Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Anarkia333, fabien_m2002, marc33 et 30 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

le son tube : ampli ou préampli ?

Message » 23 Aoû 2004 14:33

pépé a écrit:
haskil a écrit:Si tu veux dire : quel est l'élément le plus difficile à trouver, celui qui détermine le plus la couleur sonore finale entre un préampli et un ampli : alors je te répondrais sans doute : le préampli. Un mauvais préampli, chose courante, bouffe tout.

Alain :wink:


pourquoi alors la solution sans préampli avec gain variable sur la platine cd ou l'ampli n'est pas plus courante ?
j'ai écouté mes Tannoy D500 sur 2 blocs mono shanling SP80C sans préampli ( merci Carbo !! ) et j'ai trouvé cela splendide.

Philippe,


quelle est la puissance de ces blocs??

sinon les D500 apprecient particulierement les tubes !! :wink: :wink:

a+

Pierre
PETER77
 
Messages: 9110
Inscription: 18 Déc 2000 2:00
Localisation: Seine et Marne 77
  • offline

Annonce

Message par Google » 23 Aoû 2004 14:33

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 23 Aoû 2004 14:35

Une raison pourrait être que rares sont les audiohiles qui n'ont qu'une platine à brancher sur l'ampli.

L'autre raison aussi pourrait être qu'un excellent étage de sortie variable par micro-potentiomètres télécommandés et non dans le domaine numérique (qui fait perdre en définition) ne se trouvait que sur quelques platines voici peu. Et encore maintenant, du reste.

Et puis, faut souvent faire attention : car à chaque fois qu'on éteint la platine nombre d'entre elles se remettent automatiquement sur 0 dB et donc balances la puissance maximale dans les enceintes.

Du reste ce qu'on appelle préamplificateur devrait s'appeler aujourd'hui atténuateur vu que les sources délivrent dorénavant environ 2 volts ce qui est plus que la sensibilité d'entrée des amplificateurs.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 23 Aoû 2004 14:56

PETER77 a écrit:quelle est la puissance de ces blocs??

sinon les D500 apprecient particulierement les tubes !! :wink: :wink:

a+

Pierre


50 W classe A ? je ne sais pas,

pour l'association avec les tubes, j'ai effectivement préféré cela par rapport à un audio analogue maestro ( qui soit dit en passant s'associait parfaitement à des BC acoutique Nil ) nous avons constaté une dureté sur les aigus des tannoy par rapport aux BC acoutiques, ce qui a surpri Christophe car ses enceintes auraient la réputation d'être chatouilleuses sur ce point. peut-etre un pb de câbles.

je vais bientôt comparer le tube français au tube chinois, et peut-être craquer :) :) .... stp, mets moi une petite option jusqu'à samedi.

Philippe,
pépé
 
Messages: 143
Inscription: 05 Jan 2003 18:53
Localisation: haute savoie
  • offline

Message » 23 Aoû 2004 17:11

pépé a écrit:
PETER77 a écrit:quelle est la puissance de ces blocs??

sinon les D500 apprecient particulierement les tubes !! :wink: :wink:

a+

Pierre


50 W classe A ? je ne sais pas,

pour l'association avec les tubes, j'ai effectivement préféré cela par rapport à un audio analogue maestro ( qui soit dit en passant s'associait parfaitement à des BC acoutique Nil ) nous avons constaté une dureté sur les aigus des tannoy par rapport aux BC acoutiques, ce qui a surpri Christophe car ses enceintes auraient la réputation d'être chatouilleuses sur ce point. peut-etre un pb de câbles.

je vais bientôt comparer le tube français au tube chinois, et peut-être craquer :) :) .... stp, mets moi une petite option jusqu'à samedi.

Philippe,


TUBE anglais.en effet Audio Innovations est une marque anglaise comme nos enceintes !!

a+

Pierre
PETER77
 
Messages: 9110
Inscription: 18 Déc 2000 2:00
Localisation: Seine et Marne 77
  • offline

Message » 23 Aoû 2004 19:03

Salut Alain ! :wink:

haskil a écrit: JB, je dis qu'ils sont plus faciles à faire dans les exemples donnés : car il y a peu de composants à monter et ils sont gros :wink: :lol: Et aussi parce que tu peux commander les circuits imprimés faits et percés et que cette étape là est sautée.
C'est valable aussi pour des préampli à transistors, tout ce que tu dis là... :wink:

Regardes chez Elektor, il y a le service de réalisation des circuits imprimés (maintenant, on doit même pouvoir commander en ligne, avec le service "Platine On Demand", qui permet d'avoir n'importe quel circuit imprimé paru chez Elektor http://www.elektor.fr/pcbs/pcbs.htm ), et les composants se trouvent sans trop de problème ! :wink:

Et des réalisation comme les matos Plantefève en ampli montrent bien que la "difficulté" de réalisations de matos hifi à semi-conducteurs discrets est quand même exagérée ! :roll:

Certe, si on veut un machin "jusqueboutiste", il y a du boulot, mais c'est pareil pour les tubes ! :wink:

Donc du point de vue complexité de réalisation, il y a pour moi égalité entre les 2 techno (si on exclu le problème des hautes tensions) : si on fait un truc basé sur des schémas connus et éprouvés venant d'une revue, c'est pas trop dur, si on veut des trucs vraiment "ultimes", il faut commencer à s'y connaitre et se creuser le ciboulot, aussi bien en tubes qu'en transitors... :wink:

Mais bon, mon but n'est pas du tout de dénigrer les matos à tubes ! :wink:

Mais du reste, une fois monté un ampli à tubes reste potentiellement très dangereux et évidemment même ceux vendu tout monté dans le commerce...
On est bien d'accord ! :roll:

JB
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Message » 23 Aoû 2004 21:17

Bonsoir à tous,

Je confirme les impressions de pépé. Nous avons écouté ses Tannoy D500 sur son Kora (explorer 150SB), puis sur l'AA Grand Maestro et enfin sur les blocs mono Shanling (push pull d'EL34 - 50 watts).

J'ai été assez surpris de la légère agressivité des Tannoy dans les aigus :o . Ce n'est pas le souvenir que j'avais de Tannoy (d'autres modèles). Le Kora a fait une prestation assez moyenne, ce qui m'a également surpris car je ne lui ai pas retrouvé les qualités entendues chez Trenko. Problème d'association, de placement des enceintes, de câbles, d'acoustique de la pièce ... ?

Avec l'AA, on a retrouvé de la matière et une meilleure assise dans les grave mais toujours une pointe d'agressivité en haut, mais c'est vrai que la meilleure écoute a été obtenue avec les blocs à tubes, sans préampli (pour info, Alain, ce sont les blocs qui ont un gain variable qui redescend à -40 dB lors de l'extinction des amplis). Ecoute très musicale, de beaux timbres, matière et relief, avec une belle scène sonore, plus large que profonde, toutefois.

L'écoute des Audio Innovations de Peter77 devrait être assez prometteuse :wink: .

Bonne écoute, pépé, et désolé pour la légère "pollution" de ce thread :oops: :D

Carbo :wink:
carbo
 
Messages: 1864
Inscription: 16 Juin 2003 13:04
  • offline

Message » 24 Aoû 2004 7:20

jbcauchy a écrit:Salut Alain ! :wink:

haskil a écrit: JB, je dis qu'ils sont plus faciles à faire dans les exemples donnés : car il y a peu de composants à monter et ils sont gros :wink: :lol: Et aussi parce que tu peux commander les circuits imprimés faits et percés et que cette étape là est sautée.
C'est valable aussi pour des préampli à transistors, tout ce que tu dis là... :wink:

Regardes chez Elektor, il y a le service de réalisation des circuits imprimés (maintenant, on doit même pouvoir commander en ligne, avec le service "Platine On Demand", qui permet d'avoir n'importe quel circuit imprimé paru chez Elektor http://www.elektor.fr/pcbs/pcbs.htm ), et les composants se trouvent sans trop de problème ! :wink:

Et des réalisation comme les matos Plantefève en ampli montrent bien que la "difficulté" de réalisations de matos hifi à semi-conducteurs discrets est quand même exagérée ! :roll:

Certe, si on veut un machin "jusqueboutiste", il y a du boulot, mais c'est pareil pour les tubes ! :wink:

Donc du point de vue complexité de réalisation, il y a pour moi égalité entre les 2 techno (si on exclu le problème des hautes tensions) : si on fait un truc basé sur des schémas connus et éprouvés venant d'une revue, c'est pas trop dur, si on veut des trucs vraiment "ultimes", il faut commencer à s'y connaitre et se creuser le ciboulot, aussi bien en tubes qu'en transitors... :wink:

Mais bon, mon but n'est pas du tout de dénigrer les matos à tubes ! :wink:

Mais du reste, une fois monté un ampli à tubes reste potentiellement très dangereux et évidemment même ceux vendu tout monté dans le commerce...
On est bien d'accord ! :roll:

JB



Ben oui, même si quand j'ouvre mon préampli à tubes et que je le compare avec l'intérieur du 3250 B Marantz ou du HK 1.0, je me dis qu'il n'y a rien dans le préampli à tubes et si je regarde dans le Hovland je me dis qu'il y en a encore moins (sauf la partie réglage volume :lol: avec resistances et relais pour les commuter) :wink: .

Souvent dans les préamplis à tubes du commerce : moins il y en a dedans et plus ils sont chers :lol:

Et en ça, on peut dénigrer le tubes versus produits tout montés.

La petite complexité supplémentaire dans les amplis à tubes, c'est l'ensemble transistors/radiateur de refroidissement : il y a un peu d'usinage. Mais rien d'insurmontable si l'on a un peu d'outils... dont on a besoin aussi pour les tubes de toute façon.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 25 Aoû 2004 20:04

Salut ! :wink:

Dis-moi, Alain, tu crois vraiment que tu as besoin de dissipateurs sur les transistors d'un préampli ? :roll: :wink:

D'ailleurs, les dissipateurs, ça se vend déja découpé et percé, prêts à se monter sur le circuit imprimé... :wink:

Sinon, comme tu le dis, le coté simple des pré à tubes vient quand même en partie du nombre de fonctionnalités implémentées : sur un préampli à tubes du commerce, il y a rarement des fonctions de réglages de tonalité etc...
Alors que les pré à transistors, tu auras souvent : un premier étage actif en entrée avec la sélection des sources, un réglage de tonalité actif, le réglage de volume, et un autre étage actif de sortie. Alors qu'un pré à tubes aura souvent un seul et unique étage actif. :wink:

Tiens, un truc "rigolo" :roll: : suite à ce thread, j'ai reçu un mail de quelqu'un qui me vante l'Audiopholia, après avoir essayer de me convaincre que je me trompe sur la comparaison tubes/transistors... :o :wink:

Jean-Baptiste
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Montage à tubes

Message » 26 Aoû 2004 1:04

Bonjour, suite à ta réponse :Un voltmètre suffit ! C’est vraiment maigre et il ne faut pas croire au père noël !
Si vous souhaitez réaliser un bon préampli, il faut le mettre au point !
Pour cela il faut un générateur BF, un oscilliscope et un distorsiomètre harmonique au minimum !
Un générateur d’intermodulation si vous souhaitez quelque chose de performant.
Ce n’est pas marqué dans la revues car cela tuerais la poule au œuf d’or, de dire au amateur que pour obtenir de bon résulat, il faut un minimum d’instrument de mesure.
Mais du reste, une fois monté un ampli à tubes reste potentiellement très dangereux et évidemment même ceux qui sont vendus tout monté dans le commerce...
Ce n’est pas plus dangereux, même moins, que de manier un sèche-cheveux dans une sale de bain, sans disjoncteur 30 mA.
Il y a des règles à respecter, si vous les appliquées, il n’y a pas de danger, cela fait 32 ans que je travaille avec les tubes, et je suis toujours vivant !
Jais même travaillé sur des motrices électrique ferroviaire, ou les intensités atteignaient les 2500A, hors de question de procéder à des mesures, sans règles draconiennes, il suffit de faire pareil avec les montages à tubes, seuls les amplificateurs ont des points dangereux avec des intensités élevées, sur les préamplis, les intensités sont faibles, prendre une châtaigne, ce n’est pas agréable, mais pas mortel.
Bonne journée.
:)
Le-Lampiste
 
Messages: 245
Inscription: 21 Aoû 2004 18:31
Localisation: BRETAGNE ILLE EST VILAINE
  • offline

Message » 26 Aoû 2004 7:03

Salut ! :wink:

Dis-moi, Alain, tu crois vraiment que tu as besoin de dissipateurs sur les transistors d'un préampli ? :roll: :wink:



Dis-moi, JB tu n'as pas besoin de lunettes ? :wink:

J'ai écrit : la petite complexité supplémentaire dans les amplis à tubes, c'est l'ensemble transistors/radiateur de refroidissement : il y a un peu d'usinage. Mais rien d'insurmontable si l'on a un peu d'outils... dont on a besoin aussi pour les tubes de toute façon.


JB Cauchy, Sinon, comme tu le dis, le coté simple des pré à tubes vient quand même en partie du nombre de fonctionnalités implémentées : sur un préampli à tubes du commerce, il y a rarement des fonctions de réglages de tonalité etc...
Alors que les pré à transistors, tu auras souvent : un premier étage actif en entrée avec la sélection des sources, un réglage de tonalité actif, le réglage de volume, et un autre étage actif de sortie. Alors qu'un pré à tubes aura souvent un seul et unique étage actif. :wink:


Hélas ! sur les pré à transistors du commerce les réglages de tonalité ont été majoritairement abandonnés....

Tiens, un truc "rigolo" :roll: : suite à ce thread, j'ai reçu un mail de quelqu'un qui me vante l'Audiopholia, après avoir essayer de me convaincre que je me trompe sur la comparaison tubes/transistors... :o :wink:


Il se tromperait un peu que ça m'étonnerait pas. :wink:

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 26 Aoû 2004 18:53

haskil a écrit:
Salut ! :wink:

Dis-moi, Alain, tu crois vraiment que tu as besoin de dissipateurs sur les transistors d'un préampli ? :roll: :wink:



Dis-moi, JB tu n'as pas besoin de lunettes ? :wink:
Si, si, je les ai sur le nez... :oops: :roll: :oops:
Elles ne devaient pas être propres hier soir... :oops: :roll: :o

A quand le smiley à lunettes ? :lol:

Tiens, un truc "rigolo" :roll: : suite à ce thread, j'ai reçu un mail de quelqu'un qui me vante l'Audiopholia, après avoir essayer de me convaincre que je me trompe sur la comparaison tubes/transistors... :o :wink:


Il se tromperait un peu que ça m'étonnerait pas. :wink:
Je précise à toute fin utile que la personne en question n'est pas le concepteur de l'Audiopholia... :wink:

JB
jbcauchy
 
Messages: 3165
Inscription: 22 Oct 2001 2:00
Localisation: Chatellerault
  • offline

Message » 26 Aoû 2004 19:08

C'est effectivement pas son genre !


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 13 Nov 2004 0:02

Le-Lampiste a écrit:Bonjour, suite à ta réponse :Un voltmètre suffit ! C’est vraiment maigre et il ne faut pas croire au père noël !
Si vous souhaitez réaliser un bon préampli, il faut le mettre au point !
Pour cela il faut un générateur BF, un oscilliscope et un distorsiomètre harmonique au minimum !
Un générateur d’intermodulation si vous souhaitez quelque chose de performant.
Ce n’est pas marqué dans la revues car cela tuerais la poule au œuf d’or, de dire au amateur que pour obtenir de bon résulat, il faut un minimum d’instrument de mesure.
:)


Ben je suis pas une bete en electronique (je n'ai que deux electroniques a tubes et 4 à transistors a mon actif) mais a chaque fois j'ai realisé des montages existants dans lesquels il n'y avait aucun reglage particuliers à part parfois un courant de repos à veridier à l'amperemetre; j'ai juste un multimetre qui m'a aussi permis de verifier certaines valeurs de tension et c tout. J'ai fait confiance aux auteurs de ces schemas et aux valeurs des composants qu'ils preconisent, j'ai peut etre eu tord mais comme je suis pas un createur mais un diyeur du Dimanche...en tout cas , tout a marché quasiment du premier coup. Bon certains shemas m'ont parfois un peu décu (pas en qualité sonore plutot en terme de fiabilité les classes A notamment) , mais la plupart m'ont emballé et globalement je ne crois pas avoir été trompé sur la marchandise. On peut toujours faire mieux mais , à quel prix??et pour moi,le rapport qualité prix d'une realisation personelle passe aussi par l'investissement necessaire ou non en outillage couteux.Je ne crois pas qu'il faille etre necessairement hyper equipé pour faire marcher un montage proposé par une revue et si tel est le cas, l'aueur generalement le precise dans son article.
frazap
 
Messages: 447
Inscription: 06 Sep 2004 12:05
Localisation: 29 Brest

Message » 13 Nov 2004 0:13

+ 1 frazap !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message