Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot], Google [Bot] et 30 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Icos 270 vs MOON I5

Message » 08 Sep 2005 23:32

ICOS 270 + S25 : Ouah le pied!!

Comme certains d’entre vous l’on constaté, parfois avec étonnement, j’ai troqué mon excellent SIM AUDIO MOON I5 pour un véritable pur-sang qui se prénomme ICOS 270 tout cela pour conduire les superbes S25 qui trônent dans mon salon depuis un an déjà.

Alors pourquoi ce changement et quel est l’apport de l’ICOS.

Dans un premier temps je dois préciser que l’ICOS était depuis longtemps dans ma short liste suite à une écoute comparative mémorable entre ce dernier et un MOON I3 sur des D15. Il y a des chocs comme cela qui vous marquent définitivement.
L’ICOS surpassait l’I3 et a peu près tout ce que j’avais pu modestement écouter à l’époque (il est vrai plutôt dans la gamme I3) sur tout les critères et en particulier sur le plaisir d’écoute avec des timbres magnifiques ( je me souviens particulièrement du piano de Keith Jarrett sur Koln concert qu’un client avait mis, c’était assez fabuleux, bien que je ne soit pas un accroc de ce pianiste). Mais il restait au prix du neuf hors de mes moyens.

Et l’histoire a voulu qu’un I5 d’occase, dont j’avais pu également constaté la bien meilleur performance que l’I3, se présente sur ma route , d’où mon petit détours par l’I5, avant de trouver un 270 sur le marché de l’occasion, à un prix décent.

Je sais que l’ICOS 270 ne fait pas ici l’unanimité notamment des « tubistes », alors que justement l’ICOS a, à mes yeux (ou plutôt mes oreilles), tout ce qui manque au tube : rapidité, précision et grave somptueux.
Je constate aussi que ceux qui ont le bonheur d’avoir goûté à ses immenses qualités (plus ou moins mises en valeur selon l’association des autres éléments bien sur) ont du mal à s’en démettre (j’hésitais entre s’en remettre et s’en défaire). Nota : celui qui me l’a cédé en avait 2.
Je peux aussi affirmer que ce n’est pas le look qui m’a convaincu, car le genre « pierre tombale », et « dorure Marie Antoinette » n’est vraiment pas mon style. :mdr:

(Alors que le MOON de ce côté là est à mon goût très design.)
Je dois donc le supporter visuellement (bon là j’en fait peut être un peu trop !) , pourtant dès qu’il chante, on oublie instantanément le plumage de la bête. :lol:

Bon allez, qu’est ce qu’il apporte ce 270 …...':o'

Je dirais en préambule que mes commentaires ne sont bien sur valables que dans le contexte des S25 + Ikemi, et ne sauraient représenter un avis « absolu », et en particulier les capacités et qualités du MOON sont certainement mis en difficulté (relative) avec les S25, mais peuvent s’exprimer beaucoup mieux avec des enceintes plus faciles (je le trouvais fabuleux avec mes anciennes Elipson).

Ce qui frappe d’entrée de jeu (et dès la mise sous tension) c’est la formidable transparence , et la clarté de l’ICOS (ce qui ne veux pas dire clairet, car de la matière il y en a et de toute beauté) associé à une matière sonore qui donne aux instruments une densité particulière . Il y a énormément d’air entre les instruments. L’expression « un voile disparaît » est tout à fait appropriée. Et pourtant la transparence du I5 est également significative.
La précision, et la rapidité du 270 sont aussi au summum. Bien meilleures que le MOON, et j’ai eu l’occasion de constater chez mon vendeur qu’il dépassait également l’Audiomat Opéra sur ce critère (qui n’est pas non plus des plus mauvais côté plaisir d’écoute).

Une réponse en fréquence plus étendue que le MOON, avec un grave plus lisible, d’une profondeur , d’une tension et d’une fermeté pour moi jamais entendue ailleurs avec les S25, y compris avec des blocs mono Vincent + 2 fois plus puissants.
Le morceau n° 7 du disque de Patricia Barber « Night club » est très démonstratif à ce sujet. Le claquement des cordes de la contrebasse est gigantesque de vérité et de fermeté.

Une subtilité des timbre associé à la précision qui me laisse baba.':P'
Et là les S25 y sont certainement aussi pour quelque chose.

Avec l’ICOS, on peut percevoir toute la subtilité du toucher de l’archet sur les cordes d’un violon, on appréhende parfaitement le geste du musicien. Ecouter Jordi Savall prend une nouvelle dimension . Au de là de la note transmise par l’instrument, on perçoit toute la modulation de la vibration de la corde et ses nuances qui enrichissent la perception globale d’une infinité de micro information et qui apporte une impression assez fabuleuse de présence. L’instrument est là devant moi !
En photo, on appelle cela le piqué, ces micro informations apportées par chaque « pixel » qui donnent à l’image globale toute sa richesse et sa subtilité.

Les attaques de notes sont extrêmement rapide, et la modulation de chaque note est extrêmement riche. Sur le disque de luth Dowland A Dream la précision de l’attaque des cordes est restituée dans toute sa richesse et sa diversité: du plus petit frottement au picking énergique. Il semble qu’il ne manque rien depuis l’attaque jusqu’à l’extinction de la note !
C’est ce qui est surprenant, car le son de la note joué n’est pas sec, il a de la rondeur, de l’amplitude, du volume, une durée, bref une existence propre dans l’air.

Le disque d’Hellène Grimaud (chopin + rachmaninov) est une vrai splendeur de réalisme ! Le piano a une enveloppe sonore telle que l’on croirait le piano dans la pièce. Et toutes les nuances du jeu sont restituée avec un vérité époustouflante : les attaques sont tantôt foudroyantes tantôt d’un velours des plus doux. Il y a de la matière, de la nuance, et une lisibilité extrême. Toutes les notes trouvent leur espace et leur longueur selon la frappe sur le clavier. C’est incroyable de précision. On est envoûté par ce que l’on entend.

Bien sur toutes les micro informations des timbres de la voix sont retransmis avec précisions, le morceau de Mark Curry qui sert de référence à la NRDS en témoigne, quel détail ! quelle précision ! mais aussi vérité, ce qui signifie que ce n’est pas toujours du meilleur effet lorsque cela n’est pas maîtrisé par le chanteur (respiration, claquement de langue et autres sons disgracieux que l’on entend parfois avec certains) .

Et oui, avec l’ICOS et les S25 on entend tout.

J’ai été surpris par certain commentaire ici et là sur le forum de personnes qui se plaignent de la « trop grande » rapidité d’un ampli. Qu’est ce que cela veut dire ? Est ce que trop rapide signifie « sec », « aigre » ? Ce n’est pas du tout le cas de l’ICOS.

Sur les sons de percussion, avec le MOON j’avais l’impression d’avoir atteint des sommets (rapidité et dynamique). Avec l’ICOS c’est encore plus riche : chaque étape entre la frappe et la fin de la résonance de peau est encore plus nette, plus détourée. C’est plus tendu également, alors que le MOON paraît par contre plus timbré (plus rond ?). Les grands toms indiens sur Trilok Gurtu ont une profondeur et une lisibilité de timbre incroyables. Ils ne couvrent aucunement ce qui se trouve devant comme on peut le constater sur d’autres amplis.

Les voix de soprano monte très haut avec une beauté cristalline, sans jamais franchir le cap d’une quelconque dureté, même à haut niveau sonore. Que ce soit Montserat Figueras, Loreena Mc Kennitt ou bien Rebecca Pidgeon, c’est la même pureté. Dans ce cas c’est ma pièce qui vient limiter cette capacité. Elle est actuellement trop claire et demande à être plus amortie. Sur ce point, c’était déjà vrai avec le MOON.

Là également la douceur du MOON donne l’impression (subjective) qu’il monte moins haut.

Je comprend d’ailleurs que certains n’aime pas ce côté analytique et préfèrent se laisser porter par un flot musical plus approximatif, et plus doux, moins rapide qui gomme ces détails, arrondit les angles.
Mais pour moi les détails contribuent totalement à la perception de ce que l’artiste a mis comme sensibilité dans son jeu (quelque soit l’instrument d’ailleurs), et cela participe à me faire me fait vibrer (de plaisir). ':oops:'

Certains vont se dire, le MOON ce doit être une sacré daube. Je les rassure, il n’en est rien, mais l’ICOS va tellement plus loin (avec les S25 s’entend). Et puis c’est aussi ce que je recherche.

C’est un peu comme avec le vin : certains sont techniquement bien faits, mais d’autres ont en plus cette touche, ce petit quelque chose de plus qui décuple le plaisir. 270+ S25 c’est du très grand Vintage.

Les deux seuls points ou le MOON (AMHA) dépasserait l’ICOS sont la dynamique, et la précision de la scène sonore.
Et encore, je dois préciser et relativiser.

