Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 23 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Préamplis : le Shaman contre le Spectral...

Message » 20 Mar 2004 19:31

haskil a écrit: Et les poils se dressent sur les avant bras quand passe l'Adieu du Chant de la terre dirigé par Boulez.

Alain :wink:


L'Adieu du Chant de la Terre môôssieur, y'en a qu'un môôssieur, à l'aulne duquel tous les autres adieux ne sont que kleenex usagers sur les quais d'une gare, l'Abschied môssieur, c'est celui de LA Ferrier, nul autre. Et le jour où je suis élu Président de l'Europe, je fais interdire tous les autres. En toute démocratie.
Sham
Pro-Fabricant
Pro-Fabricant
 
Messages: 281
Inscription: 07 Jan 2003 19:09

Annonce

Message par Google » 20 Mar 2004 19:31

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 20 Mar 2004 19:55

bornert a écrit:le sp 16 est excellent...je le maintiens.....mon ls 25 ainsi que le ls 5 (d'un copain) etant encore un peu supérieurs....je repete : je ne crois qu'a un pre à tube...les ecc c'est imbattable... :P


Le LS 5 supérieur à un SP16... intéressant.
C'est justement celui qui était confronté à un Hovland chez Noir et Blanc à Bruxelles.
Pas un peu cruel : très cruel.
Et il me souvient d'un audiophile qui avait chez lui le pré top de la gamme (avant l'arrivée des Référence 1 et 2, je ne me souviens plus de la référence), et qui avait gardé un Mac C26 pour l'entrée phono. Un jour, il a eu la curiosité de brancher le Mac en direct.
Pas de commentaire : du tube, c'est toujours mieux que du totor, naturellement...
Génétiquement.
Comme il était sourd, il a revendu l'AR, un moment d'égarement


A tout hasard, un proverbe africain : "Si tu ne peux pas étudier, voyage". Bruxelles, c'est pas très loin.

JB
Dernière édition par JB14 le 21 Mar 2004 1:48, édité 1 fois.
JB14
 
Messages: 335
Inscription: 14 Jan 2002 2:00
  • offline

Message » 20 Mar 2004 20:16

haskil a écrit:D'un coup, tout s'ouvre, devient évident, logique, quasi palpable. Et les poils se dressent sur les avant bras quand passe l'Adieu du Chant de la terre dirigé par Boulez.

C'était la version SACD ?

Est-ce que c'est devenue la version de référence par rapport aux autres, celle de Katleen Ferrier et Julius Patzak avec Walter chez DECCA ou celle de Christa Ludwig et Fritz Wunderlich avec Klemperer chez EMI ou encore celle de Christa Ludwig et René Kollo avec Bernstein chez SONY ?

A +.
Gérard.
Alpes94
 
Messages: 3792
Inscription: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline

Message » 20 Mar 2004 20:55

C'était la version que j'avais dans la poche quand nous sommes allés chez Port Royal Audio et c'est donc celle que nous avons écoutée... En CD pas en SACD (le lecteur était un Mark Levinson).

Pour le reste, il n'y a pas que la version de Walter et Ferrier qui atteigne au sublime ! Ce serait dommage qu'en 50 ans, il n'y ait pas eu d'autres interprètes à la hauteur de ce chef-d'oeuvre !

Du reste, en 1930... et quelque chose, Walter avait déjà enregistré ce Chant de la Terre, en Live ! avec Charles Kuhlman... et une grande chanteuse dont le nom m'échappe à l'instant ! Premier enregistrement mondial de cette oeuvre... créée, je crois, par Walter lui-même !

Au passage, la récente réédition chez Naxos de l'interprétation légendaire de Ferrier est meilleure du point de vue sonore que celle de Decca et elle vaut trois fois moins cher !

La version dirigée par Reiner chez RCA, avec Richard Lewis et Maureen Forrester ne lui est en rien inférieure, par exemple, Patzak est dépassé par les événements : il hurle le premier lied) et si le timbre de Ferrier est sublime, celui de Maureen Forrester n'est pas anodin non plus et en tant qu'interprétation, elle va plus loin encore. Quant à Reiner : il est loin de diriger moins bien que Walter. Richard Lewis écrasant le pauvre Patzak!

Des deux versions de Ludwig, j'aurais tendance à préférer celle dirigée par Bernstein (Sony)... comme Ludwig, elle-même qui l'a dit plusieurs fois dans des entretiens. Elle dit du reste que Klemperer ne l'avait aidée en rien à pénétrer le sens d'une oeuvre qui lui paraissait hermétique quand Bernstein lui a fait comprendre ce qu'elle chantait.

Quant à celle de Boulez, avec Violetta Urmana et Michale Shade... elle souffre comme la version de Walter d'un ténor qui ne va pas. Pas pour les mêmes raisons, si Patzak n'a pas les moyens et sa voix est usée jusqu'à la corde, Shade chante vériste ! Mais c'est moins pénible à écouter... et l'Adieu n'est pas tout le chant de la terre !

Cependant la direction de Boulez est de premier plan... meilleure que celle de Walter... en partie parce que l'orchestre, la même philharmonie de Vienne, a nettement plus d'affinités avec cette musique qu'il n'en n'avait au début des années 50... (la Philharmonie de Vienne n'a une tradition malhérienne que depuis une petite trentaine d'années), en partie parce que l'orchestre joue tout bonnement nettement mieux d'un point de vue technique.

Alain
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 20 Mar 2004 21:31

Merci,

haskil a écrit: Pour le reste, il n'y a pas que la version de Walter et Ferrier qui atteigne au sublime ! Ce serait dommage qu'en 50 ans, il n'y ait pas eu d'autres interprètes à la hauteur de ce chef-d'oeuvre !

Du reste, en 1930... et quelque chose, Walter avait déjà enregistré ce Chant de la Terre, en Live ! avec Charles Kuhlman... et une grande chanteuse dont le nom m'échappe à l'instant ! Premier enregistrement mondial de cette oeuvre... créée, je crois, par Walter lui-même !

Au passage, la récente réédition chez Naxos de l'interprétation légendaire de Ferrier est meilleure du point de vue sonore que celle de Decca et elle vaut trois fois moins cher !

C'est bien la version captée lors d'un concert public à Vienne, en mai 1952 ?


haskil a écrit:Des deux versions de Ludwig, j'aurais tendance à préférer celle dirigée par Bernstein (Sony)... comme Ludwig, elle-même qui l'a dit plusieurs fois dans des entretiens. Elle dit du reste que Klemperer ne l'avait aidée en rien à pénétrer le sens d'une oeuvre qui lui paraissait hermétique quand Bernstein lui a fait comprendre ce qu'elle chantait.

Quant à celle de Boulez, avec Violetta Urmana et Michale Shade... elle souffre comme la version de Walter d'un ténor qui ne va pas. Pas pour les mêmes raisons, si Patzak n'a pas les moyens et sa voix est usée jusqu'à la corde, Shade chante vériste ! Mais c'est moins pénible à écouter... et l'Adieu n'est pas tout le chant de la terre !

Cependant la direction de Boulez est de premier plan... meilleure que celle de Walter... en partie parce que l'orchestre, la même philharmonie de Vienne, a nettement plus d'affinités avec cette musique qu'il n'en n'avait au début des années 50... (la Philharmonie de Vienne n'a une tradition malhérienne que depuis une petite trentaine d'années), en partie parce que l'orchestre joue tout bonnement nettement mieux d'un point de vue technique.


Je vais commencer par la version Boulez puiqu'elle est en SACD Multicanal malgré la prise de son qui n'est certainement pas en DSD. Qu'as tu comme indication sur le CD ?

A +.
Gérard.
Alpes94
 
Messages: 3792
Inscription: 16 Avr 2002 1:08
Localisation: Val de Marne (94)
  • offline

Message » 20 Mar 2004 21:42

la version Naxos est la réédition de la version de studio enregistrée par Decca à Vienne, les 15 et 16 mai 1952.

Celle dont tu parles est je crois éditée par Tahra.


La version de Boulez, je ne la connais qu'en CD. Elle n'a certainement pas été enregistrée en DSD !

Elle est plutot très bien enregistrée : je dois dire que lue sur une Mark Levinson, préamplifiée par un Revar à tubes, amplifiée par un Conrad Johnson à tubes et reproduites sur les grandes Dunlavy SC IV (des armoires !) c'était à tomber par terre de pure beauté sonoré, d'espace, de précision de scène sonore, de timbres envoûtant et la voix de Violetta Urmana, sans avoir le timbre androgyne inimitable de celle de Ferrier, est superbe ainsi que son interprétation.

Quand la voix entre pour la dernière fois, à la fin, on a vraiment ressentil une émotion contagieuse..

J'imagine que le SACD doit être encore plus beau comme son !

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49568
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 23 Mar 2004 14:36

bornert a écrit:le sp 16 est excellent...je le maintiens.....mon ls 25 ainsi que le ls 5 (d'un copain) etant encore un peu supérieurs....je repete : je ne crois qu'a un pre à tube...les ecc c'est imbattable... :P


Je réponds avec un peu de retard à ce poste Pappyen en diable : deux lignes, 6 affirmations.
Audioresearch au-dessus de tout, et les axiomes habituels de la prose de l'intégriste qui sait tout sur tout en règle général, et sur la vérité d'un domaine en particulier (tube en ce qui te concerne, mais d'autres parfums sont disponibles sur la planète).

Pour le plaisir de l'échange, parce que parole intégriste contre parole intégriste, ça peut lasser, quelques faits (aïe, je sais, pas que des opinions, désolé...)qui devraient t'intéresser.

D'abord te faire plaisir : oui, Audio-research a fait de bons pré à tubes : les SP10 et SP11, voire le LS 5 que j'ai entendu récemment, qui n'est pas catastrophique.
Ensuite, tu sais bien que de l'avis des amateurs eux mêmes, la qualité chez AR avait chuté gravement, pour retrouver un niveau correct avec les Référence 1 et 2 et, pour nettement moins cher, paraît il le SP16 (çuilà, je ne l'ai pas écouté).

Mais le souci, c'est que le monde a un peu bougé depuis ta jeunesse.
C'est dingue, mais c'est vrai.

Et chose incroyable, mais incroyable, il semblerait qu'il y ait des préamplis dans le monde qui puissent être meilleurs que tes AR ! De l'avis de très nombreux critiques, possesseurs d'appareils, professionnels.

Dis sans précaution, comme ça, à froid, ça peut faire un choc.

Tiens un exemple sur ce site, certes discutable, d'un ancien professionnel américain, mais franchement intéressant. Et où les avis sont détaillés sur un peu plus de deux lignes :
C'est le site Audiocritique.
En anglais, mais pour un alsacien ouvert sur le monde...

http://www.high-endaudio.com/index_ac.html

Tu vas me dire, les avis des autres, pour un intégriste...
Certes.

Mais bon, Stéphane (sur Delphi) de Bordeaux, qui a une très grande expérience du matériel TTHG chez lui (il a notamment des grandes TAD qui font passer tes Elipson pour des Fischer Price) a comparé quelques prés de course chez lui.

Le SP16 s'est fait renvoyer à la maison, sèchement, par un vieux SP11.
Avec pas mal de combinaisons d'amplis.
Là, ça va tu vas me dire, on reste dans la famille AR.

Mais... un LS 5 que tu tiens en grande estime s'est fait écraser, le mot n'est pas trop faible, dans tous les compartiments du jeu (détails, aération, finesse, dynamique, qualité des timbres (ouh là...), etc.) par un pré Hovland HP 100. C'est récent, c'est pas très connu.
Aïe.

Le même LS 5 a été nettement battu par un Shaman, selon les dires de Sonlam, qui a de très fines oreilles : cela ne veut pas dire du tout que le Shaman soit le meilleur préampli du monde, un LS 5 est un appareil honnête, mais globalement assez moyen.

Et tu sais bien, même si cela t'agace visiblement beaucoup, qu'un proprio de Référence 2 que je connais bien (Marc B.), et dont je connais bien les oreilles, l'a viré pour le remplacer par un... Farfadet. Sur des blocs Audioresearch 600 et des Avalon, excusez du peu.
Cela ne veut pas dire que le Farfadet était parfait : cela veut juste dire que les pré à tubes Audioresearch sont assez moyens, mêmes les plus chers.
Un Lamm LL 2 a renvoyé le Farfadet à la maison, le même Lamm se faisant renvoyer (je crois très nettement de l'avis de plusieurs auditeurs) par le Shaman.
De même, le fait que le Shaman se soit révélé meilleur sur la plupart des paramètres chez moi (aigu excepté, hors norme sur le Spectral) qu'un Spectral n'est pas non plus une preuve absolue de supériorité.

Dans le Spectral, si la soie qui entoure le jambon est magnifique, il manque quand même la viande et l'os....

Je ne parle même pas du Swiss Physics, même un Rotel l'aurait battu, manifestement.

Il semblerait aussi qu'un Revar (horreur, à totors !) soit plutôt bon...

Il y aurait donc quelques indices laissant penser qu'il pourrait y avoir sur la planète des prés nettement meilleurs que les AR, aussi chers, un peu moins chers, voire beaucoup moins chers.
Pire, à tubes, mais aussi à totors.

Une seule conclusion logique : tous les autres sont sourds, toi seul a la vérité.
Cela me paraît en effet l'hypothèse la plus plausible, à ce stade du raisonnement.


Maintenant, au cas où, Fred Vidal, qui est plutôt du genre honnête (ou suicidaire, cela dépend du point de vue), a proposé au Stéphane aux TAD de tester le Shaman vs un Audio research SP11, et deux CJ plutôt haut de gamme.
Il a le droit d'écrire ce qu'il veut, il prend le temps qu'il veut.

On verra bien le résultat : les configurations jouent, les associations aussi.

M'enfin, tout cela pour dire que si par un hasard extraordinaire tout le monde (excepté toi) n'était pas sourd, ce serait - de mon point de vue - plutôt une bonne nouvelle que des machines récentes, fabriquées à l'artisanale, à des prix plutôt raisonnables si on réfléchit 5 minutes, viennent mettre une petite patée aux vieux trucs répétés comme des antiennes intégristes par des pappys parfois atrabilaires.
Et pourtant, j'aime bien aussi les vieux bons trucs, suffit de regarder ma signature.

Mais c'est finalement le mouvement de la vie.

Bonnes écoutes
JB

PS : une idée simplement à te lire parfois.

Si un jour tu devais découvrir un pré à totors qui soit meilleur que tes sympathiques vieilles pétoires à tubes, je suis persuadé que cela ne pourra se faire qu'à l'aveugle.
Mieux, en te persuadant que tu écoutes un pré à tubes, tellement comme tout bon intégriste, tu es persuadé avant même d'écouter une autre musique que ta vérité qu'elle est fausse.

On va demander à Audiofolia qu'il te fasse un pré spécial avec écrit "Audioresearch dessus, et avec un tube en façade, comme sur les Luxman des années 80...).
Là, je suis sûr que tu le trouveras excellent...
JB14
 
Messages: 335
Inscription: 14 Jan 2002 2:00
  • offline

Message » 23 Mar 2004 15:15

C'est pas charitable de gâcher ainsi la sieste des anciens .Je rêve un jour
de soumettre le papy à un petit test en aveugle totors vs tubes en pré et concernant le Shaman on aurait du lui dire qu'il était full lampe....
L'AR LS5 est loin d'être une mauvaise machine :timbres corrects,pas éthéré à la mode d'aujourd'hui raisonnablement vivant et détaillé avec une scène précise bref équilibré mais le genre d'écoute qui ne reste pas gravée dans les oreilles un bon élève qui peut mieux faire.
Sonlam
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2444
Inscription: 27 Aoû 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Mar 2004 16:37

donc le SP16 serait-il si surévalué que ça ? c'est vrai qu'il est pas donné-donné, mais en version ligne, et dans certains magos parisiens, il est aux alentours de 2.900 euros soit, à 100 euros près le prix de Shaman.....
Invité
 
Messages: 1455
Inscription: 23 Mar 2000 2:00
  • offline

Message » 23 Mar 2004 17:07

Disons que le rapport Q/P a l'air correct......pour du AR.
Sonlam
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2444
Inscription: 27 Aoû 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Mar 2004 17:14

BrunoLev a écrit:donc le SP16 serait-il si surévalué que ça ? c'est vrai qu'il est pas donné-donné, mais en version ligne, et dans certains magos parisiens, il est aux alentours de 2.900 euros soit, à 100 euros près le prix de Shaman.....


Incroyable, hein ? Des appareils seraient "vendus" dans la presse Hifi mondiale, dans tous les sens du terme ?
Attention, je ne dis pas que que l'AR SP16 est un mauvais appareil (je ne l'ai pas écouté personnellement).
Mais si Pappy - qui est un expert mondial - le trouve en dessous du LS 5, qui n'est pas une catastrophe, mais franchement moyen, alors effectivement on peu s'interroger sur le SP16.
Mais joker, pas entendu.

C'est vrai qu'il n'est pas "très cher" par rapport aux standards AR. Mais je ne pense pas qu'il soit du niveau des vrais bons historiques d'AR, malgré ce que toute la presse a pipotronné. Pour parler franc, je ne crois pas qu'il joue dans la même cour que ce dont nous essayons de parler ici.

Si tu veux une analogie, il y en a une magnifique, d'une marque je crois assez connue sur home : BW.

La gamme Nautilus (801,802 et cie) a été pré-vendue à un réseau mondial de revendeurs UN AN avant sa sortie.
Un an avant même que le premier CR ne soit paru dans la presse.

Et le jour dit, les CR sortent dans la presse mondiale, les pubs fleurissent itou, et les BW sont toutes chaudes dans les magasins à attendre le client.
Qui se précipite, cela a été un succès incontestable de marketing, un vrai cas d'école.

Comme me l'avouait un magasin parisien du 17ème arrondissement qui en a vendu des camions (plutôt HdeG) : "elles se sont vendues toutes seules".
Ben voyons.

Si quelques années après on s'aperçoit que les BW sont finalement d'honnêtes enceintes, extrêmement bien fabriquées, plutôt jolies pour les plus fines (AMHA), plutôt difficiles à faire marcher, assez nettement ennuyeuses et aux timbres finalement assez moyens, c'est vraiment un pur hasard.

Que l'on découvre par miracle quand la série Signature arrive.
Etc...

JB
JB14
 
Messages: 335
Inscription: 14 Jan 2002 2:00
  • offline

Message » 23 Mar 2004 17:15

JB14 a écrit:
bornert a écrit:le sp 16 est excellent...je le maintiens.....mon ls 25 ainsi que le ls 5 (d'un copain) etant encore un peu supérieurs....je repete : je ne crois qu'a un pre à tube...les ecc c'est imbattable... :P


Je réponds avec un peu de retard à ce poste Pappyen en diable : deux lignes, 6 affirmations.
Audioresearch au-dessus de tout, et les axiomes habituels de la prose de l'intégriste qui sait tout sur tout en règle général, et sur la vérité d'un domaine en particulier (tube en ce qui te concerne, mais d'autres parfums sont disponibles sur la planète).

Pour le plaisir de l'échange, parce que parole intégriste contre parole intégriste, ça peut lasser, quelques faits (aïe, je sais, pas que des opinions, désolé...)qui devraient t'intéresser.

D'abord te faire plaisir : oui, Audio-research a fait de bons pré à tubes : les SP10 et SP11, voire le LS 5 que j'ai entendu récemment, qui n'est pas catastrophique.
Ensuite, tu sais bien que de l'avis des amateurs eux mêmes, la qualité chez AR avait chuté gravement, pour retrouver un niveau correct avec les Référence 1 et 2 et, pour nettement moins cher, paraît il le SP16 (çuilà, je ne l'ai pas écouté).

Mais le souci, c'est que le monde a un peu bougé depuis ta jeunesse.
C'est dingue, mais c'est vrai.

Et chose incroyable, mais incroyable, il semblerait qu'il y ait des préamplis dans le monde qui puissent être meilleurs que tes AR ! De l'avis de très nombreux critiques, possesseurs d'appareils, professionnels.

Dis sans précaution, comme ça, à froid, ça peut faire un choc.

Tiens un exemple sur ce site, certes discutable, d'un ancien professionnel américain, mais franchement intéressant. Et où les avis sont détaillés sur un peu plus de deux lignes :
C'est le site Audiocritique.
En anglais, mais pour un alsacien ouvert sur le monde...

http://www.high-endaudio.com/index_ac.html

Tu vas me dire, les avis des autres, pour un intégriste...
Certes.

Mais bon, Stéphane (sur Delphi) de Bordeaux, qui a une très grande expérience du matériel TTHG chez lui (il a notamment des grandes TAD qui font passer tes Elipson pour des Fischer Price) a comparé quelques prés de course chez lui.

Le SP16 s'est fait renvoyer à la maison, sèchement, par un vieux SP11.
Avec pas mal de combinaisons d'amplis.
Là, ça va tu vas me dire, on reste dans la famille AR.

Mais... un LS 5 que tu tiens en grande estime s'est fait écraser, le mot n'est pas trop faible, dans tous les compartiments du jeu (détails, aération, finesse, dynamique, qualité des timbres (ouh là...), etc.) par un pré Hovland HP 100. C'est récent, c'est pas très connu.
Aïe.

Le même LS 5 a été nettement battu par un Shaman, selon les dires de Sonlam, qui a de très fines oreilles : cela ne veut pas dire du tout que le Shaman soit le meilleur préampli du monde, un LS 5 est un appareil honnête, mais globalement assez moyen.

Et tu sais bien, même si cela t'agace visiblement beaucoup, qu'un proprio de Référence 2 que je connais bien (Marc B.), et dont je connais bien les oreilles, l'a viré pour le remplacer par un... Farfadet. Sur des blocs Audioresearch 600 et des Avalon, excusez du peu.
Cela ne veut pas dire que le Farfadet était parfait : cela veut juste dire que les pré à tubes Audioresearch sont assez moyens, mêmes les plus chers.
Un Lamm LL 2 a renvoyé le Farfadet à la maison, le même Lamm se faisant renvoyer (je crois très nettement de l'avis de plusieurs auditeurs) par le Shaman.
De même, le fait que le Shaman se soit révélé meilleur sur la plupart des paramètres chez moi (aigu excepté, hors norme sur le Spectral) qu'un Spectral n'est pas non plus une preuve absolue de supériorité.

Dans le Spectral, si la soie qui entoure le jambon est magnifique, il manque quand même la viande et l'os....

Je ne parle même pas du Swiss Physics, même un Rotel l'aurait battu, manifestement.

Il semblerait aussi qu'un Revar (horreur, à totors !) soit plutôt bon...

Il y aurait donc quelques indices laissant penser qu'il pourrait y avoir sur la planète des prés nettement meilleurs que les AR, aussi chers, un peu moins chers, voire beaucoup moins chers.
Pire, à tubes, mais aussi à totors.

Une seule conclusion logique : tous les autres sont sourds, toi seul a la vérité.
Cela me paraît en effet l'hypothèse la plus plausible, à ce stade du raisonnement.


Maintenant, au cas où, Fred Vidal, qui est plutôt du genre honnête (ou suicidaire, cela dépend du point de vue), a proposé au Stéphane aux TAD de tester le Shaman vs un Audio research SP11, et deux CJ plutôt haut de gamme.
Il a le droit d'écrire ce qu'il veut, il prend le temps qu'il veut.

On verra bien le résultat : les configurations jouent, les associations aussi.

M'enfin, tout cela pour dire que si par un hasard extraordinaire tout le monde (excepté toi) n'était pas sourd, ce serait - de mon point de vue - plutôt une bonne nouvelle que des machines récentes, fabriquées à l'artisanale, à des prix plutôt raisonnables si on réfléchit 5 minutes, viennent mettre une petite patée aux vieux trucs répétés comme des antiennes intégristes par des pappys parfois atrabilaires.
Et pourtant, j'aime bien aussi les vieux bons trucs, suffit de regarder ma signature.

Mais c'est finalement le mouvement de la vie.

Bonnes écoutes
JB

PS : une idée simplement à te lire parfois.

Si un jour tu devais découvrir un pré à totors qui soit meilleur que tes sympathiques vieilles pétoires à tubes, je suis persuadé que cela ne pourra se faire qu'à l'aveugle.
Mieux, en te persuadant que tu écoutes un pré à tubes, tellement comme tout bon intégriste, tu es persuadé avant même d'écouter une autre musique que ta vérité qu'elle est fausse.

On va demander à Audiofolia qu'il te fasse un pré spécial avec écrit "Audioresearch dessus, et avec un tube en façade, comme sur les Luxman des années 80...).
Là, je suis sûr que tu le trouveras excellent...


1-0 pour toi JB14 comme dirais le vieux.

:wink:
novo
 
Messages: 1154
Inscription: 23 Sep 2003 21:19
Localisation: Est.
  • offline

Message » 23 Mar 2004 17:39

JB14 a écrit:
Si quelques années après on s'aperçoit que les BW sont finalement d'honnêtes enceintes, extrêmement bien fabriquées, plutôt jolies pour les plus fines (AMHA), plutôt difficiles à faire marcher, assez nettement ennuyeuses et aux timbres finalement assez moyens, c'est vraiment un pur hasard.

Que l'on découvre par miracle quand la série Signature arrive.
Etc...

JB


certes mon JB, mais - et meme si BW a un marketing très affuté - cette réflexion peut etre généralisée à pas mal de produits; et pas seulement Hifi.
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline

Message » 23 Mar 2004 18:30

C'est un cas quasi unique dans le milieu de la hi-fi audiophile ou les constructeurs à de très rares exceptions près n'ont pas les moyens d'une telle opération marketing.
Sonlam
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 2444
Inscription: 27 Aoû 2000 2:00
Localisation: Paris
  • offline

Message » 23 Mar 2004 18:58

Sonlam a écrit:C'est un cas quasi unique dans le milieu de la hi-fi audiophile ou les constructeurs à de très rares exceptions près n'ont pas les moyens d'une telle opération marketing.


peut etre en effet, mais je ne pense pas que BW soit le seul à mettre l'accent sur le marketing. D'autres "grand" groupes - harman par exemple - mais aussi des constructeurs dits de masse ( japonnais ... :wink: ) ont tres certainement des services marketing. Maintenant que ces derniers s'y prennent comme des manches est une autres histoire.
Mais tu vois qu'il vaut mieux faire savoir que savoir faire.
C'est assez malheureux, surtout pour les utilisateurs finaux que nous sommes, mais la triste loi du sport a d'autres règles.
LaurentD
 
Messages: 2115
Inscription: 27 Fév 2002 2:00
Localisation: Dpt 78
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message