Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

liaison symétrique et assymétrique???

Message » 11 Juil 2004 11:07

Peut-on s'attendre à de grande différences de rendu en utilisant ces different mode de liaison?
Dans le cas d'une liaison assymétrique, doit-on l'être de la source à l'ampli ( dans le cas d'une configuration préampli-ampli séparé??.
nickfaldo
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1593
Inscription: 25 Juin 2000 2:00
Localisation: Grenoble

Annonce

Message par Google » 11 Juil 2004 11:07

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 11 Juil 2004 11:22

Bonjour Nickaldo !


C'est la bouteille à l'encre ce sujet !

Quand les appareils sont réellement symétriques de bout en bout et qu'ils sont d'une qualité de conception et de réalisation qui rend justice à ce choix technique, il y a de fortes chances pour que le résultat soit meilleur...

Que quand la symétrie est un artifice de vente car elle est à la mode et cache souvent de simples AOP symétrisant de l'asymétrique et désymétrisants. Bref, en ces cas là, seule la liaison est symétrique tandis que les appareils fonctionnent en asymétrique...

Rappelons que si les pros utilisent des liaisons symétriques, c'est très souvent pour des raisons qui sont moins liées à la qualité sonore qu'au fait qu'ils utilisent des cables fort longs et qu'ils relient de nombreux appareils entre eux !

Alors des transfos désymétriseurs en entrée font qu'ils évitent les bouclage de masse.

Bref, à la maison, à moins d'être contraint d'avoir de grandes longueurs de cordons entre préampli et amplis ou entre lecteur CD et préampli (et encore parfois...), il n'est pas prouvé le moins du monde que ce type de liaisons donne de meilleurs résultats...

Dans le HDG et le THDG il existe des appareils symétriques et des asymétriques.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 11 Juil 2004 11:39

Pour ma petite expérience :
Ma platine CD Vincent se comporte nettement mieux en symétrique qu'en asymétrique.
Mes blocs de puissance Cairn se comportent pareil quel que soit le mode de liaison.

Voila... je pense qu'il n'est pas évident d'en tirer une règle générale et que ca dépend des appareils. Aussi, n'est-il pas indispensable de se focaliser la-dessus (juste que si tu sais qu'un de tes appareils est meilleur en symétrique, tu vas avoir envie d'en profiter, ce qui, dans mon cas, à pas mal compter dans le choix du préampli).
A+
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 11 Juil 2004 11:55

En fait, il me semblait avoir lu quelque part que le mode de liaison symétrique ( à 3 fils?) permettait de se débarasser de tout effet de coloration des cables( encore un vaste sujet , je sais ;-))
nickfaldo
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1593
Inscription: 25 Juin 2000 2:00
Localisation: Grenoble

Message » 11 Juil 2004 12:04

Sur mon system cairn le mode symetrique est largement supérieur à l'asymetrique.
Ce resultat me parait logique a partir du moment ou les appareils sont concus et fabriqués en pur symetrique.
LAFLECH
 
Messages: 180
Inscription: 16 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Juil 2004 12:05

Nickfaldo, c'est surtout que dans le domaine professionnel utilisant des liaisons symétriques : niveaux de sortie, sensibilité d'entrée, impédances de charges et de sortie obéissent à des normes assez précises. Qui se retrouvent souvent dans les matériels réellement symétriques grand public.

le lecteur de Lolo a des sorties symétriques vraies, par exemple.

On sait qu'il n'en va pas de même dans le domaine de la haute fidélité. Parfois des appareils ayant des impédances de sortie un peu trop élevées font que le caractère plus ou moins capacitif (sans compter d'autres caractéristiques) font que les cables qui les relient ont une influence plus grande que celle qu'ils auraient en cas de liaisons plus standards en terme d'impédance.

JB Cauchy a déjà expliqué ces phénomènes; lui et d'autres.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 11 Juil 2004 12:24

Les appareils totalement symétriques cachent un autre risque : si les composants dérivent, l'appareil deviendra vite très mauvais car les défaut s'ajouteront au lieu de s'annuler. Pas réjouissant comme perspective.

La symétrie doit s'envisager avec des réalisations de qualité exceptionnelle sinon, mieux vaut rester en asymétrique, cela fera moins d'électronique dans le trajet et donc davantage de pureté (c'est logique).
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 11 Juil 2004 12:30

Comment des défaut peuvent s'annuler ?
LAFLECH
 
Messages: 180
Inscription: 16 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Juil 2004 12:48

C'est très simple :

Si on les déphase, ils s'annulent. Ceci est possible tant que ces défauts sont identiques sur les deux phases.
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 11 Juil 2004 12:55

Euh... c'est pas tres clair. Sorry
LAFLECH
 
Messages: 180
Inscription: 16 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Juil 2004 12:58

Cela nécessite de tout réexpliquer. Je pense qu'un habitué du forum saura donner le lien permettant de ne pas tout réécrire car je pense qu'il existe un sujet là-dessus (Haskil en parle)
Philippe Muller
Professionnel
Professionnel
 
Messages: 4404
Inscription: 14 Déc 2003 22:20

Message » 11 Juil 2004 12:59

ok merci, je vais chercher.
LAFLECH
 
Messages: 180
Inscription: 16 Fév 2002 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 11 Juil 2004 13:12

haskil a écrit:. Parfois des appareils ayant des impédances de sortie un peu trop élevées font que le caractère plus ou moins capacitif Alain :wink:

Tiens, c'est bien que tu parles de ça car je me demandais ce que ce terme voulais dire...
Qu'entend t-on par capacitif? c'est surtout pour les cables que je me pose la question, car BW préconise des câbles peu capacitif pour ses enceintes?
nickfaldo
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 1593
Inscription: 25 Juin 2000 2:00
Localisation: Grenoble

Message » 11 Juil 2004 13:14

LAFLECH a écrit:Comment des défaut peuvent s'annuler ?


En gros, sur 1 fil du symétrique, tu envoie un signal S, sur l'autre fil tu envoies son "opposé" ( inversion de phase ) -S, à l'arrivée, tu reconstitue le signal par soustraction S - (-S) = 2S
1) gain de 6dB => meilleur rapport signal bruit
2) si un parasite P est "attrapé" par les cables sur le chemin, ca donne (S+P) - (-S+P) = 2S, les parasites sont "supprimés" à l'arrivée...
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Message » 14 Juil 2004 16:20

Juste une question sur le matériel "entièrement symétrique" ou "marketing symétrique" :

Je possède des amplis Vincent annoncés en "entièrement symétrique" mais ne constate aucune différence de volume que je relie les blocs en XLR ou en RCA... :o :o :o

Une idée ???
ougo
 
Messages: 5743
Inscription: 12 Mai 2004 18:05
Localisation: Lausanne
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message