Pour ce qui est de la dynamique, je me demande si la solidité et la facilité de l’ICOS lors des éclats de masse orchestrale ne me trompent pas sur ce critère. Le passage de la douceur à quelque chose de plus vif avec le Moon , sur les forte, donne une impression subjective de plus de dynamique (peut être due au passage de la classe A à la classe AB sur le Moon ?).
Du fait de son extrême transparence, l’écoute avec l’ICOs est déjà excellente à bas niveau. Le MOON demande dès le départ d'être un peu boosté pour donner toute sa mesure avec les S25, ce qui fait que je devais écouté sans doute à niveau plus élevé.

Quant à l’image de la scène sonore, elle est très très précise sur le Moon. L’image de chaque instrument est très focalisée en un point précis, toujours assez en retrait par rapport aux enceintes (on est jamais à moins de 5m de la scène). Sur l’ICOS l’image de chaque instrument est plus large (surtout sur les voix), occupe plus d’espace latéral et peut se situer plus en avant notamment sur les voix, sans jamais dépasser la ligne des enceintes (on est à 2,5 m de la scène). La dimension de l’image est beaucoup plus sensible au placement des enceintes et de la position d’écoute avec l’ICOS.
J’imagine d’ailleurs assez bien que sur certaines enceintes le médium puisse être en avant avec l’ICOS, ce qui n’est jamais le cas avec les S25.
Et pourtant il y a plus d’air autour des instruments, ils sont plus détourés. C’est assez contradictoire n’est ce pas.
En profondeur, les ambiances de salle sont encore mieux restituées sur l’ICOS, toujours ces détails (ce qui n’est pas peu dire car sur le MOON c’était pour moi une grande qualité) et cela apporte donc un mieux sur l’étagement des instruments. Sur la troisième de Mahler par Boulez, c’est holographique ! Le triangle et les toms sont bien placés en profondeur et en hauteur. Avec le Moon, ils étaient là aussi, mais plus tassés avec le reste de l’orchestre en profondeur

Pour conclure, une seule réflexion de mon WAF en dit long sur l’apport de l’ICOS sur mon système : « j’aurais jamais imaginé qu’en changeant d’ampli on puisse avoir une tel différence». Et dieu sait qu’elle n’a pas de parti pris sur le sujet.

Deux conclusions :

Un, je pense vraiment que la mariage ICOS 270 et S25 est fabuleux, et que la dynaudio n’a pas forcément besoin de « beaucoup » de watt, mais de « bon » watt.(ce qui ne veut pas dire que beaucoup de bon watt nuisent, mais qu’en la matière la qualité prime sur la quantité)

Deux , il va vraiment falloir que je m’intéresse sérieusement au traitement acoustique de ma pièce qui doit être maintenant et de loin le point faible de mon système. Les posts sur le TACT RCS m’intéressent au plus haut point.

A ce propos, j’ai écouté il y quelques semaines un concert à la Madeleine. Une réverbération terrible. A chaque finale, deux à trois secondes se passe avant l’extinction des notes, avec pratiquement pas d’atténuation dans la première seconde ce qui fait qu’on entendait un brouhahas de violon, et plus aucune dynamique. Une mini chaîne à 200 Zoros faisait mieux. Quel dommage !
De retour chez moi j’ai été obligé de m’en remettre par une petite écoute, et là que du bonheur !

A+
Jacques
peter.pan
 
Messages: 1778
Inscription: 01 Aoû 2003 22:46
Localisation: paris
  • offline

Annonce

Message par Google » 08 Sep 2005 23:32

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 09 Sep 2005 3:59

Salut,

Chapeau pour ton CR ! Il est riche , bien construit et surtout bien argumenté. Peux-tu nous préciser quels cables MPC tu utilises avec ce système ?

Cordialement,

Lucien.
luthib
 
Messages: 182
Inscription: 13 Fév 2002 2:00
Localisation: Antilles
  • offline

Message » 09 Sep 2005 4:57

Bonjour
ICOS et moi :
http://www.homecinema-fr.com/forum/view ... os&start=0

Jacques, content que vous aillez su dégager le potentiel de l’ICOS 270, ce que je n’ai su faire. :oops:
J’ai opté pour l’AVI S21 MI, l’avez-vous comparer à l’ICOS ?
Mouss :wink:
HAKEM
 
Messages: 2983
Inscription: 04 Juil 2002 7:39
Localisation: CLERMONT FERRAND
  • online

Message » 09 Sep 2005 6:40

Salut Jacques, très beau CR.

il faudra que l'on s'organise un comparatif avec le brinkmann.

à+ :wink:
Laziz
 
Messages: 1140
Inscription: 10 Déc 2003 10:17
Localisation: 92
  • offline

Message » 09 Sep 2005 7:58

Mefies-toi de l'association RCS + Icos, tu risque de perdre la magie des timbres au passage.
j'en ai fait l'amère experience avec EERA DL1+RCS+ICOS 370.

Fais-toi prêter un RCS avant achat pour définir si c'est cela qui te convient.
fyx
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 1568
Inscription: 06 Fév 2004 9:32
  • offline

Message » 09 Sep 2005 8:51

Bravo pour ce magnifique CR où passion et plaisir sont réellement palpables, certainement comme la matière sonore de ton système :D
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 09 Sep 2005 9:26

Très beau cr, très enthousiasment.
Le lecteur Icos me parait tellement au dessus de l'Ikemi que je me demande si tu ne vas finir
complètement marbré.
En tout cas ce créateur alsacien amha, a du talent pour le naturel....
Peregolese
 
Messages: 2175
Inscription: 28 Fév 2003 23:57
  • offline

Message » 09 Sep 2005 9:37

Peregolese a écrit:Très beau cr, très enthousiasment.
Le lecteur Icos me parait tellement au dessus de l'Ikemi que je me demande si tu ne vas finir
complètement marbré.
En tout cas ce créateur alsacien amha, a du talent pour le naturel....


+1 :D
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

icos

Message » 09 Sep 2005 9:40

bravo très beau cr, j'ai un client qui a la même config, sauf lecteur, pas encore acheté le Fado.
content de trouver quelqu'un qui apprécie le 270 à sa juste valeur, c'est un ampli exceptionnel, je l'ai en magasin ainsi que la Dédicace 2120 + fADO+ALS+Dac Tablette
que duuuuuuuuu bonheur
bien que ne distribuant pas DYNAUDIO, j'avais trouvé l'association avec les S25 exceptionnelle dans tous les domaines
distribuant également MPC, ayant un IKEMI, l'ensemble est parfait
de la bonne musique pendant de longues années
attention au Tact, faire un essai avant, il y a peut être autre chose à faire dans ta pièce, tapis, double rideau épais si réverbe, sinon ne pas hésiter à bouger les enceintes de quelques cm :wink:
jm
jmaudio
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 167
Inscription: 22 Avr 2004 19:03
Localisation: DIJON
  • offline

Message » 09 Sep 2005 10:01

Bonjour,

Cela fait bien plaisir à lire.

Bonnes et hereuses écoutes,
TuanJ13
 
Messages: 1892
Inscription: 05 Nov 2002 16:43
  • offline

Message » 09 Sep 2005 11:52

luthib a écrit:Salut,

Chapeau pour ton CR ! Il est riche , bien construit et surtout bien argumenté. Peux-tu nous préciser quels cables MPC tu utilises avec ce système ?

Cordialement,

Lucien.


J'utilise du MPC evidence en modulation. Très bon cable, avec des timbres majestueux :lol:
Cdt
Jacques
peter.pan
 
Messages: 1778
Inscription: 01 Aoû 2003 22:46
Localisation: paris
  • offline

Message » 09 Sep 2005 17:10

Peregolese a écrit: je me demande si tu ne vas finir
complètement marbré?

Aurais-je précédé Maître-Gilles ?!
http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?t=29792807
Peregolese
 
Messages: 2175
Inscription: 28 Fév 2003 23:57
  • offline

Message » 09 Sep 2005 22:09

TuanJ13 a écrit:Bonjour,

Cela fait bien plaisir à lire.

Bonnes et hereuses écoutes,


Salut Gilles,

Quelle coincidence : 2 CR sur ICOS à quelques heures d'intervale.

Ton CR donne envie de l'écouter ce FADO :lol:

A+
Jacques
peter.pan
 
Messages: 1778
Inscription: 01 Aoû 2003 22:46
Localisation: paris
  • offline

Message » 09 Sep 2005 22:29

peter.pan a écrit:
TuanJ13 a écrit:Bonjour,

Cela fait bien plaisir à lire.

Bonnes et hereuses écoutes,


Salut Gilles,

Quelle coincidence : 2 CR sur ICOS à quelques heures d'intervale.

Ton CR donne envie de l'écouter ce FADO :lol:

A+
Jacques


Ce n'est pas une coïncidence. J'y pensais depuis un certain temps. Ton CR et ton enthousiasme a fini par me convaincre de témoigner à mon tour.
TuanJ13
 
Messages: 1892
Inscription: 05 Nov 2002 16:43
  • offline

Message » 10 Sep 2005 8:23

:wink:
peter.pan
 
Messages: 1778
Inscription: 01 Aoû 2003 22:46
Localisation: paris
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message