Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 15 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Harbeth relance la polémique tous les amplis sonnent pareil

Message » 30 Avr 2018 7:08

thierryvalk a écrit:Hummm, pas vraiment d'accord.
La mi-puissance pour un ampli de 50W c'est 25W, en SPL la différence sera bien faible.
Je pense qu'un bon ampli se doit de pouvoir passer les pointes sans saturer, mais cela c'est principalement le choix de l'utilisateur en fonction de ses enceintes.
Sinon, un ampli de 50W, si bien dimensionné, avec une musique à forte dynamique, va jouer la plus part du temps vers 1W voir moins. Et c'est là que les mesures sont malheureusement rares.


Choix des enceintes : il en a toujours été question... un petit ampli comme ça est rarement utilisé avec des enceintes à l'efficacité confortable, mais avec des biblios qui ont, bien souvent comme je l'ai systématiquement rappelé, une efficacité limitée...

Un mauvais ampli sera toujours moins bon qu'un bon ampli ! Les choses sont quand même simple... quand un ampli sort 50 watts sur une impulsion avec O,1 % de distorsion avant la brusque remontée et l'écrêtage, il sera toujours meilleur que le voisin qui délivrera sur la même impulsion ses 50 watts avec 10 % de distorsion juste avant l'écrêtage dans les mêmes conditions d'utilisation.

Et justement, le fait d'écouter de la musique compressée n'entraînera pas du tout le même comportement de l'amplificateur qu'écouter de la musique à forte dynamique... autant, il est facile de régler le niveau sonore quand on écoute de la musique compressée, autant il est plus difficile de le faire quand on écoute de la musique qui l'est beaucoup moins...

Quant aux mesures de distorsion à 1 watt voire moins, il y a un bail que cet aspect des mesures a été mis en avant sur HCFR ! Avec l'ami Scytales et quelques autres forumeurs nous avons beaucoup insisté sur cet aspect des choses...
Dernière édition par haskil le 30 Avr 2018 7:24, édité 1 fois.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Annonce

Message par Google » 30 Avr 2018 7:08

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Avr 2018 7:20

Robert64 a écrit:
haskil a écrit:...
Robert, ne crois-tu pas qu'il vaut mieux faire un bon amplificateur qui ne se met pas à tordre de façon importante à la moitié de sa puissance annoncée... comme ce NAD 320... qui économise sur l'alimentation, sur les radiateurs pour rejouer la fable de la grenouille qui veut se faire plus grosse que le boeuf... et ce modeste petit ampli est alors paré de vertus dynamique qu'il n'a pas...

Je préfère un ampli de 50 watts qui écrête à 50 watts après avoir maintenu ses taux de distorsions à un niveau faible qu'un ampli annoncé pour 50 watts en régime dynamique et qui commence à tordre de façon audible à la moitié...
...

On ne se comprend pas. Je le dis dans l'autre sens:
Il est tout à fait possible, si je veux passer des crêtes, de disons 50 W, de faire un ampli qui passe parfaitement et sans distorsion les crêtes en question. C'est principalement un problème de dimensionnement électrique (structure de l'étage de sortie, choix et courant max des transistors, marge de tension d'alim, etc...) Et ça, ce n'est pas très coûteux.
Par contre, et vu la nature transitoire de la musique, il n'y a aucun intérêt à dimensionner pour un régime permanent qui ne correspond à rien de physique.
C'est là le dimensionnement thermique qui lui fait appel à des éléments coûteux (système de refroidissement, alims, etc..)
Donc, un ampli qui passe parfaitement le 50W pendant des durées de l'ordre de la minute et une vingtaine de W en régime permanent (disons au delà de 1/4 heure)
Ne pas oublier que pour un classe B, les pertes thermiques sont maximales à puissance moitié (au moins sur charge résistive).
A+


On se comprend parfaitement, mais là on parle d'un amplificateur précis, mesuré par Mickey Cam... boundiou :oldy: :lol: Qui ne peut en aucun cas faire ce qu'il annonce même le temps de la mesure ! :lol: Et pas du tout ce dont tu parles...

Pour le reste, un amplificateur doit être bien dimensionné pour faire face aux variations d'impédances que tant d'enceintes modernes leur imposent...raet pour faire face à ces innombrables biblio dont l'efficacité est faible.
Et si un ampli est incapable de sortir et de tenir sa puissance maximale sans distordre de façon très importante sous une charge de 8 ohms, je me demande qu'elle sera la puissance qu'il pourra sortir sous 4 ohms et avec quelle distorsion et dans les mêmes conditions bien sûr... La même puissance sous 4 ohms que sous 8 ohms, voire une puissance inférieure comme on le voit souvent ?

Bref un bon amplificateur sera toujours meilleur q'un moins bon...

(Et puis les amplis de classe D dont nous disposons aujourd'hui nous permettent de nous affranchir dans une certaine mesure des radiateurs de refroidissement...)
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 30 Avr 2018 8:44

D'accord avec ça.
Je n'avais pas remarqué qu'il était question d'un ampli précis, pas très bien fichu. :ane:
Ma remarque se voulait d'ordre général.
A+
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4281
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 30 Avr 2018 12:23

Robert64 a écrit:D'accord avec ça.
Je n'avais pas remarqué qu'il était question d'un ampli précis, pas très bien fichu. :ane:
Ma remarque se voulait d'ordre général.
A+


:lol:

D'une façon générale : tu as raison. il est évident qu'un 'design bien réalisé d'ampli de classe A/B qui ferait qu'un ampli, sans distordre ou partir en fumée, pourrait tenir 30 secondes, 45 secondes ou 1 minute une puissance du double de celle qu'il pourrait tenir (là aussi sans faiblir et sans distordre) de façon continue serait parfaitement acceptable si son prix de vente public était plus bas.

Sinon autant réhabiliter les puissances fantaisistes annoncées par certains constructeurs dont l'ampli de 2 fois 30 watts RMS se transformait en 2 fois 120 watts IHF.... :oldy:

Note que j'ai un FDA annoncé pour 30 watts avec 10% de distorsion... j'en conclus qu'il fait "12 watts" avec 0,1 % de distorsion... je me demande d'ailleurs comment ils mesurent cette puissance et cette distorsion vu qu'un ampli numérique ne peut pas aller au-delà du 0 dB... et quand le numérique écrête.... ça fait scrouiitch... un petit bruit fort désagréable comme sur certains CD qui écrêtent...
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 50198
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Brésil
  • offline

Message » 30 Avr 2018 12:49

Si, il peut très bien dépasser le 0dB, il y a des gains possibles sur les entrées au niveau du DSP tout comme les biquads peuvent donner du gain.
Et même sans cela, avec le volume à fond (au minimum pour être précis) et signal à fond, la PWM arrivera dans les limites max et min donnant plus de disto.
thierryvalk
 
Messages: 5379
Inscription: 08 Mai 2012 9:39
Localisation: Belgique


Retourner vers Amplificateurs Intégrés