Modérateurs: Staff Haute-Fidélité, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: eric65 et 6 invités

Sur la perception sonore

Message » 05 Oct 2016 23:29

Alors quel casque est prévu pour réaliser des enregistrements dit neutres ?


c'est pas le casque ! c'est le gars qu'il y a derrière ! :wink:

Nous seront nombreux à lire vos conclusion


c'est pas dit que j'en trouve ! :siffle:

Quand on connait les difficultés pour mesurer un casque.


ça c'est le moins qu'on puisse dire...
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
cleriensis
 
Messages: 1438
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Annonce

Message par Google » 05 Oct 2016 23:29

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 05 Oct 2016 23:59

cleriensis a écrit:
Alors quel casque est prévu pour réaliser des enregistrements dit neutres ?


c'est pas le casque ! c'est le gars qu'il y a derrière ! :wink:



Il ne faut pas utiliser un Obravo pour effectuer le mixage en tout cas :mdr:
Dernière édition par sle le 06 Oct 2016 0:00, édité 1 fois.
sle
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 303
Inscription: 09 Mai 2013 17:57
  • offline

Message » 06 Oct 2016 0:00

quoique... certains pourront le trouver neutre à ce train là.... :mdr:
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
cleriensis
 
Messages: 1438
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 06 Oct 2016 0:01

cleriensis a écrit:quoique... certains pourront le trouver neutre à ce train là.... :mdr:


Il faut consulter dans ce cas, au vu de la FR et des corrections à l'egaliseur que tu as trouvées (bravo à ce titre sans jeux de mots :mdr:)
sle
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 303
Inscription: 09 Mai 2013 17:57
  • offline

Message » 06 Oct 2016 6:28

cleriensis a écrit:

Je cherche à comprendre les mécanismes qui font que la perception varie d'un auditeur à l'autre dans le cadre d'une reproduction par transducteur. Pour cela j'ai pris comme référent, un enregistrement visant le neutre, on va dire pour faire plus coulant, réaliste, sachant que c'est déjà quasiment impossible. Face à un concert, personne ne contradira l'autre en disant, ce piano ne sonne pas vrai, car alors nous sommes dans la configuration d'une reproduction sonore vraie. Le son lui n'en demeure pas moins un signal sinusoïdale complexe. Pourquoi ces deux mêmes personnes dans le cadre du même son, enregistré le plus fidèlement possible, mais reproduit par l'intermédiaire d'un transducteur ( pas nécessairement un casque, ça marche aux enceintes aussi ) trouveront des différences parfois marquées dans la reproduction. L'un pourra dire que le transducteur est trop neutre, qu'il s'ennuit, l'autre que c'est montant, ou descendant ou sombre etc.. etc...


Parce que lorsqu'ils écoutaient ce satané piano en live, ils le percevaient dejà différemment dans sa signature sonore globale.
Il ne faut pas croire qu'en live, deux auditeurs perçoivent un son de façon identique. De même pour les couleurs, les goûts etc...
Par la suite, en écoutant l'enregistrement du piano, ils font appel à leur mémoire auditive et là, vu que celle-ci est dépendante d'un tas de facteurs éminemment subjectifs, la distorsion entre leurs perceptions personnelles de l'enregistrement versus ce que chacun a retenu du live (avec sa mémoire et les équipements auditifs et psychologiques qui lui sont propre), cette distortion de perception s'accroît encore un peu (beaucoup) plus entre les deux auditeurs

Je pense, Julien, que tu ne tiens pas compte de ce qui pourrait bien être la clé de tes questionnements :
Dés l'origine (concert live) tes deux auditeurs entendaient le piano " à leur manière" avec une distorsion (de perception) par rapport à la "réalité" du son de ce piano, distorsion générée dés le départ par leur système auditif, leur intellect et leur système émotionnel

A partir du moment où je prends ce postulat en compte, je ne cherche plus à comprendre la raison qui ferait que deux auditeurs "entendent" différemment deux casques ou deux enceintes rigoureusement identiques.

Pierre
Pierre PAYA
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 3213
Inscription: 09 Avr 2011 18:53
Localisation: Nimes

Message » 06 Oct 2016 9:16

Pierre PAYA a écrit:Il ne faut pas croire qu'en live, deux auditeurs perçoivent un son de façon identique.

Ben quand même un peu..
Au niveau de la perception, il ne doit pas y avoir de grosses différences.
Ce qu'ils en font après au niveau du ressenti, c'est un autre débat.
roland_de_lassus
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 7687
Inscription: 17 Juin 2004 15:08
Localisation: LLN
  • offline

Message » 06 Oct 2016 10:27

Je pense qu'il doit y avoir une différence de perception des sons, entre deux auditeurs, plus importante qu'on ne l'imagine.
C'est la même chose pour tout ce qui relève des sens.
Amuse toi a faire reproduire par quelques personnes, le bleu du ciel qu'ils ont devant les yeux, avec pour chacun, le même choix de crayons de couleur bleu...

Pierre
Pierre PAYA
Pro-Commercant.
Pro-Commercant.
 
Messages: 3213
Inscription: 09 Avr 2011 18:53
Localisation: Nimes

Message » 06 Oct 2016 10:42

cleriensis a écrit:non Pierre, je pense que ce n'est subjectivement pas le cas... d'où ma théorie du conditionnement... :wink: La réalité dans un contexte de reproduction sonore par transducteur n'a pas de sens, car le cerveau est conditionné par cette situation de reproduction. Alors bien sûr pour ceux qui comme moi sont confrontés souvent au réel et au son reproduit simultanément ( dans le cadre d'un prise de son par exemple ) le conditionnement est différent de ceux qui sont habitués à une autre forme de reproduction sonore, avec un autre but. Finalement ça rejoint ce qu'on appelle les amoureux du beau son, l'audiophile, qui a sa vision esthétisante d'une reproduction sonore, et je dis ça sans jugement de valeur !


Bonjour,

On approche, amha, du but. :wink:

Car, vous le savez, ceux qui, par exemple, ont eu l'opportunité d'entendre un piano à queue de près ont certainement renoncé de pouvoir écouter exactement la même chose à partir d'une galette qui tourne. Ce qui sera peut-être plus facile avec un violon, mais probablement pas avec une voix ou une trompette.

Pour autant, sans encore augmenter la pression :wink: , prenons le cas d'Eric, il s'est trouvé dans cette première situation très facilement puisque sa mère dispose de deux superbes pianos, un Erard et un Bösendorfer. Et pourtant, il préfère l'Odin au Stax SR-009 et, si un jour il le teste, peut-être même à l'Utopia ?

Mais ( :wink: ), depuis notre rencontre dominicale durant laquelle j'ai vraiment regretté de ne pouvoir aller plus loin dans la connaissance de certains casques (même l'Utopia avec lequel je n'ai pas écouté certaines voix et instruments, puis, H1000 V2, Odin, LCD2 et je n'ai même pas eu le temps de solliciter, par curiosité, l'écoute du Stax SR-L700), comme j'ai constaté que nous avons tous notre propre liste d'extraits musicaux favorite qui, n'étant pas ingés son :wink: , permet à notre cerveau de plus rapidement s'y retrouver, de prendre ses marques. Ne serait-il pas intéressant de définir une liste commune d'enregistrements de très grande qualité artistique et technique qui permettrait d'unifier les repères à partir desquels nous pourrions établir des commentaires sur la perception que nous partageons quotidiennement sur les casques ?

Car, ainsi, sachant que telle "fantaisie" pourrait être propre à l'enregistrement et non pas l'œuvre du casque, de l'ampli ou des deux, nous pourrions probablement avoir des éléments plus précis, voire objectifs, de comparaison entre matériel et... testeurs.

Bonne journée.


PS: mon voisin vient juste de me proposer une boîte de seize superbes cigares cubains Montecristo (le court). Bien que non-fumeur, ou si peu dans le temps lorsqu'on m'en avait rapportés de La Havane, dont j'ai rapidement évalué l'état de fraîcheur et profité de leur très estimable parfum (existe-t-il davantage d'amateurs de très bons cigares que de très bons casques ?). Du coup, comme il fume des cigarettes, je lui ai conseillé de conserver, aux bonnes température et hygrométrie, ces excellents Odin havanais, pour sa consommation personnelle.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 17701
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 06 Oct 2016 10:53

Bonjour à tous,

Bonjour André et Pierre,

Comme le dit mon frère aîné (la meilleure oreille de la famille), la haute-fidélité, aussi fidèle soit-elle, au casque ou avec des enceintes, n'est qu'un ersatz de la réalité, ou du moins, une reproduction a minima.

Rien ne vaut le concert en vrai ! (ou la place de l'ingé du son au moment du concert :wink: )

Eric
eric65
 
Messages: 3137
Inscription: 29 Sep 2010 12:38
  • online

Message » 06 Oct 2016 10:57

Mode HS:

Pourtant, un bon cigare, une belle oeuvre musicale, un bon casque, c'est toujours un grand moment pour moi. Que demander de plus? Un bon verre peut-être... :wink:

Fin du HS.
Aurender X100L - Devialet D200 - Heco New Statement II
Questyle QP1R - Schiit Jotunheim - Kennerton Magister
Habano
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 37
Inscription: 03 Juin 2014 3:33
  • offline

Message » 06 Oct 2016 11:18

eric65 a écrit:Bonjour à tous,

Bonjour André et Pierre,

Comme le dit mon frère aîné (la meilleure oreille de la famille), la haute-fidélité, aussi fidèle soit-elle, au casque ou avec des enceintes, n'est qu'un ersatz de la réalité, ou du moins, une reproduction a minima.

Rien ne vaut le concert en vrai ! (ou la place de l'ingé du son au moment du concert :wink: )

Eric


absolument.... un jour peut être... et encore.. il y a des connexions émotionnelles qui ne sont possibles qu'avec la présence des interprètes et du lieu...

@Pierre.
je comprends ton postulat. mais je dirais que tu as raison sur une partie seulement... enfin je pense !
le conditionnement fait que pour un auditeur, un piano est un piano. il le perçoit avec ses oreilles certes, c'est une empreinte qui lui est personnelle certes, mais ce référent est dans son cerveau estampillé comme "piano". Il entendra aisément les différences de son de différents piano et si il reçoit ces différences en vrai, ne se souciera même pas de se questionner sur l'authenticité du son de ce piano. Il en sera de même pour tous les autres auditeurs qui auront leur cerveau conditionné selon leur perception propre d'un piano en vrai et ils réaliseront aisément les différences d'un piano à l'autre sans s'interroger également. On peut s'interroger sur la concordance ou non de leur perception... dans un cas marqué elle sera commune je pense. Dans un cas plus subtil variera en fonction de l'expérience et de la faculté d'analyse de chacun. Il y a ensuite l'usage d'une sémantique qui n'est pas forcément unifiée. Mais je tire mon billet que dans le cadre d'une écoute reproduite aux transducteurs, les avis seront plus divergeants et plus contrastés, a fortiori au casque où l'image sonore est tout à fait singulière !

je prends pour exemple ma propre perception. Dans le cadre d'une prise binaurale réalisée dans un protocole établi par André Charlin, l'écoute au casque est une reproduction exacte de la prise (à part les distortions générées par le casque). On a correspondance des phases, du timbre, du crossfeed. Et pourtant au casque on a bien du mal à se figurer l'image comme ultra-realiste, sauf à faire abstraction du conditionnement "casque". En revanche aux enceintes, cette même prise déformée par la présence d'une "double tête" , double crossfeed, doublage des phases et du timbre, le rendu nous semble plus cohérent dans l'image, le son plus "realiste" car alors la source sonore est produite devant nous et notre cerveau dans ces condition est plus conditionné à recevoir l'information comme réaliste. Malgré les grosses distortions de phase et de timbre...

intéressant ?
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
cleriensis
 
Messages: 1438
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 06 Oct 2016 11:26

Habano a écrit:Mode HS:

Pourtant, un bon cigare, une belle oeuvre musicale, un bon casque, c'est toujours un grand moment pour moi. Que demander de plus? Un bon verre peut-être... :wink:

Fin du HS.


je troque le cigare par un whisky ! mais oui ! rien de plus que le plaisir, en bon épicurien.
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
cleriensis
 
Messages: 1438
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 06 Oct 2016 13:59

Julien, ce qui pourrait expliquer la chose, les prises binaurales ne tenaient-elles pas compte d'une utilisation sur enceintes généralisée à l'époque et assez rare avec un casque ?

Sinon et sans vouloir non plus aussi mettre la pression :zen: :wink: , penses-tu que l'idée d'utiliser un même petit nombre d'extraits musicaux d'excellente qualité pourrait favoriser les [b]analyses de ceux qui postent régulièrement des commentaires de tests de casques sur HCFR ?

[/b]D'ailleurs, comme je ne l'ai plus rencontré depuis une oursinade qui s'est déroulée cet été près de chez moi, je vais téléphoner à celui qui nous avait vendu notre piano afin de lui demander s'il pourrait préconiser un ou quelques enregistrements qui permettent de très bien évaluer cet instrument. Et, comme désormais à la retraite (c'est son épouse Allemande également facteur de piano qui tient la boutique), il joue du fifre et du tambourin puisqu'il dirige l'Académie provençale cannoise. Je suppose que son oreille doit être assez juste pour évaluer la qualité de reproduction d'autres instruments s'il avait le temps de venir évaluer les Stax et Dynaudio.

A ce propos, lorsque nous avions commandé le piano Euterpe de ma fille qui préparait à ce moment là du Debussy (il m'en parle chaque fois parce qu'entre commande et livraison elle avait préparé le concert avec les Grotrian-Steinweg*, Ibach, Bösendorfer à queue, Euterpe (Feurich) exposés), nous avions eu à choisir entre tous ces pianos droits et il avait été étonné de la faculté d'analyse sonore de chacun des pianos testés par la pianiste, ainsi que par la perception fine des nuances qu'il pouvait obtenir en modifiant l'harmonisation.

Ce qui semble prouver que le conditionnement professionnel d'écoute d'un orchestre symphonique, de plusieurs autres types d'orchestre, d'instrumentistes internationaux et domestique, en particulier pour le piano, paraît s'être bien inscrit là où l'on sait et est encore en activité malgré les pertes dues à l'âge du sujet.

Cela dit et parce que j'ai également pu assister à des concerts Jazz dans la pinède de Juan-les-Pins, le résultat est, amha, tout à fait différent avec ce dernier type d'événement artistique puisque le son est amplifié.

Car, il n'y a plus grand chose à voir entre la reproduction d'un concert de piano de musique classique dans une salle de type opéra italien, et, par exemple, celui d'Oscar Peterson et le contrebassiste NAOP en extérieur. Et, pourtant, dans les deux cas, nous nous trouvons souvent en présence d'un Steinway de concert.

En tout cas, vaste et intéressant sujet qui n'est pas près d'être épuisé.


Bonne journée.


* the best en piano droit. :love: avec la signature sonore riche, claire, équilibrée d'un Utopia, SR-009 et peut-être H1000 V2 (je le ressers parce que j'ai apprécié sa trop brève écoute sur un des deux Viva), le Euterpe pouvant alors être considéré comme un Odin aux très belles sonorités, un peu plus chaudes et suaves.
ajr
Staff Haute-Fidélité
Staff Haute-Fidélité
 
Messages: 17701
Inscription: 06 Oct 2007 10:34
  • offline

Message » 06 Oct 2016 14:26

non André c'est tout l'inverse. la prise binaurale ne fonctionne en principe pas de maniere optimale pour des ecoutes enceintes. c'est pourquoi les ingénieurs de l'ortf l'ont modifiée en prise ortf qui garde le même principe de stéréophonie de phase mais en supprimant la tête qui apportait une modification du timbre par diffraction. on garde néanmoins le problème du "double" crossfeed, puisque celui-ci est capté à la prise et doublé à la restitution enceinte, ce qui n'est pas le cas au casque. C'est pour cela que les prise multimicro qui additionnent l'appoint monophonique au couple principale sont apparues et on eu tendance à se généraliser. là pour le coup elles sont moins adaptées au casque...
mais quand l'une ou l'autre technique est bien réalisée tout fonctionne quelque soit le type de transducteur.

peut-être que la technique la plus polyvalente sera l'arbre decca. le but étant de croiser la prise monophonique "pure" avec la prise stéréo AB. le mixage est délicat, le placement des micros aussi, mais les resultats sont époustouflants... CF les enregistrements orchestraux decca des années 60-70.
Quand la musique exprime l'intelligence du cœur…
Quand elle résonne comme un rempart contre la barbarie…
cleriensis
 
Messages: 1438
Inscription: 23 Juin 2010 1:22
Localisation: Limousin

Message » 06 Oct 2016 14:41

cleriensis a écrit:peut-être que la technique la plus polyvalente sera l'arbre decca. le but étant de croiser la prise monophonique "pure" avec la prise stéréo AB. le mixage est délicat, le placement des micros aussi, mais les resultats sont époustouflants... CF les enregistrements orchestraux decca des années 60-70.

En quoi le placement des micros est délicat ?

Image
Sent from my PC
Rif hi-fi
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 4961
Inscription: 25 Jan 2008 0:39
  • offline


Retourner vers Casques sédentaires