retraduit un message sonore beaucoup lus cohérent en termes de phases d'où une spatialisation et une présence très supérieure.

En conclusion : Nexus est vraisemblablement (je lui souhaite) compétent pour ce qui est de l'assemblage de composants numériques…et du home-cinéma, mais il est en dehors de son champs de compétence pour ce qui est de la conception d'amplificateurs audio ce qui le conduit à affirmer à tort qu'il a compris une approche technologique originale et d'en retirer un certain nombre de conclusions erronées.

Je ne peux que l'inviter – tout comme les autres – à écouter sans préjugés et à se faire une idée par lui même.

A PROPOS DES INTERVENTIONS DE CERTAINS INTERVENANTS (Edité mais toujours visible ici : viewtopic.php?f=1030&t=29950022&start=75 )



Un grand merci à ceux qui ont tout lu. Un grand merci à nos 20 points de vente. Un grand merci à tous les audiophiles pour lesquels nous travaillons pour concevoir sans économiser notre énergie à faire des appareils qui soient capables de retranscrire l'émotion de la musique.

Et par dessus tout je vous encourage à écouter pour vous faire votre idée en prenant le temps de vous amuser à l'expérience du réglage StormFocus et son effet sur le réalisme de la scène sonore.

Sylvain
J-O StormAudio
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 9
Inscription: 02 Nov 2010 12:57
Localisation: Laval

Message » 03 Nov 2010 18:48

stand by :mdr:
Mahler
 
Messages: 12951
Inscription: 19 Mar 2006 18:27

Message » 03 Nov 2010 19:04

J-O StormAudio a écrit:... Pour autant, lorsque de nombreuses interventions nous semblent totalement déplacées et/ou erronées, tout le monde pourra comprendre, j'en suis certain, qu'il est très important pour nous d'éclaircir tout cela avant d'évoquer d'autres sujets, aussi passionnants puissent-ils être pour tout le monde ici.

Ceci étant dit, je laisse Sylvain, lorsque les choses seront plus calmes pour lui, le soin de continuer cette discussion : c'est lui qui, à StormAudio, possède toutes les compétences pour cela. [b]Cela ne ferme d'aucune manière la possibilité, par la suite, d'aborder les sujets listés plus haut par Nexus.6, il s'agit simplement pour nous de faire les choses dans l'ordre.
...

Bonsoir ,
Concernant "une des plus grandes innovations des 30 dernières années" , je pense que vous comprendrez que vous avez éveillé la curiosité d'un certain nombre d'entre nous. Maintenant ,il est clair qu'ils sont nombreux ceux qui aimeraient savoir en quoi votre procédé est si révolutionnaire. (surtout ceux qui font de l'électronique depuis plus de 30 ans et qui en ont déjà vu passer un certain nombre.)
Cdlt
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4155
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • online

Message » 03 Nov 2010 19:13

Bien sur que nous le comprenons, et c'est bien pour cela que nous sommes présents aujourd'hui sur ce forum, afin d'expliquer. Pour autant, et afin que la discussion qui s'est engagée continue sur un aspect constructif, il est important, voir indispensable pour nous, de procéder calmement, à notre rythme (vous vous en doutez, nous sommes très occupés par ailleurs), et sans griller les étapes.
Merci de votre compréhension
J-O StormAudio
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 9
Inscription: 02 Nov 2010 12:57
Localisation: Laval

Message » 03 Nov 2010 19:17

En attendant , pour les curieux, un peu de lecture :

J12 DISTORTION REDUCTION IN MOVING-COIL LOUDSPEAKER SYSTEMS USING CURRENT-DRIVE TECHNOLOGY, Mills, P.G.L., Hawksford, M.O.J., JAES, vol.37, no.3, pp.129-148, March 1989

J14 TRANSCONDUCTANCE POWER AMPLIFIER SYSTEMS FOR CURRENT-DRIVEN LOUDSPEAKERS, Mills, P.G.L., Hawksford, M.O.J., JAES, vol.37, no.10, pp.809- 822, October 1989
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4155
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • online

Interdit d'examiner le principe???

Message » 03 Nov 2010 19:18

Hummm... pas d'accord.

L'intérêt d'un brevet c'est de publier une solution afin de documenter ce que l'on désire voir protégé.

L'inconvénient d'un brevet, c'est que justement la solution est documentée donc accessible à l'examen (on peut citer un brevet concurent dans son propre brevet et le publier). Il va de soi que cet accès n'autorise pas un usage commercial par un concurrent. De plus n'importe quel concurrent, si il le désire à acces à ces données, gratuitement la plupart du temps sans violer aucune législation. N'importe quel concurent peut même ouvrir n'importe lequel de vos appareils, relever le schéma, faire des mesures et en parler, il n'est tenu à aucun secret.

D'où la question que l'on doit se poser quand on pose un brevet : ai-je plus intérêt à garder mon invention au secret ou à la protéger en la divulgant?

Cela va dépendre de l'invention elle-même, de l'art antérieur et du cabinet qui va rédiger le brevet et les revendications. Cela va dépendre si l'invention est facilement contournable (utilisation d'un principe identique sans enfreindre le brevet), si elle est détectable (un produit utilisant le brevet peut-il être soupçonné à la lecture des spec ou de son utilisation) etc...

Beaucoup de sociétés dans l'audio parlent de leurs brevets sans que l'on puisse en trouver un seul. Certains brevets posés par ailleurs n'ont aucune valeur. Beaucoup d'inventions n'en sont pas.
Dernière édition par Nexus.6 le 05 Nov 2010 18:39, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message