Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Putain, il fallait oser !!!

Message » 24 Avr 2009 21:26

.
Dernière édition par zeroundemi le 26 Déc 2010 12:01, édité 1 fois.
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Annonce

Message par Google » 24 Avr 2009 21:26

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 25 Avr 2009 1:09

zeroundemi a écrit:Ce fil fut surréaliste jusqu'au bout, je me suis bien amusé :mdr: de me voir conduit à défendre les concepteurs d'un appareil qu'aucun de nous n'a vu, ni entendu, ni mesuré, ni envisagé de posséder un jour, et dont tout le monde semble n'avoir cure :D , ce qui justifie largement que l'on s'acharne sur son cas

....

Celà dit, au point où en sont les échanges, j'ai le sentiment que nous ne progresserons pas davantage dans notre investigation de l'ignorance

Alors, je sors

Pareil !!
Il nous manque des informations importantes, car des mesures qui varient dans un rapport 20 à 50 c’est n’importe quoi !! (ni la méthode, ni les dispersions d'un appareil à l'autre ne peut justifier de tels écarts...) et critiquer un produit sans le connaitre et sur la base de supputation n’a pas plus d’intérêt
LCD 31
 
Messages: 5413
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • offline

Message » 25 Avr 2009 10:03

La revue Stereophile accorde aux constructeurs des matériels testés la possibilité de commenter et de répondre tant aux bancs d'essais techniques qu'à la partie subjective des articles les concernant. Lorsqu'un constructeur suspecte une déffectuosité du matériel testé (c'est souvent le même appareil qui tourne de revue en revue, ce qui peut augmente le risque qu'il ne soit détérioré au cours de manipulations successives), il ne se prive pas de le faire savoir, voir de confier un nouvel exemplaire à la revue pour qu'elle le soumette à nouveau à ses essais, tant technique que subjectif. De ce point de vue, la revue Stereophile est déontologiquement beaucoup moins criticable que les revues françaises, car tout ce processus est publiquement exprimé.

C'est ce que haskil s'est tué à exprimé plusieurs post plus haut...

Ainsi, le constructeur Bow Technology avait suspecté que l'amplificateur Wazoo testé par la revue était déffectueux tant le résultats des mesures était médiocre, et il a fourni un appareil neuf pour un nouveau passage au banc de mesures. Le nouvel appareil n'était que marginalement différent du premier; les résultats étaient tout aussi médiocres, ce qui est un indice important que toute la série de production de cet appareil se comporte de la même manière.

Sur la base de ces développements, on peut donc raisonnablement penser que les informations donnés par les essais techniques de cette revue sont précises et circonstanciées.

En l'occurance, Dartzeel n'a pas cru devoir commenter les résultats des mesures, ni solliciter un nouveau passage au banc d'essai. On peut donc tenir les résultats des mesures pour acquis.

Pour moi, la courbe de réponse en fréquence sur les entrées/sorties symétriques évoque des transformateurs de liaison d'une qualité, disons, perfectible, pour ne pas choquer. Mais je peux me tromper.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 15 Juin 2010 17:22

Le site Dartzel est très interessant de ce point de vue : la distorsion harmonique n'est pas un paramètre important!

Quand on sait que la distorsion d'intermodulation monte avec la distorsion harmonique et que celle-ci est loin d'être aussi mélodieuse qu'une jolie harmonique 2 (qui est une octave plus haut), on peut douter de la conception. La démonstration sur le site est basée sur les harmoniques des intruments de musique et est assez intéressante. Trouvez pourquoi la comparaison avec un ampli est fausse!

Le choix d'enlever des solutions couteuses et performantes (relais, potentiomètres) pour les remplacer par des solutions low-cost (commutations électronique, variation par LDR ou autre) n'est pas une approche révolutionnaire mais est dans la ligne de "distorsion is no object".

La gamme est vraiment une curiosité qui s'achète à prix d'or. La conception sort des canons du THDG. Un parti prix délibéré et risqué accepté par une minorité. Mais ils vont bien donc tout va bien.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 15 Juin 2010 18:57

Trouvez pourquoi la comparaison avec un ampli est fausse!


je vais dire une ânerie j'imagine (m'en fout, je me lance :mdr: ).

Les instrument de musique ne présentent pas tous les mêmes harmoniques, sans quoi on ne différencerait pas un tuba d'un piano, si bien que l'argumentaire serait doublement erroné : (i) en ajoutant des harmoniques à celles des instruments, on crée par définition de la distorsion altérant le son de l'instrument et on n'a rien résolu : (ii) en ajoutant les mêmes harmoniques à des instruments dont les harmoniques sont différentes, on a d'entrée détruit cette construction intellectuelle de l'identité d'harmoniques (celles de l'instrument et celles de la distorsion de l'ampli).

Euh, c'est n'importe quoi ?
wald
 
Messages: 1918
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 15 Juin 2010 19:36

Scytales a écrit: (c'est souvent le même appareil qui tourne de revue en revue, ce qui peut augmente le risque qu'il ne soit détérioré au cours de manipulations successives


Combien de revues ?
Sinon étrange de confier un produit pas vraiment finalisé. Peut-être que le cahier des charges ne prévoit pas les démagements successifs ou les changements de propriétaires.
@Wald
les transitoires d'attaque font qu'une harpe n'est pas un piano ni une trompette.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Timbre_(musique)
wuwei
 
Messages: 2726
Inscription: 05 Jan 2006 10:58
  • offline

Message » 15 Juin 2010 19:38

wald a écrit:
Trouvez pourquoi la comparaison avec un ampli est fausse!


je vais dire une ânerie j'imagine (m'en fout, je me lance :mdr: ).

Les instrument de musique ne présentent pas tous les mêmes harmoniques, sans quoi on ne différencerait pas un tuba d'un piano, si bien que l'argumentaire serait doublement erroné : (i) en ajoutant des harmoniques à celles des instruments, on crée par définition de la distorsion altérant le son de l'instrument et on n'a rien résolu : (ii) en ajoutant les mêmes harmoniques à des instruments dont les harmoniques sont différentes, on a d'entrée détruit cette construction intellectuelle de l'identité d'harmoniques (celles de l'instrument et celles de la distorsion de l'ampli).

Euh, c'est n'importe quoi ?

Je dirais plus simplement qu'un instrument est un... instrument d'interprètation alors que l'ampli est un instrument de reproduction, ce qui revient à peu près au même.
Robert
...la raison est une frêle chandelle... pour nous éclairer dans le monde actuel où les charlatans sont légion qui nous susurrent sans cesse à l'oreille: "Souffle cette chandelle, tu y verras bien mieux"
(H. Broch)
Avatar de l’utilisateur
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4155
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 15 Juin 2010 21:29

Il y a un BE d' un autre mag qui a été fait?
Gort'h
 
Messages: 10401
Inscription: 25 Juin 2004 14:36
Localisation: 33670
  • offline

Message » 16 Juin 2010 10:30

wald a écrit:
Trouvez pourquoi la comparaison avec un ampli est fausse!

Euh, c'est n'importe quoi ?

Sais pas! :mdr:

Le raisonnement de la boite tient bien, si un instrument a x% d'harmonique naturelle qui définissent son timbre, passer cela dans un ampli de distorsion non nulle ne change pas fondamentalement le niveau des hamoniques, un peu. Donc du point de vue des hamoniques, la différence n'est pas énorme.

Mon problème c'est qu'un instrument jouant une note produit principalement des harmoniques du fondamentale, plusieurs notes jouées en même temps produiront des harmoniques séparées. On se retrouve alors avec des réseaux d'harmoniques multiples des fondamentaux. nF1, mF2... Normal.

Si on passe cela dans un ampli, on récupère ces fréquences avec les niveau harmoniques légèrement modifiés ce qui, Bretzel à raison, ne va pas fondamentalement changer le timbre.

Par contre, qui dit distorsion harmonique, dis également distorsion d'intermodulation, les deux vont obligatoirement de pair et quand l'un se dégrade, idem pour l'autre. Donc on va se retrouver avec des combinaisons du genre nF1+/-mF2. et là, cela n'a rien d'harmonique ni de mélodieux.

Réduire la distorsion harmonique, ce n'est pas principalement pour les harmoniques justement qui amènent une coloration "surportable" (ou agréable voir désirable pour certains), mais pour l'intermodulation qui apparait dès que l'on écoute autre chose qu'un sinus signal isolé avec ses harmoniques.

Donc pas d'accord, tout combat contre la distorsion harmonique élimine la bien plus néfaste distorsion d'intermodulation.

Sur des signaux à plusieurs tons, Il n'y a pas de distorsion harmonieuse. Il y a des distorsion qui paraitront plus chaudes (les distorsions d'ordre 2 produisent des fréquences basses (F1-F2) qui ne sont pas harmonieuse (puisque pas en relation harmonique), mais qui augmentant la teneur en basses du signal paraissent lui donner du corps. C'est une coloration quand même.

J'aime bien le "détruit cette construction intellectuelle de l'identité d'harmoniques". Trop intelligent le violon! :mdr:
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 16 Juin 2010 10:32

Robert64 a écrit:Je dirais plus simplement qu'un instrument est un... instrument d'interprètation alors que l'ampli est un instrument de reproduction, ce qui revient à peu près au même.

Je le voyais sous l'angle "qui produit quoi et amène quoi". Et en quoi ce quoi est dissonant ou non.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 16 Juin 2010 10:37

:mdr: :mdr: :mdr:
wald
 
Messages: 1918
Inscription: 07 Avr 2008 9:40
  • offline

Message » 16 Juin 2010 12:24

Bonjour,
les THD et IMD ne sont pas forcément liés.
J'ai mesure plus d'une fois des amplis avec une faible THD mais IMD catastrophique.
La THD apparait souvent aux 9/10 de la puissance, alors que l'IMD apparait souvent à partir de la moitié de la puissance.
Il n'y a pas de règle générale.
Par contre, un mauvais ampli qui fabrique des harmoniques et qui amplifie un instrument qui a des harmoniques naturelles, va fabriquer les harmoniques des harmoniques !

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 3639
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 16 Juin 2010 14:36

MickeyCam a écrit:Bonjour,
les THD et IMD ne sont pas forcément liés.
J'ai mesure plus d'une fois des amplis avec une faible THD mais IMD catastrophique.
La THD apparait souvent aux 9/10 de la puissance, alors que l'IMD apparait souvent à partir de la moitié de la puissance.
Il n'y a pas de règle générale.
Par contre, un mauvais ampli qui fabrique des harmoniques et qui amplifie un instrument qui a des harmoniques naturelles, va fabriquer les harmoniques des harmoniques !

Michel...


Cela n'apparait pas forcément à la même puissance en effet. Cela montre que le seuil de détectabilité est différent (la THD peux se mesurer à faible puissance selon l'appareil de mesure).

Mon propose était de dire que l'un ne va pas sans l'autre et non pas de quantifier que leur importance est égale pour une même puissance. Cela dépends de l'ordre de l'intermodulation et de la fonction de transfert exacte de l'ampli (le sin(a) et sin(b) qui passent dans une fonction f=a=bx^2+cx^3... les valeurs réelles dépendent des coefficients. a et c dépendent très fortement de l'implémentation (symétrique ou pas))

Qui dit distorsion dit les deux mais pas forcément a des niveau identiques pour des puissances identiques (sinon, on pourrait s'épargner une mesure)

Sinon, les harmoniques des harmoniques d'un signal sont aussi des harmoniques du signal (n.(m.f)=(n.m).f=k.f (avec k=n.m :D ) (selon le célèbre principe "les amis des amis sont des amis")
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline

Message » 16 Juin 2010 15:21

.
Dernière édition par zeroundemi le 26 Déc 2010 10:55, édité 1 fois.
zeroundemi
 
Messages: 2355
Inscription: 02 Oct 2006 13:46
  • offline

Message » 16 Juin 2010 15:38

Qualitativement, plus le taux est élevé, plus la distorsion diminue (je suis plus sur, mais x10 sur le taux c'est /10 sur la disto (à la fréquence de l'harmonique considérée...)).

Le pb, c'est que à haute fréquence, le gain en boucle ouverte diminue (compensation en frequence par pole dominant : limitation du gain en haute fréquance pour éliminer l'instabilité), donc le taux aussi alors que le bouclage existe toujours. Donc la disto remonte.

Il faut un fort taux de contre récation (ou rien du tout) pour ne pas faire remonter les distorsions de rang élevé.
Avatar de l’utilisateur
Nexus.6
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3249
Inscription: 09 Oct 2006 19:45
Localisation: Toulouse
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés