Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: aqua35, Exabot [Bot] et 21 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Mariage heureux:Rotel 1056 et Pacific evo 30

Message » 25 Fév 2005 15:42

Mon installation d'écoute multicanale s'est complètée d'un Rotel 1056 depuis mardi.
Je vous livre mon premier CR:

Lecteur CD Denon 2200 + ampli Rotel 1056 + 4 x Wharfedale Pacific Evo 30 + centrale Pacific + caisson Audience 10 HP

Le salon mesure 4 x 5,30 m avec une acoustique assez claire mais non réverbérante. Le mur devant lequel sont les enceintes est en peinture (c’est l’écran) donc un peu réflectif et les 3 autres murs sont acoustiquement mats (papier vinyle sur couche de liége de 2mm). De plus, le mur arrière est une paroi flottante d’isolation pour le voisinage. Le sol est en carrelage recouvert sur les 2/3 d’un grand tapis.

Installation de l’ampli Rotel sans difficulté : emballage correcte, notice minimaliste correcte mais peut mieux faire (voir HK et Yamaha), télécommande superbe pouvant, après apprentissage, remplacer 8 autres télécommandes.
Enceintes frontales écartées de 2 m pour une distance d’écoute de 3 m, les arrières espacées de 2 m pour une écoute à 1,50m.
Liaison avec du câble HP standard 2,5 mm.
Enceintes toutes paramétrées en large sans caisson pour les CD et SACD, et avec caisson réglé à 80 Hz pour les DTS.

Ecoute, après environ 20 h de rodage pour l’ampli et 150 h pour les enceintes et le caisson.

Premières impressions : largeur et profondeur de l’espace sonore, dynamisme et définition du message musical.
Très bon équilibre de l’ensemble complémentaire (brillance du Rotel et manque de brillance des Evo 30) qui donne une écoute précise et chaleureuse qui convient à mon goût.
Les basses des enceintes sont bien contrôlées pour leur donner de l’ampleur sans un envahissement masquant.

Par comparaison entre l’entrée CD coaxiale et l’entrée analogique multicanale qui ne passe pas par les convertisseurs, j’ai une préférence pour l’analogique qui se caractérise par une musicalité plus douce.
Je fais le même constat pour les DTS : je préfère la liaison analogique avec décodage dans le Dénon, à la liaison numérique avec décodage dans le Rotel, car la reproduction est plus chaleureuse (mais ce n’est que mon goût).

Avec le CD de test 16 de RDS n° 281
- plage 3 Versus de Herico duce : les clochettes sont claires presque cristallines avec une résonance longue dans l’aigu. Les voix sont particulièrement transparentes et très bien placées dans l’espace, encore une preuve de bonne spatialisation.
- plage 4 Paganini : le violon monte du médium à l’aigu sans acidité avec le détail du frotté de l’archet.
- plage 7 Rituel tibétain : le violoncelle est superbe, la dynamique des instruments est bien reproduite. Les enceintes réagissent bien sur les fortes dans le bas médium. Il n’y a aucune coloration tonale qui mettrait en cause des résonances au niveau du coffret des enceintes.
- plage 10 Sonata quarta : l’orgue rempli bien la pièce d’écoute avec une bonne dynamique et une résonance agréable pour ceux qui aiment les basses et sans masquer la mélodie du violon.
- plage 12 et 13 Otis Taylor : la guitare et la voix en très gros plan sont reproduites avec beaucoup de corps et de détails, mais aussi avec beaucoup de bruit de corde et de doigt. C’est de la macro prise de son. Bof !
- plage 16 On the rising of the 64 paths : les percussions sont très bien définies, la grosse caisse est très présente. Le saxo alto est très chaud. La répartition spatiale des instruments est excellente (encore).

Et en plus
- Les orchestres symphoniques et les chœurs (Carmina Burana, Requiem de Berlioz) sont bien reproduits avec ampleur, véracité et une dynamique qui vont faire plaisir aux voisins.
- La voix de Jessie Norman dans Carmen est très bien reproduite avec toutes les nuances et beaucoup de chaleur et de clarté.
- Le SACD multicanal du Requiem de Mozart emplit la pièce avec précision et une grande dynamique. La reproduction très ample et claire facilite la superposition de l’acoustique du salon et de l’acoustique du lieu d’enregistrement, ce qui est souvent difficile.
- Le DTS Aero de JM Jarre est mis en scène à travers le 5.1 avec des images sonores remarquables de vérité. Les éléments sonores (les pas, le vent, la pluie, l’orage, etc.…) se déplace avec précision d’une enceinte à l’autre.


En résumé
Le Rotel 1056 et les Pacific Evo 30 se marient à merveille en s’enrichissant de leurs mutuels qualités et défauts complémentaires pour donner une écoute d’une grande musicalité.
C’est à mon avis un excellent ensemble multicanal dont le rapport qualité / prix est remarquable, notamment pour les 5 enceintes.
herve.g
 
Messages: 138
Inscription: 29 Aoû 2003 19:09
Localisation: CONFOLENS 16500
  • offline

Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message