Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 24 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Préampli passif vs préampli actif

Message » 13 Sep 2007 22:31

Bonjour,
Je suis inscrit depuis peu sur ce forum. Il se peut que le sujet ait été abordé auparavant auquel cas je vous demande de m'excuser.

J'aimerais connaître votre opinion à propos de la différence existant entre un préampli passif et un préampli actif. Je ne parle pas de la différence de principe mais de la différence subjective réelle.

Je suppose que chacune des solution présente avantages et inconvénients. Si le préampli passif paraît séduisant par sa simplicité, il doit probablement souffrir de diverses faiblesses sinon, on en verrait plus souvent. Mais comment imaginer qu'un appareil plus compliqué, comme un préampli actif, puisse rivaliser en terme de transparence?

Lorsqu'il s'agit de règler le niveau d'une source pouvant atteindre 2volts pour attaquer un amplificateur dont la sensibilité est inférieure à 1 volt (pour atteindre sa pleine puissance), il ne paraît pas nécessaire de préamplifier mais d'atténuer, surtout si l'ampli est très largement proportionné car une même sensibilité peut produire de quelques watts à quelques centaines.

Ne serait-il pas utile de faire le point technique des avantages et inconvénients avec les conséquences palpables? Je suppose que vos commentaires seront partagés entre les 100% pro passif et les 100% pro actif. Un petit point sur la question pourrait m'aider.

Merci.
BARTOK
 
Messages: 53
Inscription: 30 Aoû 2007 8:28
  • offline

Annonce

Message par Google » 13 Sep 2007 22:31

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 14 Sep 2007 1:00

BARTOK a écrit:Bonjour,
Je suis inscrit depuis peu sur ce forum. Il se peut que le sujet ait été abordé auparavant auquel cas je vous demande de m'excuser.

J'aimerais connaître votre opinion à propos de la différence existant entre un préampli passif et un préampli actif. Je ne parle pas de la différence de principe mais de la différence subjective réelle.

Je suppose que chacune des solution présente avantages et inconvénients. Si le préampli passif paraît séduisant par sa simplicité, il doit probablement souffrir de diverses faiblesses sinon, on en verrait plus souvent. Mais comment imaginer qu'un appareil plus compliqué, comme un préampli actif, puisse rivaliser en terme de transparence?

Lorsqu'il s'agit de règler le niveau d'une source pouvant atteindre 2volts pour attaquer un amplificateur dont la sensibilité est inférieure à 1 volt (pour atteindre sa pleine puissance), il ne paraît pas nécessaire de préamplifier mais d'atténuer, surtout si l'ampli est très largement proportionné car une même sensibilité peut produire de quelques watts à quelques centaines.

Ne serait-il pas utile de faire le point technique des avantages et inconvénients avec les conséquences palpables? Je suppose que vos commentaires seront partagés entre les 100% pro passif et les 100% pro actif. Un petit point sur la question pourrait m'aider.

Merci.


Commencez par lire ce fil, ça donne quelques idées : http://www.homecinema-fr.com/forum/viewtopic.php?t=29856548
jeandl
 
Messages: 825
Inscription: 17 Fév 2005 1:53
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 14 Sep 2007 7:53

Merci,

J'étais passé totalement à côté.
BARTOK
 
Messages: 53
Inscription: 30 Aoû 2007 8:28
  • offline

Message » 14 Sep 2007 7:57

J'ai eu 3 passfs a la maison a comparer sur mon systeme :
- DIY sans transfo avec attenuateur a plots.
- PAS Aleph Line L
- Rothwell passive.

Ils se sont tous fait demonter par le SP16....

Le DIY ne permettait pas l'adaptation en impedance, le Pass etait tres bon, tres chaud, mais descendant vers l'aigu et un peu plat en image. Quant au Rothwell, il lui manquait de la matiere par rapport a l'ARC.

Le seul qui concurrencait le SP16 etait un Mingda actif (MC-67HA).
Certes, le niveau de transparence atteint des sommets avec le DIY en particulier (et cables Cu, eviter l'Ag tire vers l'aigu), mais la matiere manque ainsi que le lien entre les notes.

La legende du fil droit avec du gain, je n'y crois pas...

En fait, les passifs qui sont au niveau des actifs hdg, coutent egalement le prix du hdg....PLus de transparence a la cle, mais adaptation en impedance souvent difficile. A tester!
san-antonio
 
Messages: 1588
Inscription: 17 Avr 2007 0:51
  • offline

Message » 14 Sep 2007 9:34

san-antonio a écrit:J'ai eu 3 passfs a la maison a comparer sur mon systeme :
- DIY sans transfo avec attenuateur a plots.
- PAS Aleph Line L
- Rothwell passive.

