Modérateurs: Staff Univers Casques, Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 16 invités

Les amplificateurs intégrés ( pré-ampli + ampli de puissance dans 1 seul appareil )

Vos temoignages sur la biamplification

Message » 20 Juin 2005 18:39

antonyantony a écrit:Le fait de ne pas utiliser deux amplis differents est de constater deux gains differents qui rendent l ensemble inecoutable. C est la raison de l echec de bcp de configs bi-amplifies. Evidemment, un bon revendeur peut egaliser les gains avec un atenuateur tout simple. Mais c est rare.


C'est le minimum syndical si on veut obtenir quelque chose de réaliste.


TJL
TJL
 
Messages: 1918
Inscription: 27 Déc 2001 2:00
Localisation: Pas de Calais
  • offline

Annonce

Message par Google » 20 Juin 2005 18:39

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 20 Juin 2005 19:38

ok, globalement je suis satisfait de mon systeme entré de gamme. je vais donc le laisser tel quelle... merci quand meme à tous pour vos infos!

Guillaume
dadd1103
 
Messages: 421
Inscription: 10 Mai 2005 2:38
Localisation: 68
  • offline

Message » 20 Juin 2005 19:47

ou alors de prendre une marque qui en fait une spécialité comme Linn où tout est prevu pour l evolution vers l actif. tous les stades sont permis ( voir ma propre experience) j ai commencé en mono amplification simple, 4 ans + tard je suis en bi amplification active et c le jour et la nuit. mais quand on connait pas on peut se contenter d une tres bonne mono amplification !
l avantage avec linn c que les cartes actives sont specialement conçues par modele d enceintes et s integre automatiquement dans les amplis ... gros inconvenient me direz vous (mais pas les gens du marketing Linn) il faut avoir tous Linn des amplis jusqu aux enceintes !! mais ça donne un beau resultat ! moi je suis convaincu ! (heureusement d ailleurs vu le pognon que ca m a couté c est un minimum !!! :lol:
highray
 
Messages: 146
Inscription: 23 Aoû 2003 11:50
Localisation: Rouen
  • offline

Message » 21 Juin 2005 7:52

Salut,

J(ai choisi la biamp verticale avec 2 Mc Intosh identiques:j'étais sceptique, je ne le suis plus.
J'ai ensuite upgradé les câbles HP:(Cardas ) même topo.
Je pense qu'il faut utiliser des amplis identiques pour éviter les pb nombreux qui peuvent survenir, sauf à faire installer et régler(par Bassi par exemple) une biamp active avec filtre professionnel analogique (dixit BASSI himself, surtout pas numérique, je n'ai pas bien compris pourquoi!).Le même m'a aussi dit qu'il valait mieux ne pas bridger les amplis stereo même quand cela est possible.
Enfin, paradoxalement mais comme toujours en hifi, les différences et améliorations sont d'autant plus sensibles que l'on utilise des éléments de qualité.
Le gain chez moi est effectivement un sentiment de meilleure fluidité, aisance, plus grande précision aussi, meilleure assise , stabilité et largeur de la scène sonore;comme c'est un sentiment, ce n'est peut-être que psychoacoustique ou esthétique (4 grands yeux bleus mer du sud...) ....mais çà me va très bien depuis.
A+ JM
jmajma
 
Messages: 1277
Inscription: 28 Nov 2003 16:59
  • offline

Message » 21 Juin 2005 8:16

La societe la plus avancee, à mon avis, dans les enceintes actives est Meridian.
L'ensemble du systeme est contrôlé via un DSP Motorola.
Bien evidemment, le filtrage est numerique puisque cela permet entre autre:
> de ne pas subir de rotation de phase,
> de ne pas subir les tolerances des composants,
> de regler la mise en phase des HP grace à des retards,
> d'amener le signal en numerique jusqu'aux enceintes ( donc avec une sensibilite reduite au cablage)
Pour etre precis, tous les filtres analogiques peuvent etre implémentés en numerique mais l inverse n est pas vrai. En particulier pour tout ce qui touche aux problemes de phase.

Je renvois à un article de HiFINews qui decrit tres bine les avantages du filtrage numerique.
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 21 Juin 2005 13:07

antonyantony a écrit:Je renvois à un article de HiFINews qui decrit tres bine les avantages du filtrage numerique.


Avec les références de l'article, ça irait mieux! :idee:
Ce n'est pas se donner que de donner ce qu'on voudrait être (Patrick Drevet).
Sage nicht immer, was du weisst, aber wisse immer was du sagst (Matthias Claudius).
Avatar de l’utilisateur
Scytales
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 10077
Inscription: 31 Mar 2002 2:00

Message » 21 Juin 2005 13:21

Oui mais tu parles d'ENCEINTES ACTIVES;
Ce qui de tous temps a toujours été considéré comme une excellente solution audiophile.
Jm
jmajma
 
Messages: 1277
Inscription: 28 Nov 2003 16:59
  • offline

Message » 21 Juin 2005 14:16

Bien sur, mais on parlait de filtrage donc d enceintes actives.

En toute franchise, si on dispose d un signal numerique ( Et c est le cas pour 90 % des sources) le filtrage numerique est le moins destructeur
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 21 Juin 2005 16:20

Sauf que...


Si l'on reste en numérique sur toute la ligne de la sortie du lecteur CD à l'entrée des enceintes, il faut un préampli numérique et régler le volume sonore en numérique.

Il faut, par ailleurs, que ce préampli numérique dispose d'entrées analogiques si l'on veut écouter tuner, microsillons. Elles seront numérisées.

Je ne suis pas contre, cependant trimballer ainsi le signal numérique du lecteur au préampli, puis du préampli aux enceintes (après séparation droite gauche en ce cas) exige une qualité au top...


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 21 Juin 2005 18:01

1) Le reglage du volume en numerique est une operation simple en PCM ( En DSD c est comme d'hab... ) mais qui detruit vite de l'information. La bonne façon de regler le volume d un ampli class D est de moduler la tension d'alimentation ( Ce qu ils sont loin de tous faire...)
2) Numeriser un microsillon en 24 bits 96 khz n'effrait pas trop ceux qui font le choix du numerique.
3) La qualite du signal peut etre affectee de Jitter, ce n'est pas grave. Meridian par exemple utilise un buffer FIFO pour reduire fortement le jitter
antonyantony
 
Messages: 4022
Inscription: 06 Juin 2003 15:16
  • offline

Message » 21 Juin 2005 18:24

antonyantony"1) Le reglage du volume en numerique est une operation simple en PCM



Oui ça on le sait : même le petit Philips 723 a un réglage de sortie qui agit dans le domaine numérique.

mais qui detruit vite de l'information.


Exact plus on diminue le nombre de bit...

La bonne façon de regler le volume d un ampli class D est de moduler la tension d'alimentation ( Ce qu ils sont loin de tous faire...)


Là on ne parle pas d'ampli en classe D, mais de multiamplification active avec filtres numérique !

Il faut donc un réglage de volume avant les enceintes et les filtres actifs : un préampli numérique donc avec réglage à ce niveau là et non un réglage du volume de chacun des amplis contenus dans les enceintes qui ne sont pas encore tous en class D. Les méridian par exemple n'étaient pas en classe D sur leur grosse enceinte multiamplifiée. (j'ai écouté deux fois, et le résultat n'était pas extraordinaire dans l'absolu et plus encore en regard du prix, mais ça veut pas dire qu'on ne peut pas y arriver et on arrivera).

2) Numeriser un microsillon en 24 bits 96 khz n'effrait pas trop ceux qui font le choix du numerique.


ça ne m'effraie déjà pas de le faire en 16/44...


3) La qualite du signal peut etre affectee de Jitter, ce n'est pas grave. Meridian par exemple utilise un buffer FIFO pour reduire fortement le jitter
[/quote]

Faut donc que ça soit au top, comme je le dis. Cependant, c'est encore un peu complexe. Et couteux pour qu'une transmission numérique du drive au préampli, puis du préampli à chacune des enceintes acoustiques soient sans poser davantages de problèmes qu'une transmission dans le domaine analogique. Le mieux serait sans doute une horloge commune à tous les éléments numériques de la chaine de reproduction sonore comme le font les professionnels.


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Juin 2005 13:41

Bonjour, je post ici pour la première fois, je sévis d'habitude sur PCHC.
Je désire simplement vous faire part de mon expérience en multi-amp passive.
Après avoir dépensé beaucoup (trop) d'argent en matériel du commerce, j'ai décidé il y a 20 ans de fabriquer mon matériel moi-même.
Après être passé par tous les stades classiques du FTM (Fait le Toi Même), je suis arrivé à la triamp active, filtres actifs à transistors, lampes, Aop. Parrallèlement à tous ces montages je faisais mes tests comparatifs avec un filtre passif de très bon niveau, pour "voir".
Je suis un autodidacte, adepte de l'empirisme, je n'ai jamais réussi à fabriquer un ampli large bande convainquant, j'ai donc une amplification médium/aigue d'une dizaine de Watts et un ampli pour le grave de 30W.
Après de très nombreux essais qui m'ont pris ces six dernières années, je suis en biamplification passive avec le schéma suivant:
Médium/aigue : Tad2001 chargé par pavillon rond sur calcul JM Le Cleac'h amplifié par un classe A de 10W en couplage direct et filtré par une cellule 12db/oct avec Capas papier huilé SicSafco et self Intertechnik.
Grave : Altec 416B dans 240L à 2 évents ronds, cellule passive identique au Tad, ampli classe A 30W à structure similaire au 10W, seul les transistors drivers et de puissance changent.
Le préampli est passif avec un potar Ko-on, un sélecteur commute entre le PCHC et le couple Cec/Microméga.
Seuls les pavillons ronds m'ont permis de me passer du tweeter et de simplifier le système à l'extrême.
Tel qu'il est ce système est de loin celui qui me procure le plus de plaisir. Je suis musicien et vais au concert en moyenne deux fois par mois, j'essaie de recréer chez moi les émotions du direct.
Mon système comporte de nombreux défauts, mais à mes yeux (oreilles) ils sont moindre que la somme des qualités qui les ont engendrées. En particulier le choix du filtres 12db/oct qui m'oblige à inverser la phase sur les TAD, je me suis pris la tête avec ça pendant des mois avant de trancher...
Voila, je m'excuse auprès de ceux qui m'ont trouvé trop "bavard", je me tiens à la disposition de ceux qui désireraient quelques précisions.

PS: j'ai effectué de nombreux tests en numérique, c'est mon métier, comme je suis un garçon bien élévé je préfère m'abstenir de tous commentaires.
Lansing
 
Messages: 5411
Inscription: 23 Mai 2005 21:01
  • offline

Message » 28 Juin 2005 13:45

j'ai effectué de nombreux tests en numérique, c'est mon métier, comme je suis un garçon bien élévé je préfère m'abstenir de tous commentaires.


C'est dommage, justement parce que tu es du métier :wink: Et tu peux donnner défauts et avantages tout en restant bien élevé :wink:


Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline

Message » 28 Juin 2005 15:02

haskil a écrit:C'est dommage, justement parce que tu es du métier :wink: Et tu peux donnner défauts et avantages tout en restant bien élevé :wink:
Alain :wink:


Je plaisantais bien sùr, mais tout au long de ces années de "quête" je me suis planté de nombreuses fois, commis des erreurs grossières, souvent par aveuglement d'ailleurs.
Je suis passé par des moments d'abattement parce que des mois de travail m'avaient conduis dans une impasse avec à la clef un son pourri.
Mais jamais le son n'as été aussi mauvais qu'avec un filtre numérique. Quelqu'en soit la marque d'ailleurs, la palme tout de même au Berhinger, les autres Bss, Tact, etc sont là pour ceux qui considérent que le numérique va résoudre tous leurs problèmes, quelqu'en soit le coût.
C'est un avis qui n'engage que moi, je considère simplement qu'à partir d'un certain niveau de transparence et de qualité ces appareils gadgets ne sont que des artifices marketing pour ceux qui n'ont pas envie de réfléchir plus loin que leur carnet de chèque.
Entre parenthéses, lorsque que après avoir écouté un CD avec un petit sourire idiot d'autosatisfaction, je me passe un 33t gravure direct, Sheffield Lab au hasard, sur ma Micro Seiki, là les vingt derniéres années de numérique, Sacd et Dvd audio compris, parraissent toutes petites...
Je ne voudrais froisser personne, mais quand je vois certains "gourous" qui nous ont expliqué à longueur d'articles comment tirer la quintessence de notre système en changeant la résistance carbone par une couche métallique puis par une tantale puis par une couche carbone, venir nous affirmer que le DCX2496 était bon pour ce que l'on avait ! je reconnais que je perd un peu mon sang-froid.
Une précision, beaucoup d'acheteurs des ces engins croient qu'un filtre numérique va pouvoir leur permettre d'élaborer facilement leur futur filtre passif, bah non, ça n'a rien à voir, les déceptions seront à la hauteur des désillusions. Quant à ceux très nombreux, qui trouvent que leur "chaîne sonne pas bien", pareil, laissez tomber ces engins, une casserolle reste une casserolle, malheureusement.
Laissons ces appareils aux pros, ils ont été conçus pour apporter des solutions simples et rapides à des problémes qui ne sont pas les notres: répétabilité de résultats quelque soit le lieu, mise en oeuvre immédiate avec sauvegardes, versatilité avec le matériel donc changement de transducteur avec conservation du filtre, etc, etc...
Si certains se demandent comment dépenser leur argent pour améliorer le son de leur système, qu'ils investissent dans l'accoustique de leur salle, c'est de loin le maillon le plus faible ! :wink:
Dernière édition par Lansing le 28 Juin 2005 15:57, édité 1 fois.
Lansing
 
Messages: 5411
Inscription: 23 Mai 2005 21:01
  • offline

Message » 28 Juin 2005 15:11

Eh bien voilà !

je ne suis pas d'accord avec tout ce que tu dis, mais ça fait quand même du bien de le lire ne serait ce que pour contrebalancer des opinions contaires. UN forum c'est ça. Cela étant un peu plus d'explications précises m'auraient bien plu.

Car tous les appareils numériques ne sont pas identiques en résultats et pour en avoir qui n'ont pas de rotations de phases il faut payer un peu plus cher que des modèles de base.

Alain :wink:
Adhérez au club de ceux qui ont la "méfiance infuse", après avoir adhéré à l'association...
haskil
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 49552
Inscription: 06 Déc 2001 2:00
Localisation: Haute Normandie et Paris
  • offline


Retourner vers Amplificateurs Intégrés

 
  • Articles en relation
    Dernier message