Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 26 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

LA MAGIE DU TUBE : MYTHE OU REALITE ?

Message » 15 Déc 2007 16:51

Et le 21 ième siècle sera peut être celui du rassemblement entre les tubeux et tortoreux sous la houlette de la classe D de qualité qui allie finesse, justesse des timbres, avec un rendement hors norme, geste non négligable pour la planète ! :lol: Comment je fais de la provoc ? 8)

En tout cas, je ne vis que du bonheur avec une instal quasi full classe D !
Mon installation est visible sur Le Home Cinema.com
LGDS
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2513
Inscription: 14 Nov 2002 22:18
Localisation: Ile de France
  • offline

Annonce

Message par Google » 15 Déc 2007 16:51

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 15 Déc 2007 17:36

bigwig a écrit: Comment je fais de la provoc ? !


Pas de la provoc frère bigwig, de la cyberévangélisation :D :lol:
C'est bien en tout cas de rêver :D :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 18 Déc 2007 10:29

L'ampli à tubes est à la hifi ce que la vapeur est au chemin de fer.

et je rajouterai :

l'arc à charbon est au cinéma ce que la vapeur est au chemin de fer au risque d'être hors sujet.

Proverbes cinemascopiens tupeutlesquement raffinés. :mdr: :mdr:

sinon plutôt que d'acheter du tout fait pourquoi ne pas le fabriquer ??? :o :o
cinemascope
 
Messages: 1582
Inscription: 20 Mar 2002 2:00
Localisation: Région lyonnaise de ci de là ...
  • offline

Message » 18 Déc 2007 11:13

Scytales a écrit:Plutôt que de récrire moi-même un long discours, je citerai ici Philippe Muller, lui-même relatant l'opinion -que je partage- de Georges Cabasse sur les amplificateurs à tubes:

Philippe Muller a écrit:Georges Cabasse avait une approche très simple de la chose et considérait qu'il n'y avait pas de technique nécessairement meilleur qu'une autre et qu'un amplificateur était bon ou mauvais, qu'il soit à transistors ou a tubes.

Pour lui, l'usure des amplificateurs à tubes ainsi que les dérives importantes de leurs composants en faisaient des objets à éviter car leurs qualités se maintiennent assez difficilement dans le temps sauf si les composants sont exceptionnels, ce qui est très rare et très très cher. Pour Georges Cabasse, la question du son du tube contre le son du transistor est une mauvaise question et il trouve ahurissant que l'on puisse parler de fidélité et maintenir ce genre de débat de nos jours. A partir du moment où un amplificateur a le son tube ou le son transistor, c'est qu'il est mauvais. On ne devrait pas faire la différence entre les deux et si différence il y a, il ne faut pas choisir celui que l'on préfère mais les rejetter tous les deux et aller chercher ailleurs.


Avec du recul, mon expérience, assez limitée, avec les amplificateurs à tubes me dicte il n'y a certainement pas de magie particulière les concernant.


Super, Georges Cabasse raconte tout et son contraire ... vachement probant comme référence.
Cependant, je suis d'accord sur le fait de dire que un tube qui sonne tube et un totor qui sonne totor sont des mauvais produits.

Cependant, à prix identiques, mes différentes écoutes me font préféré quasi systématiquement le tube (sauf gamme inférieure à 800 euros). Vu que je recherche de l'humanité, dans les totors, j'ai encore pas trouvé ce qui me convenait ou alors des amplis à 5 chiffres.
Shadowone
 
Messages: 649
Inscription: 18 Mai 2005 17:34
Localisation: Puligny Montrachet et Dijon
  • offline

Message » 18 Déc 2007 23:41

En quoi M. Cabasse racontait-il tout et son contraire?

Je ne vois aucune contradiction dans son propos !?
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 18 Déc 2007 23:56

Le tube, OK mais seulement pour mon vieux Twin Reverb Fender...
Mambosun
 
Messages: 1113
Inscription: 15 Mar 2006 23:27
Localisation: 92
  • offline

Message » 19 Déc 2007 12:41

passé du transistor au tube sans regret. Quand le tube est usé on le change. Quand le transistor est usé, ce qui arrive aussi, on jette l'ampli. Je ne sais pas s'il y a un son tube mais il y a une qualité des amplis à tubes. Avec certaines contraintes: souvent une puissance plus limitée ce qui contraint à trouver des enceintes au rendement plus élevé. Pour le moment je n'ai pas entendu de transistor avec le même grain qu'un ampli à tubes...
Mais je n'ai sans doute pas entendu grand chose...
pandème
pandème
 
Messages: 537
Inscription: 09 Sep 2004 0:10
Localisation: nantes
  • offline

Message » 19 Déc 2007 12:55

Quant un transistor est détérioré (ce qui arrive de façon plutôt catastrophique, alors qu'un tube d'use par nature), on peut aussi le changer.

Inutile de jeter l'amplificateur! Contre-productif même, car ce qui coûte le plus cher dans un amplificateur transistoré, c'est loin, très loin même d'être les transistors!
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 19 Déc 2007 13:23

Scytales a écrit:En quoi M. Cabasse racontait-il tout et son contraire?

Je ne vois aucune contradiction dans son propos !?


Ce propos là non, mais d'autres bien connu qui font plus que sourire quand à la véracité de ses grandes théories.
Shadowone
 
Messages: 649
Inscription: 18 Mai 2005 17:34
Localisation: Puligny Montrachet et Dijon
  • offline

Message » 19 Déc 2007 13:29

Clodomire a écrit:Bonjour Thales77, bonjour à tous,

Question difficile en effet... Essayons d'y voir un peu plus clair en laissant nos préjugés au vestiaire.

J'ouvre le feu : je sais parfaitement qu'il ne suffit pas de concevoir une électronique à tubes pour obtenir un appareil musicalement réussi ; d'ailleurs, il y a d'excellents amplificateurs à semi-conducteurs. Ensuite, si l'on s'intéresse d'un peu près à l'histoire de la haute fidélité, on constate tout de même que les amplis mythiques, ceux qui ont laissé une trace dans la mémoire des passionnés, sont presque tous à tubes : Marantz 7 / 8 & 9, Audio Research SP11 / D115, McIntosh 275, Quad II / 22, Leak Stereo 20 etc. Cette liste n'est évidemment en rien exhaustive.

Du côté des transistors, ce n'est pas le désert, mais les TRES grands amplis sont vraiment rares
: je vois les remarquables Luxman L 525 / 550 /560, certains modèles Etalon, l'Accuphase A 20... Merci de compléter si vous avez d'autres noms.

Pourquoi ? C'est bien sûr là que les choses deviennent vraiment difficiles. Personnellement, je ne suis pas mystique ni porté sur le dogmatisme ; il y a nécessairement des explications rationnelles mais la haute fidélité étant à la convergence de la technique et de l'esthétique (ou, si l'on préfère, de la sensibilité artistique), il est logique que les avis divergent autant que les goûts. Observez au concert : certains auditeurs recherchent la proximité des musiciens parce qu'ils privilégient le détail, la "présence" ; d'autres au contraire aiment mieux un certain recul pour une écoute plus fondue, plus synthétique. Les uns n'ont pas raison contre les autres ; c'est une question de préférence personnelle, point.

Pour les amplis, c'est évidemment la même chose, comme pour les autres appareils d'une installation d'ailleurs. Mais au-delà, si la plupart des connaisseurs s'accordent sur les qualités exceptionnelles de certaines électroniques et qu'elles sont à tubes, ce n'est certainement pas un hasard ni du snobisme. Une des raisons de ces qualités tient sans doute à la relative simplicité des circuits : là où beaucoup d'électroniques à semi-conducteurs alignent des dizaines d'éléments actifs, un ampli à tubes se contentent souvent de 3 ou 4. De plus, cette simplicité facilite considérablement les tentatives du concepteur : alors que pour un circuit transistorisé il faudra prendre en compte des dizaines ou des centaines de combinaisons, un schéma à tubes ramènera à des proportions plus acceptables les essais. Enfin, dans un tube les électrons voyagent dans le vide (disons, un quasi-vide) et ignorent donc nombre de phénomènes qui les affectent dans l'état solide.

J'espère que d'autres auront des idées différentes pour un dialogue contradictoire et constructif.
Cordialement.


Excellente contribution, je trouve.

Pour ma part, je confirme que les meilleurs ampli à tube que j'ai écouté ont toujours été meilleurs que les meilleurs ampli à transistors auxquels je me sois confronté, sauf que...

Je suis équipé en transistor !

Mais pas n'importe lesquels.

Pourquoi ? Justement parce que les qualités des gros Mc me rappellent celles des meilleurs tubes que j'ai écouté, notamment au niveau de l'aération de la scène sonore, toujours exceptionnelle avec les meilleurs amplis à tubes... mais en retrait sur les critères de la transparence et de l'ultime "finesse de restitution" (genre de phénomène qui se ressent plus qu'il ne peut être décrit). Par contre, le gros problèmes des tubes restent :

1) le prix des excellents montages (bon, ça se pose aussi avec les transistors, mais avec beaucoup moins d'acuité);
2) la fiabilité : chauffe, usure des composants et dérives diverses, réglages fins...
3) par extension l'entretien et l'optimisation.
4) la mise en valeur de certains produits très spécifiques (dans le désordre 300B, single ended, OTL, etc., mais toujours la crème de la crème) réclamant des installations elles-mêmes spécifiques, adaptées à leurs caractéristiques... spécifiques (style filtrage actif avec chambres de compression, pavillons repliés parfois en béton, avec des profils très particuliers, etc., liste non exhaustive)

D'où mon choix final pour de transistors... approchant mes sensations d'avec les meilleurs tubes... mais "musicalement", je pense, moins bons.

Une réponse très satisfaisante toutefois (un peu pour réconcilier les deux mondes et en étant gagnant à la fois sur la fiabilité, l'entretien et la "musicalité") : coupler d'excellents amplis transistors avec d'excellents préamplis à tubes.

Résultat GARANTI.

Par conséquent, c'est pour cela que l'alliance MC+ARC est très, très souvent rencontrée.

Mais bon, après, tout dépend des associations tandis qu'il vaudra toujours mieux un excellent ampli transisitors à un mauvais tube.

Tube = Magie (du reste comme vinyl = magie), cela n'a rien d'évident et aucun caractère automatique.

Bien cordialement
DAvid.
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 19 Déc 2007 13:36

Shadowone a écrit:
Scytales a écrit:En quoi M. Cabasse racontait-il tout et son contraire?

Je ne vois aucune contradiction dans son propos !?


Ce propos là non, mais d'autres bien connu qui font plus que sourire quand à la véracité de ses grandes théories.


Quels autres propos?
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 19 Déc 2007 13:56

Scytales a écrit:Quant un transistor est détérioré (ce qui arrive de façon plutôt catastrophique, alors qu'un tube d'use par nature), on peut aussi le changer.

Inutile de jeter l'amplificateur! Contre-productif même, car ce qui coûte le plus cher dans un amplificateur transistoré, c'est loin, très loin même d'être les transistors!


Oui enfin

Dans un cas le tube est prévu pour être démonté et changé rapidement, dans l'autre il faut souvent déssouder...

Sinon, effectivement c'est faisable
EUVRARD
 
Messages: 4924
Inscription: 22 Aoû 2002 15:48
Localisation: Pithiviers, Loiret
  • offline

Message » 19 Déc 2007 14:54

Pour ma part, certains tubes (et certains montages) = magie
et, à ce jour, j'ai entendu des bons transistors mais pas au point de dire = magie pour l'un d'eux :wink:
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 19 Déc 2007 14:59

expertdoc a écrit:Pour ma part, certains tubes (et certains montages) = magie
et, à ce jour, j'ai entendu des bons transistors mais pas au point de dire = magie pour l'un d'eux :wink:


Ok !

Mais dans un contexte mettant en exergue cette "magie" (que je pense avoir aussi expérimentée, et comme toi jamais autant qu'avec des montages à tubes complets et non hybrides).

Dans ma "solution", il y a des tubes toutefois... parce que, oui, "ça" apporte quelque chose que les transistors n'ont (je crois) pas. Un monstre comme un Halcro Dm 68 ne sera jamais un Gaku On par exemple.

Cordialement,
David
DaveStarWalker
 
Messages: 8844
Inscription: 25 Aoû 2006 11:08
Localisation: Système solaire (pour l'instant)
  • offline

Message » 19 Déc 2007 16:00

Scytales a écrit:
Shadowone a écrit:
Scytales a écrit:En quoi M. Cabasse racontait-il tout et son contraire?

Je ne vois aucune contradiction dans son propos !?


Ce propos là non, mais d'autres bien connu qui font plus que sourire quand à la véracité de ses grandes théories.


Quels autres propos?


Ho, une publicité signé sieur Cabasse sur la taille des enceintes, que seule de grosses enceintes pouvaient faire de la musique (parce qu'à l'époque, ses enceintes à vendre étaient grosses) pour des auestions de volume de charges et taille des HP. Et puis, un an après, un discours différent, normal, il vendait de la petite enceinte.

Même si on ne parlait pas forcément à l'époque de marketing, ça existait déjà. :wink:
Shadowone
 
Messages: 649
Inscription: 18 Mai 2005 17:34
Localisation: Puligny Montrachet et Dijon
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés