Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Francis 1317, Google Adsense [Bot] et 25 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Les 10 plus gros mensonges en audio

Message » 06 Avr 2011 14:15

Nexus.6 a écrit:Au fait, il n'y a pas eu des platine vinyle à lecture laser? j'en avais entendu parler...

... recherche ...

Image

Le meilleur des deux mondes non?

Ou le pire....
Avatar de l’utilisateur
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 8626
Inscription: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline

Annonce

Message par Google » 06 Avr 2011 14:15

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 06 Avr 2011 14:17

roland_de_lassus a écrit:
Nexus.6 a écrit:Au fait, il n'y a pas eu des platine vinyle à lecture laser? j'en avais entendu parler...

... recherche ...

Image

Le meilleur des deux mondes non?

Ou le pire....

Non. Le pire, c'est la lecture des CD avec une pointe.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 06 Avr 2011 14:19

roland_de_lassus a écrit:
haskil a écrit:
FDRT a écrit:
haskil a écrit:Un CD en revanche ne s'use pas quand on le lit

Mais sa durabilité dans le temps, même bien stocké, n'est sans doute pas la même que le microsillon.


La problèmatique de préservation d'un CD ne s'applique que dans le cas d'un CD gravé. Un CD pressé ne pose pas de problème de conservation supérieur au vinyl, amha. :wink:


Inexact : outre le fait que la problématique de préservation d'un CD se pose aussi pour le CD pressé (qui est un sandwich de matériaux pas tous normalisés), dans un climat chaud et humide la durée de vie du CD est nettement inférieure à celle du microsillon. Dans un climat continental : les CD dit "bronzés" sont là pour le rappeler aussi... ils sont illisibles dix ans après leur pressage...

Au Brésil, des LP vieux de 50 ans répondent présent à la lecture... quand des CD vieux de 10 ans... sont séparés en deux : d'un coté une galette en plastique transparent... de l'autre... un film souple qui n'est autre que la partie normalement lue... :o ou sont pleins de trous... dan la partie "alu" pressée ! où sont bouffés par les champignons (la partie imprimée : le vernis protecteur... d'autres deviennent troubles, laiteux...

Je confirme..

J'ai plusieurs disques (et pas les plus anciens) qui montrent des signes de fin de vie (et quasi tous de la marque Hyperion)

Image

Image

Pourtant stockés dans leur boitier, à l'abri de la lumière et traités avec soin...


Pour les CD troués : chez EMI, j'en ai quelques uns...


Pour les CD bronzés on en trouve beaucoup chez Hyperion, chez Apian, chez Deutsche Grammophon (les premiers coffrets Michelangeli par exemple) : se serait dû au dégazage de l'encre utilisée pour imprimer les livrets ou la partie imprimée du CD par un presseur connu. Le problème des CD bronzés a été réglé : normalement, ces disques doivent être échangés par les éditeurs : la catastrophe industrielle ayant été reconnue comme telle !
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 06 Avr 2011 14:28

Parler de catastrophe parce qu'ils sont bronzés, c'est bien (malheureusement) dans l'air du temps.
Fyper
 
Messages: 3213
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 06 Avr 2011 14:29

Nexus.6 a écrit:
roland_de_lassus a écrit:
Nexus.6 a écrit:Au fait, il n'y a pas eu des platine vinyle à lecture laser? j'en avais entendu parler...

... recherche ...

Image

Le meilleur des deux mondes non?

Ou le pire....

Non. Le pire, c'est la lecture des CD avec une pointe.

:mdr:
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 06 Avr 2011 14:34

Fyper a écrit:Parler de catastrophe parce qu'ils sont bronzés, c'est bien (malheureusement) dans l'air du temps.


:wink:

Ce mot avait été choisi pour ne pas confondre avec les CD en "or" : ceux là deviennent vraiment couleur bronze alors qu'ils sont comme un CD standard quand ils sont neufs :o
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 06 Avr 2011 14:50

Fyper a écrit:
willowjunk a écrit:Inutile de dématérialiser vos CDs.
Ils finiront par se dématérialiser tout seuls...


Pas mal :wink:
si si


Merci.
Au risque de passer encore pour un cuistre, je signalerais que la figure rhétorique que j'ai utilisée est une antanaclase, à savoir l'utilisation multiple du même mot dans une phrase avec des sens différents. Autre exemple, pris chez Quintilien:
«Proculeius reprochait a son fils qu'il attendait sa mort, et celui-ci lui ayant replique qu'il ne l'attendait pas; eh bien! reprit-il, je te prie de l'attendre».
willowjunk
 
Messages: 55
Inscription: 26 Jan 2009 18:11
  • offline

Message » 06 Avr 2011 14:53

Et au niveau de quelque chose qui justifierai que le son du CD soit dépassé par le vinyl, tu as du nouveau ? :lol:
Denis31
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 4501
Inscription: 16 Sep 2005 9:50
Localisation: Toulouse

Message » 06 Avr 2011 15:16

Je vais aider pour les avantages du 33T :
- la pochette est plus grande et on a souvent eu de vrais livres attachés à un 33T, il me faut des lunettes aujourd'hui pour lire le livret CD
- on peut facilement "scratcher" avec un 33T ce qui est intéressant en Hip Hop
- on peut facilement écouter le 33T à l'envers ce qui permet d'entendre les messages sataniques de certains groupes hard rock
- le 33T vole mieux que le CD (testé depuis une tour de 15 étages quand j'étais jeune et bête)
- copier un 33T sur un autre 33T n'est pas facile ce qui limite la copie pirate (si, c'est un argument positif)

Avantage du 78T sur le CD :
- le 78T peut se lire avec un lecteur fonctionnant en l'absence de toute énergie électrique, ils suffit de rembobiner un ressort.
- Rina Ketty chantant "J'attendrais" est un souvenir chargé de nostalgie de mon enfance : http://www.youtube.com/watch?v=IQtHZeyIfrM (au même titre, j'aime le poste à lampe hérité d emon grand père qui tronait sur le frigo)
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 06 Avr 2011 15:36

Nexus.6 a écrit:- on peut facilement écouter le 33T à l'envers ce qui permet d'entendre les messages sataniques de certains groupes hard rock

Tout à fait dans l'esprit de ce fil :
[youtube]BYTlN6wjcvQ[/youtube]

La jeune femme nous démontre (vers 5'30) sur Stairway To Heaven, que notre cerveau se laisse très facilement influencer. :wink:
sebp
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 3928
Inscription: 07 Juin 2007 23:35
Localisation: Pau

Message » 06 Avr 2011 15:38

Nexus.6 a écrit:- Rina Ketty chantant "J'attendrais" est un souvenir chargé de nostalgie de mon enfance : http://www.youtube.com/watch?v=IQtHZeyIfrM (au même titre, j'aime le poste à lampe hérité d emon grand père qui tronait sur le frigo)


grand souvenir de concert aux Docks des sud Marseille.

Francois :wink:
frgirard
 
Messages: 7581
Inscription: 05 Fév 2005 13:21
  • offline

Message » 06 Avr 2011 15:57

Image

Le seul truc qui m'avait sidéré à 14 ans par rapport au 33t, c'est cet album de Styx ou il était gravé des trucs au laser DANS le vynil, comme on le voit (mal) sur cette photo du net 8) . Inégalé !
Sinon, ben ça craquait, ça rippait sur les sillons, la cellule s'encrassait. Pour moi le Cd a été un mieux.

après les débats éternels sur la fluidité de l'analogique, je les laisse aux éminents forumeurs de ce thread.

Autrichon
DD sur Freebox NAS /SMSL AD 18/ Davis Monitor 1 /Mogami 3103HP.
"Je déteste deux choses: l'analyse et le pouvoir". Sviatoslav Richter.
Avatar de l’utilisateur
autrichon gris
Staff Œuvres
Staff Œuvres
 
Messages: 6312
Inscription: 21 Oct 2009 14:18
Localisation: Strasbourg
  • offline

Message » 06 Avr 2011 16:37

L'article d'Igor est intéressant. Il m'avait bien semblé à l'époque de mon adolescence que les cassettes pré-enregistrées du commerce étaient bien entendu largement meilleures que celles que j'enregistrait moi-même à partir des 33T (mais on pouvait incriminer la qualité de mon matériel ainsi que ma méthodologie), mais qu'elles étaient également de qualité tout à fait comparable à celle des-dits 33T. Je n'ai pas le souvenir que cette opinion était partagées à l'époque dans les cours du lycée ...

Bon sinon, le son des 33T meilleurs que celui des CD, meilleur dans le sens de "plus fidèle à l'original" ... oui, vu le titre du topic, ça peut se défendre comme opinion ... 8) :lol:




... Il faudrait tout de même être sérieux 5 minutes ! :roll: Il y en a vraiment qui ont tout oublié de cette époque. :lol:
syber
 
Messages: 10300
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 06 Avr 2011 16:55

J'aime bien la seconde partie de cet article. Il me semble - relativement - équilibré dans ses position et arguments : http://www.son-video.com/Conseil/Hifi/P ... inyle.html

Je dis relativement, car il me semble être tout de même un peu partisan :wink:

Les disques analogiques ont une compression de dynamique soignée
La pleine dynamique d'un orchestre ne peut pas être assumée par la cellule phono. Ce support ne permet que 60 dB de dynamique pour presque 100 dB pour le CD et plus encore sur le SACD. Pour reproduire fidèlement le message, les ingénieurs du son doivent donc utiliser une compression de la dynamique pour permettre la gravure sur vinyle. Cette compression était particulièrement soignée pour remonter les détails dans les passages faibles, maîtriser les fortés... Les ingénieurs du son qui enregistrent de la musique classique travaillent avec la partition d'orchestre sous les yeux, notant avec le producteur chaque passage. Le réglage d'un compresseur-limiteur est très délicat, certains ingénieurs du son viennent en studio avec leur propre rack contenant les préamplis micros et les compresseurs.

L'enregistrement sur bande analogique, même en 76 cm/S, induit aussi une compression due à l'enregistrement magnétique. Cela se traduit par un son particulier. Certains artistes enregistrent encore chez eux avec d'anciens magnétos multipistes Ampex, Studer voire Otari... pour retrouver cette couleur très particulière.

Au final, le mastering à partir des bandes nécessite un travail de pré-accentuation (la fameuse courbe RIAA) et de compression. Ce mastering, quand il est fait par un expert, donne au disque toutes ses qualités de dynamique, de lisibilité des signaux subtils et d'équilibre artistique.

Tous ces aspects devraient être considérés comme des défauts par rapport aux performances bien supérieures du CD. Il n'en est rien car il n'est que rarement possible de disposer d'une dynamique de 100 dB chez soi. En général, les pièces les plus silencieuses permettent 80 dB la nuit. Un salon normal, avec les bruits de la vie courante, la rue à 30 m.... permet 40 à 60 dB de dynamique exploitable (c'est à dire sans devenir sourd). En limitant (avec talent) la dynamique, le vinyle nous donne un signal plus facile à écouter, dans lequel plus de détails sont amenés à des seuils audibles.
Cela se traduit aussi par un son plus "péchu" très apprécié des DJs en discothèque.



J'adorerai vraiment faire l'expérience de comparer avec la rigueur de celle de l'article de Igor, un CD et un 33T d'un enregistrement récent de musique classique.

Je me demande si :

- d'une part, les masters seraient-ils vraiment différents et adaptés au support CD ou 33T ?
- d'autre part, les ingénieurs du son ont-ils toujours de nos jours l'expérience et la culture de cette fameuse "compression" spécifique au 33T nécessitant de savoir lmire une partition et ont-ils le temps de l'appliquer compte tenu des faibles débouchés commerciaux actuels des 33T ?
syber
 
Messages: 10300
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 06 Avr 2011 16:57

Il y a 25 ans, j'ai acheté une platine K7 Toshiba PC-G66, un magneto 3 têtes sans trop de prétention pour budget étudiant. Enregistrer un CD avec un réglage correct du bias et vérifier avec la touche source/tape permet de se faire une opinion de la différence... plutot ténue.

Une connaissance avec sa Nakamishi Dragon avait une différence ... encore plus ténue.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés