Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 39 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Reflexion: quel avenir pour la Hi-FI?

Message » 21 Aoû 2005 12:45

haskil a écrit:A nous les petites anglaises 8)


;-)
Adhérez à l'assoc pour que le site soit indépendant : http://www.homecinema-fr.com/l-association-hcfr/
(Ce compte ne répondra pas à vos messages privés)
Avatar de l’utilisateur
ogobert
Fondateur et Membre d'honneur
Fondateur et Membre d'honneur
 
Messages: 48682
Inscription: 04 Juil 2000 2:00
Localisation: France (78)
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Aoû 2005 12:45

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 21 Aoû 2005 12:48

haskil a écrit:et comparez avec ce qui sort d'un lecteur de CD/DVD à 300 euros :lol:

Vu comme ça Alain... qui achète un lecteur DVD à 300 € ?
Un lecteur DVD, dans pas mal de cas a l'heure actuelle, c'est 29 €, pas 300 €. Au pire, le "truc sérieux" est à 130 €.

Des lecteurs DVD à 300 €, on n'en trouve pas tant que ça en magasin... de mémoire, l'appareil le plus cher présent dans le catalogue FNAC est le Pioneer DV668. Et le plus cher présent sur le site web de la FNAC est le Panasonic DVD-RV40 à 600 € (si on exclue les trucs avec écran, disque dur et thermos a café).

Donc, la platine à 300 € est loin de représenter 99% des cas...
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 12:58

ogobert a écrit:
dub a écrit:La seule chose que l'on trouve dans certains magasins de hifi, c'est le conseil et l'écoute


Dramatiquement, je dirais pour ma part "même pas"...


en faisant des kilomètres et en tenant des restrictions que tu signales ensuite (et sur lesquelles tu as raison)
on peut quand même trouver quelques magasins ça et là…

Mais, il est évident qu'on n'en trouve pas tant que ça.

Sans même parler des magasins infréquentables ou dont le pro est totalement fixé sur un type d'écoute aux antipodes du mien (et sans possibilité de discussion), je connais par ex. quelques magasins qui vendent des systèmes tout à fait intéressants:
mais où il n'est pas possible de conserver ses propres maillons ni même de les inclure dans la discussion…

Même sur ce site, on lit un nombre de fois incalculable des propos de professionnels comme:
le pro a nécessairement plus d'expérience et plus de points de comparaison en matériel, et plus de capacité technique, que l'amateur etc…

Ce type de propos a beau être vrai dans la plupart des cas, ça n'empêche que, quand on me fait écouter quelque chose qui ne me plaît pas, depuis 25 ans que j'écoute différentes machines (vu que j'ai commencé tout petit, je pourrais même dire 28), je commence à avoir à peu près conscience de mes goûts - et j'avoue être souvent agacé dans un magasin quand un professionnel de la hifi me dit, en toute sincérité et sans que cela remette en cause en quoi que ce soit ni sa compétence ni son honnêteté:
* que Rotel, B&W, Linn, pour ne citer que cela, doivent forcément me plaire — et que sans cela je dois me remettre en cause etc etc…
* ou que je dois forcément préférer le tube au transitor ou le transitor au tube (ça n'est qu'un ex: il y en aurait d'autre du même tonneau: préférer un casque Sony 3000 à un Sennheiser 650, ou un Beyer 990 à un AKG k1000 etc etc) — sans être capable d'entendre ce que j'ai à dire sur l'emploi du tubes avec mes propres enceintes, ou sur mes préférences en matières d'écoute au casque…

Pour ne rien dire de la différence entre l'accueil avant la signature du chèque et après la signature!…
OK: il y a des clients qui sont impossibles à satisfaire et casse trucs au plus haut point, qui veullent, le beurre, l'argent du beurre, la crémière et le tout sans faire les courses —
mais ça n'explique pas tout:
entre un client exigeant, un client difficile à contenter et un client impossible, il y a une différence ténue mais réelle.

C'est pourquoi j'ai fini par préférer faire 700 km (avec mon matériel dans le coffre) pour aller écouter quelque chose avant d'acheter ou non, à un endroit où l'acceuil et le conseil sont réellment offerts
ou acheter directemet en (quasi) aveugle!

Et pour ceux que cela choquerait encore:

essayez un peu de prendre votre téléphone pour demander à différents magasins, même sans tenir compte du kilométrage, où l'on peut écouter un casque AKG K1000 ou
"pire" encore:
un enregisteur Alesis MSL9600…

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28990
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 13:06

AC Votre écrit : ce n'est pas une focalisation mais un phénomène bien réel, et quand nous j'entends que maintenant il y des électroniques bon marché qui sont exceptionnelles pour leur rapport qualité prix, je pense que nous avons la mémoire courte car il y a 10 15 ou 20 ans, il existait déjà des appareils très musicaux qui à mon avis avait une âme car le phénomène de rentabilité et de marketing étaient beaucoup moins prononcés, j'ai encore souvenir de petits systèmes à 10 000 f qui étaient fabuleux ....


Il y a 10, 15 ou 20 ans, la même chose s'écrivait de 10, 15 ou 20 ans plus tôt...

Dans A la recherche du temps perdu, Marcel Proust écrit que le poulet qu'on mange à la campagne est bien meilleur que celui qu'on mange à Paris... ça date du début du XXe siècle :lol:

C'est le même phénomène... connu archi connu de distorsion du passé...

Qu'est-ce que c'était bien le service militaire ! Tu te souviens dit on au vieux pote de régiment... on a juste oublié combien on s'y est e.merdé : on ne se souvient que du bien... et du pote qu'on s'y est fait et qu'on a gardé... :lol:

Il existe donc aujourd'hui des électroniques bon marché qui sont exceptionnelles pour leur rapport qualité/prix comme il en existait il y a 10, 15 ou 20 ans... dans le contexte de l'époque.

Et aussi qui ont une "âme" (bien que ce "concept" soit, à mon avis, une des sinistres plaisanteries qui ont éloignés le quidam de la haute-fidélité)...

Les entreprises qui n'avaient pas de soucis de rentabilité et de marketing, il y a 10, 15 ou 20 ans n'existent plus...

Car se sont des soucis hautement louables quant on est patron... Le comportement immoral est du coté de celui qui n'a pas de soucis de rentabilité...

Rentabilité, marketing, publicité sont d'excellentes choses !

Du reste, des marques comme Linn-Sondeck, Rega et Naim se sont entendues pour se partager le marché en se spécialisant dans tel ou tel maillon quand elles se sont créées... Les choses ont ensuite évolué quand leur situation a été consolidée, mais c'est ainsi qu'elles ont commencé.

Elles sont aux mains de boss pour qui rentabilité et marketing sont des préoccupations permanentes et essentielles... qui passent bien avant "l'âme" de leurs produits... sauf quand il leur faut introduire ce "concept" d'âme dans leur discours publicitaire... hé ! hé ! :mdr:

Le boss d'Etalon, le Hongrois, est un roi de la rentabilité et plus encore du marketing... Il sait parfaitement adapter son discours et ses moyens à son ambition...


En revanche tout comme on ne fait pas de chefs-d'oeuvres avec des bons sentiments on ne fait pas de bons produits avec des bons sentiments...

Ce n'est en tout cas pas du tout une garantie de résultats...


Les cimetières sont pleins de marques de hifi dirigées par des patrons pétris d'idéalisme, mettant toute leur âme, tout leur coeur, dans leurs appareils...



Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 13:18

Proust n'avait qu'un siècle de décallage pour le poulet :wink:
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 21 Aoû 2005 13:19

haskil a écrit:...
Rentabilité, marketing, publicité sont d'excellentes choses !
...
Elles sont aux mains de boss pour qui rentabilité et marketing sont des préoccupations permanentes et essentielles... qui passent bien avant "l'âme" de leurs produits... sauf quand il leur faut introduire ce "concept" d'âme dans leur discours publicitaire... hé ! hé ! :mdr:

Le boss d'Etalon, le Hongrois, est un roi de la rentabilité et plus encore du marketing... Il sait parfaitement adapter son discours et ses moyens à son ambition...
...

Alain, même si on pourrait discuter des heures et des heures sur ton message, remettre en cause ou non la société de consommation et l'économie de marché, je ne ferais qu'approuver tes propos (c'est rare... :mdr: ;) ).

J'irais même plus loin en disant que des sociétés conceptrices de produits esotériques (Etalon est un bon exemple) sont même plus liée à ces soucis de rentabilité/marketting etc... que des grosses multi-nationales.
En effet, ce genre de petite société, relativement fragile, n'a pas le droit à l'erreur lorsqu'elle sort un produit. La moindre erreur peut couler la société (a cause des sommes engagées pour la conception du produit qui ne remplit pas les objectifs). Pour ces sociétés, chaque sortie de produit est un risque important.

A l'inverse, des sociétés comme Sony, Yamaha etc... peuvent (des fois) se tromper dans le positionnement d'un produit. Elles ont une taille qui leur permettent de supporter ces echecs. Pire, elles peuvent se permettre de lancer des produits a peine rentables (Sony TA-N1, Sony TA-E9000ES, Yamaha MX-D1... en regard des couts de développement et des faibles volumes de vente) pour se faire une vitrine technologique. Celà, une petite société ne peut se le permettre (au mieux peuvent elles avoir un modele qui traine sur les salons... sans etre jamais réelement produit).
guest
 
Messages: 23526
Inscription: 15 Fév 2001 2:00
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 13:22

loloboy a écrit:
haskil a écrit:et comparez avec ce qui sort d'un lecteur de CD/DVD à 300 euros :lol:

Vu comme ça Alain... qui achète un lecteur DVD à 300 € ?
Un lecteur DVD, dans pas mal de cas a l'heure actuelle, c'est 29 €, pas 300 €. Au pire, le "truc sérieux" est à 130 €.

Des lecteurs DVD à 300 €, on n'en trouve pas tant que ça en magasin... de mémoire, l'appareil le plus cher présent dans le catalogue FNAC est le Pioneer DV668. Et le plus cher présent sur le site web de la FNAC est le Panasonic DVD-RV40 à 600 € (si on exclue les trucs avec écran, disque dur et thermos a café).

Donc, la platine à 300 € est loin de représenter 99% des cas...


C'est bien l'un des problèmes de la hifi, peu de personnes vont acheter un lecteur cd à 800 Euros lorsqu' on voie sur les publicités des produits à 80 uros!
Dans un monde ou l'on est habitué au tout gratuit pourquoi acheter un lecteur DVD à 760 Euros lorsque pour 40 à 50 Euros vous pourrez voir des films téléchargés sur Internet.
La hifi traverse donc la période de surconsommation car pour les amplis et autres à moins de 400 uros.....inutile de vouloir les réparer, ils ne sont pas conçus pour cela!
PADOLYIMF
 
Messages: 342
Inscription: 15 Juil 2005 18:12
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 13:25

Alain nous pouvons avoir un soucis de rentabilité et sortir de la normalisation que l'on nous impose , et celà n'est pas que du fait du monde de la hifi, qui n'est qu'une branche loisir.

J'ai vu perdre beaucoup de métiers et de savoir-faire par la normalisation, je pense que celà vaut qu'en même le coup de défendre des choses qui sortent de l'ordinaire, le hic est que les gens possèdent les pepetes ne sont pas spécialement interressé par cette démarche. effectivement les cimetières sont remplis :wink:
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 21 Aoû 2005 13:30

loloboy a écrit:
haskil a écrit:et comparez avec ce qui sort d'un lecteur de CD/DVD à 300 euros :lol:

Vu comme ça Alain... qui achète un lecteur DVD à 300 € ?
Un lecteur DVD, dans pas mal de cas a l'heure actuelle, c'est 29 €, pas 300 €. Au pire, le "truc sérieux" est à 130 €.

Des lecteurs DVD à 300 €, on n'en trouve pas tant que ça en magasin... de mémoire, l'appareil le plus cher présent dans le catalogue FNAC est le Pioneer DV668. Et le plus cher présent sur le site web de la FNAC est le Panasonic DVD-RV40 à 600 € (si on exclue les trucs avec écran, disque dur et thermos a café).

Donc, la platine à 300 € est loin de représenter 99% des cas...


Je n'ai pas du tout écrit ça ! :o

Qu'ai-je écrit :

Haskil écrit : Le CD est un progrès pharamineux sur le microsillon.... tel qu'il était lu chez 99 % des gens qui avaient une platine microsillon... Et ce du bas au haut de la gamme...


Puis j'ai donné des exemples bas de gamme, moyenne gamme, haut de gamme... qui sont contenus dans les 99 %...

Mais si tu veux remplacer MP 3, dans l'exemple bas de gamme, par ce qui sort d'une platine CD/DVD Peekton à 30 euros pour le comparer ce qui sort d'une platine surmontant une chaine Midi monobloc, ça me va aussi...

Haskil a écrit : Ecoutez donc un microsillon sur la platine LP surmontant une midi chaine en le comparant à ce qui sort d'un MP3 Le MP 3 écrase le LP...


Je le remplace par :

Ecoutez donc un microsillon sur la platine LP surmontant une midi chaine en le comparant à ce qui sort d'un lecteur de CD/DVD à 30 ou 40 euros : le CD lu dans ces platines multiformats chinoises écrase le LP lu sur une chaine midi surmonté d'une platine à cellule piezzo à saphir...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 13:32

ACVotre a écrit:Proust n'avait qu'un siècle de décallage pour le poulet :wink:


non, non
on vendait déjà d'immondes cochonneries à cette époque —

et il faisait bien la différence entre le snobisme de Swann d'un côté
et les aléas du monde modere qu'il avait en face de lui…
Simplement il y a deux choses différentes à mon sens:

la romantisation de l'époque passé et des choses "naturelles", qui a vu le jour au XVIII° siècle, par exemple avec Rousseau (Emile, la Nouvelle Eloïse) et s'est tellement développé qu'il est devenu un argument de marketting hilarant, — d'une part…

et d'autre part, le effets réels du développement des techniques, avec simultanément des progrès indéniables (en reproduction musicales comme ailleurs), et un effet de standardisation non moins évident, plus des "effets pervers" de type dégradation…


Ecarté le romantisme, la question serait de savoir ce qui l'emporte des avantages et des inconvénients dans la deuxième optique. J'ai quand même l'impression que ce sont les avantages, par rapport à avant. Et je préfère donc cette époque-ci à l'époque passée (pour ce qui est de la possibilité d'écouter de la musique chez soi).

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
Avatar de l’utilisateur
dub
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 28990
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
Localisation: Entre Suze et Cancoillotte
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 13:43

loloboy a écrit:Vu comme ça Alain... qui achète un lecteur DVD à 300 € ?
Un lecteur DVD, dans pas mal de cas a l'heure actuelle, c'est 29 €, pas 300 €. Au pire, le "truc sérieux" est à 130 €.


En même temps les prix se sont effondrés. Un Pio 575/585 d'aujourd'hui en offre 15 fois plus pour le prix du dézonnage "hard" d'un Pio 505 de la fin des années 90, qui lui même dépassait largement les 400 Euros...

Je suis complètement Haskil, ce que l'on peut s'offrir aujourd'hui comme qualité d,'écoute pour un prix grand public, y compris le plus générique des lecteurs CD/DVD chinois, surpasse largement la platine TD lambda d'il ya xx années... On peut reprocher au CD certains trucs, pas celui d'avoir permis une amélioration colossale de l'écoute domestique.

Après, est-ce que le marketing et la rentabilité sont solubles dans la haute-fidélité... ben suffit de regarder Cambridge Audio, qui fait des produits plus qu'impeccables en étant une vulgaire sous-marque et au final une des composantes de la politique marketing aggressive du distributeur british Richer Sounds...
Alesk
Pro-Commercant
Pro-Commercant
 
Messages: 135
Inscription: 20 Jan 2005 15:17
Localisation: Lyon Zéro-Quatre

Message » 21 Aoû 2005 14:08

ACVotre a écrit:Alain nous pouvons avoir un soucis de rentabilité et sortir de la normalisation que l'on nous impose , et celà n'est pas que du fait du monde de la hifi, qui n'est qu'une branche loisir.

J'ai vu perdre beaucoup de métiers et de savoir-faire par la normalisation, je pense que celà vaut qu'en même le coup de défendre des choses qui sortent de l'ordinaire, le hic est que les gens possèdent les pepetes ne sont pas spécialement interressé par cette démarche. effectivement les cimetières sont remplis :wink:


C'est justement tout le contraire qui s'est produit ! Les normes ont toujours favorisées le développement des produits, des savoir-faire et leur essor commercial ! Depuis au moins l'Egypte des Pharaons !

Les historiquement récentes normes européennes, par exemple, tellement critiquées, ont sauvé des productions de produits régionaux qui, sans elles, seraient disparus... et donc des métiers et savoire faire !

Et si maintenant on prend le mot "normalisation" dans le sens "standardisation" que tu sembles privilégier...

C'est à dire déboucher sur un produit qui serait identique partout où il est vendu dès lors qu'il porte le même nom : c'est un grand progrès aussi qu'on doit en France essentiellement à Colbert. C'est une façon d'empêcher le client d'être grugé : telle étoffe de coton doit être faite avec un fil de tant de diamètre et de telle qualité et avec tant de fils croisés au centimètre carré... le pain doit être fait avec telle farine, telle quantité de sel, telle eau, peser tel poids, cuire tant de temps à telle température... Sinon, c'est les galères pour le fabricant...

Les syndicats de producteurs les plus sérieux de nos jours font la chasse parmis leurs adhérents aux véreux qui ne respectent pas la façon dont on doit produire un produit dont le nom rejailli sur tous...


ça n'a jamais existé pour la hifi...

c'est un peu dommage parfois qu'une norme minimale ne soit pas imposée réglementairement... ça éliminerait des produits de certaines marques...., certains produits tout court...

Cela étant si la loi sur la publicité anglaise était appliquée sur la hifi (comme elle vient d'être appliquée en Grande Bretagne sur les cosmétiques à l'Oréal à qui on demande d'apporter la preuve que sa crème anti rides est efficace), les cimetières, d'un coup, se rempliraient...

Je suis pour la normalisation, pour les normes car elles n'ont jamais empêché savoir faire, ingéniosité, amélioration, progrès... bien au contraire (sauf du temps de Colbert où elles étaient à double tranchant).

Et si quelques métiers ou savoir faire disparaissent de nos jours c'est parce qu'on n'en a plus besoin et que l'on n'a pas besoin de garder ces métiers en état pour la restauration et l''entretien du patrimoine.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 14:17

parce que perdre en France des métiers comme la fonderie, le matriçage, la fabrication de machines outils, nous n'en n'avons plus besoin ? cela me fait froid dans le dos :evil:
ACVotre
 
Messages: 1571
Inscription: 05 Déc 2002 22:10
Localisation: Tours Amboise

Message » 21 Aoû 2005 16:35

ACVotre a écrit:parce que perdre en France des métiers comme la fonderie, le matriçage, la fabrication de machines outils, nous n'en n'avons plus besoin ? cela me fait froid dans le dos :evil:


Si tu n'as que çà à répondre qui n'a rien à voir avec la normalisation ou avec les normes :roll:

Mais allons-y en 2e et avant-dernier rejeton d'une lignée de charrons, métalliers, fondeurs et moulistes, dont mon frère aine fait encore partie, je peux te répondre ceci, après avoir passé mes étés d'ado dans des fonderies à remplir des moules de sable, à ébarber des pièces brûlantes (à aussi jeter des bâtons de sodium dans la rivière :lol: :mdr: ), à couler à la louche de l'alu dans des moules coquilles...


Ce n'est parce que l'on ne fabrique plus de machines outils (fraiseuses; tours; étaux-limeurs, rectifieuses pour ceux qui ne savent pas ce que c'est) qu'on perd un savoir faire... pas bien colossal le savoir faire en ce domaine, car pour faire une machine outils... il en faut d'autres et connaître la mécanique de grande précision...

Mais bon si demain, on décide de refabriquer des tour ou des fraiseuses ou des étaux limeurs en France, on trouve des gens pour le faire et vite fait !

Tourneurs, fraiseurs, ajusteurs, outillsurs de haute qualification il n'en manque pas encore ou plutot on en cherche ! Travail très bien rétribué qui plus est !


Par aileurs, fallait avoir envie d'investir dans une fraiseuse Pont-à-Mousson à commandes numériques, il y a un peu plus de 30 ans quand on pouvait avoir mieux pour le même prix en s'adressant de l'autre coté de la frontière franco-allemande...

Combien de fois ai-je entendu mon "vieux" pester contre cet achat qui fut fait vers 1970 d'une machine neuve ... à Pont-à-Mousson, l'un des derniers si ce n'est le dernier fabricant de machines outils (je parle pas de perceuses colonnes Sidéric, mais de tours, de fraiseuses, dégauchisseuses, etc.) qui était en décapilotade... et comme disait mon paternel : "pas étonnant leur machine ne vaut ni son prix ni la concurrence...".

Et cela n'a rien à voir avec normalisation, normes, etc. Mais alors rien à voir du tout.


Pour la fonderie maintenant : on continue de couler des pièces en France du sous pression en passant par le moule coquille, par le bronze (les meilleures cloches sont faites en France : c'est de l'artisanat pas de l'industrie et ça n'a jamais été autre chose et ça continuera), par la fonte dans des moules sablés, etc.

Le savoir-faire n'est pas perdu du tout : on a moins besoin d'ustensiles urbains en fonte de nos jours, moins besoin de fonte pour usage domestique (cuisinières, radiateurs, objets de cheminée, pompes, etc.), et davantage de plastiques et dérivés du pétrole...

On est passé du siècle du fer (grosso modo 1850-1970) au nôtre... Il est donc normal que le nombre de fonderies et les machines outils diminuent en nombre...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49565
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Aoû 2005 16:46

ACVotre a écrit:chinoise


chinoisérie ? :lol:
fred-ql
 
Messages: 3152
Inscription: 12 Juin 2001 2:00
Localisation: Champagne
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés