Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 31 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Sansui et autres intégrés "vintage" des années 60's 70's

Message » 21 Mar 2017 15:26

Bonjour,

J'ouvre ce topic dédié aux intégrés issus de l'âge d'or de la HiFi, c'est à dire les années 60's 70's.
Cette période concerne donc les produits fabriqués avant l'obsolescence programmée, à une époque ou ils étaient conçus pour durer plusieurs décennies, avec comme seul mot d'ordre : le plus qualitatif possible.

C'était la grande époque de Sansui, Luxman, McIntosh, Pioneer, Grunding, ... avant qu'ils ne disparaissent ou avant qu'ils se mettent à fabriquer des produits "grand public".
Et oui on peut trouver des produits de cette époque qui pourraient mettre à mal (le mot est faible) des produits actuels à plusieurs milliers d'euro !
J'en ai fait l'expérience ces derniers mois même si un proche à depuis toujours un vieux Marantz (1060 recapé) qui m'impressionne encore aujourd'hui.

Fin d'année dernière je me suis lancé dans l'acquisition d'un Sansui AU555 de 1971, entièrement restauré.
Ce faisait très longtemps que je n'étais plus surpris par une électronique (le Trinnov était le dernier en date).
Quelle claque ! Quelle musicalité ! Impossible à croire pour une électronique ayant plus de 40 ans coûtant moins de 900€ aujourd'hui (après restauration).

A tel point que je n'ai pas gardé mon Aesthetix (j'avais mis 2 ans à le trouver en occaze!).

Bref, venez faire partager vos expérience avec des intégrés ou ampli de cette belle époque.

En 1964, avec la série des récepteurs SAX, l'amplificateur intégré à tube AU-70 et le tuner stéréo TU-70 AM/FM sont mis sur le marché. Considéré comme l'un des chefs-d’œuvre de la technologie à tube Sansui, l'amplificateur intégré AU-111 fut commercialisé en 1965. La firme a continué à produire l'AU-111 au début des années 1970
....
1967 fut également l'année où la société introduisit son premier amplificateur intégré à transistor à base de silicium; l'AU-777 qui est devenu un best-seller, suivi de sa première platine vinyle SR-4040.
...
En 1968, Kosaku Kikuchi souligne la philosophie de son entreprise : « Être indépendant, sans sous-traitance ». En retour, la société cesse de produire des transformateurs OEM pour d'autres fabricants. Ce fut la première étape d'une mutation de la société, qui passe d'un fournisseur de composants en un véritable fabricant de produits finis.

Source (à lire, très intéressant): https://fr.wikipedia.org/wiki/Sansui_Electric_Co.

J'en profite pour parler d'un passionné qui restaure ce type de matériel Vintage, Frederick (http://son-passion.com).

Concernant les travaux de restauration:

- nettoyage intérieur / extérieur.

- traitement des contacts et potentiomètres.

- réfection soudures.

- remplacement des diodes de redressement d' alimentation par diodes rapides surdimensionnées.

- remplacement de tous les condensateurs électrochimiques par modèles audio haut de gamme sévèrement sélectionnés: Mundorf M-Lytic Ag, Nichicon KG Fine Gold, KZ Muse, ES-BP, et Wima MKS-2.

- remplacement de tous les transistors petits signaux par modèles faible bruit Toshiba triés et appariés, les 4 des étages Phono, les 6 du préampli, et les 2 d' entrée des étages de puissance.

- remplacement cordon secteur.

- réglages des courants de polarisation et points milieux.

- mesures et essais divers dont écoutes prolongées.



A la fin des années 60, Sansui concevait et réalisait une gamme d'amplificateurs professionnels, la première gamme transistorisée, d'une qualité exceptionnelle, d'une fiabilité extrême prévue pour un usage intensif, et de performances tout à fait hors du commun par leur excellence. En effet, le challenge était de proposer des appareils aux prestations musicales équivalentes aux modèles antérieurs à tubes. Cette série mythique se constituait alors de 4 modèles: AU-222, AU-555, AU-777 et AU-999. L' AU-555, comme l' AU-222, les plus "petits" de la série mais aussi les plus simples et peut être les plus musicaux, sont sortis sur le marché en 1968 et ont été produits jusque 1973 environ. C'est clairement l'un des tout meilleurs amplificateurs que Sansui est jamais conçu !


Visuellement, l' AU-555 dégage un charme fou. Son châssis est réalisé d' épaisses tôles d'acier. La massive face avant en aluminium brossé anodisé noir voit ses sérigraphies gravées dans la masse, et se voit parée d'épaisses barres d'aluminium de 10 mm. Elle est parsemée de superbes boutons en aluminium massif cannelés, et de nombreux contacteurs à clés.


Intérieurement, l' AU-555 montre des trésors d'ingénierie, avec une électronique très soignée, surdimensionnée, simple, et ordonnée, faite uniquement de composants de premier choix. La généreuse alimentation est réalisée entre autres, à partir d'un gros transformateur blindé Sansui, et de grosses capacités de filtrage: une Mundorf M-Lytic Ag de 3300µF en tète, deux KZ Muse de 470µF, et une Mundorf M-Lytic Ag de 1000µF.


Chaque étage dispose de sa propre carte: préampli droit, gauche, étage Phono RIAA, et ampli de puissance. La partie préampli ainsi que les connecteurs d'entrées/sorties disposent de capots de blindage. Le câblage de l'ensemble est réalisé avec grand soin, de façon claire, et de manière à réduire au maximum le trajet du signal. Aussi les câbles sont coaxiaux lorsqu'il transporte le fragile signal musical.


Les étages de puissance de chaque canal droit et gauche, se composent chacun d' un push-pull d'excellents transistors de puissance Nec 2SD180 en boitier métal TO-3, montés sur un large dissipateur thermique aluminium, ce dernier constituant en fait la face arrière de l' appareil. Les condensateurs de découplage en sortie sont d' excellents Mundorf M-Lytic Ag de 2200µF.


Une construction d'une qualité vraiment exceptionnelle en tous points, et qui laisse augurer d'une fiabilité hors pair.


A l'écoute, c'est une pure merveille de musicalité que ce bel intégré vintage pro. En effet, il offre une restitution à la transparence plus qu'évidente d'aisance, ou chaque micro-informations apparaît parfaitement identifiable et localisable. Le punch est incroyable, avec une dynamique énorme, parfaitement bien respectée et étagée; les pianissimo sont restitués avec finesse et délicatesse, les fortes avec force, impact, et tenue. La réponse impulsionnelle est impressionnante: il est rapide comme l'éclair et montre vitalité et aisance en toute circonstance ! L'image stéréo est très ouverte, offrant une grande ampleur en largeur comme en profondeur, et ou la focalisation spatiale devient des plus probantes. La linéarité sur l'ensemble du spectre est parfaite, sans mise en avant de tel ou tel registre, et ce avec une extrême transparence et une capacité d'analyse hors du commun. La bande passante subjective semble comme sans limites. Les capacités dans le bas du spectre sont étendues, offrant matière, assise et force à la restitution. Aussi, le bas du spectre est toujours très précis, parfaitement articulé, et toujours maîtrisé d'une main de fer. Le médium et l'aigu sont très fins, très riches, très ciselés, et montrent un palette de nuances particulièrement étendue. Le haut du spectre file particulièrement haut, offrant une sensation "d'air" indéniable.


Une petite bombe de transparence, de dynamique, et de richesse : époustouflant !!!
Un appareil qui ne rougit absolument pas d' être comparé à des maillons ultra hi-end !!!



Source: http://son-passion.com/sansui/27-ampli-hifi-vintage-sansui-au-555-ssp.html


Enfin les photos de mon Sansui (depuis j'ai fait mettre des connecteurs bananes pour les HP):

Image

Image

Image
Dernière édition par Adhara le 03 Avr 2017 11:14, édité 1 fois.
Sony 65ZD9 / PCHC (Pink Faun I2S / entièrement filtré et optimisé) / Audio-gd NOS 19 + entrée I2S / Heed Obelisk SI 3 / M-Monitors M1 (Fostex FW208n, ScanSpeak Illuminator D3004, Filtrage premium) / Filtre Secteur DIY "Francis Ibre"
Avatar de l’utilisateur
Adhara
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5443
Inscription: 12 Jan 2009 22:29
Localisation: 26
  • offline

Annonce

Message par Google » 21 Mar 2017 15:26

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 30 Mar 2017 12:03

je confirme deux choses ..... premièrement , le fait que les amplis Sansui de cette époque sont des bombes , à la fois magnifiques esthétiquement et musicaux à souhait . avec en plus une entrée phono de qualité . et sur le travail de frederick , parfait . un grand passionné de cette marque . j'ai eu la chance de posséder un AU222 , un AU777 et un AU999 de chez lui .... à chaque fois du bonheur !!! :bravo:
Avatar de l’utilisateur
kéké 26
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6512
Inscription: 03 Juin 2007 17:15
Localisation: sud-est
  • offline

Message » 30 Mar 2017 12:13

Merci pour ce retour qui confirme mes impressions. Oui l'entrée phono Sansui peut encore aujourd'hui être comparé à des appareils haut de gamme, mais pas que l'entrée phono ;-)
Quand je vois que j'ai parfois dépenser près de 5000€ dans des intégrés ou blocs de puissance... Qui ne faisaient pas mieux et souvent moins bien que le Sansui !
Le Sansui a quelque chose de magique à l'écoute, beaucoup de matière, rapidité, émotion !

voila mon appareil avec les connecteurs banane installés en lieu et place des connecteurs "fil nu".

Image

On peut aussi parler des Marantz de l'époque (1030 - 1060 - 1070):

Image

Et bien d'autres !!
Sony 65ZD9 / PCHC (Pink Faun I2S / entièrement filtré et optimisé) / Audio-gd NOS 19 + entrée I2S / Heed Obelisk SI 3 / M-Monitors M1 (Fostex FW208n, ScanSpeak Illuminator D3004, Filtrage premium) / Filtre Secteur DIY "Francis Ibre"
Avatar de l’utilisateur
Adhara
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5443
Inscription: 12 Jan 2009 22:29
Localisation: 26
  • offline

Message » 30 Mar 2017 12:29

Perso, chez sansui, je préfère la production 80s/90s. L'age d'or de cette marque se trouve plutot dans ces années, oú a ce moment là les productions étaient largement équivalente à de l'accuphase tres haut de gamme.

Pour les ampli integrés 60/70s, ya toujours ce problème de colle corossive sur les circuits, et pour cette raison je n'achéterai pas ces ampli à moins qu'ils n'est étaient révisés. Mais une fois révisés, j'ai pas vue grand monde en etre décus !

Avec mes sansui sp-100i, ça ferait un jolie couple !
jeoffrey59
 
Messages: 1511
Inscription: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Message » 30 Mar 2017 14:20

jeoffrey59 a écrit:Perso, chez sansui, je préfère la production 80s/90s. L'age d'or de cette marque se trouve plutot dans ces années, oú a ce moment là les productions étaient largement équivalente à de l'accuphase tres haut de gamme.

Pour les ampli integrés 60/70s, ya toujours ce problème de colle corossive sur les circuits, et pour cette raison je n'achéterai pas ces ampli à moins qu'ils n'est étaient révisés. Mais une fois révisés, j'ai pas vue grand monde en etre décus !

Avec mes sansui sp-100i, ça ferait un jolie couple !


De toute façon quand on parle d'électronique de 40 ans d'age, elles sont forcément révisées / restaurées.
Les condo chimiques n'ont pas une telle durée de vie.

Il y a aussi beaucoup de charlatans au niveau de la restauration des appareils vintage. Beaucoup ne respectent pas les caractéristiques d'origines, du coup au mieux on se retrouve avec un appareil qui a perdu sa sonorité.

Concernant l'age d'or de Sansui (je ne parle pas en volume de production) c'est les années 60s 70s ou ils ont connus le tube et les premiers transistors.
Une majorité de passionnés disent qu'après les années 80s (après 1973-75 pour les intégristes) la production était de moins bonne qualité, plus destinée à un marché grand public.

Il suffit de retracer le passé de la marque.

Mais bon... ce topic ne s'adresse pas uniquement à Sansui mais à l'ensemble de produits Vintage de cette époque.
Sony 65ZD9 / PCHC (Pink Faun I2S / entièrement filtré et optimisé) / Audio-gd NOS 19 + entrée I2S / Heed Obelisk SI 3 / M-Monitors M1 (Fostex FW208n, ScanSpeak Illuminator D3004, Filtrage premium) / Filtre Secteur DIY "Francis Ibre"
Avatar de l’utilisateur
Adhara
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5443
Inscription: 12 Jan 2009 22:29
Localisation: 26
  • offline

Message » 30 Mar 2017 14:33

Il n'y avait pas de colle corrosive avant la fin des années 70 avec le AU-717.
mroboto
 
Messages: 2010
Inscription: 26 Avr 2010 22:21
  • offline

Message » 30 Mar 2017 17:23

Bonjour,

Effectivement, cette colle " corrosive " qui ressemble quand mème beaucoup à de la colle néoprène, fait son apparition dans les électroniques Sansui vers 1975 avec la série " Definition ", on la retrouve souvent dans leurs matériels produits postérieurement.

J' ai bien aimé le terme " intégriste ", et je crois en faire partie : amoureux de la marque, je ne jure que par les productions antérieures à 1975 pour ce qui est de Sansui, trouvant la qualité de fabrication mais surtout les performances musicales sans commune mesure avec ce qu' ils ont pu proposer ensuite. D' ailleurs j' ai tendance à penser que cela s' applique aussi aux autres fabricants japonais, comme Luxman, Kenwood, Marantz ( je sais c' est US à la base ) ... bien sur il peux exister des exceptions mais elles me semblent rares.

Pourquoi ? Parce que les premières productions transistorisées, des années 60 et début 70 donc, ont des schémas très simples, et cela se retrouve à l' écoute par une grande liberté musicale, une grande richesse harmonique, de la spontanéité, du naturel. Ensuite, je pense que pour offrir plus de puissance, moins de distorsions, de meilleures bandes passantes, de meilleures linéarités ... et nombre d' arguments techniques pour leurs besoins marketing, les schémas se sont " complexifiés " sous couvert d' améliorations.

Malheureusement il me semble qu' à chaque semi conducteur, chaque composant passif, chaque piste ou câblage, le fragile signal musical s' abime, et donc voici un adage qui me plait bien : " less is more ". D' ailleurs les électroniques à tubes, souvent très appréciées pour leurs qualités musicales, ont la plupart du temps des schémas très simples ... et des taux de distorsion assez élevés, pourtant ...

Alors je vous confirme : je suis amoureux des électroniques produites avant 1975 ( pour ce qui est de Sansui j' ai dépassé maintenant le millier d' appareils restaurés de mes mains ) pour leur musicalité avant tout, et puis il faut bien l' avouer pour leur charme général esthétique incluse. Pourtant si cette dernière décennie je n' ai eu de cesse d' expérimenter sur ces merveilles du passé, la précédente décennie je l' avais passée à jouer à longueur de journées avec des électroniques plutôt prestigieuses dont j' étais revendeur : Accuphase, McIntosh, Krell ... & autres matériels " hi-end ". Mais sur la fin, je " m' ennuyais " en leur compagnie, alors qu' avec les " vieilleries " de la haute fidélité, j' en découvre encore tous les jours et c' est absolument passionnant.

Frédérick.

PS1 : merci beaucoup pour les compliments !
PS2 : j' ai demandé et attends mon badge Pro.
PS3 : Adhara, ton logo en tète de post date des années 90, un bon vieux logo Sansui vert et vintage serait peut être plus approprié ?
PS4 : ci dessous quelques vieux jouets.

Image
Sampan.310
 
Messages: 13
Inscription: 13 Jan 2017 12:28
Localisation: Haute-Saone

Message » 30 Mar 2017 18:06

La caverne d'Alibaba :bravo:
Sony 65ZD9 / PCHC (Pink Faun I2S / entièrement filtré et optimisé) / Audio-gd NOS 19 + entrée I2S / Heed Obelisk SI 3 / M-Monitors M1 (Fostex FW208n, ScanSpeak Illuminator D3004, Filtrage premium) / Filtre Secteur DIY "Francis Ibre"
Avatar de l’utilisateur
Adhara
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 5443
Inscription: 12 Jan 2009 22:29
Localisation: 26
  • offline

Message » 31 Mar 2017 9:19

C'est normal que tout le monde pensent que le meilleur de sansui c'était les années 60/70s. Étant donné que le tres haut de gamme de la marque anné 80 s'est tres peu exporté en Europe, et le tres haut de gamme année 90s ne s'est pas dutout exporté en Europe tout court.

Pour la qualité de construction ya pas photo, jusqu'aux années millieu 70 ça reste encore tres artisanal chez sansui. Par la suite comme beaucoup d'autres marques japonaises, ils se sont industrialisé, et on le voit directement sur l'implantation des composants sur les circuits, sont tous bien alignés avec les pattes bien droites. Pour un exemple, un sansui au-a907 limited. Sortie en 1994. Rien à envier aux constructions 60/70s.

Sur audio heritage on constate que dans les années 80/90, ya eu beaucoup de séries tres haut de gamme chez sansui ; sansui au-a.........mr, sansui au-x........., sansui au-a.......nra, sansui au-a.......kx, toute la série limited, sans oublier les fameux bloc de puissance sansui b 2301 et 2302. A l'occasion c'est sans doute un 2302 que jvais ramener du japon.

Pour luxman, comment oublier le l-510x, l-530x, l-540, l-550x, l-560, l-570, l-570x, l-570z, l-580.......tout ça sortie dans les années 80/90.

Sans viser personne ya aussi beaucoup de pro qui surf sur la vague que tout est meilleur pour les années 60/70, parce qu'il est question de leurs fond de commerce...
jeoffrey59
 
Messages: 1511
Inscription: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Message » 31 Mar 2017 11:31

Franchement, tu as écouté et comparé les machines que tu cites ? Parce que tu parles d' Accuphase par exemple, tu en as possédé ? Personnellement j' ai été revendeur de la marque pendant plus de 10 ans.

Tu dis que c' était artisanal pour les productions de la première heure, c' est tout à fait vrai et ça a du bon : ils prenaient la peine de plier les pattes de chaque composant pour les mettre en contact avec la piste avant soudure, de fait, près de 50 ans après pas une soudure sèche ou cassée, sans compter que comme cela la soudure ne sert que de maintien pas de liaison au signal. Alors qu' ensuite avec les pattes bien droites soudées par des machines, la musique est véhiculée par la soudure, dommage, et puis dès qu' un composant chauffe un peu, c' est la soudure qui casse à moyen terme.

Image

Mais ça n' est qu' un exemple ... il y a aussi que plutôt que de perdre du temps couteux à faire les jonctions par de vrais câbles soudés entre les cartes, ils ont fait de grands circuits imprimés aux longues et fines pistes, bien plus faciles à produites, et permettant de substantielles économises ... mais la musique en souffre énormément.

Juste un petit exemple concret : la comparaison d' un AU-999 de la première heure avec un " petit " AU-X1111 Mos Vintage, pour ceux qui ont comparé, c' est une évidence : le premier est transparent, dynamique, riche, ouvert, raffiné, absolument " magique ", le second est juste pour moi un exercice de style pour ceux qui aiment lire une fiche technique ou regarder de belles photos d' un " ampli d' homme " à mème de les rassurer sur leur virilité ou leur position sociale : implantation symétrique, châssis cuivre, énormes transfos ( ici il est mème écrit Tamura sur le transfo d' alim alors mème que Sansui est un fabricant de transfo à la base, marketing quand tu nous tiens ... ), capas plus grosses que des pots de yaourt, et j' en passe ... et bien j' ai rarement entendu un ampli aussi bouché : terne, mou, sans aucun détail, aucune vitalité ... non, rien que de la soupe comme j' ai rarement entendu !!!

Image
Image

Je suis peut être pro mais cela ne m' empêche pas d' être un vrai grand passionné, et si j' ai quitté mon ancien métier dans la hi-fi haut de gamme en 2006, c' est bien parce que je trouvais médiocre d' un point de vue musical une grande partie de la production, et n' en pouvait plus de vendre de la soupe à mes clients pour XXXXX €. Aujourd' hui au moins, je peux ne proposer que ce que j' aime, que ce qui me fait vibrer à l' écoute, bien loin de toute considération commerciale !!!

Mais c' est vrai, mes lecteurs CD préférés chez Sansui datent des années 80 :D : CD-X701, CD-X701i, CD-X711. Ensuite dans les années 90, d' apparence mieux fabriqué : pour exemple le CD-Alpha707DR, tout bouchonné la encore, d' un morne ...

Comme quoi il ne suffit pas de lire une fiche technique ou de regarder des photos pour se rendre compte des capacités musicales d' une électronique ! Quoi que ... il me semble que je commence à y arriver après les quelques écoutes que j' ai pu faire de matériels d' hier et d' aujourd' hui ... tout comme le fait d' écouter le souffle généré par un ampli au casque sans musique pour avoir déjà une idée de ses capacités musicales !

Frédérick.
Sampan.310
 
Messages: 13
Inscription: 13 Jan 2017 12:28
Localisation: Haute-Saone

Message » 31 Mar 2017 13:19

content de te lire ici Frederick :bravo: même si je traine plus sur la section casque . tes connaissances vont apporter beaucoup à ceux qui apprécient les électroniques vintage !!!
et si vous voulez craquer pour du vintage magnifiquement restauré , n'hésitez pas une seconde et contacté Frederick !!! :wink:



bernard
Avatar de l’utilisateur
kéké 26
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6512
Inscription: 03 Juin 2007 17:15
Localisation: sud-est
  • offline

Message » 31 Mar 2017 14:49

C'est juste bien dommage de considérer comme étant inférieure l'ensemble d'une production sur une période donnée, alors qu'il n'y à meme pas le quart de celle-ci qui a était exportée sur notre continent. Idem pour luxman...est-ce que t'a eu l'occasion d'écouter l'ensemble de la production pour te faire un avis concret ?

Pour accuphase c'était juste une petite comparaison de construction, pas d'écoute. Puisque plus haut j'ai lu que sansui avait surtout fait pour le grand plublic lors des années 80/90. Les modèles que j'ai cités ne sont pas vraiment pour le grand public de l'époque, quelque soit leurs sonorités.
jeoffrey59
 
Messages: 1511
Inscription: 30 Mai 2011 20:55
  • offline

Message » 31 Mar 2017 15:20

Oui j' ai écouté une grande majorité de leur production avant de me forger l' avis qui est le mien, et mème plus puisque je l' ai comparée à de nombreux autres matériels de tous horizons, absolument, que celle ci fut importée à l' époque ou non sur notre continent, c' est d' ailleurs assez facile aujourd' hui grâce au développement d' internet. Et c' est pourquoi je pense ce que j' avance très concrètement !

Et malheureusement les appareils que tu cites, chez Sansui avec les 2301 et 2302 que je trouve sans intérêt d' un point de vue audiophile, ou chez Luxman avec la série L-5__ que je trouve particulièrement molle et colorée à l' écoute, ne me procure pas grande émotions musicales, bien loin de certaines productions antérieures pleines de vitalité, d' énergie, de richesse harmonique, de transparence ...

Sinon, il t' arrive de répondre aux questions que l' on te pose ? Ou tu es le seul à mériter des réponses ? :lol:

Encore, nous parlons bien là de matériels destinés au grand public, Sansui comme Luxman ayant essentiellement et de tous temps visé ce marché plutôt que celui des professionnels.

Aussi, puisqu' on est dans les généralités, si l' architecture interne des électroniques Accuphase et de certains Sansui pouvaient être proche dans les années 90, les similitudes s' arrêtent là, et je préfère, bien que Sansui soit ma marque " fétiche ", à l' écoute les Accuphase de cette ère, beaucoup plus transparents, dynamiques, et définis que ces Sansui.

Maintenant je crois qu' Adhara a ouvert ce post avec un titre sans équivoque : " années 60-70 ", alors il serait peut être bien de parler du sujet plutôt que de s' en éloigner vers des productions bien plus " modernes ". Parce que personnellement, je trouve aussi ces années bien moins intéressantes, le marketing, la technique ayant déjà pris le pas sur l' essentiel : la mu-si-ca-li-té !!!

Frédérick.
Sampan.310
 
Messages: 13
Inscription: 13 Jan 2017 12:28
Localisation: Haute-Saone

Message » 06 Mai 2017 15:26

Sampan.310 a écrit:
Maintenant je crois qu' Adhara a ouvert ce post avec un titre sans équivoque : " années 60-70 ", alors il serait peut être bien de parler du sujet plutôt que de s' en éloigner vers des productions bien plus " modernes ". Parce que personnellement, je trouve aussi ces années bien moins intéressantes, le marketing, la technique ayant déjà pris le pas sur l' essentiel : la mu-si-ca-li-té !!!

Frédérick.


effectivement , une belle époque pour la HF !!! :wink:
Avatar de l’utilisateur
kéké 26
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 6512
Inscription: 03 Juin 2007 17:15
Localisation: sud-est
  • offline

Message » 27 Juin 2017 21:26

Bonjour,

Serait-il possible que quelqu'un décrive les différences des ampli Sansui? effectivement il semble y a voir pas mal de série ( 4900 - 5900- 6900 ... // 217 - 317 -417 ... 555 et d'autres ) qu'il est difficile pour un novice de s'y retrouver

Merci
tonylb
 
Messages: 184
Inscription: 21 Déc 2016 16:33
  • offline



Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message