Ils se sont tous fait demonter par le SP16....

Le DIY ne permettait pas l'adaptation en impedance, le Pass etait tres bon, tres chaud, mais descendant vers l'aigu et un peu plat en image. Quant au Rothwell, il lui manquait de la matiere par rapport a l'ARC.

Le seul qui concurrencait le SP16 etait un Mingda actif (MC-67HA).
Certes, le niveau de transparence atteint des sommets avec le DIY en particulier (et cables Cu, eviter l'Ag tire vers l'aigu), mais la matiere manque ainsi que le lien entre les notes.

La legende du fil droit avec du gain, je n'y crois pas...

En fait, les passifs qui sont au niveau des actifs hdg, coutent egalement le prix du hdg....PLus de transparence a la cle, mais adaptation en impedance souvent difficile. A tester!


Tout est dit.
jeandl
 
Messages: 825
Inscription: 17 Fév 2005 1:53
Localisation: Nantes
  • offline

Message » 14 Sep 2007 13:01

Essaye un Promitheus TVC reference Dual mono, pour moins de 600€ TTC, tu as un préampli souvent comparé à un des meilleurs passifs du moment, le Music First, sauf que ce dernier coûte près de 4000€ ! :idee: :wink:
Trencito
 
Messages: 989
Inscription: 28 Oct 2004 10:44
Localisation: Spain
  • offline

Message » 14 Sep 2007 13:26

Autre piste intéressante pour les pré passifs :

http://www.goldpt.com/

On peut acheter le preamp assemblé ou uniquement l'atténuateur... dans leur montage c'est relié par deux masses, deux entrées et deux sorties et c'est monté sans alim. Donc très facile pour du DIY. Grande réactivité de leur part : je leur ai écrit un mail ce matin, réponse efficace dans les deux heures qui suivent.
Avatar de l’utilisateur
androuski
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 16139
Inscription: 14 Mar 2007 14:43
  • offline

Passif vs actif

Message » 16 Sep 2007 17:42

Bon, je sors du trou et viens émettre un tout petit avis.

Pour avoir en ce moment les 2, je peux vaguement en causer à partir de ma très courte expérience.

Donc 3 protagonistes:

- un pré actif à tubes: EAR 864
- un pré actid à transistors : Brinkmann (le petit)
- un pré passif à transformateur (dit TVC , c'est le terme générique pour la technique) de marque Promitheus.

Les prix neufs s'étalent de 3200 € (les actifs) à 600 € environ (le passif) .
Pour être direct sur ces trois appareils, à part la finition, il m'apparaît évident que l'écart de prix de 1 à 5 entre les passifs et l'actif ne se justifie pas.
La vérité c'est qu'un passif de bonne qualité à ce prix enfonce facilement n'importe quel actif dans la limite de 3 à 5 fois son prix, ensuite c'est une autre histoire.

Je pense en effet que si j'avais à choisir entre par exemple un Hovland et un Music First à sensiblement 4000 € , le choix serait vite fait.

Pour en revenir à mes propres appareils:

- le TVC est sans comparaison avec les autres en ce qui concerne la précision et la transparence; l'écoute à bas volume et la facilité d'utilisation (pas de chauffe et une prise gagnée sur la barrette).
- il est en revanche (c'est la contrepartie de la transparence) moins euphonique comme disent les anglo saxons (il n'enjolive rien, donc dans un système sec comme un coup de trique, il n'arrondira pas les angles) et peut manquer de dynamique.
- la bande passante est très étendue vers le bas comme vers le haut.

- l'EAR 864 sonne magnifiquement bien (encore mieux avec des tubes de course) mais il sonne toujours un peu pareil, un peu comme si on avant peint la musique d'un joli rose uniforme ou plutôt d'une jolie couleur miel. Pour l'écoute de petits ensembles de chambre, de musique baroque et de trios jazz (ma consommation à peu de choses près), c'est l'idéal et le son n'est jamais agressif.

- le Brinkmann m'a étonné à sa mise en route : des graves d'une rondeur un poil suspecte et en tout cas pas dans mes goûts (un son un peu à la Proac D15 sortait de mes enceintes et Dieu sait que j'ai du mal avec les D15), depuis il a chauffé et le son ressemble plus à ce que j'en attends, sans doute avec plus de matière que le TVC, des notes qui se prolongent ce qu'il faut etc...
C'est peut être moins précis que le TVC et dans une certaine mesure plus enjoleur. Donc là, il faut que j'attende un peu pour donner un avis plus définitif.

Mon avis en résumé : si le système s'y prête et que l'on est un poil serré en termes de budget, un TVC (Promitheus, Django, Glasshouse) ou un passif à autoformer (Sonic Euphoria) est sans concurrence à son prix du coté des actifs. Il permet d'obtenir une restitution fidèle à un prix vraiment très intéressant.

Lorsque l'on monte en gamme et que le système ne permet à coup sur pas le meilleur accord possible (par exemple une source avec un niveau de sortie très faible genre 0,9 v ou 1 v), il vaut mieux chercher du coté des actifs.

Bien évidemment et comme toujours, l'achat d'occasion brouille les pistes comme toujours : au prix où j'ai payé le Brinkmann, l'avantage de en faveur du TVC n'es tplus décisif.

Désolé d'avoir été si long...
dgohyeres
 
Messages: 4010
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline

Message » 16 Sep 2007 19:40

:) ayant recemment possédé plusieurs preampli passifs ( bent audio noh, promiteus tvc reference4) et preamplis actifs solid sate( electrocompaniet eci4, metaxas reference, jeff rowland synergy) et actifs a tubes ( jadis jps8, , jps2S ,supratek chardonnay) ..

ma conclusion personnelle est qu'un passif de bonne qualité peut facilement remplacer un preampli actif a transistor (milieu de gamme ..) apportant douceur et transparence ..
Mais jamais la "distorsion" magique d'un préampli à lampeet son effet loupe sur les micro informations et la scene sonore et le rendu des timbres..

le passif se rapprochant plus de la definition du fil droit avec de l'attenuation..
juanitox
 
Messages: 67
Inscription: 02 Fév 2007 15:21
  • offline

Message » 16 Sep 2007 20:52

Bonjour à tous et une petite réflexion, le passif permet sans doute d’aller au bout de son ampli, c'est-à-dire qu’il s’agit certainement d’une solution assez simple et qui peut ne pas être onéreuse pour n’écouter (pratiquement) que son ampli…

Il me semble que le Promitheus est une excellente affaire (sous réserve d’adéquation technique à l’ampli) pour avoir à « colorer » le moins possible un ampli…

Et c’est bien cela le problème. Par exemple je cherche un préampli et la solution TVC pourrait me convenir mais encore faut-il que j’ais envie d’aller au bout de mon ampli c'est-à-dire que ses qualités intrinsèques soient celles que j’attend… Hors je n’ai jamais écouté mon ampli sans préampli, je dirais même que les concepteurs d’amplis les conçoivent pour fonctionner avec des préamplis et le plus souvent actifs… On en devient fou de cette histoire, bien envie de tester le TVC mais admettons que mon ampli manque d’un truc qu’un préampli apporte…

Regardons les amateurs de montages à tubes en Single End et d’enceintes HR, certains aiment bien le passif et s’ils pouvaient ne rien mettre entre leur SE et leurs enceintes ils le feraient… Ne rigolez pas j’en connais un qui a 3 amplis avec 3 puissances différentes (entre 0.5 et 1 W et des poussières et qui change d’ampli quand il veut monter le niveau ! En fait il en écoute surtout un !

Tout cela nous ramène à la question de fond, comment sonne notre ampli ?

Bon j’ai rien fait avancer mais j’ai écrit un peu avant le match !

Cdt :wink:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Message » 16 Sep 2007 21:38

:wink:

Au contraire cohuelaz, cela rejoint parfaitement l ensemble des ecoutes concernant l utilisation d un preamp passif, a savoir objectivement; transparence, espace et détail. Un simple petit preamp passif, sans transfo d impédance, permet déjà de jauger et d apprécier le véritable tempérament de l amplification, certes le pouvoir dynamique reste variable selon la source, mais la couleur, les timbres et l espace seront appréciés a leurs juste valeur.

Cette démarche permet ensuite de compléter le système par une pre amplification éventuellement active, cohérente au couple amplificateur - enceinte. C est un peu empirique mais les résultats sont souvent payant. Obtenir un résultat souhaité a partir d une chaine d éléments, est loin d être facile, c est souvent une affaire de feeling et d intuition. Si l on peut éliminer quelques variable en chemin, c est toujours ca de gagner :wink:

Autrement dit, un petit preamp passif, même de coté, n est jamais de trop. Utilisé ponctuellement ou intégré au système, il permettra toujours de faire une petite remise a plat des a priori qualitatif de tel ou tel élément ...


Nico.
Nico28
Pro-Divers
Pro-Divers
 
Messages: 225
Inscription: 07 Nov 2004 19:10
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 17 Sep 2007 0:36

Nico28 a écrit::wink:

Au contraire cohuelaz, cela rejoint parfaitement l ensemble des ecoutes concernant l utilisation d un preamp passif, a savoir objectivement; transparence, espace et détail. Un simple petit preamp passif, sans transfo d impédance, permet déjà de jauger et d apprécier le véritable tempérament de l amplification, certes le pouvoir dynamique reste variable selon la source, mais la couleur, les timbres et l espace seront appréciés a leurs juste valeur.

Cette démarche permet ensuite de compléter le système par une pre amplification éventuellement active, cohérente au couple amplificateur - enceinte. C est un peu empirique mais les résultats sont souvent payant. Obtenir un résultat souhaité a partir d une chaine d éléments, est loin d être facile, c est souvent une affaire de feeling et d intuition. Si l on peut éliminer quelques variable en chemin, c est toujours ca de gagner :wink:

Autrement dit, un petit preamp passif, même de coté, n est jamais de trop. Utilisé ponctuellement ou intégré au système, il permettra toujours de faire une petite remise a plat des a priori qualitatif de tel ou tel élément ...


Nico.


Rien a ajouter +1000. je garde mon passif DIY pour les comparo et ca aide....
san-antonio
 
Messages: 1588
Inscription: 17 Avr 2007 0:51
  • offline

Message » 17 Sep 2007 14:33

Nico28 a écrit::wink:

Au contraire cohuelaz, cela rejoint parfaitement l ensemble des ecoutes concernant l utilisation d un preamp passif, a savoir objectivement; transparence, espace et détail. Un simple petit preamp passif, sans transfo d impédance, permet déjà de jauger et d apprécier le véritable tempérament de l amplification, certes le pouvoir dynamique reste variable selon la source, mais la couleur, les timbres et l espace seront appréciés a leurs juste valeur.

Cette démarche permet ensuite de compléter le système par une pre amplification éventuellement active, cohérente au couple amplificateur - enceinte. C est un peu empirique mais les résultats sont souvent payant. Obtenir un résultat souhaité a partir d une chaine d éléments, est loin d être facile, c est souvent une affaire de feeling et d intuition. Si l on peut éliminer quelques variable en chemin, c est toujours ca de gagner :wink:

Autrement dit, un petit preamp passif, même de coté, n est jamais de trop. Utilisé ponctuellement ou intégré au système, il permettra toujours de faire une petite remise a plat des a priori qualitatif de tel ou tel élément ...


Nico.


Pas c..on, pas c..on du tout...

Cela me remet dans la tête l'Adcom GFP 750 qui peut s'uliser en mode actif ou passif (pas un TVC il est vrai)

Cela me donne des idées :lol: , merci !

Cdt :wink:
cohuelaz
 
Messages: 5697
Inscription: 16 Sep 2006 11:56
  • offline

Actif ou passif

Message » 19 Sep 2007 15:02

Quelques écoutes approfondies maintenant depuis que j'ai à la fois le Brinkmann et le Promitheus à la maison. J'ai donc une vue (sic) plus claire de la situation:

- Avantage clarté, définition, image et aération au Promitheus, je préfère aussi les basses plus sèches qu'il restitue
- Avantage matière et dynamique au Brinkmann
- Egalité pour les timbres et le confort d'écoute (largement du aux autres éléments aussi)

Dans les 2 cas, on est face à du matériel qui continue (à mon petit niveau) à faire de la musique.

Je pense que le Brinkmann appuie là où cela fait du bien : basses confortables et un poil rondes sans être baveuses et puis une forme de restitution qui va particulièrement bien aux vieux enregistrements (je ne sais pas comment expliquer cela mais je dirais qu'il d'une distorsion confortable) et que je qualifierais bien de coloration.

Pas facile pour moi (j'attends des oreilles d'or) de savoir lequel est le meilleur, mais disons que je préfère l'un ou l'autre selon l'heure et le type de musique écoutée.
dgohyeres
 
Messages: 4010
Inscription: 17 Mai 2005 6:50
Localisation: Sous le chaud soleil du Havre.....
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message