Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 22 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Role d'un préampli

Message » 31 Oct 2009 17:01

Bonjour,

Voilà... Je me pose des question quand au rôle d'un préampli hifi et son importance dans la chaine...
Imaginons un lecteur CD et son DAC envoyant ses deux signaux analogique au préamp qui ensuite le rebalance vers l'ampli...
Je me demande quel traitement subit le signal entrant dans le préamp, et du coup je me demande quelle peut être l'ampleur des differences entre un bon et un mediocre préamp...

Ma question est surtout focalisé sur la théorie, la technique... Autant je cerne bien le role d'un DAC, d'un ampli, d'un décodeur HC, etc... Autant pour un préamp hifi par exemple, j'ai plus de mal, et du coup j'ai du mal à comprendre comment peuvent se créer des differences de rendu entre 2 préamp de gammes differentes...

Merci de vos lumières... :wink:
El-Rico
 
Messages: 3588
Inscription: 18 Déc 2002 9:24
Localisation: Marne La Vallée
  • offline

Annonce

Message par Google » 31 Oct 2009 17:01

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 31 Oct 2009 17:23

Historiquement le rôle du préampli était de préamplifier des signaux faibles comme ceux provenant d'une platine phono.
Là le préampli est indispensable.

Il sert aussi à sélectionner une source quand on en a plusieurs et pour les sources à haut niveau, en fait il n'amplifie pas le signal mais l'atténue.

A l'heure de la dématérialisation, on se retrouve de plus en plus souvent avec une source unique, très souvent numérique, on peut se passer de préampli et utiliser un DAC avec un réglage du niveau de sortie (qui peut même être une carte son interne ou externe sur un ordi).

Un maillon de moins c'est aussi des distorsions et de la connectique en moins...
cquest
 
Messages: 1321
Inscription: 17 Déc 2001 2:00
Localisation: St Maur des Fossés (94)

Message » 31 Oct 2009 19:38

CQUEST
ce que tu dis est "théoriquement vrai" mais dans la pratique ça n'est pas si simple et l'on voit que l'apport d'un (bon) préampli dans un système est souvent un plus....
il n'y a qu'a lire les tests des dacs du moment (dac magic, bmc2,etc...) et l'on y voit que avec ou sans preampli ça n'est pas la même chose.
beaucoup qui ont testé les deux (avec et sans) hésitent...
philordi
 
Messages: 1936
Inscription: 04 Oct 2006 19:13
Localisation: Chartres
  • offline

Message » 01 Nov 2009 10:53

Il vaut mieux pas de préampli du tout qu'un mauvais, sur le mien, je n'ai gardé que la carte de télécommande et le potentiomètre, ce n'est pas parfait mais NETTEMENT mieux qu'avec la partie électronique à base d'ampli OP ( dont le changement avait déjà apporté un gain substantiel ) d'ailleurs, nombre d'intégrés fonctionnent comme ça.

Gouet
gouet
 
Messages: 2268
Inscription: 14 Oct 2004 17:37
Localisation: env. de RENNES
  • offline

Message » 01 Nov 2009 11:19

Le rôle du préampli est capital car c'est lui qui amplifie en tension le signal et c'est là le plus délicat.
Ilfait aussi la très essentielle adaptation d'impédance.
L'essentiel vient de lui,timbres, dymamique,douceur aliée à résolution, espace sonore.
L'ampli derrière n'est qu'un robinet à courant et beaucoup moins sophistiqué.

GG :)
gillougillou
 
Messages: 2430
Inscription: 13 Déc 2002 12:37
Localisation: Normandie Alsace
  • offline

Message » 01 Nov 2009 11:26

si je comprends bien et dites moi si je me tompes : un préampli doux avec un ampli de puissance plutot sec, le rendu sera doux et vice et versa.
grossetouf
 
Messages: 785
Inscription: 13 Mai 2004 21:18
  • offline

Message » 01 Nov 2009 11:34

En partie, l'essai restant indispensable.

Ca ne révolutionnera pas un mauvais ampli.

GG :)
gillougillou
 
Messages: 2430
Inscription: 13 Déc 2002 12:37
Localisation: Normandie Alsace
  • offline

Message » 01 Nov 2009 11:49

Pour moi, un bon préamplificateur est un préamplificateur qui offre un évantail suffisamment vaste de réglages pour compenser les imperfections propres aux sources, à la disposition des enceintes dans la pièce, ... et rendre le son conforme à son goût, en fonction du niveau d'écoute.

Le préamplificateur disposera donc notamment d'excellents correcteurs de grave et d'aigu.

Sept ans plus tôt, encore débutant biberonné aux affirmations lues dans les rubriques hi-fi de Diapason ou du Monde la Musique, jamais je n'aurais pensé pouvoir écrire cela.

Mais, à l'usage, je ne peux que constater que d'excellents correcteurs permettent de rendre sec ce qui est doux et doux ce qui est sec, sans effets secondaires indésirables. D'excellents correcteurs... Les correcteurs de qualité plus ordinaires que j'ai pu essayer m'ont paru moins convainquants, et je ne les utilisais pas, ou peu, ce qui m'avait naïvement ammené à croire à l'idée selon laquelle moins un appareil avait de fontions, meilleur il était.

Evidemment, je n'ai fait que redécouvrir l'eau tiède.

Si la ou les sources numériques incorporai(en)t ces possibilités de réglages, le préamplificateur aurait, de ce point de vue, moins d'importance, mais je ne sais pas ce qu'il en est dans le champ de la dématérialisation. Dans le champ de la "matéralisation", je ne connais qu'un lecteur de CD Sony très coûteux (le CDP-MS1) qui incorporait un correcteur paramétrique trois bandes implanté dans le domaine numérique à l'aide de DSP, et entièrement télécommandable en plus ! Mais c'est resté l'exception plutôt que la règle, et l'ergonomie n'était pas aussi famlière que les contrôles qu'on trouve sur un bon préamplificateur.
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10079
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 01 Nov 2009 11:58

Il fautplutôt ds ton cas parler decorrecteur, ce qui est different de l'amplification en tension demandée au pré, mais certes complémentaire d'un point de vuepratique
gillougillou
 
Messages: 2430
Inscription: 13 Déc 2002 12:37
Localisation: Normandie Alsace
  • offline

Message » 01 Nov 2009 12:00

Oui gros tu veux une touche Loudness ? :mdr:
Ptisik
 
Messages: 5600
Inscription: 18 Mai 2001 2:00
Localisation: Là où la température est en bleu à la météo !
  • offline

Message » 01 Nov 2009 13:44

philordi a écrit:CQUEST
ce que tu dis est "théoriquement vrai" mais dans la pratique ça n'est pas si simple et l'on voit que l'apport d'un (bon) préampli dans un système est souvent un plus....
il n'y a qu'a lire les tests des dacs du moment (dac magic, bmc2,etc...) et l'on y voit que avec ou sans preampli ça n'est pas la même chose.
beaucoup qui ont testé les deux (avec et sans) hésitent...

Si les sources ont des sorties qui ne sont pas prévues pour un ampli hifi habituel (le cas du matos pro avec souvent des niveaux de sortie trop élevés), oui, un préampli peut être utile. Mais je viens de tester le BMC-3 directement sur mon ampli PM500 et ça s'adapte très bien.

Par contre le fait qu'un préampli puisse changer le signal est contraire la Sainte Chapelle de la Haute Fidélité à laquelle j'appartiens.
Pour moi, tout maillon doit être le plus neutre possible pour ne pas altérer le signal.
Si on doit éventuellement agir pour corriger des défauts, pourquoi pas, mais là c'est le rôle d'un correcteur ce que beaucoup de préampli ne font plus du tout.
cquest
 
Messages: 1321
Inscription: 17 Déc 2001 2:00
Localisation: St Maur des Fossés (94)

Message » 01 Nov 2009 13:45

Bonjour,

le réglage graves-aigües (Baxandall) utilise très peu de composants et en plus passifs, juste quelques condos et quelques résistances, donc ce n'est pas eux qui vont ajouter de la distorsion. C'est plus efficace et moins cher que beaucoup d'accessoires ou remplacement hypothétiques de câbles.
http://www.headwize.com/images/eq2.gif
Le loudness est en gros un creuseur de médiums qui n'agit que jusqu'au premier quart de la rotation du potar de volume, il sert à compenser les carences physiologiques de l'oreille dont la courbe de réponse est différente entre le bas niveau et le fort volume.
http://en.wikipedia.org/wiki/Loudness

Michel...
MickeyCam
 
Messages: 3633
Inscription: 30 Oct 2008 23:17
Localisation: Antibes, Alpes Maritimes
  • offline

Message » 01 Nov 2009 16:30

Merci à tous pour vos réponses.
El-Rico
 
Messages: 3588
Inscription: 18 Déc 2002 9:24
Localisation: Marne La Vallée
  • offline

Message » 01 Nov 2009 22:47

Bonsoir à tous,

J'ai lu ce fil avec intérêt et je me voulais juste vous donner mon sentiment sur les pré amplis.

A mon humble avis, il s'agit d'un maillon ABSOLUMENT PRIMORDIAL dans la composition d'un bon système HiFi; et je dirais même quasi autant que la source.

Le pré-ampli imprime une véritable signature sonore. Je vous dis ça parce j'ai comparé dans des conditions identiques, plusieurs solutions et les résultats sont extrêmement variables.

Avec des colonnes Athom GT2, un bloc de puissance stéréo Rotel classe D RB 1572 et un Linn Majik DS comme source; j'ai essayé 4 pré ampli AV de finalement opter pour le Majik Control.

J'ai donc pu comparer (avec toujours la même base), avec une qualité croissante :
- le préampli de mon Marantz SR 6003 (avec les sorties pré out),
- le Rotel RC 1580
- Le Myth de chez Sphinx (n'est plus distribué)
- et enfin le Majik Control :o

Eh bien, les différences au niveau du son, sont TRES SIGNIFICATIFS (AMHA) concernant la dynamique, l'équilibre tonal, la tenue en grave, la précision et la profondeur de l'image sonore etc...etc...

C'est donc parce que j'accorde une importance capitale aux pré amplis, que je me suis permis de répondre....


Bien Amicalement

PS : un bon ampli intégré, c'est un ampli qui a une bonne section pré ampli :wink:
iboudoc
 
Messages: 73
Inscription: 07 Déc 2008 19:12
Localisation: Niort
  • offline

Message » 02 Nov 2009 10:17

iboudoc a écrit:Bonsoir à tous,

J'ai lu ce fil avec intérêt et je me voulais juste vous donner mon sentiment sur les pré amplis.

A mon humble avis, il s'agit d'un maillon ABSOLUMENT PRIMORDIAL dans la composition d'un bon système HiFi; et je dirais même quasi autant que la source.

Le pré-ampli imprime une véritable signature sonore. Je vous dis ça parce j'ai comparé dans des conditions identiques, plusieurs solutions et les résultats sont extrêmement variables.

Avec des colonnes Athom GT2, un bloc de puissance stéréo Rotel classe D RB 1572 et un Linn Majik DS comme source; j'ai essayé 4 pré ampli AV de finalement opter pour le Majik Control.

J'ai donc pu comparer (avec toujours la même base), avec une qualité croissante :
- le préampli de mon Marantz SR 6003 (avec les sorties pré out),
- le Rotel RC 1580
- Le Myth de chez Sphinx (n'est plus distribué)
- et enfin le Majik Control :o

Eh bien, les différences au niveau du son, sont TRES SIGNIFICATIFS (AMHA) concernant la dynamique, l'équilibre tonal, la tenue en grave, la précision et la profondeur de l'image sonore etc...etc...

C'est donc parce que j'accorde une importance capitale aux pré amplis, que je me suis permis de répondre....


Bien Amicalement

PS : un bon ampli intégré, c'est un ampli qui a une bonne section pré ampli :wink:


Merci de ce témoignage.
Tu confirmes que la source CD était bien reliée en analogique et donc que tes comparaisons ont été faites avec à chaque fois le DAC du lecteur ?
Je vois justement que les deux premier de ta liste corresponde à un intégré "moyenne gamme" pour le marantz et un preampli hifi que je qualifierais tout de même de haut de gamme (comparativement au marantz) en la personne du Rotel RC1580... Pourrais-tu en dire plus quant-aux differences notées entre ces deux solution de préamplification ?
El-Rico
 
Messages: 3588
Inscription: 18 Déc 2002 9:24
Localisation: Marne La Vallée
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message