Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 8 invités

Sur la perception sonore

Message » 04 Oct 2016 16:07

ajr a écrit:Bonjour,

Bien que n'étant que simple mélomane, mais ayant "fréquenté" de très près des musiciens et techniciens du son, je pense pouvoir dire que ma quête a toujours ressemblé à ce que tu décris.

Cependant et nous l'avons souvent évoqué, ce qui te paraît naturel n'est pas à la portée du premier mélomane venu. Tout simplement parce que doivent être très rares ceux qui peuvent comparer le son de l'instrument et le son de celui-ci une fois mis en boîte (avec les contraintes techniques qu'il doit obligatoirement subir).

Et, pourvu que le plaisir* soit au rendez-vous, c'est peut-être, très probablement, pour cela, que nous sommes prêts à faire l'impasse sur une hypothétique vraie fidélité/neutralité.

N'oublions pas non plus que selon leurs personnalités, certains iront chercher des sensations fortes d'un cours d'eau puissant pendant que d'autres préféreront remonter au petit filet limpide d'une source fraîche située en altitude.

Bonne soirée.

* plus facile à mesurer à l'aide de l'imagerie médicale qu'un casque ? :wink:


que du bon sens, ici :wink:

la perception sonore d'un message musical est propre à chaque individu,
elle ne peut être liée à des notions de fidélité et de neutralité que par ceux ayant assisté au concert,
la qualité de l'enregistrement est liée à l'ingénieur du son,
la qualité du système utilisé pour le transmettre étant tempéré par notre banquier et une hypothétique épouse (WAF)
Comme cité plus haut : pourvu que le plaisir soit présent, même si je ne suis pas assis au premier rang du concert...
Ce qui, de toutes façons n'est jamais le cas, quelque soit l'enregistrement et le système de reproduction.

Cordialement
Jean louis
jl.dudu
 
Messages: 50
Inscription: 12 Fév 2016 16:48
  • offline

Annonce

Message par Google » 04 Oct 2016 16:07

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 04 Oct 2016 16:32

Bien sûr Jean-Louis ! André est un sage, nous le savons tous ici :bravo:

Il faut distinguer, la source, l'enregistrement, le rendu. Un transducteur n'intervient que sur ce dernier point. La fidélité intervient sur les 2 derniers points. Sachant que dans le point "enregistrement" il faut tenir compte, de l'expertise de l'ingénieur, du procédé d'enregistrement, de la limite technique du matériel utilisé ( dont le rendu du transducteur utilisé pour travailler )... chaque élément est à prendre en compte dans la notion de fidélité.
Mon travail, c'est d'aller au plus près de cette fidélité et je dois utiliser pour ce faire des outils qui trahissent au minimum la source, le transducteur élément ultime du contrôle est absolument fondamental ( presque aussi fondamental que les micros, convertisseur et préampli )
Ce qui m'interroge c'est la perception d'un individu face à un transducteur et sa disponibilité à recevoir la musique, selon qu'il se trouve à un concert ou dans son canapé. Je subodore qu'il y a des différences, car le conditionnement est différent.. car il est tributaire de l'éducation de son oreille "hifi", qui n'est pas celle du live ! Dans tout ce mic-mac quel doit être le positionnement de l'ingénieur du son ? intéressant non ?

Après un bon moment pour en apprécier la texture c’est autour du Vali, que je commence à bien connaitre, de reprendre mes préférences. Et là sans contexte très rapidement la rondeur, la plénitude des notes, un coté plus charnue sur tout le registre me font dire que j’apprécie bien plus la signature sonore du Vali. Coté image sonore et profondeur c’est pratiquement identique mais j’aime mieux celle du Vali qui me semble plus pleine et généreuse. Les graves sont plus impactant plus denses que sur l’Elear sur les notes de piano ou la contrebasse et les violoncelles .Les aiguës filent de façons plus onctueuses et pleines et de la même manière que les mediums dans les voix. L’Elear me semble plus « sec et plus pauvre » en comparaison. Deux signatures sonores vraiment différentes ou il faut vraiment nuancer les choses, l’Elear est véritablement un très bon et excellent casque mais il ne correspond pas à mes gouts par rapport à ce que m’apporte le Vali. Et là ou tout le paradoxe atteint des sommets c’est qu’après avoir testé l’Elear et l’Utopia à la suite j’en suis arrivé à « préférer », oui je répète :wink: l’Elear à l’Utopia . Certains ici auront du mal à comprendre mais le côté « ciselée et analytique » de ce casque, très certainement parfait pour du monitoring de studio, n’a pas le côté « euphonique » de l’Elear.


ce CR de notre ami Jean-Marie (Skywalkerciel) démontre bien mon ressenti vis à vis de ce fameux conditionnement. La façon dont il décrit le Vali, montre bien qu'il attache pour son PLAISIR une importance toute particulière à l'onctueux, le généreux... mais où se situe la référence de la fidélité envers la source ??

Sur quel matériel un ingénieur du son doit-il se tourner sachant qu'avec toute sa légitimité, un auditeur aimera le généreux et l'onctueux d'avantage que le fidèle ( si tant est que l'Elear ou l'Utopia soit objectivement qualifés de fidèles... sachant que chacun aura sa propre perception de ceux-ci.. ) ?
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
cleriensis
 
Messages: 1448
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 04 Oct 2016 17:15

La fidelité oui ........................








....... mais seulement avec sa femme :ane:
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4961
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 04 Oct 2016 17:18

cleriensis a écrit:Sur quel matériel un ingénieur du son doit-il se tourner

Pourquoi rester fidèle en audio :mdr:
Tu peux utiliser des micros bien colorés pour ta prise de son :hehe:
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4961
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 04 Oct 2016 20:07

oui... mais ça change pas le schmilblik... car alors on aurait du coloré sur du coloré ??? et le plus blanc que blanc il est où là dedans ???
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
cleriensis
 
Messages: 1448
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 05 Oct 2016 10:22

Coloré pour toi = neutre pour d'autres.
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4961
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 05 Oct 2016 10:28

En micros qui donne un son chaleureux, j'ai trouvé ça : https://www.thomann.de/fr/beyerdynamic_m160.htm
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4961
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 05 Oct 2016 10:31

Rif hi-fi a écrit:Coloré pour toi = neutre pour d'autres.

Heu... pas vraiment..
Ca se mesure quand même..
Il est clair que "absolument" neutre n'existe pas.
Mais de là à relativiser la notion de neutralité...
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 7702
Inscription: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline

Message » 05 Oct 2016 10:44

roland_de_lassus a écrit:
Rif hi-fi a écrit:Coloré pour toi = neutre pour d'autres.

Heu... pas vraiment..
Ca se mesure quand même..
Il est clair que "absolument" neutre n'existe pas.
Mais de là à relativiser la notion de neutralité...


oui je veux bien m'interroger sur des principes, mais là effectivement.... non, coloré n'est pas neutre. La première coloration, j'entends par la modification de la source, sera la RF plus ou moins chahutée. Mais il y a bien d'autres paramètres qui colorent le son. Je commence à concevoir que certaines personnes préfèrent le coloré au neutre (enfin qui tend à l'être) car curieusement quand c'est neutre ils s'ennuient (cf plus haut les impressions de Jean-Marie) mais je ne crois pas Jean Marie trouve le Vali plus neutre qu'un Utopia.... ça c'est impossible... ou alors on a aucune connaissance du timbre vrai d'un instrument, ce qui est envisageable si on écoute que de la musique synthétique ou sur-produite ! ce qui n'est pas une tare en soi d'ailleurs ! c'est juste pas mon job.
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
cleriensis
 
Messages: 1448
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 05 Oct 2016 10:52

roland_de_lassus a écrit:
Rif hi-fi a écrit:Coloré pour toi = neutre pour d'autres.

Heu... pas vraiment..
Ca se mesure quand même..
Il est clair que "absolument" neutre n'existe pas.
Mais de là à relativiser la notion de neutralité...

Chacun a sa perception auditive de la neutralité. Quelle perception est la meilleure : aucune :ane:
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4961
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 05 Oct 2016 10:59

Vu comme ça, un violon peut sonner comme un alto...
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 7702
Inscription: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline

Message » 05 Oct 2016 11:44

roland_de_lassus a écrit:Vu comme ça, un violon peut sonner comme un alto...

je vois ce que tu veux dire et suis d'accord
àmha, il faut qu'il sonne comme un violon (pas comme un alto ou comme un violoncelle!) — simplement, il peut sonner plus ou moins brillant ou mat: et, mettons qu'il sonne mat alors qu'on sait qu'il était monté en cordes or et devrait être plus brillant, je dirais que la restitution est colorée, mais qu'ensuite on peut préférer ou aimer moins, ce qui est une autre affaire (de goût, et non de neutralité)

Cdlt :wink:
Longtemps je me suis casqué de bonne heure…
dub
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 27912
Inscription: 28 Mai 2003 11:37
  • offline

Message » 05 Oct 2016 12:27

dub a écrit:
roland_de_lassus a écrit:Vu comme ça, un violon peut sonner comme un alto...

je vois ce que tu veux dire et suis d'accord
àmha, il faut qu'il sonne comme un violon (pas comme un alto ou comme un violoncelle!) — simplement, il peut sonner plus ou moins brillant ou mat: et, mettons qu'il sonne mat alors qu'on sait qu'il était monté en cordes or et devrait être plus brillant, je dirais que la restitution est colorée, mais qu'ensuite on peut préférer ou aimer moins, ce qui est une autre affaire (de goût, et non de neutralité)

Cdlt :wink:


Et de temps en temps , en musique classique, un violon peut bien sonner comme il veut, c'est pas le plus important :

https://www.youtube.com/watch?v=N7zEY7RFH1s

Désolé, je sors :oops:

Cordialement
Jean louis
jl.dudu
 
Messages: 50
Inscription: 12 Fév 2016 16:48
  • offline

Message » 05 Oct 2016 15:07

Peut-être que vanessa mae est du goût de dub :hehe:

Image
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4961
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline

Message » 05 Oct 2016 18:40

cleriensis a écrit:j'ouvre ce topic car il y a par voie de coincidence une situation très intéressante et je l'espère enrichissante :

Il se trouve que nous sommes confronté à un cas d'école, cas d'école concernant la difficulté à faire coexister données techniquement mesurables et perception subjective. Ce cas est un casse-tête pour les constructeurs, car ils sont conscients qu'ils peuvent difficilement se passer des mesures, histoire d'avoir un minimum de crédit technique, et si ils ne prennent en compte que des mesures ils peuvent se planter allègrement. C'est une équation pour le moins mystérieuse car on ne peut que s'accorder à dire que la référence absolue devrait être le réel dans le cadre d'une reproduction sonore estampillée Hifi..

l vos réfléxions et interrogations sont les bienvenues sur ce fil.[/b]


J.-Cl. Fourrière (patron de Valois et lui-même pas vraiment maladroit question fabrication d'enceintes ou d'électroniques) répétait à l'envi : Il faut chercher à mesurer tout ce que l'on entend, mais ne croyez pas que tout ce qu'on mesure est tout ce que l'on entend.

J'aime bien cette citation d'un forum voisin sur les mesures, comme quoi ce n'est pas si simple.
Il faut utiliser les mesures comme un outil et non comme la finalité.

Je me souviens aussi d'une conversation avec un ingé son, qui utilisait un vieux Beyerdynamic DT 77O pro,
moi qui trouvait mon magnifique AKG K702 beaucoup plus fidèle.
"Fidèle à quoi".....suivi d'explications sur les tripatouillages des prises de son, le mixage, le budget, la mode, le MP3......
Histoire d'en comprendre un peu, j'avais jeté un oeil, entre autre, sur la Loundness war, édifiant et navrant !

La seule solution : être à la fois l'ingénieur du son et le mélomane dans son fauteuil pour s'approcher d'une perception sonore au plus proche de la réalité. Un peu comme Igor Kirkwood sur ce forum !

Ce qui est sur c'est que l'on peut avoir du plaisir avec un système à 2000€ et être déçu avec un système à 10 000€, et inversement.
Les mystères du marketing peut être. Comment convaincre que plus cher c'est mieux.

Cordialement
Jean louis
jl.dudu
 
Messages: 50
Inscription: 12 Fév 2016 16:48
  • offline


Retourner vers Casques sédentaires