Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

manque de puissance dangereux pour mes enceintes?

Message » 29 Avr 2011 15:11

30 watts oui ( 8ohms ?), mais combien fait-il sous basses impédances ? :idee:
pheno
 
Messages: 13225
Inscription: 30 Déc 2009 0:49
Localisation: 76
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Avr 2011 15:11

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Avr 2011 15:27

audiopathe a écrit:Euh... Syber, je ne médis pas a priori les amplis en classe D, je me contente de pointer les faiblesses de celui-là. Et je ne vends pas la qualité d'amplis anglais, ou canadiens, fabriqués en Chine, ce ne sont que des exemples parmi d'autres, dans un budget comparable. Possible qu'un petit Yamaha fonctionne correctement avec ces enceintes, même si j'ai des doutes. Possible aussi qu'un intégré Nuforce IA 7E V3 assure un bon rendu, mais à un tout autre tarif (1590 écus). L'association pourrait fonctionner, en partie parce que la puissance délivrée est deux fois supérieure à ce que l'Onkyo propose, ce qui éviterait tout risque d'écrêtage désagréable.
Quand à mes expériences personnelles, citons-en une: un petit ampli Trends, le minuscule machin à 10 ou 15 w, entendu sur des gros moniteurs de studio Tannoy qu'il parvenait à tenir avec talent, mais seulement à niveau sonore moyen, malgré un rendement très confortable des enceintes (92 db, plus, peut-être?). Au-delà, ça commençait à cafouiller: dynamique tassée, son devenant vulgaire. Pas fait pour écouter fort, et qui pourrait l'en blâmer à ce tarif dérisoire?
Je suppose donc qu'un classe D de 40 w n'apprécie pas davantage les écoutes à niveau élevé sur des enceintes plus difficiles à remuer. Un lieu commun, sans doute... :)



Audiopathe,

J'écoute dans une pièce de 13m² dédiée, dans un appartement calme. La pièce donne sur la cour et son niveau de bruit ambiant est faible. Je possède des enceintes de 94 db, alimentées par des amplis de 120 Watts. Je suis donc assez sensibilisé au cas décris dans ce topic.

Dans mon cas, les écarts dynamiques reproductibles sont donc limité par, en bas, le niveau de bruit ambiant de la pièce au moment de l 'écoute et par, en haut, le niveau de pression acoustique qui est acceptable dans mon appartement. Niveau qui n'est malheureusement pas le niveau réel pour cause 1) des voisins 2) de la taille de la pièce ; on peut écouter plus fort dans une grande pièce que dans une petite. En conséquence comme j'écoute en deça du niveau réel, d'une part mes amplis sont loin d'être sollicités (moins, beaucoup moins, nettement moins d'1 watt !) et d'autre part la réponse en fréquence que je perçoit de mes écoutes est déséquilibrées (fletcher et munson) . Comme mes amplis ne possèdent pas de correcteurs de tonalités, je m'accomode de ce piètre résultat. Heureusement que j'ai un caisson pour reproduire en dessous de 80 Hz et que j'ai pu grâce à son égalisation et à son réglage de gain, compenser quelque peu ce désagrément.

Malgrè tout, mes écoutes manquent de pêche ! J'ai longtemps incriminé mes enceintes avant de procéder à des mesures à ma position d'écoute et réaliser que cela vient de la configuration du local d'écoute. Les petites dimensions du-dit local génèrent des phénomènes 1) de réflexions latérales des enceintes qui viennent par rebond décallé, perturber le signal primaire et 2) des modes propres très marqués jusqu'à assez haut dans le bas-médium (jusqu'à au dessus de 200 Hz), bas médium où se trouve justement le gros de l'émergie responsable de ce que l'on appelle "la pêche".

Je pourrai passer ma vie à changer perpétuellement d'ampli que cela ne résoudrait jamais mon problème. Mon problème se solutionnerait par l'ajout de systèmes de correction acoustique électronique.

Donc sans plus de renseignements, conseiller mordicus à notre camarade de changer son Onkyo me parait à tout le moins une posture ... légère, très légère !
syber
 
Messages: 10305
Inscription: 30 Juil 2005 15:07
  • offline

Message » 29 Avr 2011 15:53

syber a écrit:
audiopathe a écrit:Euh... Syber, je ne médis pas a priori les amplis en classe D, je me contente de pointer les faiblesses de celui-là. Et je ne vends pas la qualité d'amplis anglais, ou canadiens, fabriqués en Chine, ce ne sont que des exemples parmi d'autres, dans un budget comparable. Possible qu'un petit Yamaha fonctionne correctement avec ces enceintes, même si j'ai des doutes. Possible aussi qu'un intégré Nuforce IA 7E V3 assure un bon rendu, mais à un tout autre tarif (1590 écus). L'association pourrait fonctionner, en partie parce que la puissance délivrée est deux fois supérieure à ce que l'Onkyo propose, ce qui éviterait tout risque d'écrêtage désagréable.
Quand à mes expériences personnelles, citons-en une: un petit ampli Trends, le minuscule machin à 10 ou 15 w, entendu sur des gros moniteurs de studio Tannoy qu'il parvenait à tenir avec talent, mais seulement à niveau sonore moyen, malgré un rendement très confortable des enceintes (92 db, plus, peut-être?). Au-delà, ça commençait à cafouiller: dynamique tassée, son devenant vulgaire. Pas fait pour écouter fort, et qui pourrait l'en blâmer à ce tarif dérisoire?
Je suppose donc qu'un classe D de 40 w n'apprécie pas davantage les écoutes à niveau élevé sur des enceintes plus difficiles à remuer. Un lieu commun, sans doute... :)



Audiopathe,

J'écoute dans une pièce de 13m² dédiée, dans un appartement calme. La pièce donne sur la cour et son niveau de bruit ambiant est faible. Je possède des enceintes de 94 db, alimentées par des amplis de 120 Watts. Je suis donc assez sensibilisé au cas décris dans ce topic.

Dans mon cas, les écarts dynamiques reproductibles sont donc limité par, en bas, le niveau de bruit ambiant de la pièce au moment de l 'écoute et par, en haut, le niveau de pression acoustique qui est acceptable dans mon appartement. Niveau qui n'est malheureusement pas le niveau réel pour cause 1) des voisins 2) de la taille de la pièce ; on peut écouter plus fort dans une grande pièce que dans une petite. En conséquence comme j'écoute en deça du niveau réel, d'une part mes amplis sont loin d'être sollicités (moins, beaucoup moins, nettement moins d'1 watt !) et d'autre part la réponse en fréquence que je perçoit de mes écoutes est déséquilibrées (fletcher et munson) . Comme mes amplis ne possèdent pas de correcteurs de tonalités, je m'accomode de ce piètre résultat. Heureusement que j'ai un caisson pour reproduire en dessous de 80 Hz et que j'ai pu grâce à son égalisation et à son réglage de gain, compenser quelque peu ce désagrément.

Malgrè tout, mes écoutes manquent de pêche ! J'ai longtemps incriminé mes enceintes avant de procéder à des mesures à ma position d'écoute et réaliser que cela vient de la configuration du local d'écoute. Les petites dimensions du-dit local génèrent des phénomènes 1) de réflexions latérales des enceintes qui viennent par rebond décallé, perturber le signal primaire et 2) des modes propres très marqués jusqu'à assez haut dans le bas-médium (jusqu'à au dessus de 200 Hz), bas médium où se trouve justement le gros de l'émergie responsable de ce que l'on appelle "la pêche".

Je pourrai passer ma vie à changer perpétuellement d'ampli que cela ne résoudrait jamais mon problème. Mon problème se solutionnerait par l'ajout de systèmes de correction acoustique électronique.

