Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Exabot [Bot], Grevious88, jeoffrey59 et 23 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

La cryogénisation : le miracle pour les tubes ?

Message » 30 Juin 2004 18:26

C'est ce que je voulais dire par "tu plaisantes ;-)"

Déjà que leur température loufoque de l'azote liquide fait douter du sérieux du texte, alors quand on creuse un peu ...
J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiste .... ouillllllle
Finalement la HiFi c'est pas mal ;-)
Avatar de l’utilisateur
Kador
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3409
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: 31 cassoulpif

Annonce

Message par Google » 30 Juin 2004 18:26

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Juin 2004 18:57

n.d.b a écrit:Alain, il n'y a pas de secret dans la métallurgie, ...
... Autre chose : Nitrogen (en anglais) = Azote = N (dans le tableau périodique)


:o Je ne saurais dire si tout est vrai (à part peut-être le coup de l'age de bronze, je pencherais plutôt pour le fer), mais +1 dans tous les cas, sincèrement épaté.
Dernière édition par charlesBis le 30 Juin 2004 18:57, édité 1 fois.
charlesBis
 
Messages: 603
Inscription: 11 Fév 2004 15:30
  • offline

Message » 30 Juin 2004 18:57

Alain, il n'y a pas de secret dans la métallurgie, la trempe, le revenu, le recuit sont toutes des méthodes archiconnues depuis l'age de bronze et sont toujours utilisées aujourd'hui, y compris l'étuvage qui lui sert bien de déstressant à un matériau. Elles sont toutes je dis bien toutes fondée sur le principe d'élévation en température puis de refroidissement, JAMAIS l'inverse.


Ai-je jamais écrit l'inverse ? :o


Sauf que les architectes-restaurateurs du XIXe ont fait des ravages en remplaçant les tirants du moyen-age par des aciers laminés à froid... Ils avaient oubliés ce que le maréchal ferrant du coin savait encore... lui qui cuit, martèle, refroidit dans l'eau, recuit, remartèle et re-refroidit des dizaines de fois.

Aujourd'ui on utilise de l'invar, si ma mémoire ne me fait pas défaut. J'ai visité quelques chantiers de restauration...


Alain :wink:
Dernière édition par haskil le 30 Juin 2004 19:12, édité 2 fois.
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 30 Juin 2004 19:01

Pas si loufoque la température, ils ont simplement oublié le moins. Petite précision -196°C est la température d'ébullition de l'azote. En fait il est liquide en dessous et comme l'eau bout de manière constante à +100 °C (à 1 bar....), l'azote bout à la température constante de -196°C. Dans un réceptacle, l'azote liquide bout, il part donc en gaz, mais le liquite qui reste est bien à -196°C.
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 30 Juin 2004 19:13

Pour Alain : je n'ai pas dit "au contraire" :wink:
Je précisais... mais tu as raison, on fait souvent pire quand on croit réinventer mieux.

Les piliers de Beauvais sont, il me semble, remplis de plomb. En quelque sorte le béton armé de l'époque. Le chaînage métallique est lui en ferraille, mais Beauvais est un exemple à part avec sa voûte mal calculée, qui s'est effondrée. Depuis la cathédrale tient par des artifices dont on peut bien comprendre l'echec pour certains...

Pour charlesbis : l'age de bronze c'est avant l'age de fer. On peut dire que c'est le départ de la métallurgie. Mais le bronze pour faire des armes, c'est moins bien que le fer, d'où la superiorité des civilisations qui, les premières, maîtrisent le fer.
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 30 Juin 2004 19:14

n.d.b a écrit:Pas si loufoque la température, ils ont simplement oublié le moins. Petite précision -196°C est la température d'ébullition de l'azote. En fait il est liquide en dessous et comme l'eau bout de manière constante à +100 °C (à 1 bar....), l'azote bout à la température constante de -196°C. Dans un réceptacle, l'azote liquide bout, il part donc en gaz, mais le liquite qui reste est bien à -196°C.


Ils ont oublie LES moins devant les deux températures, c'est donc qu'ils n'ont absolument rien cherché à comprendre.
J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiste .... ouillllllle
Finalement la HiFi c'est pas mal ;-)
Avatar de l’utilisateur
Kador
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3409
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: 31 cassoulpif

Message » 30 Juin 2004 19:25

n.d.b a écrit:Pour Alain : je n'ai pas dit "au contraire" :wink:
Je précisais... mais tu as raison, on fait souvent pire quand on croit réinventer mieux.

Les piliers de Beauvais sont, il me semble, remplis de plomb. En quelque sorte le béton armé de l'époque. Le chaînage métallique est lui en ferraille, mais Beauvais est un exemple à part avec sa voûte mal calculée, qui s'est effondrée. Depuis la cathédrale tient par des artifices dont on peut bien comprendre l'echec pour certains...

Pour charlesbis : l'age de bronze c'est avant l'age de fer. On peut dire que c'est le départ de la métallurgie. Mais le bronze pour faire des armes, c'est moins bien que le fer, d'où la superiorité des civilisations qui, les premières, maîtrisent le fer.


Non, les pilliers de Beauvais ont été remplis à mesure de la construction d'un mélange hétérogêne de pierraille et de terre comme de nombreuses construction de l'époque : pierre solidement ajustée à l'extérieur, remplissage entre les deux !

En plus les piliers font une quarantaine de mètres de hauteur pour un diamètre au maximum de 3 mètres ! En plus, la charpente est pourrie... ce qui écarte l'arc ou plutot ne le maintient plus !

Il y a plusieurs types de ferrailles : visibles et invisibles...

Sans ces tirants métalliques, la sainte chapelle serait par terre ! Et on ne les voit pas !

Mais ce n'est pas un exemple à part pour ce qui est des erreurs de restauration ! Ce fut malheureusement fréquent ! reste qu'elle n'a jamais été finie et qu'elle s'est effondrée en partie et très tôt (au XIIIe je crois !).

Il y a des tirants en métal qui étaient visibles et ont été retirés pour des soucis esthétiques :o et d'autres remplacés par un acier qui s'est corrodé !

Quant à la métallurgie, elle est bien née à l'âge de bronze !

Notez que certains humains vivent encore avant cet âge sur nôtre planète, on l'oublie trop souvent et pour certains même pas au néolithique, même pas au paléolithique : juste à l'âge de feu ! Enfin, c'est un peu plus compliqué, mais c'est ça dans les grandes lignes : les tribus de chasseurs de l'Amazonie, par exemple dont certaines, on le sait, n'ont pas eu de contacts avec notre civilisation ! On en a trouvé une au Brésil, il n'y a pas si longtemps. Et l'on pense que dans le sud de la Guyane française une petite tribu de chasseurs nomades se baladent. Des trâces ont été trouvées de campements furtifs :wink:

Les tubes, comment dire, ils s'en tamponnent le coquillard :wink:


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 30 Juin 2004 20:07

n.d.b a écrit:Pour charlesbis : l'age de bronze c'est avant l'age de fer. On peut dire que c'est le départ de la métallurgie. Mais le bronze pour faire des armes, c'est moins bien que le fer, d'où la superiorité des civilisations qui, les premières, maîtrisent le fer.


Tout cela, je l'avais déjà intégré, je suggérais juste que les secrets de métallurgie que tu évoquais dataient peut-être davantage de l'age de fer (qui a suivi) que de l'age de bronze (que tu mentionnais), secrets qui permirent notament de faire des épées tendre en leur âme (pour ne pas casser) et dures en périphérie (pour être tranchantes et résister). Les elfes, eux, connaissaient peut-être tout cela depuis plus longtemps :wink:
charlesBis
 
Messages: 603
Inscription: 11 Fév 2004 15:30
  • offline

Message » 30 Juin 2004 22:00

charlesBis a écrit:
n.d.b a écrit:Pour charlesbis : l'age de bronze c'est avant l'age de fer. On peut dire que c'est le départ de la métallurgie. Mais le bronze pour faire des armes, c'est moins bien que le fer, d'où la superiorité des civilisations qui, les premières, maîtrisent le fer.


Tout cela, je l'avais déjà intégré, je suggérais juste que les secrets de métallurgie que tu évoquais dataient peut-être davantage de l'age de fer (qui a suivi) que de l'age de bronze (que tu mentionnais), secrets qui permirent notament de faire des épées tendre en leur âme (pour ne pas casser) et dures en périphérie (pour être tranchantes et résister). Les elfes, eux, connaissaient peut-être tout cela depuis plus longtemps :wink:


Oui mais là tu triches c'est de l'age du mithril dont tu parles et y'a rien de meiux que le mithril...
n.d.b
 
Messages: 2076
Inscription: 19 Mar 2003 23:44
  • offline

Message » 01 Juil 2004 10:24

Kador a écrit:Euvrard, sans vouloir être moqueur, tu es un bon candidat pour les marketeux adeptes de la justification scientifique à 1euro ....


Kador

Qui t'as dit que j'y croyais, je vux juste préciser le cycle pour clarifier certains points. :roll:

De la à en acheter :wink:
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline

Message » 01 Juil 2004 10:32

...
Dernière édition par Rémy_B le 29 Juil 2004 13:46, édité 1 fois.
Rémy_B
 
Messages: 5143
Inscription: 24 Mai 2001 2:00
Localisation: mons belgique

Message » 01 Juil 2004 10:34

...
Dernière édition par Rémy_B le 29 Juil 2004 13:46, édité 1 fois.
Rémy_B
 
Messages: 5143
Inscription: 24 Mai 2001 2:00
Localisation: mons belgique

Message » 01 Juil 2004 14:08

Salut,

La cryogénisation du métal permet de réduire le "grain" de l'"arrangement" moléculaire, tout comme la trempe, le recuit et autres cémentations ( qui apporte du carbone pour traiter en surface ). Ca marche pour l'acier comme le cuivre et autres métaux...

Chaque opération agit sur la taille du grain, plus le grain est petit, moins l'oxydation apparaît.

En ferronerie, quand on martèle, on écrase et étire le grain qui peut rompre d'ou l'interet des chauffes et refroidissment successifs pour réduire le grain.

Cette technique qui s'applique à des domaines industrielles ( étirage ou tréfilerie ) ou artisanales ( maréchal ferrand ) a servi il y a bien longtemps au maître forgeron japonais pour leur sabre et pour les lames de Tolède ( épée ) et encore les lames damasquinées ( lame Damas ). Ces traitements de métaux superposés ont permis d'apporter souplesse et résistance à ces matériaux etc.....

Enfin pour les tubes, la cryo devrait apporte une réduction des grains des zones pliées pour éviter leur rupture.

Enfin, je crois ...... :oops:

A+
Taz92
 
Messages: 139
Inscription: 18 Avr 2003 7:00
Localisation: Saint Cloud
  • offline

Message » 01 Juil 2004 14:34

Ni le maréchal ferrand, ni les forgerons japonais, italien, n'ont fait de cryogénisation (ça n'existait pas). Toutes ces méthodes reposent sur des processus impliquent chauffage PUIS refroidissement, plus ou moins rapide selon l'effet recherché. Les procédés purement mécaniques (martelage, étirement), reposent sur les mêmes bases.

Je doute fort de ta première phrase : je ne me souviens pas avoir étudié de processus impliquant la cryogénisation pour diminuer les tailles de grain.
J'aurais voulu être un artiiiiiiiiiiiste .... ouillllllle
Finalement la HiFi c'est pas mal ;-)
Avatar de l’utilisateur
Kador
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3409
Inscription: 14 Mar 2002 2:00
Localisation: 31 cassoulpif

Message » 02 Juil 2004 10:49

Rémy_B a écrit:Salut,

Tubedépot n'est pas le seul à "cryogeniser" ses tubes, d'autres vendeurs le font aussi , c'est "à la mode"... C'est censé réduire les effets microphoniques des tubes, je n'ai pas encore eu l'occasion de tester(vu le prix des tubes ... :( ). C'est un traitement qui est effectué sur les tubes NOS déjà montés, pas sur chaque élément du tube avant fabrication. Pour ce qui est d'augmenter la valeur du vide dans le tube grace à ce procédé j'ai un gros doute... réduire les effets microphoniques pourquoi pas mais le reste... La valeur du vide d'un tube est +- constante pendant toute sa vie, le getter absorbe les résidus de gaz dans le tube, à la fin de vie du tube le getter n'a plus la meme efficacité dans ce cas on peut parfois constater un vide de moins en moins poussé dans le tube. Si quelqu'un a deux tubes identiques, un "cryogénisé", l'autre pas, je peux mesurer le vide pour en avoir le coeur net..

Rémy


Exact il y a aussi

http://www.fatwyre.com/newspecials.html

Eux ils appellent sa des tubes NOS cryo ultra low noise... apparement ce sont les tubes utilisés dans les Mig 27.... 8)

75 USD piéce....

Dans un moment d'égarement j'en ai acheté un paire :lol:,
Lorsque je les ai mis dans mon ampli j'ai eu vraiment peur, le son est devenu sec et étriqué.
Mais aprés 48 heures de rodages tout est devenu magique...
Cela transforme véritablement tout ampli et préampli contenant des 6DJ8,6922 et autres compatibles...

Le prix peu parraitre un peu élevé, mais vu l'effet, ce n'est pas vraiment plus cher q'une bonne paire de cable.

Avis aux propriétaires d'AR dont la majorité de leur préamp en sont garnis.... Moi même dans mon SP9.... :P
chardonnet
 
Messages: 659
Inscription: 14 Oct 2003 12:01


Retourner vers Amplificateurs Intégrés