Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Univers Casques, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

Tous sur les casques et écouteurs

Intra-auriculaires AKG K3003i

Message » 29 Mar 2017 15:53

Bonjour,

A moins qu'ils veuillent prendre connaissance des divers tests et avis mis à disposition ci-dessous. Avant tout, j'invite ceux qui ne seraient intéressés que par les résultats d'écoute de ces IEM AKG de patienter quelques jours encore. Déjà, afin que je les reçoive, puisqu'ils viennent seulement d'être remis à la Poste. Puis, les rode ensuite au moins un petit peu et leur fasse subir les tests musicaux habituels.

Une fois ceux-ci réalisés, ils pourront alors directement se rendre sur le CR qui sera publié.

En attendant, à l'intention de ceux que cette démarche pourrait étonner, tout d'abord, le site du fabricant et les IEM dont il est question :

: http://fr.akg.com/in-ear/K3003I_.html

Puis, quelques tests et avis:

Avec courbe des fréquences : http://reference-audio-analyzer.pro/en/ ... k-3003.php

https://www.kopfhoerer.de/test/akg-k3003i/

http://www.whathifi.com/akg/k3003i/revi ... ct&pos=top

http://www.head-fi.org/products/akg-k3003/reviews/17656

http://www.head-fi.org/t/681956/a-brief ... hure-se846

http://theheadphonelist.com/headphone_r ... 03-k3003i/

http://www.head-fi.org/products/akg-k3003

https://www.headphone.com/products/akg-k3003i

http://tellementnomade.org/forum/viewto ... =56&t=9190

http://www.trustedreviews.com/akg-k3003-review

http://noustestons.com/test-de-lakg-k3003i/

http://www.hifiplus.com/articles/akg-k3 ... ne-system/

https://on-mag.fr/index.php/topaudio/ac ... news/10600

Top 5 best Earphones 2017 : K3003 number one : https://www.youtube.com/watch?v=8yAw1yi0w2s

Maintenant, le préambule:

Je ne peux pas encore pouvoir prétendre que cette acquisition est très judicieuse puisque nous avons appris que les tests et avis ne coïncident par toujours avec l'idée que pourra s'en faire notre propre jugement et que rien ne pourra jamais remplacer un bon essai personnel pour savoir si un casque donnera totale satisfaction. Mais, comme leur arrivée est imminente. Je propose, entre-temps, ces quelques arguments qui vont peut-être permettre d'expliquer cette décision.

Donc, vu que le prix généralement constaté des K3003i est encore élevé, qu'ils sont très peu présents sur les forums et que certains de leurs très jeunes concurrents qui utilisent la même solution technique (3 voies/3 transducteurs) parviennent, désormais, à contenir leur prix en deca de la barre des 100€ (ex: 1MORE 1001/voir sujet dédié), on pourrait vraisemblablement beaucoup s'interroger sur l'intérêt de se munir en 2017 de ces IEM AKG.

AKG Premium, d'abord apparus sous la référence K3003 il y a plusieurs années (deuxième semestre 2011/début 2012) qui en ajoutant une télécommande au câble fut rapidement remplacée par l'actuelle lorsque la grande vague IOS était venue submerger le monde audiophile nomade.

Aussi, voici les raisons qui ont dicté ce choix. Les nom, réputation et très grande expérience des ingénieurs de la marque autrichienne étant, bien sûr, parmi les principales:

- Après avoir utilisé quelques intras de qualité des marques Beyer, Sennheiser et Sony, dont le prix ne dépassait cependant pas la cinquantaine d'euros durant près de vingt ans, notamment, les très bons Beyer DTX101 qui sont ceux dont je garde le meilleur souvenir. Il y a plus de deux ans, je m'étais lancé dans la catégorie Premium avec les Earsonics Velvet achetés sans l'écoute préalable pourtant toujours conseillée, mais, malheureusement très souvent impossible à réaliser.

J'avais pris ce risque parce que les avis étaient toujours très élogieux sur tous les styles de musique et que les Velvet me permettaient de partir à la découverte du monde des IEM équipés de transducteurs à armature balancée. Qui plus est, avec un modèle doté de trois voies et d'un filtre permettant de disposer de trois signatures sonores différentes (Warm/Balanced/Tigh) et même d'aller éventuellement encore plus loin dans le désir de donner plus de couleur ou de neutralité au son, puisque qu'il était également possible d'utiliser des positions intermédiaires de réglage aux trois proposées.

Velvet qui furent ensuite comparés aux Kennerton Algiz (1 transducteur électrodynamique/impédance 100 ohms) que je n'avais cependant pas retenus car s'ils étaient très bons avec un ampli de casque (Creek), ils ne s'étaient pas du tout entendus (impédance ?) avec le DAP iBasso DX50 que j'utilisais régulièrement à ce moment là et dont il est notoire que l'amplification manque un peu de vigueur.
Les Earsonics Velvet furent donc complétés par les Kennerton Jimo qui m'avaient permis d'entrer dans le monde des IEM deux voies, puisqu'ils sont construits autour de deux transducteurs électrodynamiques de respectivement 10mm et 6mm.

Dans des registres différents, deux très bons modèles qui m'ont offert beaucoup de plaisir.

Cependant, le prêt pendant quasiment deux semaines des Earsonics S-EM9 par http://www.casques-headphones.com m'ayant permis d'accéder à des performances sonores véritablement très supérieures. J'envisageais donc de remplacer les Velvet que j'avais malencontreusement égarés en octobre 2016.
J'ajoute que ces Velvet ne m'avaient jamais vraiment donné entière satisfaction lorsque je leur proposais de la musique classique et que je m'étais plus souvent servi des Jimo durant leur période de cohabitation musicale.

Donc, les AKG K3003i étant équipé de la solution hybride transducteurs électrodynamique/armature balancée x 2 qui présente quelques avantages théoriques. A savoir, un driver électrodynamique théoriquement mieux armé pour reproduire les fréquences graves et une plus large scène sonore qu'un transducteur à armature balancée (les Earsonics S-EM9 en utilisent deux plus un sub pour ces fréquences), un AB pour le médium et un autre AB pour l'aigu. Cette solution ne pouvait qu'éveiller à nouveau ma curiosité et m'inciter à partir à la découverte d'une autre formule technique jamais encore explorée.

Parce que si je conserve un excellent souvenir des remarquables Earsonics S-EM9, ils n'avaient toutefois pas pu totalement me convaincre de passer à l'acte d'achat. Car, faiblesse occasionnelle des écouteurs universels, à l'extérieur les embouts d'origine proposés à ce moment là (2016) ne m'avaient pas permis d'exploiter ces superbes IEM au niveau de ce qu'ils m'avaient laissé entrevoir une fois confortablement installé au calme (voir CR sur le sujet Earsonics).

Mais, pour tout dire et à l'exception des réserves évoquées au sujet de la légère incompatibilité des tips 2016 avec mes conduits auditifs, je les avais adorés. Très bel équilibre, belle scène sonore, grave, médium et aigu très détaillés, neutres, vifs, lumineux, mais absolument sans aucun effet désagréable.

Or, si les S-EM9 ont reçu de nouveaux tips en silicone en janvier 2017 qui devraient résoudre totalement ou en grande partie le problème d'étanchéité que j'avais rencontré avec la précédente dotation d'origine (cas similaire avec mes Velvet 1 dont la canule est identique). Vu que l'opportunité de vérifier si les nouveaux tips me permettraient d'obtenir mieux qu'avec les précédents ne s'était pas encore présentée. J'attendais donc cette occasion pour prendre une décision définitive.

Cependant, comme le prix des S-EM9 (1499€) est conséquent et que je ne les utiliserais la plupart du temps seulement qu'à l'extérieur et très souvent en mouvement. Je continuais de m'interroger sur la pertinence de ce choix pour l'usage prévu et m'apprêtais plutôt à me diriger vers les ES3 3 Voies/3 transducteurs BA qui ont commencé à se faire une belle réputation dans le sérail des audiophiles nomades.

Quand tout à coup, surgit la vente de quelques rares exemplaires des AKG K3003i à un prix quasiment divisé par trois (349€) par rapport à celui d'origine (999€) et par deux en comparaison des meilleures offres du moment à l'étranger ($ 600/700).
Prix, duquel je pouvais encore déduire un bon d'achat que je détenais sur le site de vente.

Les tests et avis étant assez rares, je m'étais penché sur ceux que j'avais pu trouver et comme les points jugés négatifs (câble non amovible*/télécommande IOS*) ne pouvaient pas m'en détourner puisque certains autres allaient dans le sens de ce que je recherche (équilibre, vivacité, clarté, détails, neutralité et transparence, aigu résolvant bien que pouvant être déplaisant à l'occasion, version IEM d'une scène sonore de type Sennheiser HD800).

* les points de contact et de soudure représentant des zones de perturbation et de dégradation du signal, si je préfèrerais bien sûr que le câble ne comporte pas de télécommande puisque celle-ci doit certainement avoir une influence négative sur la qualité sonore quelle que soit la qualité de fabrication de celle présente. Il me paraît néanmoins utile de souligner que ceux qui ont regretté la présence de cette appendice et le fait que le câble ne soit pas amovible, n'ont pas pensé à évaluer la situation générale du système allant des drivers au jack.
Car, dans le cas des K3003i, si on ne peut pas prétendre que le choix effectué allait en ce sens, puisque je pense que c'est surtout la tendance IOS du moment qui a imposée cette télécommande. Il me semble qu'on pourrait toutefois relativiser son influence néfaste parce que si celle-ci comporte bien des points de contact évoqués, d'autres (4) qui auraient existés si le câble avait été amovible sont supprimés puisque que celui-ci est directement soudé sur les transducteurs dans le cas du K3003i.
En conséquence: ne pourrait-on pas penser que le second inconvénient que représente le câble fixe devient en fait un avantage qui permet de supprimer deux points de contact et deux autres de soudure et de compenser la présence de cette télécommande en totalité ou au moins en partie ?

Puisque les concurrents les plus connus dans cette zone de prix sont les Earsonics ES2 (2 voies BA/299€), Earsonics ES3 (3 voies/3 BA/399€), Shure SE425 (2 voies/275€), Shure SE535 (3 voies/3BA/430€), Sennheiser IE8i ( 1 transducteur électrodynamique/299€), Westone UM Pro 20 (2 voies/299€), UM Pro 30 (3 voies BA/399€), Cardas EM 5813 (1 électrodyn./420€) Kennerton Algiz (1 électrodyn./460€), Noble Audio Trident (499€) par exemple.

Tout cela évalué et estimant ne pas prendre trop de risques, je m'étais donc lancé dans cette aventure en me disant que ce serait une expérience supplémentaire qui ne pouvait qu'être enrichissante puisque dans le domaine encore jamais fréquenté du fonctionnement hybride constitué, en l'espèce, d'un transducteur électrodynamique et de deux autres à armature balancée.

Aussi, bien qu'ils semblent avoir soufflé le chaud et le froid dans les oreilles de ceux qui les utilisent, qui ont pu les essayer et les forums. Après quelques courts instants de réflexion, banco pour ces AKG K3003i qui feront l'objet d'un CR une fois livrés et rodés.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Annonce

Message par Google » 29 Mar 2017 15:53

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 29 Mar 2017 16:04

Au cas où la dotation d'origine en embouts des K3003i ne remplirait pas parfaitement son office. J'avais commandé des SpinFits de différentes tailles (CP100 L/M/S) dont j'attends l'arrivée. Et, le cas échéant, j'envisagerai de faire venir des Comply (Comply 500) compatibles avec ces IEM viennois. Qui, je l'espère, seront aussi "goûteux" que le café de même origine, mais, sans trop de crème autour des notes. :wink:

En attendant, voici les caractéristiques techniques des K3003i:

Impédance: 8 ohms. Sensibilité: 125db SPL/4. Réponse en fréquences: 10hz > 30khz. mini-Jack 3,5mm. Poids: 10 gr. Télécommande compatible IOS.

Les accessoires :

Trois sortes de filtres sonores mécaniques. Ils permettent d'accéder à trois réglages/personnalisations différents du son. Bass boost favorise les fréquences graves. High boost celles des aigus et reference sound équilibre général et neutralité. Si bass boost et reference sound sont assez ressemblants, le filtre high boost paraît ne comporter que la grille qui protège l'intérieur des canules d'éventuelles intrusions de cérumen.

Les trois signatures sonores sont facilement identifiables et l''essai avec filtre high boost et sans aucun filtre montre également une différence.

Ces six filtres disposent d'un pas de vis qui permet de les positionner sans aucune difficulté à l'extrémité des canules des K3003i. [i]Quant aux quatre autres et afin qu'on le les égare pas, AKG les a très judicieusement vissés dans quatre des six orifices d'une petite plaque rectangulaire en acier brossé. :zen:



Etui de transport en cuir pour protéger les IEM et le câble avec télécommande en aluminium contre toutes formes de dommages physiques.

Adaptateur pour avion.

Câble adaptateur court pour utilisation de la télécommande sur d'autres appareils que ceux d'origine Apple compatibles.

Quatorze embouts en latex hypoallergiques de trois tailles différentes: 4 L/4 M/4 S + 2 M déjà installés sur les IEM.

Le changement d'embouts est très simple et rapide à réaliser.

Un livret comportant des informations techniques relatives à ces IEM, des recommandations d'utilisation et les traditionnels conseils de précautions de sécurité et d'usage. Une autre partie présente les casques de studios et grand public qui ont marqué l'histoire de la marque autrichienne fondée en 1947.
Tels, les K120 (1949), K240 (1976), K340 (déjà un modèle hybride avec driver dynamique et cellule électrostatique) et K1000 cher à notre ami dub qu'il a d'ailleurs encore récemment comparés, lors de tests très complets, aux excellents casques à arceaux HDG Focal Utopia et Elear, ainsi qu'à un de mes préférés, le Hifiman HE-1000 V2 , par exemple.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Message » 29 Mar 2017 16:16

L'ARRIVEE.

Assortie d'une diversion savoureuse, les K3003i ont été livrés en fin de matinée par la remplaçante, dont les origines sont Vietnamienne, du préposé habituel, qui m'avait déjà livré du chocolat hier.

Aussi, quelle ne fut pas sa surprise lorsque je lui remis un délicieuse tablette de chocolat noir Li Chu dont le cacao provient également de ce pays. :wink:

Mais, revenons aux K3003i qu'il sera possible de découvrir plus en détail ici : http://www.colette.fr/akg-ecouteurs-k30 ... -1-fr.html

Le carton de livraison était plutôt volumineux car celui qui contient l'ensemble des éléments qui composent ces IEM AKG l'est également.

Une fois la boîte ouverte, on est surpris par la petitesse des superbes K3003i et de la télécommande qui paraissent plus volumineux sur les photos qu'il est possible de consulter.

L'ensemble respire la fabrication industrielle de très grande qualité et le haut de gamme. En particulier les écouteurs dont chacun d'entre-eux est fabriqué à partir d'une seule pièce d'acier inoxydable brossé.

Spécialement développé pour ce modèle et en cuir véritable, l'étui de transport et de protection des IEM et de la télécommande est de forme carrée et plate. Il est luxueux et très pratique, puisqu'il permet de ranger très simplement les écouteurs en son milieu, puis, d'enrouler ensuite très facilement le câble en son pourtour, évitant ainsi d'éventuels nœuds malvenus pouvant provoquer de malencontreuses détériorations.

Puis, comme j'ai déjà fait faire une courte balade aux K3003i, je peux indiquer que cet étui entre parfaitement dans une poche de contenance moyenne de vêtement de sport.

A propos du câble: de la dérivation aux écouteurs, les deux fils sont recouverts d'une matière lisse agréable au toucher (caoutchouteuse/soft), quand la partie inférieure qui court jusqu'au mini-Jack est elle recouverte d'une sorte de tissu finement tressé qui le rend particulièrement silencieux. Y compris en mode marche très rapide.

A un détail près, celui-ci étant qu'il aurait été préférable qu'il soit plus long de huit ou dix centimètres afin que la patte de fermeture en cuir de l'étui de transport puisse complètement le bloquer à l'intérieur de la gorge d'enroulement du câble, la longueur de 1m20 me paraît parfaitement adaptée à tous les types d'utilisations.

En revanche, comme je soupçonne AKG d'avoir choisi cette solution parce qu'elle permet à celui utilisé de mieux entrer dans la gorge d'enroulement présente sur l'étui de rangement en cuir. Bien que nous sommes certainement nombreux à préférer utiliser des mini-Jack coudés et que celui du câble des K3003i est droit, une autre alternative intéressante aurait été de faire coïncider l'angle d'un mini-jack coudé avec l'un de ceux de l'étui en cuir :idee: . Comme, au détail près précité, le câble et son mini-Jack droit s'adaptent très bien à l'étui de rangement. Celui qui achètera ces IEM AKG devra, lui aussi, s'adapter à la formule logiquement préférée par le constructeur.
Cependant, annulant ainsi le désagrément esthétique précédemment constaté d'un fil noir qui se balade devant l'oreille. Comme la partie en métal qui se trouve à la jonction des parties du câble qui partent alimenter les écouteurs dispose d'une petite partie coulissante, en le raccourcissant, le tendant, elle permet à celui-ci de se maintenir derrière les oreilles lorsqu'on choisit de l'utiliser ainsi.
Aussi, même si l'absence de guides à mémoire de forme (sport wire hanger) est évidemment regrettable puisque très pratiques lorsqu'ils sont installés sur le câble ou présents parmi les accessoires (on en trouve facilement: https://www.amazon.co.uk/d/n10/Pairs-Sp ... ire+hanger), on peut donc quand même mettre ce réglage judicieux au crédit de ce câble.
Comme on le retrouvera dans le post précédent, si la dotation en embouts en silicone hypoallergique devrait convenir à la plupart des conduits auditifs qui leurs seront présentés, parce qu'ils sont particulièrement appréciés par certains utilisateurs, des modèles en mousse à mémoire de forme auraient certainement été les bienvenus (ceux qui en souhaitent doivent commander des Comply 500).

En revanche, comme je privilégie les tips en silicone dès lors qu'ils permettent une très bonne isolation/étanchéité, la dotation d'origine me convient personnellement très bien pour un usage à l'intérieur, au calme, ainsi qu'en position statique et dynamique à l'extérieur.

Car, sans avoir encore testé toutes les tailles à disposition, tant chez moi qu'à l'extérieur et même en marchant très vite, les embouts en silicone de taille M installés d'origine ont immédiatement plutôt bien rempli leur fonction. Etanchéité suffisante pour permettre au grave de très bien s'exprimer et pour que l'équilibre général ne soit pas affecté, isolation aux bruits extérieurs, confort, étaient quasiment au rendez-vous.

Mais, bon, comme il est rare qu'on s'adapte immédiatement à l'ensemble des paramètres d'utilisation d'IEM universels. Il me reste certainement encore quelques points à améliorer et aspects à découvrir. Notamment, au niveau du choix des filtres acoustiques et des embouts les plus performants.

Enfin, après avoir écouté quatre extraits musicaux* avec les K3003i absolument neufs, puisqu'en sortie du carton et en configuration de livraison. C'est à dire avec le filtre acoustique - Référence - et avec les embouts de taille intermédiaire. Je peux déjà signaler que ce sont de très bons IEM qui se sont immédiatement très bien comportés.

Ce qu'a ensuite confirmé l'écoute de fichiers extraits du CD de Sara K & Chris Jones - Live in Concert - Are we there yet ? - (Stockfish records) sélectionnés sur ceux présents sur un Astell&Kern K70 durant une balade.

En attendant, après une première séance de rodage de trois heures qui précéda leur première sortie, les K3003i ont repris le cours d'un court rodage sur un Sansa Clip Sport dont les 36 heures d'autonomie sont bien pratiques pour réaliser cet exercice.


* Canteloube - Chants d'auvergne - par Maria Bayo. Vivaldi - concertos pour hautbois, basson et cordes, l'Armonia e l'Inventione (Astrée/Auvidis). Arvo Pärt - Derr's cry - (ECM). Bill Evans at the Montreux jazz Festival.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Message » 01 Avr 2017 16:45

LE PREMIER TEST.

Afin d'aller ensuite à l'essentiel, ce premier test sera réservé aux divers essais des différents embouts et des filtres acoustiques à disposition.

Cela me paraît primordial et intéressant, puisque vous avez peut-être lu dans un des CR présentés (https://www.headphone.com/products/akg-k3003i ) que c'est avec le filtre - high boost - que les K3003i proposeraient la bande de reproduction des fréquences la plus linéaire.

Le pic à 300hz, la réponse en fréquences accentue le grave de 4 db avec le filtre bass boost par rapport aux deux autres filtres, eux, quasiment identiques jusqu'à 2,5 khz.
Fréquence à partir de laquelle j'ai noté des différences de - 1db à 2,5 et 3 khz par rapport au niveau de référence général de 0 db à 1khz avec le filtre high boost. Suivi de -5db à 4khz, 0db à 5 khz, -2,5db à 7khz, -2 db à 8khz, +1db à 9khz et +7db à 10 khz avec ce même filtre high boost par rapport à la référence 1khz retenue.
Tandis que le filtre référence propose -3db à 2,5khz, -5db à 3khz, -10db à 4khz, -5db à 5khz, -6db à 6khz, -7 db à 7khz, -5db à 8khz, +1db à 9khz et +5db à 10khz.

Une fois passé le fort renforcement du grave, celui légèrement moins élevé (2db à 500hz/1,5db à 600hz/1db à 700hz) du bas-médium (fréquences considérées : 300hz > 500hz) et d'une partie du médium (fréquences considérées: 200hz > 1500/2000hz) toujours par rapport à la fréquence de référence 1khz/0db, j'ai également observé que le filtre bass boost présente ensuite une courbe assez linéaire avec un aigu qui se contient encore à 0db (ref. 1khz) au moment ou les deux autres filtres référence et high boost culminent à +5db et +7db à 10 khz.

Tout cela étant très bien perceptible à l'écoute, notamment sur le piano dont la moitié du clavier fait l'objet d'un regain de chaleur plus ou moins important selon le choix du filtre acoustique. Ainsi que les voix essentiellement masculines (fondamentale: 100hz > 900hz) mais, sans qu'aucun ne présente de points vraiment très critiquables si on décide de le choisir, chaque filtre propose une signature assez différente immédiatement différentiable des deux autres.

Bass boost : Le grave est évidemment mis en avant et la chaleur générale que cela provoque n'est pas forcément désagréable. Cependant, sur l'extrait dont je me suis servi pour évaluer les différences dans ce registre (BOF Drive : Real Hero), s'il est plus ample et profond qu'avec les deux autres filtres, j'ai trouvé le grave bass boost moins net et même un peu instable. Pour le reste, si l'effet de masque est relativement faible, cela concourt à un déséquilibre de la bande de reproduction des fréquences au détriment des médium et aigu qui paraissent du coup en retrait alors que c'est l'inverse qui se produit.
Cela dit, comme il serait étonnant que celui qui s'équipe de ces IEM se trouve dans des dispositions qui conduiraient à lui faire préférer ce que propose ce filtre acoustique. Il y a de fortes chances qu'il conserve sa place sur la petite plaque porte-filtres.

Reference sound: un bien meilleur équilibre général jamais remis en cause. Le grave est tendu et texturé. Les médium et aigu, clairs, précis sans crispations ni fioritures d'aucune sorte sans toutefois manquer de corps. L'auditeur est au concert, mais, dans la salle.

Treble boost: lorsqu'on vient du reference boost, on se dit que c'est celui-ci qu'on va certainement utiliser tant il augmente définition et présence supplémentaires. Proximité des instruments et des voix, excellent sens du détail, équilibre général, séparation des interprètes, largeur de l'image. Au propre comme au figuré, le rideau se lève, ça vit, ça pétille davantage.
Car, tandis que l'auditeur était précédemment dans la salle du concert, l'installation des filtres treble boost lui permet de se retrouver sur la scène. De passer de l'état de spectateur à celui de musicien, de technicien ou d'invité VIP.
Cependant, cela peut présenter quelques risques lorsque l'enregistrement offre certaines particularités qui peuvent occasionner des effets désagréables, comme ce fut le cas lors de l'écoute du 12ème quatuor de Beethoven interprété par le quatuor Alban Berg. En revanche amha: excellents enregistrements = treble boost.

C'est d'ailleurs avec ce dernier filtre que j'ai trouvé que les K3003i s'approchaient le plus des Earsonics S-EM9 qui demeurent encore quand même ce que j'ai écouté de mieux en IEM.
casques-haute-fidelite/earsonics-iem-made-in-france-t30059158-60.html



Mais, quelques distinctions obtenues par les K3003i :

http://audio-casque-drdre.com/meilleurs ... iculaires/

http://www.cybernews.be/ecouteurs-casqu ... e-choisir/

http://syskb.com/meilleurs-ecouteurs-intra-smartphone/

NB: cette autre représentation de la RF des K3003i probablement obtenue avec le filtre -reference sound - montre un résultat qui me paraît proche de ce que j'entends :

http://reference-audio-analyzer.pro/en/ ... k-3003.php
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Message » 01 Avr 2017 17:38

hâte de te lire André !

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 4222
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes

Message » 01 Avr 2017 18:26

Bonsoir Julien, :D

Ca rode ! Mais, comme j'estime que les drivers BA sont beaucoup moins sensibles à cette obligation (voire pas du tout) et que le petit transducteur électrodynamique ne devrait pas avoir besoin d'une période aussi longue que celle que j'avais constatée sur mon Bearbizz EB660 de balade.

A partir de demain, on passe aux choses sérieuses. :wink:

Bonne soirée et week-end.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Message » 02 Avr 2017 9:00

LE TEST FINAL.

Parce que plus compliqué et long à réaliser à cause ou grâce à la présence de plusieurs filtres acoustiques. C'est cependant en cours. :wink:

Et d'ailleurs, ça commence ! :D

Comme j'hésitais entre les filtres acoustiques reference sound et high boost, j'ai donc entrepris de les comparer depuis ce matin.
En commençant par le reference sound à l'extérieur puis au calme du salon auquel a immédiatement succédé le high boost.

Mais, tout d'abord, une constatation déjà faite en fin d'année dernière avec les superbes Earsonics S-EM9 équipés des tips 2016. Que ce soit avec les IEM français ou autrichiens et y compris dans un environnement très peu bruyant et en position statique, aucun ne parvient à atteindre à l'extérieur ce qu'ils offrent dans un intérieur calme.

Je me sens donc être un bon client potentiel pour des CIEM plus traditionnellement nommés moulés ou custom.

Cependant, tant avec les S-EM9 qu'avec les K3003i, les performances sont dans les deux cas assez extraordinaires à l'intérieur avec un léger avantage aux Earsonics (tips 2016 je le rappelle) dans tous les cas si mes souvenirs d'écoute ne me trompent pas. Notamment grâce à un très bel aigu qui me paraît plus raffiné. Cependant, les AKG peuvent reprendre à l'occasion un léger avantage dans la reproduction du grave (grâce au driver dynamique ?).

Après avoir précisé que ce n'est vraiment le cas qu'avec le filtre reference sound avec le AKG, c'est toujours très naturel, neutre, très équilibré et très détaillé sans une once de verdeur sur les notes ou d'effets désagréables sur l'ensemble de la bande des fréquences. Parce qu'avec le filtre high boost si on doit baisser le précédent niveau du volume, malgré cela, on avance de plusieurs pas vers les artistes et les instruments. Cependant, la reproduction des instruments à cordes et plus particulièrement baroques devient alors artificielle et éthérée. Pas toujours, mais les voix peuvent perdre un peu de consistance.

En revanche, sur certains des extraits musicaux écoutés, les K3003i avec filtre high boost se débrouillent mieux.

Si ce n'est pas le cas avec Time et Money du - Dark side of the moon - des Pink Floyd (aigu beaucoup trop cristallin/acéré), avec - Les Marquises - de Jacques Brel (voix manquant légèrement de corps) par exemple. Certains autres comme le Via Crucis de Vox Clamantis/J-Claude Pennetier/Jann-Eik Tulve dont la prise de son a été effectuée par Igor Kirkwood et Diana Krall - Live in Paris - gagnent, amha, a être entendus au travers du filtre high boost qui en fait, ne filtre pas grand chose sinon même rien du tout.

Comme - Throught about You - de Akitishi Igarashi tiré de - Here at last - (Cisco music gold edition), d'autres me paraissent aussi bien avec l'un ou l'autre.

Le choix du filtre sera donc affaire de goût de ce qu'on écoute et de la qualité de l'enregistrement. Reference sound montrant plus de tolérance envers les petits défauts qui pourraient à l'occasion apparaître, un très bon équilibre général, un grand sens du détail, un très grand respect et une grande richesse des timbres tout en nuances. Même si j'aurais beaucoup apprécié qu'il permette d'aller aussi loin que son concurrent en terme de transparence et de présence, c'est donc malgré tout le reference sound que j'ai décidé d'utiliser*.

* Mais, peut-être qu'une judicieuse EQ pourrait remettre high boost en selle ? :idee:
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Message » 04 Avr 2017 18:18

CONCLUSION.

Si vous avez pris la peine de lire jusque là et même si quelques aspects leur donnent un peu figure d'ancêtres dans le monde désormais très concurrentiel des IEM haut de gamme. Vous aurez déjà compris que les AKG K3003i sont d'excellents IEM universels qui peuvent très certainement encore rivaliser avec les plus performants d'entre-eux.

Rien d'étonnant à cela puisque ces IEM ont bénéficié de l'expérience et du savoir-faire de ceux qui ont permis d'établir l'excellente réputation acquise par cette grande marque historique dans le domaine professionnel et auprès des mélomanes.

A ce propos, une info assez récente : casques-sedentaires/samsung-s-offre-le-groupe-harman-kardon-et-donc-akg-t30076723.html

La partie désuète soulignée est constituée quant à elle par la présence d'une télécommande IOS sur un câble qui n'est pas amovible, alors que c'est depuis devenu la norme et qu'on peut constater que les AKG K40 plus récents sont dispensés de la première et dotés du second: http://www.whathifi.com/akg/n40/review

Toutefois, comme pratiquement tous les modèles universels que j'ai eus ou que j'ai pu essayés, les K3003i ne me permettent d'accéder à toutes leurs très belles qualités que dans un intérieur très calme.

En la matière, en raison de tips tri-flange ou mono-flange en silicone qui s'adaptent particulièrement bien à mes conduits auditifs. Les seuls IEM qui sortent du lot en utilisation externe, sont les très estimables Kennerton Jimo deux voies avec deux drivers dynamiques.

La conclusion est en conséquence toute logique concernant leur prestation dans un environnement extérieur pouvant être plus ou moins sujet au bruit. Dans ce cas et sans qu'ils soient plus critiquables que tous les autres IEM universels que j'ai essayés, il ne faut pas s'attendre au même niveau de performance qu'avec un très bon casque à arceau circum-auriculaire de type fermé.

Ce n'est évidemment pas désagréable à écouter, mais, du grave à l'aigu en passant par le médium, on perd un peu de tout ce qui rend la musique si belle lorsqu'elle est riche en équilibre, justesse de timbres et avec des détails à foison.

En revanche, une fois très bien installé dans son fauteuil préféré, celui qui écoutera sa musique avec les K3003i pourrait bien être très étonné de ce qui coule de ces minuscules écouteurs qui ne payent vraiment pas de mine.

Avec le filtre reference sound, c'est très équilibré sur toute l'étendue de la bande des fréquences. Le travail des ingénieurs ne permet à aucun des trois transducteurs de se désolidariser des deux autres.
Le grave est solide, texturé, détaillé et ample si l'occasion se présente.
Le médium, un poil en retrait avec ce filtre acoustique par rapport à high boost, est malgré tout plus juste sans manquer de transparence et de subtilité et de richesse en micro-détails.
L'aigu est subtil et toujours juste et agréable. Jamais éthéré ou acide comme peut l'être celui qui peut survenir avec le filtre high boost.

La scène, très large, éventuellement profonde, permet de très bien percevoir la réverbération du lieu qui a pu être captée lors de certaines excellentes prises de son (ex/ Arvo Pärt - Deer's Cry -). Ecoutez la piste 1 - Speak to me - de - Dark side of the Moon - des Pink Floyd - et vous comprendrez. Et, puisque vous y êtes, poussez jusqu'à Time et Money parce que c'est encore excellent.

Après avoir écouté un grand nombre d'extraits musicaux de tous genres et origines dont on pourra trouver le détail ci-dessous, je ne peux que confirmer toutes les très bonnes choses qui ont été écrites à leur sujet que je compléterai cependant d'une expérience surprenante effectuée en fin de matinée.


Avec éventuellement le nom de l'ingénieur du son qui a réalisé l'enregistrement en bleu : Les extraits musicaux utilisés:

J-S Bach : concertos pour haubois. Marcel Ponseele.
J-S Bach : concertos pour violons par Giuliano Carmignola/Concert Köln.
L. van Beethoven : variations Diabelli par Maurizio Pollini.
Hector Berlioz: Les nuits d'été par Régine Crespin.
Patricia Barber : Cafe Blue.
Pink Floyd : The dark side of the moon.
Getz/Gilberto: The girl from Ipanema.
Akitishi Igarashi : Here at Last - Throught about you. CD gold.
Blue Coast Collection 1. J-C Reynaud.
Blue Coast Collection 2. J-C Reynaud .
Michel Jonasz : La fabuleuse histoire de mister swing - Le temps passé -.
Jacques Brel - Les Marquises -.
Ray Charles/Dee Dee Bridgewater - Precious things -.
Franz Liszt : Via Crucis. Jean-Claude Pennetier (piano). Vox Clamantis. Jaan-Eik Tulve. Prise de son d'Igor Kirkwood.
Diana Krall : Live in Paris.
Sara K & Chris Jones : Live in Berlin - Dementi - - Water falls - - Vincent -.
Arvo Pärt - The Deer's Cry -. Vox Clamantis. ECM. Prise de son d'Igor Kirkwood. Prise de son d'exception de Diapason. Diapason d'Or.
Bill Evans at the Montreux Jazz Festival.
Ballake Sissoko- Vincent Segal.
L. van Beethoven : quatuor n°12 par le Quatuor Alban Berg.
Rokia Traoré : M'Bifo.
J-S Bach : concerto Brandebourgeois n°4. G. Leonhardt/Frans Brüggen.
Canteloube : Les chants d'Auvergne - La delaissado -
Essences Baroques. François Couperin/J-S Bach/Scarlatti. Arkaïtz Chambonnet (Guitare). http://www.advitam-records.com . Jean-Yves Labat de Rossi/Julien Reynaud.
Massive Attack : Live whith me.
Corrinne May : Fly away.
BOF Drive - Real hero -
Michel Petrucciani/Stéphane Grappelli - Flamingo -.
Kari Bremnes: Svarta Bjorn.
Vivaldi : Les quatre saisons. Carmignola/Marcon.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Message » 05 Avr 2017 12:58

FLEURS DE CERISIERS SUR LA PORTEE DES INSTRUMENTS.

Le titre du dernier épisode est d'autant plus d'actualité que la période actuelle est très fêtée au Japon et en Chine. Mais, pas seulement vous allez le constater.

Car, c'est cette vision fleurie qui pourrait être suggérée à celui ou celle qui viendrait à brancher les AKG K3003i sur une chaîne Hifi comme j'ai eu la curiosité de le faire en fin de matinée.

Celle-ci, modeste, que certains connaissent déjà est celle constituée d'un amplificateur Rega Mira 2, d'un lecteur Rega Planet et d'un amplificateur de casque Creek OB11 qui se trouve dans une chambre.

Pour l'occasion, je sors le CD des concertos pour hautbois, basse continue et cordes d'Antonio Vivaldi interprétés par Alfredo Bernardini (hautbois et direction), Josep Borras (basson) Pierre Hantaï au clavecin et à l'orgue (Astrée/Auvidis) qui fait partie de ceux qui me servent de juge. Ainsi, à nouveau que Dark side of the Moon et - Here at last - d'Akitishi Igarashi.

De très bon a excellent auparavant avec le Astell&Kern AK70, là, ça devient immédiatement superbe. Le juge Auvidis pourtant souvent très sévère, donne d'autant plus rapidement droit aux preuves présentées par le K3003i qu'elles sont très nombreuses et de remarquable qualité. Encore plus de puissance dans le grave, des articulations aussi souples que celles d'un athlète. La transparence et la foultitude de détails de quelqu'un dont la rigueur du comportement permet de ne rien redouter de ce tribunal sonore. Encore plus de matière autour des notes parfaitement ciselées et brillantes dans le bon sens du terme. Mais, une matière parfumée et fleurie qui fait entrevoir ce dont il a été question au début de ce dernier épisode.

Franchement étonnant, mais, le meilleur restait encore à venir.

Car, parti à la recherche du CD Ariodante de Haendel, je retrouve un ancien CD de test de la revue Prestige Audiovidéo. Le n°4.

Et là, par la grâce des enregistrement Passavant pour la plupart. De la clarinette de Maxim Saury accompagnée par le Steinway D de concert de Michel Crichton, au trio de Vincent Bidal, à l'alto d'Elisabeth Balmas, la guitare flamenca de Mohamed Baazzaoui, avec une incursion vers le - Tango Nueve - (Passavant PAS 1042). Continuant avec l'orchestre à Vents du Conservatoire de Saint Claude, l'orgue romantique de la cathédrale de Minden en Allemagne (SYR 141374) et enfin l'excellentissime enregistrement de Gil Koolow extrait du CD Bowers & Wilkins (Passavant) qui nous fait entendre du blues-rock non compressé très rare dans le commerce. Ces extraordinaires enregistrements et les K3003i transportent l'auditeur qui visitait les jardins publics de Tokyo jusqu'au sommet du mont Fuji où il constate avec stupeur et quelques tremblements même, que la température est clémente et que ce qu'il a toujours cru être de la neige était, en fait, constitué de délicates et odorantes petites fleurs blanches.


http://www.passavantmusic.com/
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Message » 07 Avr 2017 17:17

En attendant les Comply 500: AKG K3000i, dix grammes, des tonnes de musique.

En attendant les derniers essais qui seront réalisés lorsque les Comply 500 auront rejoint les K3003i, ces derniers multiplient les sorties en raison de la venue d'une chaleur presque estivale.
Ce qui est très simple à faire dès lors que j'emploie la méthode qui consiste à faire passer le câble derrière les oreilles, bien placés dans les conduits auditifs, ces AKG restent toujours agréables à entendre et d'un bon niveau de performance dans ces conditions.
Eternel problème des IEM universels, puisqu'à l'exception d'une utilisation avec les tips tri-flange, même mes Kennerton Jimo ne peuvent pas parfaitement franchir cette étape avec les mono-flange en silicone. J'ai cependant constaté que les tips ont tendance à glisser très légèrement vers l'extérieur lorsque je marche. Ce qui provoque une immédiate sécheresse sur le piano et des sonorités bien moins riches qu'une fois assis quelque part et les embouts remis correctement en place.

C'est pour cette raison que je vais à nouveau tenter de vérifier si des tips en mousse à mémoire de forme ne pourraient pas permettre aux K3003i de franchir ce palier supplémentaire qui les rapprocherait de leurs excellentes performances à l'intérieur. Normalement, réponse à partir de lundi.

Cela dit, comme ces écouteurs sont très petits et très légers et comme il entrent quasiment totalement à l'intérieur des oreilles, ils ne seront pratiquement pas sujets au déséquilibre, au ballant que j'ai pu parfois constater lorsque les coques sont de dimension et poids plus importants. Car, dans ce cas, parce qu'elles intègrent un grand nombre de transducteurs et les composants nécessaires à leur fonctionnement, une partie conséquente des coques reste à l'extérieur.
C'est évidemment très valorisant du point de vue esthétique, mais, en occasionnant un effet de contrepoids, ce ballant doit certainement avoir une influence négative sur le maintien des tips à l'intérieur de l'oreille, et, en conséquence et en particulier lorsque l'on bouge, sur la qualité de l'étanchéité sonore.

Sinon, bien que quand même pas du niveau de ce que j'avais entendu hier soir sur une petite chaîne Hifi Rega/Creek avec le CD de tests N°4 de la revue Prestige Audiovidéo. Je considère que ces IEM AKG ont un ramage bien plus flamboyant et apprêté que ne pourrait le laisser penser leur discret... aspect physique.

C'est très bien fabriqué avec de très beaux matériaux et un grand soucis de certains détails. Mais, il y a un autre point que je souhaiterais aborder en raison de leur discrétion et de leur petite taille, ainsi que du classicisme et de la sobriété de leur présentation.

Cela, parce que je serais curieux de pouvoir vérifier la réaction et le choix de personnes auxquelles on laisserait la possibilité d'emporter ceux qu'ils préfèrent, si on mettait les K3003i sur une table en compagnie d'autres IEM dont certains pourraient même être beaucoup moins chers. Mais, également des concurrents comme les Earsonics ES3, Velvet V2 ou mieux encore, les superbes S-EM9 qui doivent certainement impressionner bien davantage le néophyte et les spécialistes du genre comme peuvent également le faire des Shure SE-535 ou SE-846 par exemple.

Parce que je suis à peu près certain que ce ne serait certainement pas les AKG qui partiraient les premiers et qu'ils pourraient même bien être oubliés sur la table.

Néanmoins, comme ces petites dimensions leur permettent d'entrer presque complètement à l'intérieur de l'oreille et comme leur discrétion peut éviter qu'ils suscitent trop de curiosité et de convoitises. Quelques autres utilisateurs plus prudents pourraient donc tout aussi bien les choisir pour une de ces deux raisons ou pour les deux ensembles.

Enfin, au terme de ces quelques jours d'essais avec des extraits de musiques diverses et variées, je vais tenter d'en effectuer un résumé beaucoup plus bref en ne prenant que les performances et les éventuels aspects pratiques qui pourraient être mis en valeur ou critiqués.

Avec mention.

Si on leur propose des enregistrements de qualité ou, encore mieux, de très grande qualité, les K3003i font certainement partie des meilleurs IEM de leur catégorie de prix et de celle des modèles multivoies.

Ils sont très bien équilibrés du grave à l'aigu en passant par le médium. Neutres, clairs, avec une transparence qui ne masque rien des intentions des interprètes et de la prise de son.
Juste en timbre, le hautbois d'Alfredo Bernardini et les instruments qui l'accompagnent sont excellemment retranscrits dans ces concertos de Vivaldi (Astrée/Auvidis). La mélodie coule tout en souplesse pendant la partie orchestrale qui débute - La delaissado - de Canteloube. C'est fluide comme l'eau qu'on entend durant l'intro de la piste 6 de Bowmboï de Rokia Traoré. Mais, lorsqu'on change de registre et d'oeuvre, elle peut tout à fait gagner en puissance et opulence, voire en impact et fermeté s'il s'agit d'instruments à percussion reproduits avec une très grande netteté.

Le niveau de distorsion doit certainement être extrêmement faible.

C'est que l'on ressent sur la voix de Régine Crespin qui prend même un coup de jeune dans - Les nuits d'été - d'Hector Berlioz. La propreté du signal qui entre dans les oreilles fait ressortir la pureté et le côté organique d'une voix plus dégraissée, lisse et moins séductrice sur d'autres IEM.

S'ils peuvent donner dans le très spectaculaire ou le très naturel comme avec le CD N°4 de tests de Prestige Audio par exemple, les k3003i ouvrent aussi en grand les portes du spectacle.

D'ailleurs, si on l'a quelque part ou si on peut le trouver, je conseille l'écoute de la piste n°16 non compressée - Blue - par Gil Koolow (Guitares électriques et batterie, extrait de celui du CD Bowers & Wilkins Collection N°1) de ce superbe CD de tests Prestige Audio-Vidéo.

Un très élégant et très pratique étui de rangement et de transport en cuir pour ranger les K3003i, pour enrouler le câble et éventuellement emporter un tout petit accessoire.

Comme il est très facile de vérifier que les K3003i se comportent de mieux en mieux au fur à mesure que la qualité du signal augmente ou s'ils sont reliés à du matériel d'un plus haut niveau de performance. On doit certainement en déduire qu'ils méritent, évidemment, beaucoup mieux qu'un Smartphone et même que certains DAP pourtant de la gamme audiophile. Parce que tout ce qui sort des K3003i est beaucoup mieux qu'avec le Astell & Kern AK70, lorsqu'il est branché sur la petite chaîne Rega/Creek.

Ce qui conduit à en déduire que AKG devrait certainement faire l'économie de la télécommande et revenir au modèle d'origine. Puisque si la marque autrichienne du Groupe Harman International avait ensuite succombé à la mode Apple en ajoutant la télécommande qui a toujours fait débat au câble et la voyelle désormais la plus célèbre après la commercialisation initiale d'un K3003, nous constatons que les plus récents DAP audiophiles fonctionnent sous système Android.
Comme ceux qui achètent les K3003i doivent sûrement faire partie de la catégorie des audiophiles exigeants et qu'ils doivent certainement utiliser des DAP Prémium (dont certains sous Android) plutôt que des iMachin.
Je ne vois pas où est l'intérêt pour AKG de la conserver telle qu'elle est encore et de la maintenir sous cette forme. Ne serait-il pas préférable et plus judicieux de revenir au moins au câble d'origine ?

Le prix (349€) auquel j'ai pu les acheter leur permet d'accéder à cette distinction sans aucun problème. A ce tarif, le rapport qualité/prix est évidemment pour le moins excellent.

Au-dessus de la moyenne.

Bien qu'elle soit plus que correcte et même très bonne dans un intérieur calme, l'isolation n'étant toutefois pas parfaite en situation d'écoute externe, il faut s'attendre à une très légère baisse des performances dans ces conditions et à quelques discrètes éventuelles intrusions sonores si la source du bruit est suffisamment forte et proche.

Lorsqu'on pousse le volume, probable caractéristique des drivers BA, les K3003i peuvent donner l'impression que leur médium est un peu projeté.

Le prix auquel il sont désormais fréquemment proposés doit certainement encore en faire de sérieux concurrents dans la gamme de prix inférieure à 500€, voire même au-delà.

https://www.amazon.fr/AKG-K3003i-Ecoute ... akg+k3003i

En dessous de la moyenne.

Il manque les embouts en mousse à mémoire de forme chers à certains utilisateurs dans la dotation d'origine, ainsi que quelques "outils" proposés par la concurrence (ex: petite brosse pour permettre d'ôter d'éventuels résidus de cérumen des tips) pour que celle-ci soit au moins au niveau de celle des autres IEM haut de gamme.

Le câble qui n'est pas remplaçable et la présence d'une télécommande IOS bien qu'elle ne paraisse pas pénaliser les prestations sonores (quelques rares personnes pourraient néanmoins s'en féliciter :wink: ).

Mérite une punition.

La longueur du câble qui aurait dû être augmentée d'au moins cinq centimètres afin qu'il puisse être très bien maintenu par la languette en cuir de fermeture de l'étui de rangement, une fois enroulé autour de celui-ci. Parce que sans le petit élastique plat que j'ai ajouté aux accessoires, un petit bout de câble et le mini-Jack peuvent pendouiller. Ce qui vous l'avouerez, est du coup moins esthétique et fait surtout courir quelques risques au mini-Jack et à ce petit bout de câble.

En conséquence, la punition suivante aux ingénieurs et techniciens qui ont validé ce câble sans s'être soucié de ce détail.
Ils devront nous envoyer ces cent lignes dans la langue de leur choix: à l'avenir, je vérifierai que la longueur du câble est parfaitement adaptée à la somme des quatre côtés du carré formé par l'étui de rangement. :grr:

PS: tous ces essais m'ont poussé à comparer les K3003i à mes autres casques nomades. D'abord au Bearbizz EB660 (de type fermé avec transducteurs de 50mm traités au béryllium) et au Focal Spirit Professional ce matin, puis, au Kennerton Jimo tout à l'heure (J'ai renoncé aux Stax SR-009 ou SR-207 :wink: ).

Avec des particularités certaines liées à la nature des formules du bon petit casque à arceau et à celle des IEM multivoies haut de gamme. Je dirai que le Spirit Pro a globalement ma préférence, mais, que les AKG peuvent le surprendre sur certains aspects ou points lorsqu'ils sont branchés sur une chaîne Hifi.
Par contre, la confrontation avec les EB660 montre à quel point le Bearbizz manque de rigueur et celle avec les Jimo tourne très vite court tant c'est beaucoup plus sombre, moins détaillé, beaucoup moins net et étriqué avec les IEM russes.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Message » 08 Avr 2017 11:59

quel beau CR ! merci a toi ! de biens belles infos pour ceux qui vont vouloirs les acheter ! :bravo:
Nono
 
Messages: 23905
Inscription: 09 Avr 2004 19:56
Localisation: 2.8 en Beauce !
  • offline

Message » 08 Avr 2017 20:47

Bonjour,

Merci pour le compliment :thks: :D et comme les K3003i sont désormais à 472€, ça pourrait effectivement donner des idées à ceux qui recherchent de très bons IEM à un prix devenu relativement raisonnable lorsqu'on le compare à quelques autres.

D'autant que les Comply TS 500 Comfort étant arrivés plus tôt que prévu, j'ai déjà quelques informations supplémentaires à indiquer.

En avant propos, je signale que j'ai choisi le modèle TS censé augmenter le confort, parce que j'avais déjà essayé les formules T et S (sport) avec les Kennerton Jimo et que je souhaitais essayer ceux-là.

Outre leur forme qui est plutôt ronde par comparaison aux T et S de forme relativement conique, j'ai trouvé qu'il se différencient surtout des deux autres par l'importante différence sonore qu'ils apportent par rapport au tips en silicone d'origine, ainsi qu'aux précédents Comply dont je m'étais servi.

Car, si je pensais que l'effort du fabricant avait porté sur le seul confort de port (et maintien) dans les oreilles pendant les très longues sessions d'utilisation. J'ai constaté qu'il avait également apporté des modification qui permettent de rendre le son plus doux et plus chaud. Donc, probablement également de texture ou de répartition de différentes qualités de mousse.

J'avoue ne pas avoir beaucoup apprécié, parce que la lumière est tamisée, on perd des détails, de l'impact dans le grave.

C'est certainement une démarche qui se tient et qui est même défendable, puisqu'en devenant plus chaud et rond, le son ne sera jamais agressif ou désagréable.
Cependant, ceux qui auraient souhaité conserver un très haut niveau de résolution et retrouver les mêmes qualités qu'avec les tips d'origine, augmentées toutefois d'un meilleur maintien dans les oreilles et avec une meilleure isolation, devront probablement se tourner vers un autre modèle, tel le T500 par exemple.

Je pourrai néanmoins témoigner que les Comply TS 500 que j'ai testés à l'extérieur améliorent un peu le niveau d'isolation des embouts d'origine. Qu'ils sont très simples à mettre et qu'ils entrent à peu près bien dans l'espace qui est réservé à chaque écouteur dans l'étui de rangement (minime écrasement au bout).

Je peux ajouter qu'ils sont vraiment confortables, puisque j'ai écouté un extrait de chacun des titres utilisés pendant mes essais précédents sans aucun début de gêne.

Puis, comme j'imagine que vous auriez fait ma même chose (si, si :wink: ) si vous aviez encore eu les AKG dans les oreilles, après avoir terminé ces essais avec le hautbois des concertos de Vivaldi sur le AK70, j'ai immédiatement demandé un bis sur l'ampli de casque Creek à Alfredo Bernardini.

C'est très beau, évidemment comme à chaque fois encore mieux qu'avec le DAP. Mais, ça reste quand même chaud et sombre. En tout cas à mon goût.

En revanche, comme ils seront de sortie demain matin, je pourrai vraisemblablement en dire encore un peu plus sur leur comportement et leur éventuel intérêt pendant les déplacements pédestres rapides lorsque rondeur, chaleur et douceur pourraient éventuellement devenir des avantages.

Parce que pour le moment, les Comply TS 500 c'est:

- un gain en isolation, étanchéité et en maintien.

-un son plus rond, chaud, un peu étouffé.

- une perte de détails et de sensation d'espace.

- des aigus beaucoup plus doux.

- moins d'impact dans le grave.

- un son moins vivant, moins équilibré qu'avec les embouts d'origine.

Donc, un son et un port plus confortables... si on aime.


Bonne soirée.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Message » 09 Avr 2017 9:11

Bonjour,

A 502€ il y a trois jours, 472€ hier et 462€ ce matin les neuf exemplaires encore disponibles : https://www.amazon.fr/AKG-K3003i-Ecoute ... rds=k3003i

Au fait, en rappelant tout d'abord de la marque AKG faisait partie de Harman International inc (1), j'en profite pour apporter une précision à propos de ce modèle. Car, si les premiers exemplaires avaient été exclusivement fabriqués en Autriche, comme la production avait été ensuite délocalisée en Chine, les K3003i sont maintenant annoncés: Designed and Enginered in Austria, made in China (2).


Bon dimanche.


(1) racheté par Samsung en 2016.

(2) C'est le cas depuis 2015.
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline

Message » 09 Avr 2017 10:32

Bravo André pour tes CR très agréables à lire avec ce qu'il faut de poésie.

Pour tes embouts, pourquoi n'essaies-tu pas de te faire faire des earmods sur mesure ? Tu auras l'isolation des moulés avec l'avantage des universels. Le registre grave sera du coup beaucoup plus défini et le médium gagnera en consistance. Il en coûte 150 euros pour deux paires. Ce n'est pas rien mais avec des intras de ce calibre... moi j'hésite à en équiper mes ES3.
Bon dimanche ensoleillé.

La configuration dans mon profil


Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
Avatar de l’utilisateur
cleriensis
Staff Univers Casques
Staff Univers Casques
 
Messages: 4222
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Rennes

Message » 09 Avr 2017 11:35

Bonjour,

Merci Julien pour le compliment, ainsi que pour le conseil qui faisait partie des éventuelles pistes d'améliorations que j'entendais apporter à ces IEM. D'ailleurs, comme plusieurs avis (français :wink: ) valent toujours mieux qu'un seul. Je crois qu'il serait très intéressant que tu les essayes. :D
Donc, peut-être, en fin de mois à Nîmes si ton emploi du temps te permet d'être de la fiesta sonore annoncée. :wink:

Parce que si on peut évidemment considérer que le prix des earmods est élevé. On peut tout aussi bien estimer que l'achat de plusieurs sortes de Comply n'est pas non plus anodin, pour un résultat dont on n'est pas à certain à l'avance qu'il sera à la hauteur des espoirs et des sous qu'on aura placés en eux.

Et puis, vu que j'ai toujours largement préféré le son des tips en silicone à celui de ceux en mousse et que j'ai identifié depuis longtemps lequel des deux conduits auditifs fait tout pour contrarier mes écoutes. Les earmods pourraient donc bien être, effectivement, la solution qui viendra prochainement me permettre d'obtenir, à l'extérieur, les performances dont les K3003i sont capables une fois au calme.

J'en profite d'ailleurs pour ajouter que j'ai essayé les Comply Ts-500 ce matin en balade. Puis, assis. Les performances ont été légèrement en retrait en comparaison de celles d'hier. Mais, parce que tout est plus feutré, on ressent moins la baisse du niveau des performances qu'avec les tips en silicone.
C'est une écoute relativement agréable, reposante qui semble être le but recherché. Un piano n'est jamais sec et on n'entend pas seulement que le clavier. Mais, ce n'est pas pour moi car ça manque trop de vie d'équilibre, de justesse et de détails. :wink:

Je remercie néanmoins les K3003i de m'avoir permis d'ajouter cette expérience à celles déjà eues avec les modèles T et S avec d'autres IEM.


Bon dimanche.


PS: je constate ce matin de bonne heure que le prix de ces AKG a encore baissé (461,99€) et qu'il reste neuf exemplaires disponibles. Je le signale ici et quand je relance le lien je les vois revenus à 790€. :o
Qui a bien pu acheter tout ce lot ? :wink:
ajr
Administrateur Forum Univers Casques
Administrateur Forum Univers Casques
 
Messages: 21738
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
Localisation: Cannes 06400
  • offline


Retourner vers Casques et écouteurs nomades

 
  • Articles en relation
    Dernier message