Donc sans plus de renseignements, conseiller mordicus à notre camarade de changer son Onkyo me parait à tout le moins une posture ... légère, très légère !


Rien à rajouter aux propos de Syber qui comme d'hab fait preuve de beaucoup de bon sens :wink:
Seule raison éventuelle pour changer, une incompatibilité manifeste et avérée entre deux maillons : type Atoll (que j'aime beaucoup) et Focal (que j'aime bien). Style d'écoute que, pour ma part, je n'ai jamais réussi à apprécier...
L'Onkyo a l'air effectivement pas trop mal foutu comme ampli.

Cordialement,
Laurent
Piano10
 
Messages: 892
Inscription: 24 Déc 2005 14:08
Localisation: Aube
  • offline

Message » 29 Avr 2011 15:58

A l'intention de Wald:

1. Il ne me paraît pas pertinent de comparer un ampli HDG en classe A à un ampli plus modeste en classe D. Ma théorie, qui vaut ce qu'elle vaut: la classe D n'apprécie pas vraiment d'être utilisé au-delà de ses limites, vite atteintes sur un appareil de 80 w sous 4 ohms à 1 khz (mais vendu comme un 2x80 w pour ceux qui lisent un peu vite les specs sur certains sites internet). Il me semble probable que des amplis à transistors en classe AB de puissance égale, écrêteront eux aussi, mais de manière plus soft, moins désagréable à l'oreille, tandis qu'un ampli en classe A, lui, de par son fonctionnement très différent, atteindra ses limites encore plus softement, un peu comme un ampli à tubes de puissance équivalente. Et je ne parle même pas de la probable influence d'une alimentation autrement plus "sérieuse" sur l'ampli HDG (enfin, sur certains :D ). Pour la petite histoire, j'ai longtemps utilisé un modeste QUAD 303 recapé (mais pas HDG), donné pour deux fois 50 w: il a ridiculisé des appareils bien plus prétentieux, sans doute parce qu'un 303, ce n'est jamais qu'une poignée de transistors alimentés par un transfo surdimensionné, et des capas tout aussi démesurées. N'empêche que sa puissance modeste arrondissait les angles, en douceur, sans décrochage à fort volume.

2. Je n'ai jamais suggéré qu'il fallait absolument que Boudz se procure un ampli de 120 w. Au contraire, je crois que bien d'autres amplis de puissance équivalente ou légèrement supérieures, mais en classe AB, assureraient un autre rendu sonore. Que je sache, un petit Cambridge à 5-600 euros ne débite pas 120 w, un Nad non plus (je ne cite que les premières marques qui me viennent à l'esprit, ce n'est pas de la publicité déguisée, ou une préférence, mais ça aussi, je l'ai déjà écrit).

3. Je n'ai pas davantage affirmé que l'ampli fournissait de la pression sonore. En revanche, il tiendra (ou pas) suffisamment les haut-parleurs pour que ceux-ci fournissent la pression sonore dont ils sont capables, à condition d'être convenablement remués. D'autant que tu te contredis toi-même en évoquant les "enceintes qui s'y collent en fonction... des watts qu'on leur envoie." Ainsi donc, les watts auraient une incidence? :D

4. Je ne vois pas en quoi la pièce (de 15 m2) ou le placement de enceintes dans celle-ci, pourrait tasser la dynamique. Je peux imaginer des résonnances due à un mauvais placement, une altération de la perspective stéréophonique, mais tasser la dynamique, là, je sèche.

Bref, j'ai l'impression d'avoir déjà écrit tout cela, mais ça ne devait pas être aussi limpide que je le croyais. :P
audiopathe
 
Messages: 108
Inscription: 08 Déc 2006 1:00
Localisation: Saint Quentin (en Picardie)
  • offline

Message » 29 Avr 2011 16:16

pheno a écrit:30 watts oui ( 8ohms ?), mais combien fait-il sous basses impédances ? :idee:


Correction c'est un 35W et je parlais du AMS35p et non du Titan (qui fait 1Kw...) et du coup ne fait pas surement pas 100kg
Details ici:http://www.musicalfidelity.com/products/AMS-Series/AMS35p/AMS35p.asp
Fyper
 
Messages: 3217
Inscription: 13 Juil 2005 18:05
  • offline

Message » 29 Avr 2011 16:43

A Syber: je comprends beaucoup mieux ce que tu m'expliques. En fait, nous butons sur... le sens du mot dynamique. J'ai moi aussi longtemps vécu dans un petit appartement, où mon système peinait à s'épanouir dans une pièce quasi-carrée de 12 m2. J'utilisais plusieurs types d'amplis, en alternance, de puissance allant de 50 à 130 w, à tubes comme à transistors, souvent à niveau élevé. C'est sans doute ce qui explique que je n'ai jamais ressenti un manque de pêche. Pour moi, c'était l'exact contraire: de la dynamique, j'en avais forcément trop, même à volume moyen, quel que soit l'ampli branché. Ce qui me contraignait, pour profiter vraiment des qualités musicales de mes modestes appareils, à écouter... dans le séjour, à 4 m des enceintes.
Problème: oui, c'est vrai, un ampli puissant, même sur des enceintes au rendement moyen de 88-90 db, est sous-utilisé dans une petite pièce (cas de mon Advance Accoustic 406, dont les vus-mètres n'atteignent jamais la moitié de leur course), de là à considérer que cette puissance soit inutile: sûrement pas. Des trois amplis que je connais par coeur (MAA 406, QUAD 303, blocs monos Philips EL 6420, 70 w en EL 34), c'est bien évidemment le MAA 406 qui tient le mieux les HP, propose la plus grande pureté sonore, en particulier sur les musiques les plus chargées en fréquence (électro, rock, world). D'un autre côté, quel que soit l'ampli utilisé, à aucun moment je ne suis dit qu'il manquait vraiment de la dynamique. D'où l'idée que, si Boudz le ressentait comme ça, la pièce ne pouvait être en cause. C'était forcément l'ampli qui bridait les enceintes.
Précisons que j'avais pris soin d'amortir au maximum mon pseudo-auditorium de l'époque, avec beaucoup de bull-pack derrière la zone d'écoute, dans les coins, pour limiter les résonnances. De même, mes enceintes sont closes, ce qui atténue beaucoup les contraintes de placement. Bref, du bas-médium, j'en avais, avec beaucoup moins de saturation et donc, plus de "pêche" qu'auparavant, même si une pièce de 12 m2 reste une pièce de 12 m2.
audiopathe
 
Messages: 108
Inscription: 08 Déc 2006 1:00
Localisation: Saint Quentin (en Picardie)
  • offline

Message » 01 Mai 2011 21:45

Et bien, que de réponses!
Merci à tous d'avoir contribué à m'éclairer sur la question...
Bon en faisant un petit condensé de tout ça, me voilà rassuré sur les dangers éventuels de ma config.

Grosso-modo, je peux continuer tranquillement à écouter mon installation telle quelle, sans trop pousser le potar, dans ma petite pièce.
Et le jour où ma pièce d'écoute sera plus vaste, j'en profiterai pour acheter un ampli plus "costaud" qui devrait mieux exploiter mes enceintes.

Le manque de dynamique (le terme n'est certainement pas bien choisi!) doit effectivement être dû à la taille de ma pièce et à mes craintes au niveau de l'ampli, qui font que je ne pousse pas beaucoup le son et/ou qu'il n'a pas suffisamment d'espace pour se développer correctement dans ma pièce.
Néanmoins, ce problème est secondaire et c'était surtout l'éventuel danger pour mes enceintes qui me tracassait.

Merci encore à tous!
(Je vais toutefois continuer à suivre ce fil au cas où quelques nouvelles réponses apparaitraient!)
Guillaume
boudz80
 
Messages: 7
Inscription: 28 Avr 2011 21:18
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message