Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Sony et son pétard mouillé

Message » 12 Mar 2003 17:08

Domage que les articles parus en français dans PAV et la NRDS ne soient pas dispo online, mais bon de toutes façon, l'argument serait que la presse française n'est pas objective alors, pour les sceptiques, voici une petite compilation de ce que dit la presse anglo-saxone sur le Sharp 1-bit :

Stereophile :
http://www.stereophile.com/showarchives.cgi?253:3
approached the $15,000 SM-SX100 with anticipation, excitement, and deep skepticism. I was eager to hear a new technology, but how much fun would it be listening to vinyl through a digital lens, no matter how good? How long would it be before I sensed I was missing out on all that my turntable, cartridge, and phono section were capable of delivering? I wondered whether Sharp was capable of delivering high-end sound through this—or any—new technology. To the best of my knowledge, Sharp, unlike Sony, had never even tried.

I kept the amp in my system for over a month and never felt like taking it out. I never did feel like taking it out. The SM-SX100 drew the best performance out of the Sonus Faber Amati Homages that I've heard yet—especially in terms of bass extension, dynamics, and control—though the Musical Fidelity Nu-Vista 300 is clearly in the same league. But while I love the Amati, it's not the most neutral or analytical speaker out there; how the Sharp will fare with a "flatter" speaker—or with your speaker, whatever it is—I can't say.

For the first time ever, if you can believe it, I actually liked the idea that the analog signal from the Audio Research Reference phono section was being digitized. I felt that it was being "archived" in real time, as DSD technology was originally intended to accomplish. There would be no further degradation as the signal moved through the reproduction chain. At least, that's how I felt while listening to music.


Audio-revolution :
http://www.audiorevolution.com/equip/sh ... index.html
So, do the theoretical and technical claims bear out sonically in a real world environment? In a word, YES! I found using the SM-SX100 to be an extraordinary and unexpected experience. The level of performance on all source material went well beyond any other amplifier I’ve had the opportunity to review or use on a long-term basis. It is one of those rare products that raises the bar so high that it is like listening to a good quality system for the first time. You'll want to hear what all your favorite recordings sound like on it.
.....
The SM-SX100 goes beyond reproducing sound with an accurate tonal balance. What is even more remarkable is how this amplifier has the ability to convey the emotion and intensity of the music, allowing you to forget about the mechanics of sound reproduction and just enjoy the performance. That’s a real plus for me because, as a reviewer, I get all caught up in how something sounds and often forget about just sitting back and listening.



HomeTheater-HiFi :
http://www.hometheaterhifi.com/volume_9 ... -2002.html

A number of people listened to this amplifier, including myself, my wife, Jason Serinus, and some professional speaker manufacturers. The opinion was universal. The SX100 is an awesome-sounding product. It does not have a "solid-state" sound or a "tube" sound. It is the most neutral sound I have yet heard from an audio product. That does not mean I prefer it over everything else, but just that it does not have a defining characteristic


Audio-review :
http://www.audioreview.com/PRD_124145_2717crx.aspx

This is the best amplifier that I have ever heard. Neutral, dynamic and very musical. Drive everything without problems. This is a beautiful product and worth money
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Annonce

Message par Google » 12 Mar 2003 17:08

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 12 Mar 2003 18:58

GlopGlop a écrit:
ajds a écrit:
Thibaud a écrit:Un bon CD en stereo sur un bon ampli à lampes ne pourra que tres tres difficilement entre remplacé (ou simulé) par quelques DSP ou autres artifices numerique.



Le SACD n'a rien d'un artifice numérique et encore moins d'un DSP :lol:

Le format CD est limité en qualité. Les nouveaux formats (SACD et DVD-Audio) sont la pour amener le digital à une dimension supérieure et amener enfin une qualité de restitution supérieure au vinyl, sans contestation possible. C'est sur ce point que le CD n'a jamais vraiment réussi à convaincre de façon unanime.

Dire que le CD pourra très difficilement être remplacé (en termes de qualité), moi je trouve ca très fort aussi :lol:


Je suis plutot de l'avis de Thibaud mais je vais moduler sur deux axes. Je n'ai personellement jamais eu l'occasion d'ecouter du SACD mais quelques oreilles amies de confiance m'ont indiquees que les lecteurs SACD actuels ne rivalisent pas avec un CD bien optimise. Ce que je crois volontier. Cependant, il n'y a aucune raison, si ce format se developpe, qu'on ne puisse pas aussi optimiser correctement un lecteur SACD, auquel cas on obtiendra probablement un resultat superieur.
L'autre axe est celui du multicanal. Tu as raison de dire que ca va remplacer la hifi stereo traditionelle, mais uniquement pour des raisons purement commerciale (la vague du HC), et nullement musicales (a mon humble avis).
Aujourd'hui encore, les systemes stereo bien optimises sont rares. Quels que soient les elements de base d'un system hifi, il y a ensuite quelques annees de travail derriere pour peaufiner tout un tas de petits details et en tirer la quintescence. Il ne s'agit pas la de "cerise sur le gateau", c'est ce travail qui va faire plus de 50% du resultat du systeme (pourcentage courament admis chez pas mal d'audio-musicophiles, que je place personellement encore plus haut).
Alors, mettre au point un systeme multicanal a 5 ou 6 voies, je n'ose meme pas imaginer la prise de tete (et d'oreilles) que ca va representer.
Non, je suis de la race extra-terrestre d'audio-musicophiles qui sont encore loin de passer au SACD et au multi-canal.



Deux ou trois choses qu'AJDS a dites déjà mais qu'il est toujours bon de redire :

Le SACD et le DVD-A 24/192 sont des formats intrinsèquements supérieurs au 16/44 du CD,


MAintenant c'est moi qui jacte :

un format si améliorable qu'il y a déjà un certain temps que l'on enregistre plus en 16/44 mais avec des résolutions supérieures avec l'espoir qu'un jour le CD progressera. En attendant, on se débrouille en codant (HDCD) les CD pour qu'ils aient une résolution supérieure au 16/44 des bandes enregistrées avec un format numérique supérieur ou en tentant de garder la résolution des bandes 24/96, 24/192 ou DSD d'origine lors de la gravure du 16/44...

D'autre part, les possibilités d'améliorations du DSD format numérique du SACD sont faibles de fait de la nature même de ce codage qui grosso modo ne demande qu'un filtre passe bas en lecture... quand le 16/44 a été améliorable car l'on a découvert en marchant des problèmes sous-estimés au départ qu'il a fallu régler ensuite petit à petit...

Profitant des travaux effectués sur le CD, le DVD-A comme le SACD ont déjà fait leurs maladies de jeunesse contre laquelle ils sont vaccinés... Le grand avantage du SACD sur le 24/192 tient dans sa grande simplicité : on n'a jamais pondu un format qui soit si simple pour un si bon résultat...

Et il est patent qu'une platine SACD lisant un SACD, sauf catastrophe fatale de conception : un aop de sortie nase, un aop de platine CD pris dans le bas de gamme d'un fabricant d'AOP plus condos de sorties encore plus nases, par exemple ( :wink: ), donner un son meilleur que celui du même programme gravé sur un CD et lu sur une platine CD, même de très haut niveau...

Toutes les informations manquantes sur le CD ne pourront être inventées par le lecteur. Elles sont sur le SACD ou le DVD-Audio en 24/192...

POur ce qui est de l'amplification numérique : quand on saura produire pour pas cher, la puce qui commande l'ouverture/fermeture, le tout ou rien, qui module les transistors de sortie pour un prix réduit, ces amplificateurs apporteront sans aucun doute bien du bonheur à leurs possesseurs. Si tant est qu'ils aiment un son droit et neutres, or ce n'est pas précisémment ce que recherchent la majorité des audiophiles...

Pour le moment, ce que j'ai entendu avait des qualités bluffantes de rapiditié, d'absence totale d'inertie, mais les timbres n'étaient pas à la hauteur : un peu sec quand même...

J'ignore ce que donne le Sharp, mais le Bel Canto n'est pas inoubliable, de même que le Divatech qui serait même un poil meilleur que le bel canto pour deux fois moins cher...

J'ignore ce que donne le Sharp, mais une chose me turlupine : l'ampli parfait n'exste pas, il n'existait pas en analogique, pourquoi existerait-il en numérique?

Le son numérique, enfin le son du CD, avait de grandes qualités face au son du microsillon. Pour moi, il l'écrasait et dès le début. Ce point de vue n'est pas partagé par la majorité de la communauté audiophile. Cependant, on n'entend pas des formes de distorsions inconnues... aussi quand on a déjà de la bouteille et qu'on a été biberonné au LP on vait l'attention focalisée sur les distorsions qui augmentaient avec le niveau sonore. De ce point de vue le CD écrase le LP... en revanche plus le niveau gravé sur le CD baisse plus la distorsion augmente. Et cette distorsion là, audible, ne pouvait pas l'être puisque les biberonnés au LP ne la connaissait pas...

Aussi, il est bien possible que le Sharp tout aussi bon et époustouflant qu'il ait pu paraître à ses testeurs ait, lui aussi, des défauts qui ne se révèleront qu'après des semaines, voire des mois d'usage... dont les testeurs n'ont pas pu profiter vu que généralement ces amplis restent une semaine tout au plus dans les locaux des revues auxquels ils sont prêtés...

Quand les amplis à transistors sont apparus en masse du milieu à la fin des années 60, personne n'a levé la main pour dire : "sont moins bons que les amplis à lampes...". Bien au contraire. Il a fallu attendre le milieu des années 70 pour que le doute s'installe et les lampes se remettent à rougeoyer... Moyennant quoi, il ne s'est jamais autant fabriqué d'amplis à lampes que maintenant (si l'on omet ceux des TSF et ceux contenus dans les téléviseurs...).

Alain, très attentiste sur le sujet des amplis "numériques", positivement attentiste, mais attentiste quand même ... :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 12 Mar 2003 19:11

D'autre part, les possibilités d'améliorations du DSD format numérique du SACD sont faibles de fait de la nature même de ce codage qui grosso modo ne demande qu'un filtre passe bas en lecture... quand le 16/44 a été améliorable car l'on a découvert en marchant des problèmes sous-estimés au départ qu'il a fallu régler ensuite petit à petit...


Pour mémoire, JBCauchy a affirmé que le DSD pouvait encore évoluer dans la mesure où on pourrait toujours l'améliorer en le suréchantillonnant lors de la conversion A/N. Ce qui est loin d'être infondé ... :)

Cela ne s'arrêtera donc jamais ? Sommes-nous condamner à poursuivre éternellement la technologie absolue ? :cry: ... ça doit être ça un chemin de croix, mais quelle aventure !!! :wink:
Grimnir
 
Messages: 67
Inscription: 18 Juin 2002 8:54
Localisation: Quelque part en France ...
  • offline

Message » 12 Mar 2003 19:38

haskil a écrit:J'ignore ce que donne le Sharp, mais le Bel Canto n'est pas inoubliable, de même que le Divatech qui serait même un poil meilleur que le bel canto pour deux fois moins cher...

Pas inoubliable? J'irais meme un peu plus loin pour le Divatech: à oublier (en tout cas dans le cas d'une écouté musicale, c'est surement trés efficace en sonorisation)
pedro
 
Messages: 6134
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 12 Mar 2003 19:58

pedro a écrit:Pas inoubliable? J'irais meme un peu plus loin pour le Divatech: à oublier (en tout cas dans le cas d'une écouté musicale, c'est surement trés efficace en sonorisation)


Ces amplis dits "numériques" (les BelCanto et les Divatech) ne vont pas jusqu'au bout du concept numérique.
Ils prenent des entrées analogiques et transforment le signal en PWM. On peut comparer ca à une conversion A/N puis N/A supplémentaire.
De plus, leur mode de fonctionnement est radicalement différent de celui de Sharp/Sony : leur fréquence de "découpage" est d'environ 250 Khz à comparer aux 2,8 Mhz des Sharp/Sony.

Donc, non seulement, ils cumulent les conversions mais en plus ils travaillent à une fréquence qui n'est pas si éloignée que ca de la bande audio.

Regardez le chemin d'un SACD passant par ces amplis :

Disque DSD->Convertisseurs N/A lecteur SACD -> étage de sortie analogique lecteur-> Etage d'entrée analogique preamp -> commutateur de source analogique-> contrôle de volume analogique preamp -> etage de sortie preamp -> cable -> Etage d'entrée analogique ampli ->conversion en PWM à 250 Khz -> Etage de puissance classe D -> filtre passe-bas

Regardez le chemin d'un SACD passant par un Sharp ou un Sony :

Disque DSD -> Etage de puissance classe D -> filtre passe-bas

:P
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 12 Mar 2003 20:00

Grimnir a écrit:
D'autre part, les possibilités d'améliorations du DSD format numérique du SACD sont faibles de fait de la nature même de ce codage qui grosso modo ne demande qu'un filtre passe bas en lecture... quand le 16/44 a été améliorable car l'on a découvert en marchant des problèmes sous-estimés au départ qu'il a fallu régler ensuite petit à petit...


Pour mémoire, JBCauchy a affirmé que le DSD pouvait encore évoluer dans la mesure où on pourrait toujours l'améliorer en le suréchantillonnant lors de la conversion A/N. Ce qui est loin d'être infondé ... :)

Cela ne s'arrêtera donc jamais ? Sommes-nous condamner à poursuivre éternellement la technologie absolue ? :cry: ... ça doit être ça un chemin de croix, mais quelle aventure !!! :wink:


Je faisais référence à autre chose, en fait : à la subtile mise en oeuvre des choix de composants faits par les constructeurs dans leurs machines puisqu'on partait d'un post de glop glop qui opposait lecteurs de SACD et lecteurs CD.

Tous les problèmes réglés pour la lecture du CD le sont et valent peu ou prou pour le SACD et le DVD-A. Ces améliorations là, capitales sont connues et appliquées dans le meilleur des cas (le jitter par exemple).

Le DSD est en quelque sorte une extrapolation du 1 bit suréchantillonné de Philips appelé bitsream ou delta sigma si j'ai bien retenu les leçons de JB Cauchy et d'AJDS. Alors oui on doit pouvoir encore suréchantillonner et peaufiner encore un peu.

Ce qui est génial avec le lecteur SACD c'est qu'à qualité infiniment supérieure au CD, l'appareil est plus simple et coute beaucoup moins cher à fabriquer... C'est pas beau la vie d'un hifiste de nos jours!


Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 12 Mar 2003 20:27

Le DSD est en quelque sorte une extrapolation du 1 bit suréchantillonné de Philips appelé bitsream ou delta sigma si j'ai bien retenu les leçons de JB Cauchy et d'AJDS.


Bon, on va dire que je pinaille, mais je tiens à souligner que le Bitstream est l'ancien nom du DSD, alors qu'il n'était alors qu'à l'état de projet, entre 1992 et 1996. Ils ont corrigé certains problèmes inhérents au procédé, et ils ont changé son nom. Il faut bien avouer que DSD, ça sonne mieux que Bitstream (de fait ... :wink: ) et que ça permet de semer le doute vis-à-vis du DVD ... les petits malins, z'ont pas encore digéré le coup du PCM pour le DVD-A, au lieu de leur bitsream.


Grimnir, nain archiviste et historien du DSD pour le passé, le présent, (et l'avenir ???) :D
Grimnir
 
Messages: 67
Inscription: 18 Juin 2002 8:54
Localisation: Quelque part en France ...
  • offline

Message » 12 Mar 2003 22:49

ajds a écrit:Je rappelle que le Sharp 1-bit (qui coute la bagatelle de 20 000 Euros) a été considéré par les testeurs comme un des tous meilleurs amplis du monde, toutes technologies et catégories de prix confondues.

Faut t'il aussi rapeller les appareil BelCanto ou TACT qui sont très très loin d'être de le la "Hi-Fi grand public ..."


Les "choses qui coutent très cher et qui ne valent pas un pet, j'en connais un tas... Un prix ne fixe pas la qualité d'un produit. Quand aux testeurs des magnifiques revues dites spécialisés (surtout en publicité) qui juge que le dernier ampli "tue la mort" par rapport a l'ancien modèle qui lui-même surpassait l'avant dernier...on devrait être au nirvana depuis un bail !
Dewoitine
 
Messages: 134
Inscription: 08 Mar 2003 21:26
  • offline

Message » 12 Mar 2003 23:09

Grimnir a écrit:
Le DSD est en quelque sorte une extrapolation du 1 bit suréchantillonné de Philips appelé bitsream ou delta sigma si j'ai bien retenu les leçons de JB Cauchy et d'AJDS.


Bon, on va dire que je pinaille, mais je tiens à souligner que le Bitstream est l'ancien nom du DSD, alors qu'il n'était alors qu'à l'état de projet, entre 1992 et 1996. Ils ont corrigé certains problèmes inhérents au procédé, et ils ont changé son nom. Il faut bien avouer que DSD, ça sonne mieux que Bitstream (de fait ... :wink: ) et que ça permet de semer le doute vis-à-vis du DVD ... les petits malins, z'ont pas encore digéré le coup du PCM pour le DVD-A, au lieu de leur bitsream.


Grimnir, nain archiviste et historien du DSD pour le passé, le présent, (et l'avenir ???) :D


Euh... ben non, ce nom est toujours utilisé par Philips et l'était par Marantz aussi pour expliquer la conversion 1 bit sur échantillonnée des DACs utilisés dans leur machine et aussi dans les pochettes de disques de la quasi défunte marque Philips quand elle daignait donner des renseignements sur le matériel utilisé pour les enregistrements. Il y a eu Bitstech (ou qq chose d'approchant sur les vieux lecteurs philips : un truc approchant) et depuis longtemps Bitstream...

Ce qui t'enduis d'erreur c'est que l'idée du DSD, du 1 bit suréchantillonné est une "extrapolation" du Bistream qui est un nom de marque recouvrant, si j'ai bien compris, une conversion utilisée par d'autres (Technics : flash, si j'ai bonne mémoire; delta sigma pour les fabricants de puces indépendants et avec des variantes.

Alain, un peu archiviste : c'est les cheveux blancs qui veulent ça...
:wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 12 Mar 2003 23:56

Dewoitine a écrit:Les "choses qui coutent très cher et qui ne valent pas un pet, j'en connais un tas...


Moi aussi

Un prix ne fixe pas la qualité d'un produit.


Non, mais ca donne une idée du positionnement, c'est à dire à quels autres éléments doit on comparer l'appareil en question.

Quand aux testeurs des magnifiques revues dites spécialisés (surtout en publicité) qui juge que le dernier ampli "tue la mort" par rapport a l'ancien modèle qui lui-même surpassait l'avant dernier...on devrait être au nirvana depuis un bail !


Si tu juges que la presse et les comptes-rendus d'utilisateurs ne servent à rien et ne peuvent donner aucune indication sur la qualité d'un produit, libre à toi. Ca n'est pas mon cas et ca n'est, à mon avis, pas non plus l'avis des gens qui fréquentent ce forum, sinon je ne vois pas ce qu'ils viendraient y faire ...

tiens pas exemple, tu vas surement nous dire que ce post, actuellement dans le topic audio, est sponsorisé par la publicité aussi ?

Pascal Francey a écrit:Salut a tous,

J'ai eu la chance de pouvoir écouter le fameux sharp il y a 2 ans lors de sa sortie ... et j'en suis encore sur le cul !!!
Le moins que l'on puisse en dire c'est que le son est différent !!! Une dynamique inégalée et une transparence incroyable !!! m'enfin il était tout de même 15000 dollars le bougre avec ses 2 x 100 W :o
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline

Message » 13 Mar 2003 0:33

ajds a écrit:
pedro a écrit:Pas inoubliable? J'irais meme un peu plus loin pour le Divatech: à oublier (en tout cas dans le cas d'une écouté musicale, c'est surement trés efficace en sonorisation)


Ces amplis dits "numériques" (les BelCanto et les Divatech) ne vont pas jusqu'au bout du concept numérique.
Ils prenent des entrées analogiques et transforment le signal en PWM. On peut comparer ca à une conversion A/N puis N/A supplémentaire.
De plus, leur mode de fonctionnement est radicalement différent de celui de Sharp/Sony : leur fréquence de "découpage" est d'environ 250 Khz à comparer aux 2,8 Mhz des Sharp/Sony.

Donc, non seulement, ils cumulent les conversions mais en plus ils travaillent à une fréquence qui n'est pas si éloignée que ca de la bande audio.

Regardez le chemin d'un SACD passant par ces amplis :

Disque DSD->Convertisseurs N/A lecteur SACD -> étage de sortie analogique lecteur-> Etage d'entrée analogique preamp -> commutateur de source analogique-> contrôle de volume analogique preamp -> etage de sortie preamp -> cable -> Etage d'entrée analogique ampli ->conversion en PWM à 250 Khz -> Etage de puissance classe D -> filtre passe-bas

Regardez le chemin d'un SACD passant par un Sharp ou un Sony :

Disque DSD -> Etage de puissance classe D -> filtre passe-bas

:P


ça c'est de l'explication nette et sans bavures!

A part ça, malgré les caractéristiques que tu soulèves, le Bel Canto et le Divatech, ne m'ont certes pas paru inoubliables, mais je les ai trouvé néanmoins plus agréables à écouter que des amplis analogiques de prix équivalent...
Et puis, le qualificatif de "sono" a fait long feu : les sonorisateurs professionnels utilisent des amplis dont la qualité n'a rien à voir avec celles de nombreux amplis hifi, en effet, ils sont bien meilleurs!

Je souhaite à tous les forumeurs d'avoir les moyens de se payer les meilleurs amplis de sono du moment...

Alain :wink:
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 13 Mar 2003 11:06

Je m'interroge sur le protocole audio 5C/DTCP du ieee1394.

Est-il sensible au jitter ? véhicule t'il son propre signal d'horloge contrairement au SPDIF (avec tous les problèmes que ca pose) ? A t'on seulement besoin de véhiculer un signal d'horloge avec le procédé DSD ?

etc.

@+
Emmanuel
Emmanuel Piat
Contributeur HCFR 2016
Contributeur HCFR 2016
 
Messages: 10074
Inscription: 10 Oct 2000 2:00
Localisation: Besançon, FRANCE
  • offline

Message » 13 Mar 2003 12:15

Bonne question Emmanuel. Je me pose la même. Je n'ai rien trouvé sur le web.
antoinecomte
 
Messages: 435
Inscription: 18 Avr 2002 12:25
Localisation: Lausanne
  • offline

Message » 13 Mar 2003 12:34

haskil a écrit:A part ça, malgré les caractéristiques que tu soulèves, le Bel Canto et le Divatech, ne m'ont certes pas paru inoubliables, mais je les ai trouvé néanmoins plus agréables à écouter que des amplis analogiques de prix équivalent...
Et puis, le qualificatif de "sono" a fait long feu : les sonorisateurs professionnels utilisent des amplis dont la qualité n'a rien à voir avec celles de nombreux amplis hifi, en effet, ils sont bien meilleurs!
Je souhaite à tous les forumeurs d'avoir les moyens de se payer les meilleurs amplis de sono du moment...
Alain :wink:

Juste pour préciser mon point de vue. Je ne porte pas de jugement sur le Bel Canto que je n'ai pas écouté. En ce qui concerne le Divatech, je l'avais écouté avec les 210 et les caissons associés. J'en ai les tympans qui saignent encore. Vu ce que tu nous dis des 210 j'en déduit que le coté dur, projeté et aggressif provient des amplis. Peut etre également qu'ils ont amélioré leur produit entre temps.

Pour ce qui est de la sono, il n'y avait aucun coté péjoratif dans mon propos. Pour moi "hifi" ou "audiophile" sont des vocables bien plus péjoratifs. Va essayez de vendre des cables blindés anti rayon gamma (vu dans un magasine ce mois ci) à 2kf le metre linéaire à un ingénieur du son c'est pas gagné. Et quitte à mettre des pepettes dans de l'amplification avec bcp de watts, je prefererais taper chez Crown que chez Krell si tu vois ce que je veux dire (les circuits imprimés traités au sang de vierge ou les électroniques à tourner vers la Mecque les soirs de pleine lune pour donner le meilleur d'elles memes, trés peu pour moi).

Quand je parlais de sono pour Divatech, je faisais simplement allusion au fait que le numérique peut etre trés interessant par ses cotés pratiques (rendement, place, peu de chauffe) dans un contexte professionnel, alors qu'un particulier fera moins ca de ces paramètres, rien de plus.
Voila :-)
Dernière édition par pedro le 13 Mar 2003 12:45, édité 2 fois.
pedro
 
Messages: 6134
Inscription: 08 Déc 1999 2:00
Localisation: Lyon
  • offline

Message » 13 Mar 2003 12:42

Emmanuel Piat a écrit:Je m'interroge sur le protocole audio 5C/DTCP du ieee1394.

Est-il sensible au jitter ? véhicule t'il son propre signal d'horloge contrairement au SPDIF (avec tous les problèmes que ca pose) ? A t'on seulement besoin de véhiculer un signal d'horloge avec le procédé DSD ?

etc.

@+
Emmanuel


Le protocole 5C/DTCP ne fait que l'encryption des données.

Pour le reste, le format natif de transport de l'audio sur FireWire est décrit sur le DVDForum, du moins pour la partie PCM.

http://www.dvdforum.com/images/Guidelin ... 020911.pdf

En principe, il est beaucoup moins sensible au jitter que le SPDIF car l'audio est envoyée par paquets sans signal d'horloge incorporé. Il faudra de toutes façon faire une synchronisation entre la source et le destinataire, sous la forme d'un asservissement d'horloge quelconque, mais les données audio seront forcément bufferisées quelque par en raison de l'arrivée par paquets.

Le DSD de son coté, est moins sensible au jitter que le PCM. Donc si on prends une interface FireWire moins sensible au jitter + un signal DSD moins sensible au jitter, au final on devrait avoir quelque chose de bien ;)
ajds
 
Messages: 10779
Inscription: 02 Fév 2000 2:00
Localisation: Région Parisienne
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message