Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

LA MAGIE DU TUBE : MYTHE OU REALITE ?

Message » 21 Déc 2007 10:03

Shadowone a écrit:
dgohyeres a écrit: :oops: j'ai triché, j'ai édité après ton post, effectivement il dit que le totor c'est plus pratique mais dans une structure de phrase qui impose une forte attention à la lecture :lol:


J'avais un chewing gum dans la bouche, c'est pour ça que t'as rien compris ! :mdr:


tiens au passage, hier j'ai bu de l'aligoté, j'ai pensé à toi (ne le prend pas mal, lis la suite)

Aligoté oui mais de chez Coche, on n'est pas des boeufs.
dgohyeres
 
Messages: 4010
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Déc 2007 10:03

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Déc 2007 22:44

Shadowone a écrit:
Scytales a écrit:Connais pas.

Cela étant dit, je pense que cela n'enlève rien à la pertinence des propos rapportés sur les amplificateurs à tubes, que je partage toujours mot pour mot.


Ha ? surtout que vu l'époque, ça prête encore plus à sourire. On est en plein boum des transistors, et bizarrement, le tube n'est pas un ampli à conseiller de par la mauvaise qualité des composants et de leur évolution néfaste et rapide dans le temps. Franchement, c'est pitoyable de lire ça, surtout quand le temps pour des tubes, c'est 4-5 ans.

Je suppose que si il avait eu un commentaire à faire dans les années 83-85 sur le CD vs le vinyle, on aurait eu droit au même procès que pour les amplis à tubes. :mdr:

Dans ce cas, il faudra qu'on m'explique pourquoi la majorité des gens qui ont essayé les deux technologies dans les deux cas, préfèrent et le tube et le vinyle. Ils ont du tous tomber dans la période où la sournoise mauvaise évolution n'avait encore pas commencée. :lol:


G. Cabasse est une personne que je respecte beaucoup, bien que je ne le connaisse pas. Mais ce qu'il a fait, et la façon dont des personnes qui l'ont connu ou ont travaillé pour lui en ont parlé sur le forum m'impose ce respect.

Je me permets donc de répondre. Et, encore un fois, je précise que j'ai endossé l'opinion de G. Cabasse, rapportée par P. Muller, car je la partage. Je l'ai endossée parce que cette opinion est beaucoup mieux exprimée que ce dont je suis capable. Mon aptitude à l'écriture n'est pas à la hauteur de celle d'un Philippe Muller.

On ne peut allez jusqu'à l'invective pour fustiger le fait de parler de l'instabilité des performances des tubes dans le temps. Quelqu'un lève le doigt pour nier qu'un tube de puissance est condamné à être remplacé à plus ou mons longue échéance? 4 à 5 ans de durée de vie est une performance que je trouverais des plus honorables. Simplement, il y a sur ce forum des personnes qui ont témoigné que des amplificateurs à transistors qui ont vingt ou vingt-cinq ans d'âge continuent de fonctionner sans aucune intervention. Les défaillances existent dans les amplificateurs à transistors, l'usure de certains composants, particulièrement les composants en mouvement (les amplis à tubes sont affectés du même problème), existent aussi . Mais le transistor n'est pas comparable avec un tube, qui, par principe, se consomme avec le temps.

Je n'ai pas lu dans le texte de Ph. Muller que les amplificateurs à tubes ont des composants de mauvaise qualité. J'ai lu que pour pallier l'instabilité de leurs performances dans le temps, les amplificateurs à tubes doivent être réalisés avec des composants de très haute qualité. Voilà qui est sensiblement différent que de crier "tous pourris".

Cela étant dit, Ph. Muller a rapporté l'opinion de G Cabasse sur le vynile, et elle n'est pas bonne, réellement, cette fois-ci. Il nous a appris que le fondateur de la firme brestoise n'a d'ailleurs jamais utilisé de platine vynile à titre personnel, mais des lecteurs de bandes analogiques, avant d'y adjoindre de "très simples" lecteurs de CD.

Je me garderai de faire un commentaire sur cette opinion-ci, car j'ai peu d'expérience du vynile. Le peu que j'en ai n'est pas extraordinaire.

Par contre, sur le tube, je me permettrais de dire que je fais partie de ce que tu crois être une minorité, car, même si j'ai apprécié des appareils à tubes, je n'ai pas été convaincu de l'intérêt de mettre souvent de fortes sommes dans des appareils qui ne m'ont jamais totalement satisfait.

Mais je ne fais pas de mon expérience une règle, et je crois (c'est une croyance, ou plutôt une confiance) que l'on puisse faire d'aussi bons appareils avec des transistors qu'avec des tubes (ou le deux en même temps), à condition de savoir ce que l'on fait et d'accepter les contraintes qu'impose son choix.
Dernière édition par Scytales le 22 Déc 2007 14:54, édité 2 fois.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 21 Déc 2007 23:49

Bonsoir

En général les gens qui apprécient les tubes c'est pour leurs défauts... rondeur, manque aux extrémités, un certain flou artistique...mais il en existent certains (très chers) qui n'ont pas ces lacunes.

Le tube c'est contraignant, il faut refaire la polarisation tout les 6 mois... ça s'use assez rapidement, les bons tubes sont onéreux et les mythiques hors de prix et souvent des rebuts de l'époque...
reglisse
 
Messages: 55
Inscription: 15 Nov 2006 23:46
  • offline

Message » 22 Déc 2007 0:10

reglisse a écrit:Le tube c'est contraignant, il faut refaire la polarisation tout les 6 mois... ça s'use assez rapidement, les bons tubes sont onéreux et les mythiques hors de prix et souvent des rebuts de l'époque...

Si l'élément à tubes est une source, un dac ou un pré, l'usure du tube est trés lente, la durée de vie atteint couramment 10 000 heures, soit jusqu'à 30 ans d'écoute

D'autre part, il existe des amplis de puissance à polarisation ("biasing") automatique, ce n'est pas nouveau (j'en ai acheté un en 1988 et je l'ai gardé 18 ans)

Si l'inquiétude est de devoir dépenser cher pour remplacer les tubes, choisissez un single ended (c'est-à-dire 1 seul tube par canal + 1 driver) ce qui limitera la dépense

Si vous êtes gauche des deux mains, choisissez un modèle de tubes facile à remplacer ("plug and play" = pas de soudure, pas de trés haute tension)

Et, à tant que faire, choisissez un type de tube peu onéreux. Ce qui conduit à s'orienter vers des faibles puissances, les tubes n'étant pas trop poussés, et donc des enceintes à haut rendement

Ainsi, vous pourrez trouver votre bonheur avec un simple parallel single ended pure class A à base d'EL84, ou des choses plus exotiques

Amha le tube en source+ pré passif, ou en pré, se marie excellemment avec l'amplification en classe D

Et l'amplification en classe D, se marie excellemment avec les boomers et les petits frères sont d'accord
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 22 Déc 2007 0:29

10 000 heurs ça fait vraiment beaucoup... 3000 à 5000 est le grand maxi...

Tous les ampli à tube ont une polarisation automatique...

Tube à petit prix = tube pas poussé...
reglisse
 
Messages: 55
Inscription: 15 Nov 2006 23:46
  • offline

Message » 22 Déc 2007 0:33

reglisse a écrit:Bonsoir

En général les gens qui apprécient les tubes c'est pour leurs défauts... rondeur, manque aux extrémités, un certain flou artistique...mais il en existent certains (très chers) qui n'ont pas ces lacunes.

Le tube c'est contraignant, il faut refaire la polarisation tout les 6 mois... ça s'use assez rapidement, les bons tubes sont onéreux et les mythiques hors de prix et souvent des rebuts de l'époque...

10 000 heurs ça fait vraiment beaucoup... 3000 à 5000 est le grand maxi...

Tous les ampli à tube ont une polarisation automatique...

Tube à petit prix = tube pas poussé...


T'es pas un peu schématique tout de même?
expertdoc
 
Messages: 13448
Inscription: 23 Jan 2005 14:43
Localisation: Plein SUD
  • offline

Message » 22 Déc 2007 0:34

reglisse a écrit:10 000 heurs ça fait vraiment beaucoup... 3000 à 5000 est le grand maxi...

Lesquels achètes-tu ?
reglisse a écrit:Tous les ampli à tube ont une polarisation automatique...

Auquel cas, pourquoi est-ce un problème de devoir faire le biasing tous les 6 mois ?

reglisse a écrit:Tube à petit prix = tube pas poussé...

C'est plutôt l'inverse : ampli à petit prix = conception un peu juste, tube poussé, échauffement, durée de vie réduite ...
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 22 Déc 2007 0:40

expertdoc a écrit:T'es pas un peu schématique tout de même?


Si :D mais il faut grimper en tarif pour évacuer les défauts.
reglisse
 
Messages: 55
Inscription: 15 Nov 2006 23:46
  • offline

Message » 22 Déc 2007 0:42

zeroundemi a écrit:
Et, à tant que faire, choisissez un type de tube peu onéreux. Ce qui conduit à s'orienter vers des faibles puissances, les tubes n'étant pas trop poussés, et donc des enceintes à haut rendement


C'est ce que tu a écris ?
reglisse
 
Messages: 55
Inscription: 15 Nov 2006 23:46
  • offline

Message » 22 Déc 2007 0:49

reglisse a écrit:
zeroundemi a écrit:
Et, à tant que faire, choisissez un type de tube peu onéreux. Ce qui conduit à s'orienter vers des faibles puissances, les tubes n'étant pas trop poussés, et donc des enceintes à haut rendement

J'aurais dû être plus explicite : choisir chez un bon fabricant d'ampli à tubes, un modèle d'ampli bien conçu, qui utilise des tubes d'un modèle peu onéreux

En clair : choisir un modèle à EL84, par exemple, mais bien conçu
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 22 Déc 2007 9:42

Scytales a bien résumé les avantages et inconvénients du tube, il est surprenant que lorsqu'on avance l'usure des tubes on essaie de nous prouver qu'un tube ne s'use pas....

Ce serait eu peu comme dire qu'un moteur essance consomme la même chose en carburant ou a la même durée de vie qu'un moteur diesel.... Il y a quelques faits, un tube s'use, qui ne veulent pas dire plus qu'un tube s'use.... On ne parle pas de qualité...

J'ai eu des amplis à tubes, Conrad Johnson, Audio Research, Préampli CJ, ARC, Cochet, Luxman et il est vrai que j'ai stoppé cela pour une question de consommation de tubes, disons que quand on écoute 10 heures pas jour, cela commence à compter...

Ensuite pour la musicalité du tube ou des transistors, c'est un peu une fausse histoire, en dehors des mythes et légendes, on va dire qu'un bon ampli à tube ou à transistors est un bon ampli et c'est tout... Ensuite il y a à prendre en compte la "technologie" et les caraxctéristiques de chacun...

Déjà, dire qu'un ampli à tube est "rond"c'est aussi faux (et montre une méconnaissance du tube) que dire qu'un ampli à transistor est froid et métallique... On ne parle que de mauvais amplis dans ce cas...En fait le tube à une fluidité et une micro dynamique des plus intéressante et souvent on peut obtenir un résultat "casse oreilles" avec du tube, contrairement aux légendes...

En fait, ce qu'il faut savoir, c'est qu'un ampli à tube coute cher si on veut 2 choses, de la puissance et de la bande passante... De la puissance, c'est simple à comprendre, il faut pas mal de tubes, des alimentations haute tension. De la bande passante, il faut des transformateurs haut de gamme et cela coute cher... Un transformateur de sortie est un élément sur le passage du signal et il est limité en bande passante et en distorsion en fonction des fréquences. En gros, plus il sera bien fait et plus il permettra d'avoir une extension des registres dans le grave par exemple. Je ne vous parle pas des selfs de filtarge qui peuvent couter un bras....

Donc, un ampli à tube puissant et avec une bande passante large coûte cher...

Par contre, un ampli à tube pas trop puissant, avec un schéma simple comme le Dared MP15 et plein d'autres et abordable mais ne pourra pas driver des charges complexes...

En dehors des préférences de chacun, il est EVIDENT, PAS DISCUTABLE, que pour 1000 € en neuf il est difficile de trouver un ampli a tube pour driver des Spendor SP9 par exemple alors qu'on peut l'envisager en transistor... Par contre, on peut trouver du JLB pour ces mêmes Spendor mais dans d'autres prix...

Il y a des éléments factuels à prendre en compte dans tout cela et c'est d'ailleurs pour cela que je me suis orienté vers e la classe D en ampli, aujourd'hui le meilleur rapport qualité / musicalité / prix / consommation et que j'envisageais le tube au niveau de la préamplification.... Sauf qu'entre temps je suis tombé sur un passif....


Ceci étant, pour répondre à la question de la musicalité du tube, disons qu'il faut avoir entendu du Nelson Pass, du Threshold, , certains MF, du Roksan pour s'apercevoir qu'il n'y a pas grande différence entre cette musicalité et celle des CJ ou Sonic Frontier par exemple.......

Pour ma part, si on est attaché à une musicalité, allez la fluidité du message par exemple, on la trouve en Classe D, Totor et Tube, le reste n'est qu'opportunité et choix personnels en fonction d'un budget et de préférences...

Cdt :wink:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 22 Déc 2007 9:52

cohuelaz a écrit:En dehors des préférences de chacun, il est EVIDENT, PAS DISCUTABLE, que pour 1000 € en neuf il est difficile de trouver un ampli a tube pour driver des Spendor SP9 par exemple alors qu'on peut l'envisager en transistor... Par contre, on peut trouver du JLB pour ces mêmes Spendor mais dans d'autres prix...


Je finissais par me demander si je m'étais imaginé ces choses……
J'ajouterais pour ma part, qu'il y aurait une autre piste (dans le financièrement accessible), c'est celle du kit ou du DIY: et là, évidemment, il faut des compétences techniques que tout le monde n'a pas.
Du coup, on peut préférer le transistor, pour ses avantages (en bande passante et en puissance) et avec ses inconvénients. Question de compromis avec son goût et ses moyens propres.



Maintenant, il est clair qu'il va se trouver quelqu'un pour te répliquer qu'il faut donc impérativement choisir du haut rendement pour éviter d'avoir le besoin de beaucoup de puissance — et même pour enchaîner en disant que le bas rendement, ça ne marche pas, que les Spendor ou autre chose, ceci cela etc………


Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28993
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Tube vs transistor

Message » 22 Déc 2007 10:27

reglisse a écrit:10 000 heurs ça fait vraiment beaucoup... 3000 à 5000 est le grand maxi...

Tous les ampli à tube ont une polarisation automatique...

Tube à petit prix = tube pas poussé...


Je pense plutôt le contraire.

Les grands constructeurs sont généralement plutôt très en deça des spécifications maxi des tubes, pas sûr que cela soit le cas chez pas mal de constructeurs pas chers qui veulent fournir de la puissance avec leurs tubes en tirant dessus.

Si jlb passe par là, il pourra sans doute en dire plus à ce sujet.
dgohyeres
 
Messages: 4010
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Tube vs transistor

Message » 22 Déc 2007 10:36

Là, c'est plutôt un témoignage que la délivrance d'un réel savoir.

Je viens de passer d'un ampli à tubes (EAR) à un ampli à transistors (BAT).
Et bien en fait, je pense que l'opinion que l'on a de l'une ou l'autre des technologies est fortement marquée par les habitudes d'écoute.
Après quelques heures (seulement) d'écoute des tendances fortes apparaissent : le BAT est moins "euphonique" que l'EAR ou moins "musical" selon ce l'on met derrière les mots.
Ce que l'on gagne en définition (mes tubes étaient + ou - rincés car j'avais remis le jeu d'origine) , on le perd un peu en matière.

La question est : est ce que cette matière existait ou était elle "produite" par l'ampli? Sans tomber dans la caricature et le lieu commun (bon, je dis ça mais je ne suis pas sûr de passer à travers
:lol: ), j'ai bien l'impression d'une meilleure "fidélité" mais peut être un poil au détriment de la "musicalité".

Tout est moins flatteur, le médium est sans doute moins en avant et à coup sûr un poil plus maigre.C'est rigolo d'ailleurs parce que les critiques disent que cet ampli ne sonne pas très loin d'un tube.

D'un autre coté, il y en aussi qui disent cela des Lavardin. :mdr:
dgohyeres
 
Messages: 4010
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 22 Déc 2007 10:54

et il y en a qui disent que les Artec sont encore plus proche du bon "tube" que les Lavardin :D
(moi et pedro du forum vert) 8)

je me permet cette réponse car j'ai remarqué que l'on parle souvent des lavardin, étalon, néodio et de quelques autre et jamais d'Artec (ce qui se comprend un peu puisqu'il est mal distribué en France) et je dit qu'acheter un lavardin sans avoir écouter un Artec est dommage :(
jacm
 
Messages: 331
Inscription: 14 Jan 2005 18:41
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés