Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: bryce78 et 16 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

HK990, NAD C372/375 ou ......?

Message » 23 Jan 2011 0:35

Portkula a écrit:
mjpolo a écrit:C'est quoi la fonction « monitoring » ? je la voie pas

Portkula a écrit:La fonction spéciale‭ «‬monitoring‭» (‬réalisée sur différents amplis sous forme de‭ «‬TAPE MONITOR‭» ‬avec sa touche sur la face avant de l’ampli‭; ‬du sélecteur‭ «‬TAPE‭ ‬-‭ ‬SOURCE‭» ‬ou de deux sélecteurs séparés‭ ‬«INPUT SELECTOR‭» ‬et‭ «‬REC OUT‭» ‬sur la face avant de l’ampli‭)‬,‭ ‬la seule fonction qui permette de connecter et d’utiliser en mode pleinement valable tous‭ «‬processeurs sonores hors-bord‭» (é‬galiseurs,‭ ‬platines magnétophones 3 têtes avec fonction de monitoring, compresseurs,‭ ‬réverbérateurs, enhancers, harmonizers etc.‭)‬.

En cas de sélecteurs séparés « INPUT » et « REC OUT », il est impossible d’opérer la sélection des entrées avec la télécommande, donc moins commode.

mjpolo a écrit:…je voie pas d'utilité en hifi domestique ?

Et vous avez absolument droit à votre point de vue.

Comme d’autres, d’ailleurs, ont droit au leur, disant que le rôle de l’égaliseur, par exemple, dans le système de reproduction sonore est tel qu’il est un instrument évidemment indispensable pour :

1. Pouvoir obtenir une réponse en fréquences la moins irrégulière possible, résultante de la réponse en fréquences du système des haut-parleurs en interaction avec la réaction acoustique du local d’écoute (pour une seule zone d’écoute, bien sûr, puisque le champs acoustique change très sensiblement d’un point à autre).

2. Pouvoir compenser des défauts et irrégularités spectrales possibles de différents programmes écoutés. Y compris un éventuel traitement spectral « post-production » de fichiers déjà enregistrés à l’aide d’égaliseurs-logiciels dans des processeurs sonores logiciels.

3. Supprimer, dans la mesure du possible, le ronflement aux fréquences subsoniques et infra-basses de tourne-disques.

Le rôle aussi bien connu du compresseur de la gamme dynamique du son comme l’instrument permettant d’écouter des programmes à très grande gamme dynamique difficiles à écouter dans le milieu familial, ou bien de les écouter à bas niveaux le soir ou la nuit sans perdre totalement les passages piano. Le souci souvent « signalé » aux forums...

etc.

:-? un peu compliqué tout ça pour moi, même si très technique et très bien expliqué :wink: tu dois être de la partie :)

"3. Supprimer, dans la mesure du possible, le ronflement aux fréquences subsoniques et infra-basses de tourne-disques.

Le rôle aussi bien connu du compresseur de la gamme dynamique du son comme l’instrument permettant d’écouter des programmes à très grande gamme dynamique difficiles à écouter dans le milieu familial, ou bien de les écouter à bas niveaux le soir ou la nuit sans perdre totalement les passages piano. Le souci souvent « signalé » aux forums..."

effectivement, ces 2 aspects d'utilisation sont intéressants :idee:
mjpolo
 
Messages: 985
Inscription: 06 Avr 2010 21:45
Localisation: Entre 2 mers (33)
  • offline

Message » 23 Jan 2011 1:10

lefty a écrit:L'égaliseur est à placer entre la source et l'ampli...

« LA source » ? Votre réponse péremptoire n’autorise la possession que d’une seule source dans le système de l’utilisateur ?..

Et même si cette source est unique et elle est une platine tourne-disque sans préampli-correcteur RIAA qui envoie le signal à un ampli doté de préampli-correcteur RIAA, cela rend votre schéma impraticable...

Et que feront les possesseurs de deux, trois ou plus de sources (moi, par exemple, j’en ai six) avec votre schéma ? Ils arracheront leurs composants du système de leur place pour arracher et rebrancher les câbles des sources à l’égaliseur chaque fois qu’il faudra changer de source à écouter, à enregister (numériser), à analyser etc. ?

C’est pour que l’égaliseur, tout comme tout autre « processeur sonore » externe puisse jouer son rôle d’une façon universelle, qu’il existe depuis des dixaines d’années la fonction « monitoring » sur les amplificateurs, réalisée sous différentes formes que j’ai décrites plus haut, dont la plus répandue est connue sous le nom de « TAPE MONITOR ».

Pour les cas où cette fonction n’existe pas sur l’ampli, il existe des modèles d’égaliseurs munis de sélecteurs de sources, mais ils sont vraiment des raretés... La difficulté pouvant être surmontée par voie d’acheter (ou d’en commander la confection) d’un commutateur d’entrées externe à connecter sur l’entrée « LINE IN » de l’égaliseur. Mais dans ce cas, on ne pourra connecter une platine tourne-disque sans préampli-correcteur RIAA décrite plus haut à l’égaliseur, que via un préampli-correcteur RIAA séparé.
Portkula
 
Messages: 251
Inscription: 01 Fév 2010 23:33
  • offline

Message » 23 Jan 2011 1:29

mjpolo a écrit:un peu compliqué tout ça pour moi...

Au début, peut-être...
mjpolo a écrit::wink: tu dois être de la partie

C’est vrai, j’ai deux égaliseurs graphiques séparés dans mon système depuis des années, et tous les cinq amplis intégrés que j’ai eus (dont celui actuel) ont toujours eu la fonction « monitoring ».
Portkula
 
Messages: 251
Inscription: 01 Fév 2010 23:33
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés