Modérateurs: Staff DIY, Staff Installations, Staff Juridique • Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

Alimentation amplificateur

Message » 27 Jan 2009 14:51

JAL Houcine a écrit:Alex, c'est mon idée initiale.
essayer dessiner l'alim la plus optimisée pour chaque classe d'ampli.
Hypothèse de départ : il faut qu'elle puisse drive des enceintes du commerce (3ohms en impédence minimale) etdans le cadre d'une écoute domestique(125w/8ohms cela me parait bien).

Nous y sommes mais pour cela il faut se poser les bonnes questions et comprendre (sinon nous allons tomber dans un travers proche du surdimensionnement et du mimétisme aveugle que tu dénonçais au début)
Ce n’est pas la peine de critiquer la démarche de ceux qui fera l’alim la plus grosse si c’est pour ne pas se poser les bonnes questions.

Par exemple : je veux bien croire que les gros ponts de diodes soit plus musicaux (mais je ne suis pas sur que la raison qui a été cité soit la bonne et j'ai un doute)

Faire une alim, c’est faire de nombreux choix et faire ces choix se discute.
Il y a encore de nombreux thème non abordé qui mérite réflexion, nous avons la chance d’avoir Robert ici qui possède une bonne expérience dans le domaine et du recul vis-à-vis des solutions habituelles, profitons-en !...
LCD 31
 
Messages: 5413
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • offline

Annonce

Message par Google » 27 Jan 2009 14:51

Publicite

 
Encart supprimé pour les membres HCFR

Message » 27 Jan 2009 15:13

Bonjour,

D'apres le nombre de composants, je me demande si ce n'est pas simplement un 'cap multiplier' , 2 caps Amont/aval, plus une sur la gate, sans aucune reference tension
Les radiateurs me semble petits... mais pourquoi pas , elle est vendue par un Pro, donc garantie...
R.C.
CIU
 
Messages: 1063
Inscription: 16 Mai 2005 12:09
Localisation: Nord Lille - St Amand
  • offline

Message » 27 Jan 2009 15:51

Je n'ai pas trop le temps en ce moment, mais je suis ce post avec entousiasme, et j'ai hate d'y participer ! :P

Juste une petite remarque : cela ne sert à rien de faire un très bon filtrage, si l'ampli à alimenter a une très bonne réjection d'alim !

La réjection s'exprime le plus souvent en dB et correspond au taux de réduction de l'ondulation résiduelle d'une alim, exemple :
Un zenquito +/-30V qui a une réjection médiocre de 50dB (les meilleurs dépassent les 100dB) est branché à une alim qui en pleine charge oscille de +/-1V (7% c'est beaucoup).
L'oscillation de l'alim se répercutera sur le HP avec une réduction de 50dB (ce qui correspond à 316) donc seulement +/-3mV. En rapport au voltage maxi qui est de environ +/-25V (sur un zenquito +/-30V), le rapport signal/bruit d'alim est de -78dB !
Ce n'est pas terrible... il faudrait améliorer l'alim de 12dB pour atteindre une bonne valeur de -90dB de signal/bruit d'alim, donc une oscillation de +/-250mV.
Si on reprend cette alim pas terrible (+/-1V) sur un bon ampli qui atteind 80dB de réjection, le rapport signal/bruit d'alim arrive à -108dB !
Vous voyez bien que l'alim ne peut être dimensioné que selon l'ampli choisi.

Il y a une limite à prendre en compte, cette alim en pleine charge donneras 28V au lieu des 30V prévu donc l'ampli sera moins puissant que prévu.
DIYeur théorique non fortuné... ça va être dur !!!
Portishead - Shivaree - Massive Attack (les 1er) - Moby - Goldfrapp (le 1er) - Morcheeba (pas le dernier) - Anjali - Emilie Simon - Thievery Corporation - Björk - Tricky (les 1er) - et plein d'autres ...
gaff
 
Messages: 1097
Inscription: 24 Juin 2004 9:59
Localisation: SAVOIE
  • offline

Message » 27 Jan 2009 16:13

Tu as raison sur ce point Gaff
Pour un AOP ce paramètre est spécifié c'est le PSRR mais pour un ampli pas toujours ...
D’autre part, je ne suis pas sur que ce PSRR reste constant avec la fréquence. C’est bien de rejeter la résiduelle à 100 Hz mais qu’en est t’il aux hautes fréquences ?... L’interaction d’un canal ou d’un étage ou d’un registre de fréquence ... par rapport à un autre ... ce sont les questions à se poser si l’alimentation est commune.

De toute façon, un audiophile est perfectionniste, il cherchera à la fois la plus forte réjection de bruit d'alim et l'alim la moins bruitée possible (jusqu'ou faut t'il aller ? c'était la question du début ...)
LCD 31
 
Messages: 5413
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • offline

Message » 27 Jan 2009 16:23

AlexScan a écrit:OK JAL , par contre ton alim KTR me parait bien sous dimensionné pour driver 2 Gemincore , elle n'est pas faite pour un seul module ?

c'est une alim pour deux modules.
Pour chaque rail, il y a un condo de 3300uF puis un transistor BUZ16 et un condo de 3300uF découplé par un condo de 220uF.
A priori, tout a été fait pour avoir un signal HT impéccable car c'est un point critique concernant la classe D.
Par contre est ce que cela va suivre côté basses?

Je vous le dirai très bientôt...
Enceintes principales : Wharfedale OPUS 1,Ampli HIFI: Gemincore Lecteur CD: Jolida Music Van tweakée, Câble HP : Mogami 2921,Câble Modulation : Galileo 238+
jalhoucine
 
Messages: 2352
Inscription: 19 Sep 2003 16:34
Localisation: Paris
  • offline

Message » 28 Jan 2009 0:47

LCD 31 a écrit:J'aimerais revenir sur ce qui a été dit concernant la supériorité des ponts de diodes classique par rapport aux Schottkys (qui seraient plus limite en courant…)

Je n'ai pas fait le tour de "l'offre Schottky" mais certaines sont surement assez puissante (par ex : une MBR3060P est donnée pour 30 A continu et 200 A en pointe)

Le problème des Schottky est surtout elles tiennent peu en tension inverse (surtout si l'ampli est puissant et donc l'alim élevée).

Cependant elle qui ont un avantage de ne pas avoir les pics de recouvrement inverse.

On trouve maintenant des Schottky qui tiennent plus de 100V (sinon il y a les diodes rapides ...)

Robert, que penses-tu de l’emploi de Schottky ? (ou des diodes rapides)

Pas la peine de prendre des Schottky pour redresser du 50 Hz ! De braves diodes silicium moyennement rapides suffiront largement (trr 100 à 200 ns),en préférant les versions "soft recovery" ,et en soignant le câblage. Dans ce cas ,le RC sur les diodes ne sert à rien .
Robert
"L'univers est rempli de magie et il attend patiemment que notre intelligence s'affine"
(Eden Phillpotts)
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3889
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 28 Jan 2009 0:53

LCD 31 a écrit:Tu as raison sur ce point Gaff
Pour un AOP ce paramètre est spécifié c'est le PSRR mais pour un ampli pas toujours ...
D’autre part, je ne suis pas sur que ce PSRR reste constant avec la fréquence. C’est bien de rejeter la résiduelle à 100 Hz mais qu’en est t’il aux hautes fréquences ?... L’interaction d’un canal ou d’un étage ou d’un registre de fréquence ... par rapport à un autre ... ce sont les questions à se poser si l’alimentation est commune.

De toute façon, un audiophile est perfectionniste, il cherchera à la fois la plus forte réjection de bruit d'alim et l'alim la moins bruitée possible (jusqu'ou faut t'il aller ? c'était la question du début ...)

La réjection de la tension de mode commun est bien sûr variable avec la fréquence et tend à s'écrouler vers les hautes fréquences ,pour les amplis classe A ou B .
Les amplis MLI n'ont pas de réjection des tensions de mode commun.
Dernière édition par Robert64 le 28 Jan 2009 1:07, édité 1 fois.
Robert
"L'univers est rempli de magie et il attend patiemment que notre intelligence s'affine"
(Eden Phillpotts)
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3889
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 28 Jan 2009 1:01

pour les tranfos, je crois qu'on est tous d'accord pour dire que 500VA par voie suffit amplement pour fournir l'énergie nécessaire pour alimenter les enceintes les plus exigeantes.
Généralement, d'après mes différents lectures, les amplis 125w sous 8ohms ont besoin d'un secondaire de 40V.
Un tel transfo peut fournir en cas de besoin, un ampérage de 12,5A , ce qui est largement suffisant.

Derrière ce transfo, comme l'a dit Robert, on redresse en utilisant des diodes moulés fort ampérage.

Il ne reste plus qu'a bien dimensionner le filtrage et le découplage pour une sortie HFpropre.

Robert ton aide nous sera d'une grand utilité...
Dernière édition par jalhoucine le 28 Jan 2009 1:17, édité 2 fois.
Enceintes principales : Wharfedale OPUS 1,Ampli HIFI: Gemincore Lecteur CD: Jolida Music Van tweakée, Câble HP : Mogami 2921,Câble Modulation : Galileo 238+
jalhoucine
 
Messages: 2352
Inscription: 19 Sep 2003 16:34
Localisation: Paris
  • offline

Message » 28 Jan 2009 1:13

JAL Houcine a écrit:pour les tranfos, je crois qu'on est tous d'accord pour dire que 1 500VA par voie suffit amplement pour fournir l'énergie nécessaire pour alimenter les enceintes les plus exigeantes.

C'est beaucoup trop ! N'oublie pas que les VA annoncés ne correspondent qu'à la limite thermique en régime permanent .
Robert
"L'univers est rempli de magie et il attend patiemment que notre intelligence s'affine"
(Eden Phillpotts)
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3889
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 28 Jan 2009 1:16

Robert64 a écrit:
JAL Houcine a écrit:pour les tranfos, je crois qu'on est tous d'accord pour dire que 1 500VA par voie suffit amplement pour fournir l'énergie nécessaire pour alimenter les enceintes les plus exigeantes.

C'est beaucoup trop ! N'oublie pas que les VA annoncés ne correspondent qu'à la limite thermique en régime permanent .


euh, je n'ai pas compris ta phrase :oops:
Peux tu nous éclaircir stp?
Enceintes principales : Wharfedale OPUS 1,Ampli HIFI: Gemincore Lecteur CD: Jolida Music Van tweakée, Câble HP : Mogami 2921,Câble Modulation : Galileo 238+
jalhoucine
 
Messages: 2352
Inscription: 19 Sep 2003 16:34
Localisation: Paris
  • offline

Message » 28 Jan 2009 1:18

Robert64 a écrit:
LCD 31 a écrit:J'aimerais revenir sur ce qui a été dit concernant la supériorité des ponts de diodes classique par rapport aux Schottkys (qui seraient plus limite en courant…)

Je n'ai pas fait le tour de "l'offre Schottky" mais certaines sont surement assez puissante (par ex : une MBR3060P est donnée pour 30 A continu et 200 A en pointe)

Le problème des Schottky est surtout elles tiennent peu en tension inverse (surtout si l'ampli est puissant et donc l'alim élevée).

Cependant elle qui ont un avantage de ne pas avoir les pics de recouvrement inverse.

On trouve maintenant des Schottky qui tiennent plus de 100V (sinon il y a les diodes rapides ...)

Robert, que penses-tu de l’emploi de Schottky ? (ou des diodes rapides)

Pas la peine de prendre des Schottky pour redresser du 50 Hz ! De braves diodes silicium moyennement rapides suffiront largement (trr 100 à 200 ns),en préférant les versions "soft recovery" ,et en soignant le câblage. Dans ce cas ,le RC sur les diodes ne sert à rien .

mais j'ai l'impression que les "sof recovery" n'existe plus car on voit "fast recovery" partout

Sinon, voulais-tu dire que parce que les dv/dt sont lents avec une sinusoïde à 50 Hz il n'y a pas le problème du pic de recouvrement inverse car il me semblait que l'élimination des charges stockées (ou la recombinaison des porteurs) devait être aussi rapide qu'avec un front raide (et donc source de perturbations)
LCD 31
 
Messages: 5413
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • offline

Message » 28 Jan 2009 1:30

JAL Houcine a écrit:
Robert64 a écrit:
JAL Houcine a écrit:pour les tranfos, je crois qu'on est tous d'accord pour dire que 1 500VA par voie suffit amplement pour fournir l'énergie nécessaire pour alimenter les enceintes les plus exigeantes.

C'est beaucoup trop ! N'oublie pas que les VA annoncés ne correspondent qu'à la limite thermique en régime permanent .


euh, je n'ai pas compris ta phrase :oops:
Peux tu nous éclaircir stp?

Je crois que ce qu'il veut dire est que 125 max en classe D avec un rendement supérieur à 80% ça fait maximum 150Watt consommé, donc un 220 VA par coté est suffisant si tu veux dimensionner au plus juste.

(bien sur, pour les 125 Watt max, il faut que tu ais aussi tenu compte de l’impédance min de ta charge, car si, à la limite de l'écrétage ça fait plus de 125 W, le compte est faux)
Dernière édition par LCD 31 le 28 Jan 2009 2:19, édité 2 fois.
LCD 31
 
Messages: 5413
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • offline

Message » 28 Jan 2009 1:40

Robert64 a écrit:
LCD 31 a écrit:Tu as raison sur ce point Gaff
Pour un AOP ce paramètre est spécifié c'est le PSRR mais pour un ampli pas toujours ...
D’autre part, je ne suis pas sur que ce PSRR reste constant avec la fréquence. C’est bien de rejeter la résiduelle à 100 Hz mais qu’en est t’il aux hautes fréquences ?... L’interaction d’un canal ou d’un étage ou d’un registre de fréquence ... par rapport à un autre ... ce sont les questions à se poser si l’alimentation est commune.

De toute façon, un audiophile est perfectionniste, il cherchera à la fois la plus forte réjection de bruit d'alim et l'alim la moins bruitée possible (jusqu'ou faut t'il aller ? c'était la question du début ...)

La réjection de la tension de mode commun est bien sûr variable avec la fréquence et tend à s'écrouler vers les hautes fréquences ,pour les amplis classe A ou B .
Les amplis MLI n'ont pas de réjection des tensions de mode commun.

Je crois qu'on s'est mal compris :wink:
Nous ne parlions pas de la réjection de mode commun (CMRR) mais du Power Supply Rejection (PSRR)
LCD 31
 
Messages: 5413
Inscription: 16 Sep 2006 9:48
Localisation: Banlieue Ouest Toulousaine
  • offline

Message » 28 Jan 2009 10:22

LCD 31 a écrit:Je crois qu'on s'est mal compris :wink:
Nous ne parlions pas de la réjection de mode commun (CMRR) mais du Power Supply Rejection (PSRR)

Oui,je parlais de la réjection des variations de tension de l'alimentation .
Robert
"L'univers est rempli de magie et il attend patiemment que notre intelligence s'affine"
(Eden Phillpotts)
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3889
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline

Message » 28 Jan 2009 10:35

LCD 31 a écrit:mais j'ai l'impression que les "sof recovery" n'existe plus car on voit "fast recovery" partout

Non . Le terme "fast recovery" indique une diode rapide dont la quantité de charges stockées est faible dans des conditions définies ( courant direct, dI/dt, température)
Le terme "soft recovery" indique une pente de recouvrement faible . Il faut que la diode ait ces deux propriétés .
LCD 31 a écrit:Sinon, voulais-tu dire que parce que les dv/dt sont lents avec une sinusoïde à 50 Hz il n'y a pas le problème du pic de recouvrement inverse car il me semblait que l'élimination des charges stockées (ou la recombinaison des porteurs) devait être aussi rapide qu'avec un front raide (et donc source de perturbations)

Pour un courant direct donné, la quantité de charges stockées dépend du di/dt, qui dans notre cas est faible,car limité par la self de fuite du transfo .
Robert
"L'univers est rempli de magie et il attend patiemment que notre intelligence s'affine"
(Eden Phillpotts)
Robert64
Membre HCFR
Membre HCFR
 
Messages: 3889
Inscription: 12 Sep 2006 15:40
Localisation: Sud Ouest
  • offline



Retourner vers Amplis et Préamplis

 
  • Articles en relation
    Dernier message